AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2268065251
Éditeur : Les Editions du Rocher (03/04/2008)

Note moyenne : 3.38/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Eric Blakeley, presque trente ans mais toujours ado, vit en banlieue avec sa copine Alice, future éducatrice de jeunes enfants, Pendule son cacatoès et ses albums rock. Trois jours par semaine, il travaille comme portier dans un hôtel de luxe à Paris, mais préfère se consacrer à sa passion: l'écriture. Il a déjà publié deux romans noirs, et son éditeur attend impatiemment son dernier manuscrit. Eric mènerait une vie somme toute sympathique si sa quête d'inspiration ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Crossroads
  06 mars 2018
Tudieu, l'insolite titre que voilà.
Des expressions animalières, y en a pléthore. Mais je découvre, ébaubi, celle relative à la rhinopharyngite du p'tit pingouinou.
À appellation extravagante, récit au diapason.
Éric connait trois problèmes existentiels majeurs. Un boulot qui l'emmerde, une compagne qui s'emmerde et un éditeur qui le tanne pour l'écriture d'un bouquin qui se fait plus qu'attendre.
Ajoutez à cela de gros soucis de roupillon récurrents et un cauchemar récidivant les rares fois ou il parvient à atteindre ce si insondable stade de sommeil paradoxal.
Sinon, dans l'ensemble, faut pas trop se plaindre.
Michaël Mention était pour moi indissociable de polar.
Une trilogie de haut vol et sa réputation était définitivement assise, croyais-je connement.
Un premier roman onirique plus tard, je révisais ma copie et le taxais finalement d'auteur tout terrain. Un statut qu'il confirma avec son dernier Power.
Étrange, tel est le ressenti prédominant au sortir de ce roman.
Tout part d'un récit somme toute banal pour verser lentement dans la quatrième dimension.
Un monde imaginaire qui finit par nous manquer chaque fois que l'ami Éric retrouve son morne quotidien. D'autant qu'il s'y passe de drôles de choses de l'autre côté du périph cosmique.
Le Rhume du Pingouin ne vend pas de polar, de prime abord.
Pourtant, s'il ne s'inscrit pas purement dans le genre, il n'en demeure pas moins un très court mais néanmoins original exercice de style, prémices stimulant et annonciateur de grands frères bien plus enlevés.
A noter une bande-son rock omniprésente (marque de fabrique de l'auteur) qui ravit les esgourdes au plus haut point.
Petit pingouinou deviendra grand, très grand!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          374
Lalivrophile
  26 avril 2011
Ce livre est assez étonnant. L'auteur s'est attaquée à une enquête de manière assez originale. J'ai eu peur que la fin ne soit pas à la hauteur de ce procédé inventif. Cependant, elle l'est. Il ne pouvait pas y avoir une autre façon de résoudre l'énigme. J'aurais été déçue d'un autre dénouement.
Bien sûr, Michael Mention va loin. Cependant, je pense que ce genre de choses est possible. Il y a juste une chose qui ne l'est pas, et qui montre une porte ouverte vers le fantastique, le surnaturel. le dénouement est préparé, attendu tout au long du roman. Celui-ci n'est pas assez lent pour que le lecteur s'impatiente ou se lasse. La fin arrive au bon moment.
Je pense qu'elle sera soit très appréciée, soit méprisée. En tout cas, elle ne laissera pas indifférent.
J'ai beaucoup aimé la façon dont les rêves sont mis en scène, et ce qui s'y passe. On est dans une espèce de délire, et les sensations d'un rêve sont très bien rendues. On retrouve l'imaginaire, le fantastique... Je suis toujours fascinée lorsqu'un auteur explore le monde des rêves. Ici, Éric fait apparaître ce qu'il veut, dans les limites de son imagination. J'aime beaucoup cette théorie, car je l'ai expérimentée. Une fois, je savais que je rêvais (je le sais souvent, quoi qu'ait pu en dire mon professeur de philosophie), et je me suis amusée à exiger que telle personne apparaisse, qu'elle dise ceci ou cela... et cela s'est produit.
L'univers onirique est captivant, et l'auteur en parle très bien.
[...]
Lire la suite sur:
Lien : http://www.lalivrophile.net/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Emil
  17 juillet 2014
Un premier roman qui révèle les futurs talents de l'auteur. Une écriture prometteuse et déjà accompagnée de bonne musique !
Cette histoire peu ordinaire, ce personnage attachant, particulier, et ce rêve énigmatique ont fait que je me suis bien régalée.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Michaël Mention (21) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michaël Mention
http://www.festival-sans-nom.fr/ https://www.facebook.com/LeFestivalSansNom/
6e Festival Sans Nom, le polar à Mulhouse. Témoignage des auteurs : Franck Thilliez parrain de l'édition 2018 du Festival, Michel Bussi invité d'honneur 2018, Maxime Gillio, Hervé Commère lauréat du prix littéraire du journal L'Alsace, Niko Tackian, Jean-Bernard Pouy, Mathieu Menegaux, Ian Manook, Roger Jon Ellory, René Manzor, Michaël Mention lauréat du Grand Prix du Festival Sans Nom, Benoît Philippon, Danielle Thiéry, Nicolas Beuglet, Barbara Abel
autres livres classés : manuscritVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1734 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre