AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782290335376
127 pages
Éditeur : J'ai Lu (19/11/2003)

Note moyenne : 3.24/5 (sur 17 notes)
Résumé :
Sauvage, effrontée, une fleur de cassis à la bouche, telle apparaît Carmen, fille de l'amour et de la liberté, toujours prête à mettre la rage au cœur, à pousser au crime.
De ce jeu cruel elle est bientôt la victime, mais la mise à mort, ici, n'a pas lieu dans l'arène. Elle se tient à huis clos, pacte secret entre don José et sa gitane maudite. Maudit aussi don Juan de Marana qui, après une vie de scandales, ose, un soir, provoquer Dieu et lui soustraire une ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
oran
  18 novembre 2017

CARMEN, l'opéra-comique , musique de Georges Bizet c'est :
Les couleurs flamboyantes de l'Espagne,
L'incandescence d'un coucher de soleil sévillan ,
L'érotisme torride de l'Andalousie ,
La passion brûlante qui embrase les protagonistes,
La frénésie qui enflamme les danseurs de séguedilles,
Les flammes de la jalousie…
Mais cette nouvelle de Prosper Mérimée , version originale diffère quelque peu du livret coécrit par de Meilhac et Halevy .
Mérimée parcourut l'Espagne de juin à décembre 1830 , puis en 1845 de novembre à décembre, une escapade de plusieurs mois qui lui fit connaitre une Espagne intime, tout à la fois, celle des salons de la haute société, celle des bas-fonds madrilènes, eux lui révélèrent une "expérience érotique majeure" L'Espagne fut pour Mérimée « une patrie de coeur, « son pays mental ». Carmen, c'est ce qui résulta de ce voyage qui le conduisit à percer l'âme espagnole.
C'est un drame, une tragédie, c'est un récit qui reprend toutes les composantes du roman picaresque .
Mérimée converti en archéologue raconte en se mettant en scène et en tenant le rôle de témoin et de narrateur .
Carmen cette belle gitane, l'héroïne , la picara sans honneur ,la Carmencita de Mérimée est « primero p. (puta) luego alcahueta, pues bruga. (D'abord catin, puis maquerelle, enfin sorcière).
De belles images, de la force dans l'écriture, de la sensualité il manque la musique !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          253
Allantvers
  11 juillet 2017
Première rencontre concluante avec Prosper Mérimée, dont j'ai eu semble-t-il bien tort de me méfier.
Don José dans Carmen, Don Juan dans Les âmes du purgatoire : en voilà deux que la passion aura durement consumés !
Le premier abandonne tout pour les yeux de sa belle bohémienne et court après son désir de possession, jusqu'au drame.
Le second se détache des fortes valeurs apprises pour gouter aux joies de la débauche, jusqu'à ce que quelques fantômes échappés du purgatoire viennent terrasser son insolente infamie par une lugubre mise en scène de sa propre mort.
Si le ton et le rythme des deux nouvelles sont particulièrement enlevés et baignées du même climat sanguin, c'est la deuxième qui m'a le plus emballée avec ce mythe revisité d'un Don Juan repentant après avoir été plongé en punition de ses fautes dans ce tableau représentant le purgatoire qui avait marqué son enfance.
Prochaine étape : la Vénus d'Ille ou la dictée ?
Commenter  J’apprécie          213
Unetunisienne
  13 décembre 2014
J'ai lu ce livre pour mon cours de français et je l'ai moyennement apprécié.
Ce livre est composé de 2 histoires :
La première raconte l'histoire de Carmen, une jeune gitane sensuelle qui utilise ses charmes et ses atouts féminins pour arriver à ses fins. Elle est arrivée à envouter Don José, un futur militaire, et le narrateur.
Don José est un futur militaire qui succombera aux charmes de Carmen mais deviendra un bandit par sa faute. Sa passion va le pousser à comettre des meurtres.
Le narrateur est un personnage naïf qui tombera dans le piège de Carmen mais sera sauvé par Don José.
J'ai beaucoup apprécié cette histoire, je trouve original que le narrateur, dont on ne connaît pas l'identité, tombe aussi sous le charme de la gitane.
La deuxième histoire se passe au XVI ème siècle, à Séville en Espagne. Don Juan de Maraña est depuis son enfance impressionné par l'effrayant tableau des "Ames du Purgatoire", représentant les tourments infligés à des pêcheurs.
Je n'ai pas beaucoup aimé cette histoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
pragmatisme
  12 mai 2010
Cette nouvelle a paru en 1845 à la suite de deux voyages de l'auteur en Espagne. En a été tiré l'opéra de Georges Bizet en 1875.
En Andalousie, en 1830, un archéologue découvre en route un lieu merveilleux et y rencontre un jeune homme endormi. Il lie conversation et découvre qu'il s'agit de Don José Navarro, un bandit de grands chemins. Antonio, le guide, envisage de le livrer aux autorités en échange d'une rançon, mais le narrateur protège la fuite de José Navarro qui parvient à s'échapper avant l'arrivée des cavaliers. La semaine suivante, à Cordoue, il rencontre une très jolie femme bohémienne, Carmen, d'une beauté étrange et sauvage. Cette fois, c'est Don José qui le sauve du guêt apens dans lequel Carmen voulait le faire tomber. Quelques mois plus tard, le narrateur rend visite à Don José la veille de son exécution et le bandit lui raconte son histoire. Alors qu'il était brigadier de cavalerie, il était tombé amoureux de Carmen et avait été contraint de l'emmener en prison après qu'elle eût blessé une femme au visage. Sur le chemin elle s'était échappée et la brigade, soupçonnant sa complicité, l'avait dégradé et enfermé. Par la suite il revoit Carmen et devient déserteur. Elle l'entraine dans de périlleuses situations, il devient contrebandier et voleur par amour pour elle. Puis, délaissé par la belle gitane ivre de liberté, il l'a tue non sans l'avoir suppliée de le suivre et de changer de vie.
Le texte est très court et très dense ce qui contraste avec les écrits des autres écrivains romantiques de l'époque. En quelques lignes, les éléments principaux de l'histoire sont réunis ce qui confère au récit de toutes ces atrocités une sorte de platitude. Très bien écrite, cette nouvelle est simple et cruelle à la fois. Cette simplicité est d'autant plus remarquable que Prosper Mérimée était un homme très cultivé, fils d'un peintre écrivain et d'une peintre, Anne Moreau.

Lien : http://pragmatisme.over-blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
oranoran   18 novembre 2017
En exergue , Mérimée a choisi un vers de Palladas d’Alexandrie – Vè siècle avant JC .
La femme est un poison ; elle n’offre que deux bons moments, au lit et dans la tombe
Commenter  J’apprécie          70
oranoran   18 novembre 2017

Je la frappai deux fois. C’était le couteau du Borgne que j’avais pris, ayant cassé le mien. Elle tomba au second coup sans crier. Je crois encore voir son grand œil noir me regarder fixement ; puis devint trouble et se ferma.
Commenter  J’apprécie          20
oranoran   18 novembre 2017
A Séville chacun lui adressait quelque compliment gaillard sur sa tournure ; elle répondait à chacun, faisant les yeux en coulisse, le poing sur la hanche, effrontée comme une vraie bohémienne qu’elle était.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Prosper Mérimée (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Prosper Mérimée
Marianne Alphant César et toi - éditions P.O.L : où Marianne Alphant tente de dire de quoi et comment est composé son livre "César et toi", et où il est question notamment de "La guerre des gaules", de César et de Shakespeare, de Montaigne et de Mérimée, de Napoléon III et de Victor Hugo, des Helvètes et des Vénètes, des vainqueurs et des vaincus, d'Alésia et de Rome, des ronds-points et des ruines, du géocaching et des géos-trouveurs, du Musée Archéologique de Saint-Germain-des-Prés, à l'occasion de la parution aux éditions P.O.L de "César et toi", à Paris le 17 décembre 2020 "Au fond, qu'est-ce qui vous intéresse en lui ? Sa mort ? Vous perdez votre temps, il ne reste rien, c'est poussiéreux. Tâchez de simplifier pour aller vite."
+ Lire la suite
autres livres classés : espagneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le vénus d'Ille

comment s'appelle l'hôte du narrateur ?

Monsieur de Peyrehorade
Monsieur de Pehrehorade
Monsieur Alphonse
Monsieur de Peyreorade

3 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : La Vénus d'Ille de Prosper MériméeCréer un quiz sur ce livre