AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Hélène Rioux (Traducteur)
EAN : 9782258040908
324 pages
Éditeur : Les Presses De La Cite (06/05/1999)

Note moyenne : 3.88/5 (sur 97 notes)
Résumé :
Voici le plus grand classique canadien-anglais de tous les temps, vendu à plus de 60 millions d’exemplaires, traduit en 40 langues et adapté plusieurs fois pour le cinéma et la télévision. L’histoire de cette petite orpheline de l’Île-du-Prince-Édouard a véritablement envoûté les jeunes et les moins jeunes!Comme dans les romans précédents, on trouve dans Anne au Domaine des Peupliers beaucoup d’humour, de tendresse et de réflexion. Comme quoi la vie quotidienne, rel... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
Sachenka
  03 novembre 2016
Au secours ! Anne au Domaine des Peupliers est le quatrième tome de la série mais c'est le sixième que je lis (je sais, j'ai lu un peu dans le désordre !) et, si le premier m'a emballé, ce ne fut qu'une longue déception par la suite. Et ce tome ne fait pas exception. C'est que c'est très répétitif. Toujours, elle déménage, que ce soit pour aller à l'université, commencer à travailler ou rejoindre son mari. Et, à chaque nouvel endroit, elle se lie d'amitié avec des gens nouveaux qui, inévitablement, tombent sous son charme et deviennent amis avec elle. Mais, Anne elle-même, elle accomplit peu, à part donner des conseils, arranger les mariages des autres. L'essentiel du roman consiste à s'immiscer dans la vie des autres. Je me suis attaché aux habitants d'Avonlea mais je ne peux m'intéresser à tous les villageois de tous les endroits fréquentés par la jeune femme. J'ai l'impression de connaitre désormais toute l'Île-du-Prince-Édouard!
Et Anne Shirley elle-même commence à me déplaire. Les personnages trop parfaits, non merci ! Une de ses rivales, Katherine, résume bien comment je me sens vis-à-vis la protagoniste. « Oh ! Vous ne pouvez pas comprendre ! bafouilla Katherine. Les choses ont toujours été si faciles pour vous. Vous… vous avez l'air de vivre dans un petit cercle enchanté de beauté et de romantisme. ‘'Je me demande quelle merveilleuse découverte je ferai aujourd'hui''… semble être votre attitude envers la vie, Anne. » Tout sourit à ce personnage que ça en devient agaçant. Partout où elle va, elle se fait de nouveaux amis, réussit à faire en sorte que tout le monde l'aime. Aussi, elle rebaptise toujours les lieux à sa convenance : la rue Trent devient le Chemin du Revenant. Une ou deux fois, ça peut aller, mais dans chaque tome, ça devient plus que redondant. Décidément, l'auteur Lucy Maud Montgomery aurait dû innover un peu plus car j'ai l'impression de toujours relire la même simple et jolie histoire…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
LillyMaya
  20 août 2017
[lu en anglais]
Pour le moment, ce tome est celui que j'ai le moins apprécié. Cette succession de lettres...m'a un peu ennuyée. Je me demande si cela aurait été la même chose si j'avais lu en français. Et c'est vrai que n'étant pas bilingue, je perd parfois en compréhension.
J'ai retrouvé des personnages connus grâce à la série télé comme Katherine (avec un K :) !
Ayant entamé la lecture du tome 5, je me demande si je ne devrais pas ensuite lire la série en français, pour compléter les choses qui m'ont parue un peu floues...
Pourtant, je poursuis la série avec plaisir pour en découvrir toujours plus sur Anne.
Commenter  J’apprécie          90
Mondaye
  17 septembre 2017
Je dois avouer avoir eu un peu plus de mal avec ce tome qu'avec les précédent. Même si l'esprit reste le même... et bien justement peut-être est-ce là ou le bas blesse. Il n'y a plus de surprise, on sait très bien qu'Anne finira par convaincre et s'allier tout le monde, et on se lasse un brin.
Si dans le tome précédent son intrigue avec Gilbert permettait de s'accrocher, ici tout est posé et on a un amalgame anecdotes qui ne font pas vibrer.
Il y a juste un passage que j'ai aimé, c'est sa conversation avec le père de la jeune fille qu'elle aide à s'enfuir pour se marier. La scène est assez drolatique, et le personnage du père m'a arracher un bon gros sourire.
Mais sinon, même si je n'ai pas passé un mauvais moment, je n'ai pas non plus réussi à me "passionner" pour l'histoire.
Commenter  J’apprécie          50
EmiLIT
  10 avril 2010
Anne devient directrice de l'école secondaire de Summerside, elle y restera trois ans, le temps pour Gilbert de terminer ses études de médecine.
Il faut savoir que ce roman a été écrit bien après sa suite chronologique, Anne dans sa maison de rêve.
Il se présente principalement sous une forme épistolaire, Anne rend compte des différents évènements de sa vie quotidienne à Gilbert. On retrouve ce qui a fait la bonheur des lecteurs dans les livres précédents, le récit des aventures et mésaventures quotidiennes, avec de temps à autre un personnage qui est mis en avant.
La narration se concentre exclusivement à Summerside, on parle très peu d'Avonlea et de ses habitants.
Mais on retrouve à Summerside des personnages pourvus de toutes les caractéristiques pour figurer dans un roman de L.M.M. Je pense notamment à l'inénarrable Rebecca Dew, mais aussi à Tante Chatty, et la mignonne petite Elizabeth.
Le format épistolaire éloigne toutefois le lecteur, les lettres mettent comme une distance. Et puis L.M.M. a tendance à se décentrer de Anne pour parler d'histoires et de personnages en parallèle. Voilà qui est vraiment frustrant, en réalité, on apprend très peu de choses sur Anne. Après on peut faire des inférences à partir des éléments que l'on prend dans ces lettres et des observations que les personnages font sur elle, la fameuse bague avec les perles par exemple. Dernière frustration, malgré le fait que toutes ses lettres soient adressées à Gilbert, on n'apprend strictement rien sur lui, il se cantonne au rôle de simple destinataire, aucune lettre de lui nous est donnée à lire.
Cependant cela reste un roman très agréable, bourré de bonne humeur.

Lien : http://l-ivresque-des-livres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Softymel
  04 septembre 2012
Encore un nouveau lieu et de nouvelle rencontre pour Anne, qui a maintenant fini ses études, et occupe un poste de directrice d'école en attendant que Gilbert ait fini ses études, et qu'ils puissent se marier!
Anne nous prouve une fois encore qu'elle est capable de trouver le meilleur en chaque personne, qu'il ne faut pas toujours s'arrêter aux premières impression. Elle sait s'y prendre comme personne pour nouer de nouvelles amitiés, même si ça n'est pas toujours facile!
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
SachenkaSachenka   29 octobre 2016
L'histoire du Canada a été ajoutée au programme. Je dois donner demain une petite "conférencette" sur la guerre de 1812. C'est étrange de lire des histoires de ces guerres anciennes... ces choses qui ne pourront plus arriver. Je présume que personne d'entre nous n'aura jamais plus qu'un intérêt purement scolaire dans ces "batailles des temps passés". C'est impossible d'imaginer le Canada participant à une autre guerre. Jeje sens tellement soulagée que cette phase de l'histoire soit terminée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          71
CielvariableCielvariable   22 mai 2012
Les Pringle forment une sorte de clan; ils se surveillent les uns les autres et se chamaillent passablement entre eux mais se serrent les coudes devant tout étranger. Je dois en arriver à la conclusion qu’il n’existe que deux types de personnes à Summerside… les Pringle et les autres.

Ma classe est pleine de Pringle et dans les veines d’un grand nombre d’autres élèves portant un autre nom coule du sang Pringle. Le chef de file semble être Jen Pringle, une jeune fille aux yeux verts qui ressemble à ce que Becky Sharp devait avoir l’air à quatorze ans. Je crois qu’elle est délibérément en train d’organiser une subtile campagne d’insubordination et d’irrespect avec laquelle il me sera difficile de composer. Elle a le don de faire des grimaces irrrésistiblement comiques et, lorsque j’entends une cascade de rires étouffés dans mon dos, je sais parfaitement bien ce qui en est la cause, même si je n’ai jamais réussi à la prendre sur le fait. Elle est douée aussi… la petite peste!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
CielvariableCielvariable   30 avril 2018
Je suis invitée à souper demain soir chez une dame de Summerside. Je sais que tu ne me croiras pas, Gilbert, quand je te dirai qu'elle s'appelle Tomgallon... Mlle Minerva Tomgallon. Tu diras que j'ai lu Dickens trop longtemps et trop tard.
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Lucy Maud Montgomery (109) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lucy Maud  Montgomery
"Anne d'Avonlea" Livre vidéo. Non sous-titré. Non traduit.
autres livres classés : littérature canadienneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2055 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre