AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2290030562
Éditeur : J'ai Lu (12/10/2011)

Note moyenne : 3.39/5 (sur 19 notes)
Résumé :
Mark Zuckerberg est un étudiant de Harvard brillant et talentueux, particulièrement doué en informatique. Mais le génie ne suffit pas à le rendre populaire. Sa vie sociale et sexuelle est presque inexistante. Un soir, il pirate le trombinoscope de l'université et crée en quelques heures un site pour noter les filles du campus sur leur apparence. Le succès est immédiat. Le prototype de Facebook est né.

Aidé de son unique ami Eduardo Saverin, il dévelop... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
doyoulikefrogs
  23 novembre 2015
La mythologie autour de Facebook ne cesse de grandir tout comme celle d'Apple avec Steve Jobs. J'ai donc voulu en savoir plus et j'ai acheté ce livre à la librairie Chapitre, qui ferma peu de temps après. Paix à son âme.
Donc on commence avec la vie d'un étudiant dont l'idée peu ordinaire va bouleverser le monde. Hé ouais. Il s'appelle Mark Zuckerberg et il étudie à Harvard quand même !... le livre est centré sur la façon dont sa propre vie personnelle va être bouleversée par ces changements technologiques. Car voyez-vous Mark aurait bien quelques soucis dans sa vie sociale et sexuelle (thème favori des romans et séries américaines!)
C'est après le piratage du trombinoscope (photos des étudiants) de son université qu'il crée en une nuit arrosée il me semble... un site pour noter les filles du campus selon leur apparence. C'est le début de Facebook. Et pour moi, ça commence mal...
Entouré de personnages tels que Eduardo Saverin, ceux d'investisseurs millionnaires, de femmes intéressées, de deux jumeauMark Zuckerberg est un étudiant de Harvard brillant et talentueux, particulièrement doué en informatique. Mais le génie ne suffit pas à le rendre populaire. Sa vie sociale et sexuelle est presque inexistante. Un soir, il pirate le trombinoscope de l'université et crée en quelques heures un site pour noter les filles du campus sur leur apparence. le succès est immédiat. le prototype de Facebook est né.
Aidé de son unique ami Eduardo Saverin, il développe le projet. S'ensuit une aventure hors du commun, peuplée d'investisseurs agitant des millions de dollars, de femmes superbes, de jumeaux as de l'aviron l'accusant d'avoir dérobé leur propre projet, Mark tente de survivre... euh ouais ça a l'air tellement dur, je pleeeure.
Sinon c'est l'histoire d'une prospérité incroyable à partir d'une idée minuscule issue du cerveau d'une personne complexée.
C'est aussi l'histoire du capitalisme numérique et ça fait un peu peur ...
Très intéressant malgré le style très romanesque et même très cinématographique. D'ailleurs il en sera adapté un film de Fincher que j'ai bien aimé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Apoapo
  07 février 2016
Cet ouvrage relate les circonstances de l'invention du site Facebook.
Je n'ai pas apprécié (mais d'autres pourraient aimer) :
- le genre "récit romancé", alors qu'une enquête documentée aurait pu être présentée
- l'absence du témoignage du personnage principal, Mark Zuckerberg, le concepteur et fondateur
- le style (la langue), qui rappelle, dans les dialogues comme dans les descriptions, le pire des séries télévisées américaines - une adaptation cinématographique du livre est annoncée, à laquelle l'auteur a dû penser dès le début
- surtout, l'absence de toute interrogation sur les raisons du succès du réseau social, lequel n'est conçu que comme une formidable réussite financière, bien que l'inventeur soit présenté comme étant motivé par d'autres ressorts.
Par contre, j'ai appris quelque chose d'intéressant au sujet de la sociabilité estudiantine à Harvard et le lecteur peut tenter, par ses propres moyens, de mettre en relation cette dernière avec telle ou telle caractéristique connue du fameux site.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
lagrandestef
  17 février 2010
Mon avis est mitigé sur ce roman.
J'ai trouvé qu'il y avait un manque de rythme dans la première moitié du livre et je me suis limite ennuyée. Ceci s'est arrangé par la suite.
Le style d'écriture est plutôt simple, des phrases courtes, rien de très original mais plutôt en cohérence avec l'histoire. le roman est bien structuré en courts chapitres, avec chacun une idée directrice, et la lecture est facile.
Pour ce qui est de l'histoire, c'est celle d'un geek passionné d'informatique, Mark, qui rencontre Eduardo, le fils d'un homme d''affaire d'origine brésilienne, en quête de reconnaissance sociale.
La quête commune aux deux : la vie sexuelle
Le moyen: un site de socialisation; thefacebook, initialement destiné à se faire rencontrer des personnes ayant des centres d'intérêt communs et surtout accrocher des demoiselles à leur palmarès La suite, sauf si on habite sur une autre planète, on la connaît tous.
Ce qui m'a le plus déçu, c'est le manque de profondeur et d'approche psychologique des personnages. Je n'ai pas réellement réussi à m'attacher à aucun d'entre eux, ou peut être un semblant de sympathie pour Edouardo quand il se fait abuser par Mark qu'il considère come son meilleur ami.
De plus, on ne sait quasiment rien de l'histoire et du vécu des 2 protagonistes principaux et créateurs historiques de facebook, (Mark Zucherberg et Edurdo Saverin) et c'est dommage.
Quant aux 2 autres co-fondateurs, Chris R. Hugue et Dustin Moskovitz , on en entend à peine parler.
(A noter que Ben Mezrich précise dans sa préface que Mark Zuckerberg n'a pas souhaité le rencontrer et qu'il a écrit suite à des témoignages recueillis)
Donc avis en demi-teinte pour ma part mais de nombreuses critiques des "institutionnels" élogieuses sur la toile (mais je n'ai pas encore vu d'avis de lecteurs)
Note : 11/20
Lien : http://lagrandestef.over-blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
luocine
  15 juin 2011
Je voulais comprendre ce qu'était Facebook.
J'ai donc lu ce livre et je me suis inscrite sur Facebook.
Le livre n'a pas d'autre intérêt que de nous faire comprendre le monde très particulier d'une création sur Internet qui fait gagner beaucoup d'argent.
L'écrivain n'a pas pu rencontrer Mark Zuckerberg (le personnage principal) et qu'il raconte cette histoire à partir des témoignages de ceux qui ont entouré le petit « génie » puis se sont séparés avec procès à la clé.
J'ai compris ce qu'était Facebook, c'était le but par contre cela ne rend pas le monde des petits génies d'Internet très sympathique.
L'idée est simple : en ne donnant qu'une adresse email chacun peut retrouver immédiatement tous les gens qu'il a connus et qui sont sur le site Facebook. le nombre fait que la publicité y est rentable et donc la société vaut beaucoup d'argent.
On peut résumer la chose en une formule pour se venger des filles qui ne le regardaient jamais Mark Zuckerberg a inventé le moyen le plus rapide de rencontrer des gens. Et lui a toutes les filles qu'il veut car il est très, très, riche !!

Lien : http://luocine.over-blog.com/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
luocineluocine   15 juin 2011
Même à Harvard, la plus prestigieuse université du monde, il n’était en réalité que question de cul. To fuck or not to fuck. Il y avait ceux qui s’envoyaient en l’air et les autres.
Commenter  J’apprécie          30
luocineluocine   15 juin 2011
C’était un outil inouï pour lubrifier les rapports sociaux. Tout allait beaucoup plus vite. Sur Facebook, vous connaissiez déjà les gens que vous invitiez à être vos amis en ligne, même si vous ne leur aviez parlé qu’une fois.

Commenter  J’apprécie          20
luocineluocine   15 juin 2011
Le type à la droite d’Eduardo, un grassouillet d’un mètre soixante-cinq, était membre de l’équipe d’échecs de Harvard et parlait couramment six langues. Rien de vraiment utile en matière de drague.
Commenter  J’apprécie          20
RabastanRabastan   25 septembre 2011
Au final, c'était de la physique pure. Deux forces égales, mais opposées. Tout corps en mouvement possède une énergie cinétique qui incite le mouvement à se prolonger, aussi inhabituel et indésirable soit-il, et même si ce n'est franchement pas le moment. Force = masse x accélération. Impossible de résister aux lois implacables de la physique. Avec ses soixante-huit kilos tout mouillé, Sean Parker n'avais aucune chance d'empêcher l'énorme bureau en acajou de dévaler avec perte et fracas les marches de l'entrée du petit bungalow.
D'ailleurs, il n'essaya même pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
RabastanRabastan   25 septembre 2011
Il était si occupé à regarder Mark qui regardait Bill Gates qu'il faillit manquer les gloussements qui résonnaient discrètement derrière eux. Il ne se serait d'ailleurs peut-être même pas retourné si les chuchotement qui avaient suivi ces rires n'avaient pas été typiquement féminins.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Ben Mezrich (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ben Mezrich
The Social Network, film américain de David Fincher, sorti en 2010. C'est l'adaptation du roman The Accidental Billionaires: The Founding Of Facebook, A Tale of Sex, Money, Genius, and Betrayal de Ben Mezrich, publié en 2009. Le livre a été traduit aux Éditions Max Milo en janvier 2010 sous le titre La revanche d'un solitaire - La véritable histoire du fondateur de Facebook.
Dans la catégorie : système multimédiaVoir plus
>Généralités>Méthodes informatiques spéciales>système multimédia (58)
autres livres classés : facebookVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
750 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre