AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Michel Melot (Auteur de la postface, du colophon, etc.)
Note moyenne : 3.5/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Le modèle s'essouffle-t-il ? Quel modèle ? Faut-il un modèle ? De quoi parle-t-on ? Voilà quelques-unes des questions que cet ouvrage aborde.
Le "modèle de bibliothèque publique à la française" est à la fois une évidence et un trou noir. Une évidence indiscutée qui a structuré, accompagné, encouragé le développement récent des bibliothèque publiques. Un trou noir précisément parce qu'il est une évidence indiscutée, en voie de fossilisation, voire de nécrose.<... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
CS_Constant
  05 novembre 2016
Ce livre regroupe les contributions de plusieurs auteurs autour de la problématique du modèle de bibliothèque français. Tour à tour, il interroge la pertinence même du concept de modèle de bibliothèque ; il compare le "modèle français" à d'autres modèles, anglo-saxon, italien et espagnol ; il étudie les causes de "l'essoufflement"de ce modèle, le rôle social des bibliothèques et la place du public dans le modèle français. Il va même jusqu'à se demander si la bibliothèque peut "mourir", si une bibliothèque sans collection est possible ; il interroge la place de la bibliothèque au sein des politiques culturelles et étudie l'offre de services à travers le cas des BMVR (Bibliothèque Municipale à Vocation régionale).
Cet ouvrage est globalement très intéressant et assez complet sur le sujet car il aborde la question du modèle de bibliothèque français sous des angles et des points de vue très différents. Cette diversité est notamment due au fait que chaque chapitre est écrit par un auteur différent, ce qui par ailleurs n'est pas sans entraîner quelques redondances : chacun ayant à coeur de donner sa définition du "modèle" et de contextualiser son propos, on retrouve fatalement un certain nombre de points qui se répètent.
On notera que les auteurs sont dans l'ensemble assez critiques vis-à-vis du modèle de bibliothèque "à la française" (entendez par là le modèle de la "médiathèque", avec une logique d'offre plutôt qu'une logique de demande et un métier centré sur les collections plutôt que sur les usages et les usagers) et appellent tous à sa remise en cause pour construire un nouveau paradigme de bibliothèques, qui ne soit d'ailleurs pas forcément basé sur un modèle en particulier mais au contraire plus adapté au cas par cas, selon l'environnement, les publics et leurs usages. Ce qu'ils attendent des bibliothèques à venir reste néanmoins très influencé par le modèle anglo-saxon, qui fonctionne selon une logique de demande et vise avant tout à répondre aux besoins des usagers.
Il ne faut cependant pas oublier que cet ouvrage, pour pertinent qu'il soit, date de 2008, c'est-à-dire qu'il a déjà huit ans. En huit ans, les bibliothèques françaises ont déjà eu le temps de beaucoup évoluer vers une offre de collections et de services mieux adaptée aux besoins des usagers. La tendance actuelle est à la fameuse "bibliothèque troisième lieu", qui va encore plus loin dans cette direction avec une volonté de faire de la bibliothèque un lieu de vie pour ses usagers et qui cherche à les impliquer jusque dans l'élaboration même des lieux, des collections et des services de la bibliothèque.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
CS_ConstantCS_Constant   18 octobre 2016
L'importance du caractère éducatif de la bibliothèque peut s'expliquer par le modèle catholique qui se joue dans le rapport au livre. Avec l'anticléricalisme qui se développe à la fin du XIXe siècle, ce modèle catholique de la bibliothèque, qui implique une médiation dans l'accès au savoir, loin d'être renversé, se retrouve pris dans une continuité historique, où la censure d'autrefois à l'égard du lecteur, est transformée en une lutte contre son ignorance. Comme l'écrit Daniel Lindenberg : "Dans notre propre ère culturelle, très marquée par la lutte séculaire de l'Eglise et de l'Ecole, on présume au contraire que le sujet supposé vouloir est à construire. La cible n'est pas la censure mais l'ignorance, et plus précisément encore l'obscurantisme. D'où un aspect très net "d'évangélisation" laïque prise, dès avant 1914, par toutes les formes de ce que l'on n'appelait pas encore "l'action" ou "l'animation" culturelle." Distinguée de l'école, la bibliothèque est cependant conçue comme éducative, ce qui a sans doute conduit à sa position marginale au sein du champ culturel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
CS_ConstantCS_Constant   27 octobre 2016
Les choix technicistes, qui ont présidé depuis quelques décennies à la définition du métier de bibliothécaire, sont en train de trouver leur limite. Longtemps, le maniement d'un catalogue en ligne sans appropriation des contenus a été la fonction principalement valorisée, jusqu'à parfois faire naître des vocations d'analystes-programmistes. Cette tentation récurrente a brouillé l'image du métier de bibliothécaire. On ne s'explique pas bien ce refus de l'hybridation avec le métier de documentaliste ou d'enseignant, sinon par le refus, au fond, de la dimension didactique du métier.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
CS_ConstantCS_Constant   14 octobre 2016
L'action culturelle est une spécificité du modèle de la médiathèque française et l'une de ses caractéristiques les plus vantées, tant en France qu'à l'étranger. Mais érigée comme un principe par le modèle, elle est aussi devenue une évidence, voire une doxa rarement interrogée ni sur la forme, ni sur le fond. Les formes en sont multiples, et pas toujours nécessairement adaptées. (...) L'impact des animations dans la promotion culturelle et la démocratisation est loin d'être prouvé. Il semble plutôt que ce soit toujours le même type de public qui les fréquente. En outre, l'articulation revendiquée entre la politique d'action culturelle et les collections est souvent théorique, et l'effet tout aussi aléatoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
CS_ConstantCS_Constant   27 octobre 2016
Ce qui pourrait en revanche disparaître, c'est la notion de "modèle" de bibliothèque dont la nécessité normative ou culturelle n'est plus évidente, à l'heure où chacun possède désormais la sienne au bout de ses doigts. Avec le temps, toutes les bibliothèques semblent possibles, laissant au bibliothécaire un vaste champ d'initiatives et d'expression. il peut rêver que, finalement, une bibliothèque n'est ni un édifice ni un ensemble de collections ou de services : c'est une compétence et un état d'esprit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
CS_ConstantCS_Constant   08 octobre 2016
La médiathèque doit évoluer et ne peut plus faire l'économie d'une remise en cause de l'unicité et de l'universalisme qui la sous-tendent. Elle doit savoir reconnaître et intégrer la diversité de ses publics, non pas de manière conjoncturelle mais structurellement, c'est-à-dire en acceptant la différenciation et la personnalisation de son offre. En outre, le modèle de la bibliothèque centrée sur la production et la distribution de collections est de plus en plus remis en cause. Il faut passer "d'une croissance extensive où l'objectif était de moderniser le territoire en faisant que le prêt le couvre en totalité, à une croissance plus intensive et plus qualitative"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Video de Michel Melot (1) Voir plusAjouter une vidéo

A propos de la bibliothèque idéale
Sont réunit au centre Georges Pompidou, autour de Pierre André BOUTANG : Michel SERRES, Philippe SOLLERS, Roberto CALASSO, Gilles LAPOUGE, Emmanuel LE ROY LADURIE, Christian BOURGOIS et Alain JAUBERT. Ils donnent leur conception de la bibliothèque idéale, parlent des grandes bibliothèques qui ont marquées l'histoire, de la lecture et des types de lecteurs, du plaisir de lire. Michel MELOT,...
Dans la catégorie : Bibliothèques publiquesVoir plus
>Bibliothéconomie et sciences de l'information>Bibliothèques, archives, centres de documentation généraux>Bibliothèques publiques (6)
autres livres classés : publicsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

QUIZ "Des fleurs pour Algernon"

Quel est le prénom de Miss Kinnian ?

Norma
Alice
Algernon
Rose

10 questions
194 lecteurs ont répondu
Thème : Des fleurs pour Algernon de Daniel KeyesCréer un quiz sur ce livre