AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782413013518
Éditeur : Delcourt (01/10/2019)

Note moyenne : 3.95/5 (sur 154 notes)
Résumé :
À l'aube des temps, Penss, piètre chasseur, passe ses journées à contempler la beauté de la nature. Rejeté par son clan, il est contraint à la survie en solitaire et promis à une mort certaine. Mais au printemps, il arrache à la terre son plus grand secret : tout dans le monde se déplie inéluctablement.

Une nouvelle vie commence pour Penss et, il en est certain, un nouvel avenir pour l'humanité...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (31) Voir plus Ajouter une critique
marina53
  07 juin 2020
Penss est un doux rêveur. Il passe souvent ses journées à rêvasser au bord de l'eau, contemplant ici et là les profondeurs marines ou bien les nuages. Au grand dam de sa mère qui le souhaiterait voir chasser ou pêcher, comme le font tous les hommes du clan. Ces derniers, las, en ont d'ailleurs marre de le nourrir, lui qui ne donne jamais rien. Même pas un merci ou un geste d'affection. Au cours d'une partie de chasse, Penss est projeté vers le troupeau de bouquetins. Malheureusement, un lion des cavernes le prend en chasse et voilà Penss coincé sur un promontoire, à flanc de falaise. Après deux nuits à patienter, l'animal finit par attraper un bouquetin, libérant par là même le jeune garçon. Mais, lorsque celui-ci retourne au camp, il n'y retrouve que sa mère, les autres membres ayant quitté les hauteurs et le vent glacé qui se lève pour se réfugier dans la vallée. Penss décide alors d'affronter seul l'hiver, certain que la terre pourra le nourrir...
Piètre chasseur au tempérament rêveur, en ces temps préhistoriques, Penss, isolé de son clan, a une toute autre vision de ce que la terre nourricière pourrait lui apporter. Observant ce que la nature est capable de faire, autrement dit l'ensemencement naturel, il se met en tête de créer un nouveau monde, une forêt nourricière. Pour cela, il devra s'armer de patience et surmonter nombre d'obstacles et d'imprévus. Dans cet album foisonnant, Jérémie Moreau dresse le portrait d'un jeune garçon attachant et visionnaire qui rêve d'une tout autre forme de vie et de changement dans la relation unissant l'Homme et la Nature. Ce conte préhistorique, quoique intemporel, à la fois émouvant et d'une grande force, questionne sur notre relation avec la Nature. Graphiquement, Jérémie Moreau joue admirablement avec la mise en page, nous offrant aussi bien des pleines pages que des planches aux multiples vignettes. Sa palette de couleurs printanière, son trait expressif, son sens du mouvement donnent vie et force à cet album initiatique et intelligent ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          670
carre
  20 mars 2020
"Penss et les plis du monde " est une oeuvre remarquable, tant par la force de son récit, que par la qualité des dessins et des couleurs. Jérémie Moreau fait résonner son histoire (la préhistoire en fait) avec nos démons et nos folies contemporaines. Une ode à la nature, poétique et émouvante qui installe Moreau parmi les grands de la BD.
A lire absolument.
Commenter  J’apprécie          370
dedanso
  25 août 2020
Quelle beauté que ce roman graphique, j'ai été conquise de bout en bout !
Par le fond déjà, moi qui aime particulièrement la période du Néolithique. Ici, le personnage de Penss se démarque des autres membres de sa tribu par le fait qu'il aime à rêver, à observer la nature, qu'il trouve belle et à laquelle il essaie de donner un sens. Il est très curieux et voudrait comprendre comment fonctionne la planète, au lieu de se contenter d'y vivre de la chasse, de la pêche ou de la cueillette. Il est incompris. Et donc repoussé par ses pairs. Seule sa mère le soutient infailliblement, même si elle ne le comprends pas plus que les autres.
En somme, Jérémie Moreau s'est attaqué à rien moins que les débuts de l'agriculture. Il a imaginé pourquoi l'homme a ressenti le besoin de cultiver la terre, et à la manière dont il s'y est pris.
Mais il n'en est pas resté là. Il m'a surprise, en dernière partie, en questionnant ce tournant de l'Humanité, en remettant en cause les motivations de son personnage si attachant. L'Homme apparaît alors tel qu'il est : tout à fait faillible et paradoxal. Cultiver la terre pour ne plus avoir à courir après la nourriture et avoir plus de temps pour soi ? Nous n'avons jamais autant couru que de nos jours : course contre le temps, course contre la mort, course contre l'argent...
D'un point de vue purement esthétique, Penss et les plis du monde est là encore une réussite, un vrai bijou !
La mise en page des vignettes est très moderne et très expressive. Elle accompagne les émotions de Penss : elle peut être contemplative, s'attacher à un détail de paysage, ou vive comme un feu qui se propage, silencieuse comme la mort. Les couleurs sont de toutes beauté, le trait ferme mais enveloppant.
Vraiment, c'est un tel coup de coeur que je serais particulièrement heureuse et touchée si je réussissais à vous transmettre suffisamment mon ressenti pour vous faire ouvrir ce roman graphique inoubliable !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
jamiK
  27 mars 2020
J'ai cru, en empruntant ce livre à la médiathèque, que j'allais m'attaquer à un récit de Fantasy, je me suis complètement gouré, à ma grande et bonne surprise. Il s'agit d'une aventure de préhistoire, une histoire de survie, d'évolution, de développement d'une culture. Alors que je trouve le trait de Jérémie Moreau assez raide, je suis pourtant très emballé par son graphisme, les mises en pages allient dynamisme et poésie, les représentations de la nature sont lyriques et graves et la lumière apporte beaucoup au récit.
Et j'ai aussi beaucoup aimé l'histoire. Penss est un contemplatif, dans ce monde où la survie est la seule préoccupation, celui qui aime s'émouvoir de la beauté des paysages et la nature a peu de chances de s'en sortir. Penss va pourtant, par ses observation, finir par se faire entendre. le émotions sont au rendez-vous, c'est même un récit vraiment poignant, et qui donne à réfléchir. Beau et fort.
Commenter  J’apprécie          251
MassLunar
  21 octobre 2019
Jérémie Moreau fait partie de ces jeunes auteurs prodiges talentueux qui se sont fait récemment remarqués dans le domaine du dessin ces dernières années au même titre que Timothé le Boucher ( Ces jours qui disparaissent). Moreau a été propulsé sur le devant de la scène graphique grâce à une oeuvre magnifique, gravée dans la roche islandaise avec La Saga de Grimr. Titre qui lui a valu ni plus ni moins que le fauve d'or 2018 du festival d'Angoulème. Tragique, féroce, puissante et généreuse, cette digne saga islandaise a placé la nature et le héros au premier plan. C'est une confrontation passionnée que nous retrouvons dans le dernier album de Mr Moreau , Penss et les plis du monde.
J'ai adoré , c'est un nouveau coup de coeur après celui de la Saga de Grimr (bien avant que ce titre ait eu le fauve d'or !) . Pour ce titre, comme Moreau le souligne dans une vidéo pour France Inter , l'auteur aborde un trait plus aiguisé, légèrement plus acéré pour ses personnages comparé à La Saga de Grimr. Cela n'empêche pas le graphisme d'être de la même force avec le même style peinture et aquarelle. Cet album est peut-être plus doux que La Saga de Grimr, moins tragique, moins féroce , même si un passage en particulier est assez rude ! L'auteur a réalisé ici une sorte d'aventure préhistorique dans laquelle un jeune homme rêveur décide de faire face à la nature.
On retrouve la nature , dans tout son éclat, au rythme plus marqué par les saisons et donc le temps. Nous retrouvons la nature, sans doute dans une vision plus poétique à travers l'image du pli. On retrouve ces fabuleuses peintures denses et frappantes sur des pleines planches... Un régal pour le regard.
Penss est un bd réussie mais elle est aussi très actuelle. En effet, comment ne pas penser au climat environnemental actuel quand on est en train de lire ce titre ? On retrouve la même quête intérieure qui animait déjà La Saga de Grimr. On retrouve ce même personnage un peu paumé qui va au final découvrir son rôle au sein d'un monde pas forcément amical. Nous retrouvons donc cette quête intime mais en même temps Penss et les plis du monde est assez ouvert sur notre réalité. Je pense qu'on peut dire que cette aventure possède des valeurs écologiques bien mieux reflétées que d'autres titres au propos plus directs.
La nature devient un personnage omniprésent de cette histoire, peut-être même le personnage principal et c'est pour cette raison que je recommande avant tout ce titre aux amoureux de la nature et aux écologistes convaincus . Avec ce titre, Moreau nous conte un fabuleux conte naturel, parfois rude, intime mais d'une grande envergure.
Personnellement, j'ai été totalement séduit par ce titre tout comme je l'ai été pour la Saga de Grimr donc je ne vais pas juger dans le détail ces 5 étoiles. Dès qu'une bd parvient à vous faire tirer une petite larme, pour moi, c'est que c'est une totale réussite.
Au niveau éditoriale, Delcourt a fais un très bon travail même si je ne trouve pas l'utilisation du bandeau-titre très confortable. Après, c'est une belle couverture. Notons aussi la double-page très spectaculaire qui clôture le prologue de la BD, très réussie et qui nous plonge de suite dans l'ambiance. C'est une belle glorification du travail d'auteur !
Penss et les plis du monde, nouvelle réussite pour Jérémie Moreau, nouvelle réussite tout court. Un très bel album contemplatif et intelligent. Je pense que je vais me relire La Saga de Grimr ainsi que le singe de Hartlepool !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100


critiques presse (5)
Bedeo   02 décembre 2019
Un regard sur le monde, lointain du passé mais actuel par sa troublante faculté à le faire redécouvrir, voilà ce que propose Jérémie Moreau, bien davantage qu’une fiction préhistorique aux accents sincères et cependant parfaitement crédible.
Lire la critique sur le site : Bedeo
Telerama   20 novembre 2019
Avec “Penss et les plis du monde”, son nouvel album, Jérémie Moreau signe un conte philosophique au temps du néolithique, où son héros voit le monde comme une graine.
Lire la critique sur le site : Telerama
Actualitte   12 novembre 2019
C’est un album très poétique, très onirique : il offre de longs moments où on s’attache à décrire la nature, les arbres, les végétaux avec des couleurs qui en rehaussent la beauté. Il y a quelque chose de très doux, de très apaisant, même si l’histoire, elle, remue.
Lire la critique sur le site : Actualitte
BDGest   05 novembre 2019
Derrière l'apparente simplicité se trouve un sens inné du mouvement et de l'expressivité qui, conjugué à une écriture très maîtrisée et des protagonistes bien campés, concourt à faire de Penss une belle réussite confirmant pleinement les promesses de son livre précédent.
Lire la critique sur le site : BDGest
BoDoi   07 octobre 2019
Dans une ambiance aquarellée apaisante et lumineuse, aux motifs en cohérence avec le fond du récit, au fil de séquences souvent pleines d’émotions contenues, Jérémie Moreau propose une bande dessinée d’une grande originalité et d’une profondeur rare. Qui, en plus, est accessible à tous. C’est précieux.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
marina53marina53   07 juin 2020
- Mon petit Penss... J'ai peur pour toi... Tout le temps tu te trompes ! Tu te trompes de vie... Tu vois les reflets quand il faut regarder les poissons. Tu préfères l'obscurité froide des montagnes au feu de ton clan. Tu regardes la mousse à tes pieds quand il faut regarder l'horizon... (…)
- Ce que tu ne comprends pas, maman, c'est que ces montagnes, ces étoiles sont infiniment plus belles que n'importe quel homme . Et ça, nous n'y pouvons rien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
marina53marina53   09 juin 2020
Ô monde, tu glisses, danses, frappes, siffles, scintilles, éblouis... et je me crois bien le seul à voir ta beauté. Car les autres, tous les autres passent leur vie à courir.
Commenter  J’apprécie          190
dedansodedanso   04 août 2020
Mon petit Penss... J'ai peur pour toi... Tout le temps tu te trompes.
Tu te trompes de vie...
Tu vois les reflets quand il faut regarder les poissons.
Tu préfères l'obscurité froide des montagnes au feu de ton clan.
Tu regardes la mousse à tes pieds quand il faut voir l'horizon...
Tu ne te rends pas compte, mais tu nous mets en danger.
Commenter  J’apprécie          80
marina53marina53   07 juin 2020
Cherche bien. Elle est là, forcément. Une vie, ça ne disparaît jamais. Le monde en garde toujours la trace.
Commenter  J’apprécie          190
dedansodedanso   25 août 2020
Et si la meilleure solution était de se remettre en mouvement ?
Se réinsérer dans le courant qui fait tourner le soleil, avancer les troupeaux, et qui nous mène des plateaux aux vallées et inversement ?
Car je suis à présent convaincu qu'il y a dans cette grande danse...le secret du dépliement le plus harmonieux et durable.
Commenter  J’apprécie          50

Lire un extrait
Videos de Jérémie Moreau (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jérémie Moreau
Notre jury de jeunes lecteurs vous présente les titres sélectionnés pour les Pépites 2020 du Salon du livre et de la presse jeunesse en Seine-Saint-Denis – France Télévisions.
Dans cet épisode, découvrez "Le Discours de la panthère" (Éditions 2024), de Jérémie Moreau.
autres livres classés : préhistoireVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2209 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre