AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 226405882X
Éditeur : 10-18 (06/02/2014)

Note moyenne : 3.41/5 (sur 52 notes)
Résumé :
Paris, 1581. La misère envahit les rues. Orgies et fêtes enfièvrent les salons. Jean de Moncel, jeune commissaire au Châtelet, est sur les traces d'un tueur de prostituées.

Le corps décapité de l'une d'elles le mène jusqu'à Théophraste Le Noir, médecin qui, replié dans son laboratoire avec sa fille Sybille, cherche sans relâche le secret alchimique de l'Elixir de Vie. Sorcellerie ? Rites occultes ? Machination ?

L'alchimiste est-il le ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
Kirsikka
  24 juin 2017
Viviane Moore sait recréer une époque avec de nombreux détails de la vie quotidienne. le récit de la nuit de la Saint-Barthélémy est prenant, et la description de Paris à la fin du XVIème siècle donne l'impression d'y être. L'ensemble sonne juste, et c'est l'un des intérêts de ce roman. Malheureusement, je partage d'autres critiques en ce que j'ai ressenti l'intrigue comme bâclée ; les personnages sont attachants, mais un peu trop archétypiques, au détriment de la subtilité de leur psychologie propre, ou de leur capacité à s'extraire des modèles imposés. Par exemple, le stratagème qui veut qu'une jeune fille s'habille en homme pour trouver sa propre liberté en des temps peu enclins à favoriser l'intelligence et les ambitions féminines : cela ressemble à une facilité qui évite de trop étoffer le personnage dans ses nuances et contradictions, plus qu'à une réelle nécessité de l'intrigue.
Une lecture agréable, mais qui laisse l'impression au lecteur d'être abandonné en cours de route au moment où le mystère, pourtant bien amené, aurait dû gagner en intensité dramatique. Les pistes sont indiquées assez vite, et l'explication des motivations du meurtrier est trop mince pour être vraiment convaincante.
Pour autant, je compte lire la suite, en espérant que les personnages gagneront en profondeur, ou tout simplement pour le plaisir de l'ambiance historique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Myrabelle
  03 mai 2014
Qui peut être l'ennemi de ce médecin des pauvres, passionné d'alchimie en quête de la panacée universelle qui soulagerait l'humanité de tous ses maux ?
Après avoir échappé au terrible massacre de la Saint-Barthélemy et à de curieux accidents, le voici accusé de meurtre et de sorcellerie.
Sybille, sa fille, qui vit recluse depuis la sombre nuit du massacre, sortira de sa réserve pour tenter de sauver son père. Jean de Moncel, jeune commissaire au Châtelet, chargé de l'enquête, croisera la route de la jeune fille, mais au fait : jeune fille ou jeune homme ?
Captivante histoire.
Commenter  J’apprécie          70
Des_livres_et_des_mousses
  19 octobre 2015
C'est le premier roman de Viviane Moore que je lis et c'est un bon début.
Alors ce n'est pas de la grande littérature policière, ça se lit très vite, c'est distrayant mais on passe vraiment un bon moment.
J'ai aimé le côté historique que j'ai trouvé bien détaillé avec les annexes à la fin du livre qui donnent une bio rapide des personnages historiques évoqués dans le roman. Les passages sur les expériences d'alchimie étaient aussi intéressantes même si n'ayant pas du tout la fibre scientifique je n'ai pas tout compris lol.
Les personnages sont attachants, j'ai surtout aimé Jean de Moncel et Jacob, ils donnent envie d'une suite à histoire. Quant à l'enquête, rien de bien palpitant, j'ai d'ailleurs trouvé le dénouement très soudain et rapide, mais cela n'a pas gâché le plaisir de la lecture.
En conclusion, un policier facile à lire qui vide la tête (c'est le cas de le dire lol)
Commenter  J’apprécie          51
JohannaMedici
  27 mai 2018
Jean de Moncel est un jeune commissaire au Châtelet. Des corps de prostituées mutilés sont découverts dans les rues de Paris. Il décide de mener l'enquête, bien qu'on tente de l'en dissuader. Théodore, et sa fille Sybille le Noir qui vit recluse depuis la Saint Barthélemy, se passionnent pour l'alchimie et tentent de réaliser l'Elixir de Vie.
L'histoire de chacun se met bien en place avant la rencontre entre les différents protagonistes. Viviane Moore a dédié trois polars à l'alchimie et il s'agit du premier tome. le livre se lit tout seul, malgré certains passages techniques en lien avec l'alchimie. L'auteure nous amène vraiment au XVIème siècle avec les protagonistes. Je dirai que j'ai préféré découvrir le quotidien de l'époque et suivre Sybille que l'enquête en elle-même. J'ai beaucoup apprécié les personnages de Jean et Sybille, qui est moderne par rapport à son temps.
Je regrette en partie la fin, bien qu'elle soit réaliste par rapport à la réalité de ce siècle. J'enchaîne d'ici peu avec le deuxième tome consacré à Jean de Moncel et Sybille le Noir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
sandrine68
  09 avril 2014
ce roman a un double intérêt: l'enquête bien sûr, qui va nous permettre de traverser les classes sociales et de découvrir une rivalité au sein même d'une famille. Mais aussi le contexte historique, nous sommes 9 ans après la St Barthélémy qui a traumatisé Théophraste le Noir, médecin alchimiste, au point qu'il interdit à sa fille Sybille de sortir. La femme esans tête est un terme d'alchimie mais aussi de l'enquête: on retrouve u_ne jeune prostituée sans tête près du logis des le Noir, qui se retrouvent en accusation. C'est le jeune commissaire du Châtelet qui mène l'enquête et il n'est pas insensible aux charmes de la jeune sybille habillée en garçon.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
fanfan50fanfan50   26 avril 2016
On m'a dit, reprit-il qu'à la faculté vous osez remettre en cause la médecine du sacro-saint Galien et la logique aristotélicienne qui veut que "les contraires guérissent les contraires" ! Cela déplaît fort !
- Peu m'importe, je ne vais pas garder pour moi-même le fruit de mes réflexions, de nos réflexions, mon père ! répliqua Théophraste avec véhémence. Je crois, tout comme les savants arabes et Paracelse, qu'un médecin doit se fonder sur l'observation et l'expérience et je trouve qu'il y a dans la théorie des signatures, le similia similibus curantur, "les semblables guérissent les semblables", plus de vérité que dans tout ce qu'on nous a enseigné et nous enseigne encore !
- Vous oubliez qu'en attaquant Galien, vous vous opposez au choix de l'Eglise.
- Mais non, mon père, je ne m'y oppose pas. Je crois que la science doit rester liée au sacré. Il ne peut y avoir de science sans démarche spirituelle, j'en suis convaincu.
(page 80)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
fanfan50fanfan50   26 avril 2016
Etait-il possible - ainsi que la courtisane le lui avait raconté - que tant de miséreux, des milliers à ce qu'elle disait, vivent dans des cabanons de planches, des cours, des immeubles en ruine ou sous des tentes en plein Paris et que le roi Henri III l'accepte ? Le Fief d'Alby n'était qu'une des cours des Miracles de la capitale, et d'après sa nouvelle amie, il y en avait une douzaine. Toutes plus sinistres les unes que les autres, peuplées de gens que régissaient une langue, l'argot avec des lois propres, leurs rois, leurs lieutenants, leurs sergents. Un royaume où les gueux avaient "leurs dignités et leurs ordres politiques (1)".

(1) - Montaigne, Essais, Livre III chapitre XIII
(page 151)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
MyrabelleMyrabelle   03 mai 2014
Tout a commencé par un signe tracé sur la porte de notre maison, la nuit du 23 août 1572. Un signe qui nous condamnait à mort, mon père Théophraste Le Noir, ma nourrice Jeanne, le vieux Gratien et moi. Un signe dont je ne comprendrais que bien plus tard l'origine.
Commenter  J’apprécie          30
fanfan50fanfan50   26 avril 2016
- Allez, ne me faites pas languir. J'eusse, je vous l'avoue, aimé que vous fussiez venu m'informer vous-même avant que mes colporteurs de ragots viennent au rapport.
(page 142)
Commenter  J’apprécie          20
fanfan50fanfan50   26 avril 2016
- Vous n'êtes pas sans savoir, monsieur, combien l'homme est faible. C'est le rôle de certains de lui fournir des distractions. Parmi lesquelles figurent, en premier lieu, les femmes et les jeunes garçons. Nous avons gardé de l'Antiquité ses lettres, mais plus encore son goût des orgies.
(page 142)
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Viviane Moore (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Viviane Moore
Viviane Moore - L'homme au masque de verre .A l'occasion du festival Quai du Polar à Lyon, Viviane Moore vous présente son ouvrage "L'homme au masque de verre" aux éditions 10-18. Retrouvez le livre : http://www.mollat.com/livres/moore-viviane-homme-masque-verre-9782264065063.html Note de musique : "Polar Stratospheric Clouds" - Project 5am Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Viviane Moore, Le seigneur sans visage

Quel est l'animal de compagnie de Michel ?

une hermine
un chat
une salamandre
un chien

15 questions
423 lecteurs ont répondu
Thème : Le Seigneur sans visage de Viviane MooreCréer un quiz sur ce livre
.. ..