AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Régis Debray (Préfacier, etc.)Nicolas Taffin (Illustrateur)
EAN : 9782915543100
197 pages
L'oeil neuf éditions (01/02/2006)
4.29/5   7 notes
Résumé :
Quel est donc le miracle de cet objet, né il y a plus de deux millénaires,
éminemment moderne par sa forme cubique, mathématique, industriel
bien avant l'heure, qui a triomphé du rouleau jusqu'à devenir la « brique
élémentaire » de la pensée occidentale ?

Contrairement au savoir numérique, le livre, né du pli, se referme sur
lui-même, solidaire de son message. Son espace est conçu pour produire une autorité, voire une trans... >Voir plus
Que lire après LivreVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Le Livre sensible, sous toutes les coutures, dans toute sa matérialité et ce qui en déborde. Support incontournable de ma démarche créative, je garde un souvenir très riche de cet ouvrage, assez complet dans sa démarche on aimerait encore approfondir certains points (le pli par exemple). Il sera néanmoins un compagnon de route puissant et ferme pour qui souhaite un livre sur les livres qui ne fasse pas figuration dans la bibliothèque, mais bêche ou grelinette pour votre matière grise gravitant autour du mot "Livre".
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Fermer un livre n'est pas moins émouvant que de l'ouvrir, car chacun de ces deux gestes marque ce qui dans le contenu du livre est irrémédiable. Tout ce qui se passe entre les deux couvertures relève du possible et du contingent. Tout peut arriver à l'intérieur d'un livre : les rêves les plus fous et les plus grandes extravagances, mais attention, une fois que vous l'aurez fermé, son pouvoir est perdu comme la lampe d'Aladin. Un livre n'est écrit qu'une seule fois. Mais toute lecture le fait renaître, chaque fois sous une forme différente.
Commenter  J’apprécie          52
Le livre est un marqueur de la condition humaine. Comme nous, il est complet quand il est seul, et incomplet devant les autres. La force du livre, c'est qu'il nous survit et qu'il a,
comme notre vie, une fin. Le lecteur doit s'y plier. J'ai écrit ce que je voulais écrire. Que vous m'ayez suivi ou non, ce livre est fini. Mais vous n'en avez pas fini avec le livre.
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Michel Melot (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michel Melot
L'Art du livre, de Michel Melot & Anne Zali chez Citadelles & Mazenod
Dans la catégorie : Le livreVoir plus
>Généralités>Généralités>Le livre (28)
autres livres classés : livresVoir plus
Les plus populaires : Non-fiction Voir plus


Lecteurs (32) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
849 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre

{* *}