AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782374535845
189 pages
Éditeur : Les éditions du 38 (27/06/2018)
4.36/5   14 notes
Résumé :
Les contes de fées ne sont pas des livres comme les autres. Pour chacun d'entre eux, il existe quelque part un exemplaire particulier, un livre-portail, qui permet au lecteur de pénétrer dans l'univers du conte. Mais attention aux conséquences ! Une mésaventure est vite arrivée et tout changement dans le conte affecte aussi le monde réel. Lorsqu'au lieu d'effectuer une punition, Roland, quinze ans, décide de relire La larme du saule, un conte de fées étudié en sixiè... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Aelynah
  19 août 2018
Roland est un gamin ordinaire, qui lorsque la matière en cours est son pire cauchemar s'évade en occupant ses pensées et ses mains à autre chose. Mais cette fois-ci, ses divagations vont l'emmener droit en punition.
La salle d'étude étant bondée il se retrouve ainsi au CDI. Lorsqu'au lieu d'effectuer l'exercice de maths demandé Roland se tourne vers les étagères et se laisse tenter à la relecture d'un conte étudié en sixième il ne sait pas encore que ça va être le début des ennuis et d'une aventure sans précédent.
Voici un conte de fée qui n'en est pas un même si vous y trouvez la princesse, la sorcière et le chevalier. Car ici tout semble chamboulé du fait de l'implication de Roland.
En relisant ce conte, Roland va s'y retrouver plongé. Et en s'impliquant dans celui-ci, il va changer la donne et transformer toute l'histoire du conte même mais aussi sans le vouloir la sienne propre.
Sophie Moulay nous plonge dans un récit vraiment intéressant du fait de son thème récurrent, le passage d'un humain dans un monde différent. Pourtant son style n'a rien à voir avec ce que j'ai déjà lu sur le sujet et c'est avec curiosité et un brin d'appréhension que j'ai suivi les aventures de Roland.
Comment d'une lecture et d'une action anodine peut-on changer ainsi le monde des contes et le sien ?
Ce livre-portail est à l'origine de tout et la fée Coquelicot du reste. Parfois il n'est pas bon de voir ses voeux exaucés surtout lorsqu'ils sont prononcés un peu à la va-vite et dans une envie de moquerie.
Cela va entraîner Roland dans le monde de la larme du Saule et lui occasionner force émotions.
Ce récit est ainsi à la fois un conte dans le conte, un roman initiatique car Roland va devoir faire face à ses erreurs et surtout les corriger mais aussi une aventure extraordinaire et prenante.
Pourtant ce roman sur sa durée m'a laissé aussi un sentiment trouble, indistinct de gêne. Les cauchemars de Roland n'y sont pas étrangers. Il donne au récit un côté sombre et amène le lecteur à douter de sa façon de voir. Ce récit remet en avant les contes cruels et sombres de nos enfances, ceux véridiques des frères Grimm et non revisité de Disney.
Où se situent donc la réalité et le conte ?
Qui sont les personnages vrais et ceux inventés ?
Pourquoi toutes les actions semblent-elles avoir des conséquences tout sauf anodines ?
Vous saurez les réponses à ces questions en vous plongeant dans ce récit. Emportés par la plume de Sophie Moulay vous en apprendrez ainsi plus sur ce monde particulier des livres-portail et sur les conséquences qu'un acte anodin peut apporter à une vie tranquille.
J'ai un autre récit qui m'attend de cette auteure et je dois dire que quoique dans un genre totalement différent, j'ai hâte de le découvrir car cette auteure a su me surprendre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
LeslivresdeRose
  14 août 2018
« Les voyageurs du livre portail » est le second roman que je lis de cette auteure ! Je tiens d'ailleurs à remercier les éditions 38 et le site Simplement Pro pour l'envoi de ce service presse numérique.
J'ai trouvé ce récit, assez court, très divertissant même si je ne m'attendais pas à ce que les personnages et la construction soient aussi « jeunesses ».
Ce premier tome nous propose une plongée au coeur d'un pays imaginaire. Roland, notre jeune héros, va, en effet, être littéralement projeté, contre son gré, au beau milieu d'un conte, intitulé « La larme du Saule ». Son intrusion ne sera pas sans conséquence : à la suite de celle-ci il va être entrainé dans une série d'aventures plus rocambolesques les unes que les autres. Si vous avez lu « le pays des contes » de Chris Colfer, cette introduction devrait vous en rappeler une autre ! Toutefois, même si le postulat de départ est fort proche (un personnage issu du monde « réel » pénétrant à l'intérieur d'un conte de fée), le reste de l'histoire s'éloigne du roman de Chris Colfer. D'une part, « La larme du saule » est un conte inventé par l'auteure (en tout cas, je n'en ai pas trouvé trace sur internet) et non un récit connu du plus grand nombre et réécrit. D'autre part, la quête de nos deux héros est assez différente puisqu'ils vont devoir, en quelques sortes, restaurer l'histoire….
La trame est « traditionnelle » et rejoint, dans les grandes lignes, celle de pas mal de contes : Roland et sa compagne d'infortune vont croiser la route de divers personnages qui se révéleront être soit des adjuvants, soit des opposants (à eux d'accorder leur confiance aux bonnes personnes). Avant de réussir leur mission, ils devront également affronter une série d'épreuves. J'aime beaucoup les contes en général mais je préfère les intrigues plus linéaires (dans le style de la Belle et la Bête), lorsque le lien entre les événements est plus direct et plus clair. Dans le récit de Sophie Moulay, il y a bien un fil rouge mais les tribulations auxquelles font face nos deux protagonistes n'ont pas grand-chose à voir entre elles (un peu comme dans « Alice au pays des merveilles »). Toutefois, contrairement à « Alice aux pays des merveilles » qui m'avait procuré un sentiment d'oppression, dans ce livre, les héros ont un objectif bien défini vers lequel ils tendent indéniablement au fil du roman. Je n'ai pas eu l'impression que je ne sortirais jamais de cette histoire. J'ai, de plus, trouvé la majorité des situations auxquelles nos personnages sont confrontés très originales et déconcertantes. Je me demandais à chaque fois sur quoi ils allaient tomber ! En ce sens, même si elle n'a pas ma préférence, ce type de construction est très captivante et maintient le lecteur en haleine ! L'intrigue, par ricochet, est dynamique et pleine d'actions.
Roland et Ariane, nos deux protagonistes principaux, sont censés avoir quinze ans. Cependant, leurs réflexions et la manière dont ils se comportent m'ont paru plus proches de celles d'adolescents de 13 ans que de 15 ans. C'est sans doute ce qui a renforcé mon impression d'être face à un roman très jeunesse. Malgré tout, j'ai aimé les suivre et j'ai trouvé leurs réactions très plausibles. Par contre, je ne me suis pas spécialement attachée à eux. de par leur jeune âge et leur caractère, je ne me suis pas du tout projetée en eux. Ariane m'a un peu agacée par moments ; ses sautes d'humeur, surtout, m'ont énervée même si elles sont en grande partie compréhensibles. Elle pouvait se montrer pleurnicharde et peureuse et, l'instant d'après, forte et courageuse. Pareil pour Roland : il m'a parfois semblé réfléchi et débrouillard, prenant les décisions qui s'imposent et parfois, à l'inverse, pas très dégourdi.
Parmi tous les personnages qui gravitent autour d'eux dans ce conte, j'ai surtout apprécié Pile-poil, un faune particulièrement bavard, le mignon petit Feyk et, pour finir, Dame Cannelle, la gentille mamie accompagnée de son bouc ! Ils étaient tous très originaux !
Pour finir, j'adhère toujours autant à la plume de l'auteure qui est très fluide et très juste ! le vocabulaire qu'elle utilise est bien choisi. le récit est conté à la troisième personne et si les personnages adoptent un langage « jeune », le narrateur, lui, emploie des termes plus soutenus et des tournures de phrase plus travaillées (sans rendre non plus le récit lourd ou incompréhensible), j'ai bien aimé ce petit « décalage » entre les deux ! La présence de ce vocabulaire riche et précis est, je trouve, très pertinent et intéressant pour les jeunes qui liront cet ouvrage !
En bref, si vous aimez les contes de fée et la littérature jeunesse et que vous accrochez à ce type d'intrigue très prenante où les héros doivent réussir un certain nombre d'épreuves avant d'arriver au dénouement final, je vous conseille ce livre ! Si pas, n'hésitez pas à aller jeter un coup d'oeil à la bibliographie de Sophie Moulay et laissez-vous tenter par un autre de ses romans, son style, à lui seul, vaut le détour.

Lien : https://leslivresderose.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LillyLit
  03 août 2021
Excellent et parfaitement indiqué pour un travail sur le conte au collège. À avoir au CDI pour le moins! L'auteur devrait se pencher sur un livret d'accompagnement pour le traitement en classe. En jeunesse (mais ca se lit très bien aussi chez les centennaires) c'est un de mes ouvrages préférés de Sophie Moulay dont j'apprécie particulièrement le style.
Commenter  J’apprécie          30
Miss_Huakinthos
  20 juillet 2018
Sophie Moulay est une auteure que j'ai connu grâce à « Inhumaine« . Elle a d'abord publié en 2016 « La larme du saule » aux Éditions Numeriklivres avant de décider de l'intégrer cette année à une saga « Les voyageurs du livre portail ».
Dans ce premier épisode, elle nous absorbe dans un conte revisité. Roland, lycéen, est dissipé pendant un cours de mathématiques. Puni, il devra finir l'heure au CDI. S'ennuyant atrocement, il lève les yeux sur les étagères et découvre un conte lu en sixième, « La larme du saule ». En le feuilletant, il prononce une formule magique et se trouve aspiré au coeur de l'histoire. Il y rencontre la princesse Ariane et, en modifiant le conte, la ramène avec lui dans son monde. Mais comment la ramener chez elle ?
Avec un style moderne et agréable, l'auteure ne cesse de nous surprendre dans ce roman, au travers des chapitres courts et captivants et des rebondissements tout du long. Les personnages sont attachants. Roland est comparé à un chevalier, ce qui est aussi son surnom au collège; Ariane passe de princesse à lycéenne mais reste le fil conducteur de toute l'histoire. On peut affirmer que les prénoms ont été choisis simplement mais judicieusement. Ils vont rencontrer un homme-loup, un dragon, un nain, un faune, des fées et vivre une aventure hors du commun. L'intrigue est passionnante et menée avec malice dans une ambiance aventureuse et sacrificielle. Alors que les décors s'enchaînent pour donner un rythme soutenu, on ne cherche plus à élucider le dénouement avant la fin mais juste à se laisser aller à ce petit jeu des apparences.
C'est une histoire dans l'histoire, menée avec intelligence et malice où chaque détail a son importance. Déjà qu'avec « Inhumaine« , Sophie Moulay avait captivé mon esprit et cette fois encore elle renouvelle l'expérience. Elle a un talent certain pour raconter des histoires dans lesquelles on plonge sans retenue et avec délectation.
Lien : https://abaciaetacu.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
nemo-
  16 juillet 2018
Coup de coeur pour ce petit roman jeunesse, accessible à tous, mais très surprenant. Commencé un peu par hasard, je pensais retomber sur du "déjà vu" concernant les contes de fées, mais j'ai été conquise par l'originalité de ce petit bijou. Il s'agit d'un tome 1 mais ce pourrait être un "one shot".
Roland est un ado classique qui s'ennuie en classe lorsqu'il se retrouve dans le conte de fée qu'il a étudié en 6e. Loin des contes de fée "à la disney", La larme du saule se termine par le sacrifice de la princesse après une succession d'épreuves, ce qui avait marqué son esprit de collégien.
Or, sa rencontre avec la princesse n'est que le début de l'aventure qui se révèle bien différente de ce que l'on peut imaginer, surtout lorsque la princesse se révèle être la jolie Ariane Dussault, élève de 3e...
Roland est plutôt classique, ado désoeuvré qui se retrouve pris dans une histoire qui le dépasse. Il a plutôt tendance à aller vers la facilité mais le fait de se retrouver dans un conte l'oblige à évoluer.
Ariane est un personnage surprenant : d'abord princesse de conte de fée, puis ado populaire, elle doit faire face à des épreuves qui font ressortir son caractère et qui la font "grandir" de manière intéressante.
Enfin, j'avoue que je ne m'attendais pas du tout à la fin, me demandant tout au long de la 2e partie comment ça allait bien pouvoir se terminer.
Une belle réussite qui va m'inciter à me pencher sur les autres romans de cet auteur que je ne connaissais pas.
Lien : http://abrrracadabra.canalbl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Miss_HuakinthosMiss_Huakinthos   20 juillet 2018
L’heure de cours s’écoula avec une lenteur désespérante. Une seule chose intéressait Roland : Ariane. Elle levait le doigt avec une aisance confondante. Lorsque le prof écrivait au tableau, elle se retournait subrepticement vers son amie ou lançait une œillade à Kévin. Roland l’espionnait, la buvait des yeux, s’en imprégnait. Elle ne pouvait pas exister. Et pourtant !
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : contes de féesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Livres et auteurs chez PKJ (pocket jeunesse)

Qui est l'auteure de "Eleanor & Park" et "Carry on" ?

Cat Clarke
Marika Gallman
Rainbow Rowell
Jo Witek

20 questions
72 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature pour adolescents , jeune adulteCréer un quiz sur ce livre