AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782311661309
224 pages
Éditeur : Vuibert (13/01/2020)
4/5   8 notes
Résumé :
Sage-femme : un métier qui sonne comme une vocation, une passion. Mais c'est aussi un métier qui manque cruellement de reconnaissance !

Pourtant, les sages-femmes sont là pour toutes les femmes. Leur rôle ne se limite pas aux naissances, elles conseillent les femmes et les soutiennent dans tous les moments-clés de leur vie : la contraception, la grossesse, le suivi gynécologique, la sexualité, le dépistage des maladies, l’accouchement, la ménopause…>Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Luria
  27 février 2020
Ce livre possède une superbe couverture
et le thème me faisait de l'oeil
C'est donc d'un clic qu'il s'est retrouvé dans ma sélection de la dernière opération masse critique.
Et puis, comme ça fait plus de deux mois (déjà) (putain) que j'ai accouché, je me suis dit : « c'est good, les émotions, les larmes de trop plein sont bien derrière moi, je vais lire ça impavide, tranquille »
Sauf que, comme l'explique très bien Lucy Knisley dans son dernier post instagram, une fois parent, c'est fichu, on a le cerveau irrémédiablement touché par l'appel du cri du bébé. Et l'univers qui s'y rattache.
Aussi c'est tout en émotion, sourires, bord de larmes que j'ai lu tout ce recueil d'expériences.
Toutes ces histoires qui ont été sélectionnées et permettent même de deviner qui se cache derrière. La sage-femme concise, qui aime raconter, qui écrit à la Martin Winckler dans la maladie de Sachs, qui se la pète (du moins qui a confiance énorme en ses capacités), qui doute, qui a renoncé.
Alors c'est aussi inégal, trop court souvent, mais ça se lit sans perdre une miette. Et pour toutes celles comme moi qui sont suivies par un obstétricien avec seulement les sage-femme en guest-star satellite, il est bon aussi de les entendre crier/râler/suffoquer/rire/s'épanouir.
Parce que, on peut encore les entendre, pour combien de temps ? Dans quelles conditions ? Mais ça c'est une autre histoire, celle que nous entendons tous les jours impuissants s'écrire dans un quotidien-futur plus que sombre.
[Masse Critique]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          102
Niele
  05 mars 2020
À maintes reprises, au cours de ma vie de femme, j'ai eu l'occasion de rencontrer diverses sages-femmes. Les rapports que j'ai tissés avec elles n'ont été qu'éphémères puisque je n'ai eu le temps de les croiser qu'au cours de mes accouchements qui se sont tous déroulés avec assez de facilité. Je n'ai jamais été une parturiente difficile à gérer, demandant peu de présence médicale car pour moi l'accouchement est une affaire personnelle et familiale. Je ne les ai donc connues que plus ou moins sous la nécessité puisque le passage en maternité est obligatoire.
Mes relations avec elles ont été variées, allant de la sage accompagnatrice à l'enfantement à l'enquiquineuse technicienne de la position gynécologique, passant de la douce compréhensive à la rabat-joie revêche.
Mis à part leur rôle incontournable dans les accouchements, les sages-femmes ont une place importante dans la vie de la plupart des femmes, c'est ce que nous illustre « Vies de Sages-Femmes ». Les témoignages nous éclairent sur les différents aspects de la profession. Conseils, pédagogie, éducation sexuelle, contraception, accouchements, rééducation du périnée, IVG, elles doivent faire face à de multiples émotions selon la situation de la patiente. Joies intenses et détresses profondes font partie de leur quotidien qu'elles doivent gérer tant bien que mal sans ménager leur peine, leur temps.
Elles se sentent bien souvent invisibles et insignifiantes derrière les fiers médecins gynécologues obstétriciens que l'on met en avant et qui récoltent les éloges pour le travail qu'elles accomplissent.
Ce livre est leur coup de coeur, un coup de gueule aussi pour nous faire comprendre à quel point elles sont indispensables.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Shadowlicious93
  11 mars 2020
J'ai découvert ce livre grâce à l'opération Masse Critique du mois de Février, dès que j'ai lu le résumé j'ai tout de suite eu envie de découvrir ce livre qui est différent de mes lectures habituelles.
De plus, j'ai complètement dévoré ma lecture.
Ayant toujours eu une curiosité pour le monde médical, et aussi une certaine passion. J'ai toujours eu à coeur de découvrir et suivre les aventures de différents soignants (médecins, infirmières, paramédicaux).
Enfin le thème de ce livre m'a carrément tapé dans l'oeil.
C'est un livre dont la lecture est fluide est agréable, on partage le quotidien de plusieurs sages-femmes dans différentes villes. On assiste à de très beau moment, comme d'autres plus difficiles. Ceci nous monte que le métier de sage-femme est souvent idéalisé par beaucoup de personnes.
C'est une lecture simple malgré la présence du vocabulaire médical pour lequel il y a un lexique à la fin du livre est présent. Les différentes histoires sont bien organisées pour qu'on puisse ne pas en perdre une seule miette.
Grâce à ma lecture j'ai compris que le métier de sage-femme est une vocation même si parfois certaines s'y retrouvent parfois par hasard. Au fur et à mesure de leurs formations elles découvrent les difficultés liées à ce métier comme le manque de moyens (humains et financiers, les problèmes de prises en charge des patientes mais aussi elles se retrouvent à devoir gérer un deuil avant même la naissance de l'enfant).
Le métier de sage-femme est l'un des plus beaux métiers au monde, mais il faut des nerfs d'acier.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
NieleNiele   05 mars 2020
Puis, un an et demi plus tard, un petit Côme tout magnifique de presque 3,6 kg, frère d'Eléa, a vu le jour, toujours au domicile de ses parents. Ce fut un travail un peu long mais paisible. Bébé a été accueilli par sa maman, dans l'eau, avec moi, sa grand-mère, comme "gardienne du temple": un accompagnement simple et émouvant, et un grand moment de transmission entre mère et fille.
Commenter  J’apprécie          10
Shadowlicious93Shadowlicious93   11 mars 2020
C'est le printemps et la nature se réveille. De la salle de naissance on peut voir les écureuils gambader dans les arbres et maman hérisson passer le trou du mur avec ses bébés de l'année.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Marion McGuinness (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marion McGuinness
Dans son nouveau livre, Marion McGuinness nous embarque pour un tour du monde du bonheur.
Du Japon au Chili, de la Nouvelle Zélande à la Scandinavie, partez à la découverte de ce qui rend les gens heureux ! Dans toutes les langues et cultures du monde, des mots sont utilisés pour définir des concepts parfois complexes. En quelques syllabes, des arts de vivre, des visions du bonheur ou de la façon d?y parvenir sont ainsi «résumés ». Derrière chaque mot, tout un univers de valeurs, d?histoire et de mode de vie jaillit.
Ce tour du monde du bonheur est une fenêtre ouverte sur le monde entier, sur différents regards et cultures, pour que chacun puisse piocher ce qui lui « parle» le plus, ce qui a le plus de résonance en lui, et l?aide à avancer sur son chemin du bonheur.
Le tour du monde du bonheur, de Marion McGuinness 9782807323186 ? Éd. 1 ? 192 pages ? 24,95? https://www.deboecksuperieur.com/ouvrage/9782807323186-le-tour-du-monde-du-bonheur Sortie le 1er octobre 2019
Maman de deux enfants, Marion McGuinness se passionne depuis près de 10 ans pour les domaines de la périnatalité, de la parentalité et du bonheur. Elle est auteure de guides pratiques et traductrice d?ouvrages consacrés au bien-être.
Retrouvez-nous sur : ? Notre site Internet : https://www.deboecksuperieur.com/ ? Facebook : https://www.facebook.com/deboecksuperieur ? LinkedIn : https://www.linkedin.com/company/groupe-de-boeck
+ Lire la suite
autres livres classés : sages-femmesVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Ecrivain et malade

Marcel Proust écrivit les derniers volumes de La Recherche dans une chambre obscurcie, tapissée de liège, au milieu des fumigations. Il souffrait

d'agoraphobie
de calculs dans le cosinus
d'asthme
de rhumatismes

10 questions
222 lecteurs ont répondu
Thèmes : maladie , écriture , santéCréer un quiz sur ce livre