AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jacques Sorrèze (Traducteur)
ISBN : 2253113247
Éditeur : Le Livre de Poche (22/02/2006)

Note moyenne : 3.94/5 (sur 40 notes)
Résumé :
Comment Léonard de Vinci est-il devenu l'incarnation du génie créateur ? Comment a-t-il vécu, aimé, souffert ? Avec un soin du détail et une inspiration dignes des plus grands, le romancier russe Dimitri Merejkovski (1866-1941) nous entraîne dans l'intimité d'un homme pour lequel le talent, perçu comme un don de Dieu, est un véritable sacerdoce, qu'il assume de toute son âme, refusant les facilités de l'argent et des vanités.
C'est de cette fidélité extrême, ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
diablotin0
  18 juillet 2019
C'est toujours un plaisir que de se laisser emporter par l'admiration que l'on peut avoir d'un grand homme comme c'est le cas de Léonard de Vinci. Je ne cesse de l'admirer pour ses oeuvres bien sûr mais aussi pour sa personnalité, son côté humain !
Cette biographie romancée ne déroge pas à la règle, toutefois, je pense qu'il est nécessaire que j'espace mes lectures sur lui car je n'ai rien découvert de plus et donc je n'ai pas eu le même plaisir.Cela n'enlève en rien à la qualité du roman qui est certaine. J'aurais été bien plus élogieuse et enthousiaste s'il faisait partie de mes premières lectures sur Léonard de Vinci.
Ce roman m'a permis de remonter le temps et de m'immerger en Toscane au côté de ce grand homme, je ne peux donc qu'avoir passé un agréable moment. Je ne mets que 4 étoiles, ce qui ne reflète en rien la qualité du livre mais bien plus ma bêtise d'avoir enchaîné les livres sur Léonard de Vinci !
Commenter  J’apprécie          432
denisl45
  08 décembre 2013
Magnifique roman. Où l'on découvre les affres et les bonheurs, les échecs et les plaisirs de la création. La vie quotidienne de Léonard de Vinci et de son époque est rendue de façon très vivante et passionnante.
L'auteur suggère le goût de Léonard pour les garçons sans développer beaucoup plus. Sa principale préoccupation est de nous faire vivre de l'intérieur le mouvement créatif et les réflexions préparatoires à l'oeuvre ainsi que toutes les émotions et les sentiments qui sous-tendent chaque réalisation.
On y vit également les rencontres de Léonard avec le pape Alexandre VI et la famille Borgia ainsi que les excellentes conversations avec Nicolas Machiavel sur la politique et la conduite des états.
En bref, du plaisir à l'état pur.
Commenter  J’apprécie          110
Kyuss
  14 janvier 2014
J'ai eu un peu de mal à entrer dans l'histoire, mais la situation s'est vite débloquée car Merejkovski est un excellent écrivain. Comme le titre l'indique, c'est un roman dédié à la vie de Léonard de Vinci, cet artiste touche à tout qui a laissé à l'humanité un héritage inestimable. Il y en a autant pour les passionnés d'art que pour ceux qui comme moi aiment L Histoire, Léonard de Vinci, acteur d'une période particulière marquée par le progrès et le décloisonnement des cultures s'est retrouvé mêlé à de nombreux évènements marquants du début de l'époque Moderne. Tout au long du roman on en apprend sur les Borgia, les Sforza, Louis XII, François Ier, les Médicis... Merejkovski illustre même d'hypothétiques rencontres avec Machiavel, dont aucun historien n'a réellement la preuve. J'ai beaucoup apprécié ce roman notamment pour cela.

Cependant, le point fort de ce roman réside surtout dans l'écriture en elle même. le style doux de Merejkovski fait revivre le personnage à tel point que l'on s'attache réellement à lui. le roman se terminant logiquement par la mort de celui ci, je me suis mis à redouter l'arrivée des dernières pages, car je ne voulais pas voir disparaître ce personnage auquel je me suis pris de passion.
Un très beau roman que je recommande à tout le monde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
henrimesquida
  09 novembre 2014
On peut en penser tout le bien qu'on veut et effectivement il y a des moments forts, mais l'écriture (ou la traduction) me semble vieillote et certains passages ennuyeux.
Commenter  J’apprécie          20
StanislasQ
  31 juillet 2018
J'adore les livres historiques traitant de la peinture et des grands peintres. Peut être celui ci est-il un peu trop romancé et s'écarte-t-il de l'histoire telle que je la connais
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
denisl45denisl45   08 décembre 2013
Pendant une séance de pose avec Gioconda, Léonard raconte:

"Incapable de résister à mon désir de voir des images inconnues des hommes, conçues par l'art de la nature, durant longtemps je suivis ma route entre des rochers nus et sombres ; j'ai enfin atteint une caverne et m'arrêtai indécis sur le seuil. Puis, décidé, baissant la tête, courbant le dos, la main gauche appuyée sur mon genou droit, de la droite cachant mes yeux pour m'habituer à l'obscurité, j'entrai et fis quelques pas. Les sourcils froncés, les yeux à demi fermés, la vue en éveil, souvent je changeais mon chemin, errant à tâtons dans l'obscurité, essayant de voir quelque chose. Mais l'obscurité était trop profonde. Et lorsque j'y eux séjourné quelque temps, deux sentiments s'éveillèrent en moi et commencèrent à lutter : la peur et la curiosité ; la peur d'explorer la caverne noire et la curiosité de savoir si elle ne recelait point un mystérieux mystère.
"Il se tut. L'ombre n'avait pas quitté le visage de Gioconda.
- Quel sentiment a vaincu ? murmura-t-elle.
- la curiosité.
- et vous avez surpris le mystère de la caverne ?
- Ce qui en était possible.
- Et vous le révélerez aux hommes ?
- On ne peut tout dire et je ne le saurais. Mais je voudrais leur insuffler une dose de curiosité qui puisse toujours vaincre leur peur."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
denisl45denisl45   08 décembre 2013
Lors de sa rencontre avec Machiavel, Léonard de Vinci échange sur leur vision de la vie et Machiavel dit :
"la découverte de nouvelles pensées sera toujours aussi dangereuse que la découverte de nouvelles terres.[...] Celui qui ne ressemble pas à tout le monde est seul contre tous, car le monde est créé pour la médiocrité et il n'y a de place au monde que pour elle. oui, mon ami, il est même triste de vivre, et peut-être le pire dans une existence n'est pas le souci, la maladie, la pauvreté, la douleur, mais l'ennui."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
EscapistEscapist   07 octobre 2015
Et il semblait alors à Giovanni que maintenant Léonard et monna Lisa étaient deux miroirs qui, se reflétant l'un dans l'autre, s'absorbaient à l'infini.
Commenter  J’apprécie          60
michelekastnermichelekastner   16 janvier 2019
- Si tu veux être un artiste, repousse tout souci et toute peine étrangers à ton art. Que ton âme soit semblable au miroir qui reflète tous les objets, tous les mouvements, toutes les couleurs, en restant toujours, elle, immobile, rayonnante et pure.
Commenter  J’apprécie          00
Dans la catégorie : Littérature russeVoir plus
>Littérature des autres langues>Littératures indo-européennes>Littérature russe (472)
autres livres classés : leonard de vinciVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1784 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre