AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782851815224
Éditeur : L'Arche (13/09/2002)

Note moyenne : 3.62/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Bouli est un bébé gros comme son père Daddi Rotondo et miro comme sa mère Mama Binocla. Il grossit avec une rapidité effrayante, ce qui n’empêche pas sa cousine Petula de tomber amoureuse de lui. Bouli, gros de toutes ses peurs, prend encore plus de poids lorsque sa bien-aimée part pour l’Espagne avec ses parents. Vient le jour où Bouli écrase presque ses parents et se met enfin à la gymnastique. Une nouvelle vie commence ! Mais quelle vie !
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Jelussa
  26 juillet 2020
Une pièce de théâtre singulière qui ne laisse pas indifférent.
J'ai apprécié les sentiments des parents qui veulent le meilleur pour leur fils, qui tentent tout pour l'aider à maitriser ses peurs, les enfants qui s'aiment au-delà des apparences physiques.
J'ai été surprise des tirades dans lesquelles les personnages s'adressent au public comme un narrateur ou une voix off, parlant d'eux-mêmes au passé. Je me pose la question de la mise en scène et serai curieuse de voir cette pièce jouée justement.
Je n'ai pas adhéré, en revanche, à l'humour si particulier qui m'a souvent gênée. Je le trouve facile, peu délicat et parfois à double sens (dans l'idée qu'il pourrait être compris autrement et cela prête à confusion). Rien que dans le titre qui est le nom du personnage : dans le texte il y a bien l'idée qu'à l'école le garçon reçoit des surnoms déplaisants se moquant de son physique, mais son nom lui-même est une boutade face à son physique… ça me gêne. N'a-t-il pas le droit d'avoir un vrai prénom lui aussi ? du coup je trouve cet humour à contre-emploi.
Un avis donc bien mitigé en ce qui me concerne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Takalirsa
  04 avril 2015
J'ai découvert cette pièce lors d'un stage de théâtre, et j'ai pris beaucoup de plaisir à jouer la première scène, à la maternité, avec le reste du groupe ! le texte est très drôle, l'intrigue un brin loufoque, par contre il n'est pas forcément simple de monter une mise en scène. Comme souvent dans le théâtre contemporain, les didascalies et autres indications scéniques sont quasi inexistantes, et il faut plusieurs lectures pour bien saisir les nuances des répliques. D'un autre côté, cette ouverture laisse la possibilité de plusieurs interprétations.

L'histoire dégage à la fois beaucoup d'amour et de tristesse. Bouli vit dans un cocon familial très tendre. Peureux maladif (il a peur de la voix de son oncle, de la fumée de cigarette, du noir, et même de se lever le matin !), il est pris en charge par son père qui trouve mille et une astuces pour chasser les craintes de son fils. Bouli est presque vénéré par sa famille, et le contraste avec le monde extérieur n'en est que plus rude.
A côté de ça, on trouve des passages complètement délirants, comme ceux avec Sharon Stone, qui tombe en adoration devant le petit garçon, et ceux avec les parents de Pétula qui, revenant d'Espagne, exigent qu'on les prénomme Juan-Miguel ("je préfère, Rotondo. En Espagne au début, tout le monde m'appelait Chan-Missel !") et Mari-Juana (au lieu de Marie-Jeanne) !.. Quant aux deux enfants, ils ont un vocabulaire et une réflexion en complet décalage avec leur âge. En fait, on a l'impression que les premières années de Bouli (la pièce s'arrête à ses sept ans) est un véritable condensé de vie, avec ses angoisses et ses obstacles, la découverte de l'amour inconditionnel (celui des parents) et celle de l'amour fluctuant (celui du couple).
Retrouvez le personnage de Bouli dans "Bouli redéboule" et "Bouli Année zéro" !
Lien : http://www.takalirsa.fr/boul..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
RousseauBillieresRousseauBillieres   18 janvier 2018
Daddi Rotondo : D'accord, on oublie John Wayne, t'es Michel-Ange.
Bouli : C'est qui?
Daddi Rotondo : C'est un génie de la peinture.
Bouli : Je suis trop gros, j'arriverai jamais à sortir de ma lampe.
Daddi Rotondo : Hein? D'abord, ne dis pas que t'es gros, tu sais même pas ce que ça veut dire, faut pas répéter les mots des autres, et puis Miche-Ange c'est pas un génie à sortir des lampes, c'est un génie à peindre des plafonds.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
EveToulouseEveToulouse   18 janvier 2018
Bouli : Tu veux dire qu'on s'est déjà embrassé et je le savais même pas!?
Petula : Ouais je sais, c'est déraisonnable.
Bouli : Dépêche-toi de revenir, il faut que je t'embrasse sans dormir quand même.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Fabrice Melquiot (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Fabrice Melquiot
Avec Natacha de Pontcharra, Eddy Pallaro, Emmanuelle Destremau, Pauline Peyrade & Rémi de Vos
Imaginé par Fabrice Melquiot et Emmanuel Demarcy-Mota, le bal littéraire est un moment incontournable de Paris en toutes Lettres. le principe : cinq auteurs se réunissent à l?aube autour d?un litre de café et d?un stock de leurs tubes préférés pour constituer une playlist de chansons (très connues). Ils élaborent ensuite une fable commune et se répartissent les épisodes, textes courts dont chaque fin doit énoncer le titre de l?un des morceaux choisis. Le soir les spectateurs sont en piste et les auteurs livrent à plusieurs voix cette histoire unique, écrite à dix mains dans un temps record pour ce Bal Littéraire, qui dure environ une heure trente. Les spectateurs-danseurs sont invités à écouter sagement chaque texte et à danser follement sur chaque morceau. L?occasion cette année de fêter le 10ème anniversaire de Paris en toutes Lettres ! Bal accompagné par les images Super 8 d?Olivier Lubeck.
C'était le samedi 9 novembre 2019 au Centquatre-Paris
#PETL
Production : Rama Productions
https://www.maisondelapoesieparis.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : théâtreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

DAYS OF NOTHING

Quel livre Rémi Brossard prête-il à Maximilien ?

La Diagonale du milieu
Le Cercle à l'intérieur du carré
Carnaval sans masque
La Galaxie du penda

7 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Days of nothing de Fabrice MelquiotCréer un quiz sur ce livre