AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782352840428
Éditeur : Editions du Jasmin (26/06/2009)
2.67/5   3 notes
Résumé :
Pauline habite le Val d'Oise. A la mort de son père, elle a arrêté ses études et a commencé à travailler. Elle partage sa vie entre son emploi dans une grande banque parisienne et ses virées entre amis. Son journal témoigne de ce quotidien routinier entre Paris et sa banlieue.
Jusqu'au jour où surviennent les événements de mai 68. Elle se lance alors avec passion dans le mouvement qui agite la capitale.
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Ziliz
  05 octobre 2014
Dans les années 60 en France, beaucoup de femmes des classes moyennes étaient mères au foyer. Coup dur pour Pauline lorsque son père décède, c'est elle qui devra faire bouillir la marmite. A dix-sept ans, à quelques mois du Bac, elle doit abandonner le lycée pour un poste de gratte-papier dans une banque. C'est son salaire qui les fera vivre, sa mère, elle et son frère de dix-neuf ans, qui lui, continue la fac. En mai 68, Pauline, employée en banlieue parisienne, fréquente un groupe d'étudiants parisiens et les accompagne dans leur combat. Ouvriers et employés finissent par se joindre à l'agitation et aux manifestations qu'ils ont d'abord considérées comme un 'problème de petits bourgeois'.
Ce "mai 68" est celui de Pauline - le mien était plus paisible : intra-utéro dans une petite ville de province. On suit la jeune fille sur quelques semaines, un parcours initiatique en accéléré : elle découvre le monde du travail, l'amour, la politique, participe à une révolution sociale. Les prémices de l'émancipation féminine sont esquissées à travers sa vie et ses aspirations. On voit également l'importance des groupes militants (plus ou moins politisés) dans les milieux étudiants et ouvriers, l'essor du syndicalisme, la concurrence et les mesquineries entre les différents mouvements dont les revendications semblent pourtant identiques.
Cet ouvrage immerge le lecteur dans les années 60. Il captivera probablement davantage ceux qui ont connu cette période que le public adolescent visé, même s'il situe bien le contexte et rend bien compte d'une agitation sociale : ambiance fébrile, excitante, festive, mais aussi violence et conséquences tragiques lorsque le mouvement se durcit et que la répression devient musclée.
Un roman intéressant qui m'a donné envie d'en savoir plus sur les événements.
Ma seule réserve : le ton fleur bleue des amourettes de l'héroïne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
CielvariableCielvariable   17 janvier 2019
Mercredi 20 Mars 1968.
Ivan me serra contre lui pour essayer de me protéger.
« FLN VAINCRA ! US ASSASSINS ! »

Dans la bousculade, nous avions perdu les camarades. Des inconnus, le bas du visage caché sous un foulard scandaient les slogans. J'avais trop peur pour participer. Un fracas de verre brisé me fit me recroqueviller de terreur.
— Les vitrines de l’American Express ! Vite, il faut filer !
Ivan me broyait la main. Il fallait vite se dégager de la foule des manifestants et fuir. Impossible de descendre dans la station Opéra noire de monde. Nous avons couru droit devant nous dans l’espace dégagé du boulevard des Italiens jusqu’à Bonne Nouvelle.
— Je n’en peux plus ! Si j’avais su, je ne serais jamais venue à cette manif !
Dans le métro, à bout de souffle, je m’écroulai sur un strapontin.
— Tu crois que tout le monde a réussi à se sauver ?
— Je n’en sais rien. J'ai vu des CRS !
— Tu savais ce qui nous attendait, toi ?
— Pas vraiment. Mais j’aurais dû m’en douter. Trop bizarres tous ces rendez-vous différents ! En tout cas, pas question que tu rentres seule. Je vais à Soisy avec toi.
— Ton studio va s’ennuyer !
Nous avons ri. Mon frère, je l’adorais.
— Pourvu qu’ils n’en parlent pas à la télé. Maman serait trop inquiète !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   17 janvier 2019
Était-ce cela la vie ? Comme chaque jour de travail, j’étais arrivée au bureau à huit heures et demie. Après avoir suspendu mon manteau dans mon vestiaire et enfilé ma blouse, j'avais signé la feuille de présence, serré la main de mes collègues et m’étais installée à mon bureau. Mes affaires sorties, j’avais pris la pile d’ouvertures de comptes distribuée par la chef pour tout codifier.
Je ruminais. Quand la banque m’avait embauchée, j’avais effectué un stage de trois mois à l’école de dactylographie. J’aimais bien. Les quarante mots à la minute atteints, l’examen en poche, j’avais été affectée à ce service. Mais je ne tapais jamais à la machine ! Une semaine par mois, je perforais des fiches, le reste du temps je codifiais des ouvertures de comptes et des rectificatifs d’adresses. Travail automatique. Quand, par chance, le client était d’une nationalité peu courante, je consultais des fiches
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : mai 68Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Autres livres de Aline Méchin (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4198 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre