AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

François Durand (Éditeur scientifique)
EAN : 9782081212121
213 pages
Éditeur : Flammarion (30/10/2007)

Note moyenne : 3.77/5 (sur 28 notes)
Résumé :
Xavier s'apprête à entrer au séminaire ; dans le train qui l'y mène, il fait la connaissance de Jean de Mirbel, trentenaire dévoyé sur le point de divorcer : cette rencontre bouleversera à jamais l'existence des deux hommes... L'Agneau, publié en 1954, est l'une des œuvres les plus fascinantes de François Mauriac. Dans la lignée de Dostoïevski et de Camus, l'écrivain s'interroge sur le Mal, en mettant en scène la souffrance et la mise à mort d'un être innocent. Rien... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
gerardmuller
  08 juin 2016

L'Agneau/François Mauriac
On retrouve dans ce très beau roman publié en 1954 certains personnages évoluant dans « La Pharisienne » et notamment Jean de Mirbel, Michèle, et Brigitte Pian.
Mais aussi d'autres personnages : Dominique, la jeune secrétaire de Brigitte et Rolland, ce jeune enfant de l'Assistance Publique que Michèle et Jean de Mirbel voulaient adopter, pour finalement s'y refuser trouvant l'enfant trop difficile.
Xavier, un nouveau personnage, déjà installé dans le train qui l'emmène au séminaire à Paris, observe les adieux de Jean et de Michèle sur le quai. Il ignore qui ils sont mais son regard croise celui qui en dit long de la jeune femme.
Jean se retrouve dans le même compartiment que Xavier et la conversation s'engage entre les deux hommes.
Xavier, encore très jeune homme, confie à Jean qu'il va étudier sa vocation éventuelle avant d'entrer au séminaire. Il n'a rien décidé encore. Et Jean de lui répondre :
« Il est temps encore ! Vous êtes un innocent tombé entre les mains de ces étrangleurs : je les connais, allez ! Je vous aiderai à leur échapper, je vous arracherai de leurs griffes, vous verrez ! »
Xavier ne se laisse pas impressionner et exprime son voeu :
« N'appartenir à personne pour appartenir à tous. Pouvoir se donner tout entier à chaque être sans trahir personne. »
Finalement Xavier ayant compris que Jean et Michèle étaient sur le point de se séparer, décide de revenir à Larjuzon avec Jean pour qu'il retrouve Michèle.
Admirons une fois encore le style magnifique de François Mauriac :
« C'était l'ancien cimetière jonché encore de vieux cippes funéraires aux inscriptions effacées. L'ortie croissait drue sur cette terre où tant d'êtres humains étaient retournés. le chevet roman jaillissait de cette végétation inculte, vaisseau venu d'ailleurs et enlisé depuis des siècles dans cette glaise nourrie de la chair des hommes. »
La suite va tourner au drame, les sentiments de chacun entrant en conflit.
Un roman très fort et fascinant , une fois encore sous la plume de Mauriac, avec en toile de fond la foi, le christianisme, l'espoir et l'angoisse d'un homme, et l'amour.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          41
akhesa
  25 juillet 2015
C'est jusqu'a present le mauriac que je prefere!
Quelle tentation que de detourner un jeune seminariste de sa foi,de ses convictions religieuses,de ses croyances,de ses ambitions,de l'homme et de Dieu!
Oeuvre reussie ,un veritable enchantement
Commenter  J’apprécie          120
Wyoming
  24 juillet 2018
Belle oeuvre de François Mauriac où un futur divorcé tente de dissuader un futur séminariste de s'embarquer dans l'Eglise et ce dernier de ressouder les liens du couple en déroute. C'est la qualité des dialogues qui fait la richesse de ce roman philosophique qui traite de sujets de société peu discutés dans les années 50, le divorce quand on n'avait plus le choix, le séminaire que l'on ne choisissait pas toujours de son plein gré. Mauriac décortique et aligne les sentiments des deux personnages, les mettant chacun en face de leur choix respectif. Avec toujours ce style choisi et épuré n'appartenant qu'à Mauriac.
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
cocacoca   23 janvier 2015
- Vous vous rappelez cette phrase de Rimbaud... car vous devez aimer Rimbaud, vous !
- Vous savez, moi, la littérature... (...)
- Qu'est-ce que vous disiez de Rimbaud ?
- Oui, vous savez, lorsqu'il parle d'un de ses amis anciens qu'il voit en songe dans ce salon, à la campagne, où il y a des bougies et des boiseries antiques : "cet ami prêtre et vêtu en prêtre... c'était pour être plus libre", ajoute Rimbaud. Pour être plus libre, comprenez-vous ?
- Non, dit Mirbel, je ne comprends pas. Comment entrerait-on volontairement au bagne pour être plus libre ?
- Plus libre d'aimer;
Xavier rougit faiblement et ajouta :
- N'appartenir à personne pour appartenir à tous. Pouvoir se donner tout entier à chaque être sans trahir personne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Videos de François Mauriac (91) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de François Mauriac
Le Bloc-notes. Volume 1, 1952-1962 François Mauriac Jean-Luc Barré, Jean Touzot Éditions R. Laffont Collection Bouquins
Des articles dans lesquels F. Mauriac aborde des sujets allant de l'actualité à la spiritualité, en passant par l'histoire de France. Souvent polémiques, ils illustrent les engagements de leur auteur, comme son soutien sans faille pour Charles de Gaulle ou son combat en faveur de la décolonisation. ©Electre 2020
https://www.laprocure.com/bloc-notes-volume-1952-1962-francois-mauriac/9782221249420.html
autres livres classés : roman philosophiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

François Mauriac

Né à Bordeaux en ?

1885
1895
1905
1915

12 questions
72 lecteurs ont répondu
Thème : François MauriacCréer un quiz sur ce livre