AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2875572342
Éditeur : La Boîte à Pandore (08/07/2016)

Note moyenne : 4.04/5 (sur 35 notes)
Résumé :
Et si Walt (de là-haut) avait décidé de passer en revue ses longs métrages inspirés de contes et de les comparer aux œuvres originales…
Serait-il obligé de conclure que les contes cruels écrits à l’origine pour préparer les enfants à un monde difficile sont devenus, sous son regard, des contes de fées pour endormir nos enfants ?
Dans les « vrais contes », ceux dont s’inspirent régulièrement Walt et ses successeurs, les happy ends ne sont pas du tout lé... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (30) Voir plus Ajouter une critique
Stelphique
  02 octobre 2016
Ce que j'ai ressenti:
Ce livre c'est un OVNI, entre un documentaire, pas tout à fait une fiction. Un petit plaisir pour tout passionné!
J'ai apprécié la manière fraîche, impertinente et très documentée de l'auteure de mettre en scène les contes de fées! Walt est un génie, qui a su inspirer des milliers de personnes. Ici, Julie Grêde lui rend hommage, et nous offre un petit récapitulatif de son oeuvre à travers le temps, et quel bonheur, de découvrir un peu plus sur ses intentions, ses projets et les répercussions de ses dessins animés qui font maintenant partie de notre patrimoine culturel. Ce qu'il y a de super, c'est que bien que fan de Disney, et ayant lu aussi les oeuvres originales dont il tire son inspiration, j'en ai encore appris un peu plus sur cet homme que j'admire, ainsi que sur la cruauté de certains de ces écrits classés « Jeunesse »… Donc chapeau bas et pari réussi pour cette jeune auteure qui a fait un sacré travail de recherche!
En créant une salle d'auditoire, nous allons croiser diverses personnalités et plusieurs caractères qui se répondent, je vous en laisse découvrir qui ils sont, mais j'ai adoré les voir tous là, ressuscités le temps d'un livre, pour notre plus grand plaisir!
Julie Grêde vit avec son temps et nous fait un tour d'horizon très contemporain des contes et leurs influences. Elle allie le « rétro » aux dernières sorties sulfureuses des « Il était une fois »…Et oui, Walt inspire la jeune génération, et elle nous fait aussi de très jolis clins d'oeil aux dernières sorties culturelles entre livres et séries. Réjouissant et instructif, ce petit livre est un condensé d'informations pour qui voudraient en apprendre plus sur ce phénomène Once Apon A Time…

Lien : https://fairystelphique.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          350
lebazarlitteraire
  21 novembre 2016
Un livre très particulier, car il est présenté comme une série de conférences tenues par LE Walt Disney en personne, en direct… du paradis. Un retour sur ses propres oeuvres, face à un auditoire, lui aussi des plus étranges…
Dans un premier temps, je dois avouer que j'étais mitigée en recevant ce livre. D'une part ravie-ravie-ravie de pouvoir mettre un nouvel ouvrage sur Disney dans ma bibliothèque et de pouvoir potentiellement découvrir de nouvelles choses sur cet univers ; d'un autre côté, une appréhension face au thème annoncé sur la quatrième de couverture : un retour sur les vrais contes dont sont tirés les dessins animés que nous connaissons tous. Cela me faisait un peu peur, car pour le besoin de différents articles j'ai déjà travaillé personnellement en profondeur sur l'origine des contes qu'a utilisé le grand Walt. Je me demandais donc si j'allais découvrir quelque chose de neuf de ce côté. de plus, je venais de finir de lire le hors-série du Figaro récemment paru avec pour thème Walt Disney, passeur d'histoires. Enfin, j'ai vu passer à la télé cet été deux magnifiques reportages sur la vie de Walt lui-même, reportages très bien réalisés et fournis. La crainte de m'ennuyer un peu à la lecture de ce nouvel ouvrage était donc fondée.
Finalement, toutes mes craintes ne se sont pas réalisées.
En ce qui concerne le côté documentaire, le livre est plutôt bien fait. Il est séparé en 14 chapitres (qui sont plutôt les heures de conférences dispensées par Mr Walt Disney), chacun ayant pour thème un conte principal repris par le maître. Pour chacun de ces thèmes, on présente les inspirations qui ont servi au dessin animé en question, les édulcorations qui ont pu être faites, comment le film a été reçu à l'époque que ce soit par la critique ou le public, où en étaient les Studios au niveau financier à ce moment-là, pourquoi telle prise de position dans tel passage, et même comment les dessins animés ont eux-mêmes servi d'inspiration dans les années suivantes pour créer de nouvelles adaptations des contes. Un foisonnement de détails très intéressant. Sont aussi contées à chaque fois la version originale du conte, ainsi que la version de Disney. Ce qui permet une piqûre de rappel à tous ceux qui ne connaîtraient pas en profondeur cet univers.
A chaque chapitre, en plus du conte principal abordé, on parle également d'autres productions des Studios, qui ne seront pas forcément abordées par la suite dans le livre. Soit une petite phrase en l'air, soit par une vraie fiche technique intéressante. Cela permet de faire un bon tour d'horizon de cet univers sans avoir l'impression de délaisser de nombreux cas. Une vingtaine de fiches techniques sont parsemées dans le livre, ce qui est très ingénieux. Ce système, qui permet de parler succinctement d'une oeuvre, offre au lecteur des détails sur des films trop souvent oubliés dans d'autres documentaires. J'étais ainsi ravie des fiches sur Taram et le chaudron magique, Basil détective privé et Oliver et Compagnie.
A ce stade, je peux dire que le livre est vraiment intéressant. Certes, je connaissais énormément d'éléments introduits dans cet ouvrage. Les parties sur la vie de Walt ne m'ont rien appris, j'ai passé à chaque fois le résumé des contes que ce soit dans leur version originale ou celle du dessin animé. Mais il y a bien certains détails dont je n'avais jamais entendu parlé. Que La Belle au bois dormant possède une version antérieure à celle de Perrault, écrite par Giambattista Basile, je ne le savais point. Que le film Sleeping Beauty de Julia Leigh en était une adaptation contemporaine, ne m'avait jamais sauté aux yeux. Qu'à la sortie de la princesse et la grenouille une épidémie de salmonelle s'est déclarée à cause de nombreuses petites filles qui ont voulu embrasser des grenouilles, cela m'a bien fait rire. Que dans le film Hard Candy de David Slade, on aperçoive deux secondes dans le fond d'une scène une télévision diffusant Les trois petits cochons tiré d'une Sillie Symphony de Disney, c'est le genre d'anecdote que je n'aurais trouvé nulle part ailleurs. Que James Barrie était si proche et identifiable à son personnage de Peter Pan, je ne le savais pas.
Bref, ce livre est une vraie mine d'or. Même si j'ai sauté énormément de passages, ceux qui m'ont appris de nouvelles choses sont vraiment inédits. En somme, ce livre peut plaire à un très large public. Il correspond à de grands fans comme moi qui en savent déjà un paquet, car de petites anecdotes très sympas sont glissées çà et là. Il convient également à des fans tout simplement des dessins animés et des parcs d'attractions, qui pourront en apprendre davantage sur cet univers qu'ils aiment. Enfin, il est également parfait pour des novices n'y connaissant finalement pas grand-chose sur Disney et n'ayant pas vu tous les films, car tout y est détaillé comme il faut pour ne pas être perdu. Les résumés des films de Disney eux-mêmes sont retranscrits dans chaque chapitre.
Cependant, j'ai quand même quelques reproches à faire à l'ouvrage en ce qui concerne son fond. Pas grand-chose, juste histoire de faire mon enquiquineuse.
Alors que les résumés des dessins animés de Walt Disney et des contes dont ils sont tirés sont très bien faits et approfondis, on n'a pas toujours la même qualité en ce qui concerne les adaptations ultérieures dont nous parle l'auteur. Parfois c'est le cas, comme pour Once Upon A Time, que je connais peu et dont j'étais contente d'avoir un bon résumé ; parfois cela pêche, comme pour Hard Candy, que je ne connaissais absolument pas (mais qui vient de s'ajouter à ma PAV – Pile à voir… Je viens de l'inventer ou ça existe ?) et dont j'ai dû aller regarder la bande annonce pour pouvoir comprendre la suite du discours tenu dans le livre.
Il y a aussi les illustrations qui agrémentent le livre qui ne sont pas des plus engageantes. On a en réalité une illustration à chaque début de chapitre et c'est tout. Un petit bout de scène des Trois petits cochons, la statue de la Petite Sirène de Copenhague, une statue représentant Peter Pan et Clochette… Mais rien de forcément très significatif par rapport au texte qui suit. J'aurais beaucoup aimé retrouver certaines affiches originales des films Disney par exemple. Ou avoir accès aux affiches des adaptations dont parle l'auteur de temps en temps, pour pouvoir mieux les situer. Mais vu que le livre est en noir et blanc, je suppose que c'était plus compliqué et que des histoires de droits et de budget sont également entrées en jeu.
Enfin, ce n'est pas vraiment une critique, mais plutôt un avertissement pour de futurs lecteurs : vous ne retrouverez pas TOUS les Disney dans cet ouvrage. On y retrouve les dessins animés dans leur majeure partie, mais aucun film par exemple. Dommage car j'aurais adoré avoir des anecdotes sur Marry Poppins ou des Jules Verne par exemple, mais je comprends aussi le choix de se cantonner au dessin animé et surtout à ceux tirés de contes. Sinon on se serait retrouvé avec un pavé de je ne sais combien de pages.
Après avoir tant parlé du fond du livre, abordons le sujet de sa forme. Comme expliqué tout au début, on se retrouve face à une fiction-documentaire, où l'on assiste à un séminaire partagé en 14 conférences, données par l'illustre Walt Disney lui-même, au paradis.
Ceci nous est expliqué dès les première pages. Et dès les premières pages, j'ai tiqué. Tout de suite, cette idée ne m'a pas plu. Faire parler Walt est comme un sacrilège pour moi. Parler de notion de paradis aussi, alors que tout le monde n'y croit pas forcément. Après le premier chapitre, la première heure de cours, cette impression s'est confirmée. Je n'ai pas accroché plus que ça à la forme que prend ce livre. Quand on parle des dessins animés réalisés du vivant de Walt, je n'ai pas trouvé ça « correct » de donner ses impressions sur ses films comme si c'était vraiment ce qu'il en avait pensé. Pour certains détails, suite à des interviews, on sait ce que le maître a pensé. Mais pour d'autres détails, je ne suis pas sûre que ce soit réellement ce que Walt aurait dit lui-même et cela me gêne de prêter à un défunt des paroles qui ne sont pas à lui. Même dans le cadre clair d'une fiction. C'est tout de même confondant. Quand on en arrive à parler des films réalisés après sa mort, là ça devient irrespectueux, de mon point de vue. Tout ce que dit Walt, à travers la plume de l'auteure, sur des films qu'il n'a jamais connu, est inconcevable. Il donne son « avis » alors qu'on ne sait absolument pas ce qu'il en aurait réellement pensé.
Dans le chapitre sur La petite sirène, quand un élève lui demande s'il est d'accord avec les changements qu'ont fait les Studios sur ce film, il répond : « Je ne l'aurais pas fait, mais je ne regrette pas qu'ils l'aient fait ». Comment peut-on savoir que Walt n'aurait pas fait de la même façon ou qu'il ne regrette pas ce qui a été fait ? A la fin du chapitre sur La Belle et la Bête, Walt emploie le terme de « Princesse badass »… Un Walt qui se veut proche du temps actuel ? Inconcevable pour moi, inapproprié, décalé et malvenu. Très loin de l'image que l'on connaît de lui. Non, je n'adhère définitivement pas à cette forme de conférence tenue par Disney lui-même.
Malheureusement, ce n'est pas le seul reproche que j'ai à faire sur la forme de ce livre. Parmi les élèves qui sont dans la salle de conférence on retrouve des inconnus, des personnages de fiction (comme Juliette – de Roméo – ou Fifi Brindacier), de gros clichés comme l'asiatique à sweat à capuche qui sert de geek, mais aussi Robin Williams et Valérie Benguigui…
Pour le premier, je pourrais comprendre, s'il était utilisé correctement et que l'on approfondissait à certains moment sa relation avec Disney. Notamment le fait qu'il ait prêté sa voix au Génie dans Aladdin et qu'il ait également joué le rôle de Peter Pan adulte dans Hook. Mais ce n'est que vaguement évoqué, alors qu'en ce qui concerne Hook, puisque l'auteure développe ce qu'elle pense des adaptations de certains contes, pourquoi pas insister sur celui-ci ? Une grande incompréhension de ma part. Robin Williams est aussi utilisé à un moment pour déclamer le résumé d'un dessin animé à la place de Walt, avec un accent belge (que l'on n'entend évidemment pas dans le livre) et des phrases humoristiques qui ne ressemblent en rien à ce qu'il était réellement. Un passage ridicule selon moi. Et puis, pour Valérie Benguigui, je cherche toujours l'intérêt…
D'ailleurs, au fil des pages, on remarque que Walt, Valérie et Robin se tutoient entre eux quand ils interagissent. Tandis que, quand Walt discute avec les autres élèves, le vouvoiement est de mise (de même avec son assistante Miss Lili, qui est un personnage qui ne sert à rien du tout dans cette histoire). Pourquoi ? C'est complètement secondaire, mais cela m'a marquée et je ne comprends pas ce choix.
Autre chose que je reproche directement à l'auteure, c'est sa prise de position par rapport à l'homme qu'était Walt Disney. Elle ne parle que timidement des côtés sombres qui ont jalonné la vie et le parcours de cet artiste. Elle aborde rapidement l'une des dépressions qu'il a faites, son caractère parfois un peu difficile et le machisme dont il a été accusé. Mais ce n'est que survolé et teinté d'étoiles dans les yeux qui ne rendent pas objectif le tout. Je comprends bien qu'elle avait décidé de se focaliser sur les dessins animés et non sur la vie de l'homme. Mais elle a pourtant décidé d'en parler quelque peu. Dans ce cas, pour moi, il ne fallait pas jouer la carte « je me planque », mais dire haut et fort qui était Walt Disney. Il a été considéré comme une personne ingrate, dure, sans considération pour certains de ses employés, pas toujours aimante avec sa famille. le monsieur n'était pas tout rose. Certes, le fait que ce soit Walt le conférencier ne permettait pas qu'il ait ce regard sur sa propre personne. Mais voilà un point négatif de plus pour avoir utilisé Disney lui-même comme voix dans le livre : on a l'impression que ça empêche l'auteure de dire qui il était réellement. Même moi qui suis une grande fan, je ne nie pas ses mauvais côtés et ne l'en excuse pas.
De plus, les élèves, durant la conférence, rabâchent sans cesse à leur professeur qu'il a trop édulcoré les contes et que ce n'était pas forcément bien. A chaque chapitre, c'est ce que le pauvre conférencier s'entend dire. Bien mauvais point de vue de la part de l'auteure alors qu'elle-même fait plus qu'édulcorer la vie de Walt Disney.
Enfin, dernier reproche à l'auteure. A la page 186, elle dit que Hansel et Gretel et Jack et le Haricot magique n'ont jamais été adaptés par les Studios Disney. Faux, tous les deux l'ont été en court métrage, le second reprenant même comme personnages les célèbres Mickey, Donald et Dingo. Ce qu'elle voulait dire était peut-être qu'ils ne l'avaient jamais été en long métrage. Mais c'est très mal formulé et cela induit complètement en erreur.
Pour finir sur une note joyeuse, voici tout de même quelques points positifs sur la forme du livre.
Je dois avouer, que même si je n'y ai pas personnellement accroché, la forme de conférence tenue par le maître lui-même est assez ludique. Cela permet de ne pas être enfermé dans le carcan du documentaire classique, vu, revu et rerevu. Je ne peux pas nier qu'au fil de la lecture j'ai parfois réussi à oublier qui était le conférencier et à m'imprégner quelque peu du tout. Même si cela m'a fortement déplu dans l'ensemble, je sais que c'est un avis très personnel et cela parce que je suis très attachée à ce que l'on ne touche pas le Saint Graal qu'est Walt Disney pour moi. Mais je comprends que ce format plaise et puisse attirer.
De plus, même si certains élèves m'ont laissée bouche bée, d'autres sont assez sympathiques et donnent de la dynamique au récit. On a, par exemple, « un sosie de Bill Gates » qui ramène toujours la conversation au rapport à l'argent. Quant à Juliette, elle parle très souvent de l'amour niais et du Prince charmant. C'est assez judicieux et bien pensé.
Pour la fin de la critique, rendez-vous sur notre site !
Lien : http://lebazarlitteraire.fr/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
atouchofbluemarine
  20 août 2016
Vous rêvez de connaitre la vrai histoire de Blanche-Neige ? Celle où la méchante sorcière essaye en réalité 3 fois de tuer la jolie jeune fille de 14 ans ? Vous vous demandez ce que Walt Disney pourrait bien penser de la Reine des Neiges ou de la sortie du film Raiponce qui ont été réalisé par les Studios après sa mort ? Et bien n'attendez plus et découvrez vite ce livre génial de Julie Grêde. Croyez moi, il vaut le détour !
Ce livre n'est pas un roman, ni un livre pratique. Ce n'est pas non plus un livre humoristique, même si l'auteur parle du sujet avec beaucoup d'humour. Non, ce livre ressemble davantage a un syllabus de cours ou plutôt à une retranscription d'une série de cours qui se dispensent au paradis et dont le professeur n'est autre que Walt Disney, le créateur – ou plutôt le cerveau – qui se cache derrière tous ces longs-métrages que l'on connait aujourd'hui par coeur.
Grâce à ces conférences, vous apprendrez plein de faits (= vraies informations que l'auteur a compilé) racontés avec humour et dérision sur les contes de notre enfance : Blanche-Neige, Aladdin, les trois petits cochons, le petit chaperon rouge, Pinocchio mais aussi La belle et la Bête, Cendrillon, la Belle au bois Dormant, la petite Sirène et la Reine des Neiges. Chaque chapitre est en réalité une leçon de cours qui se déroule donc au paradis et où Walt nous parle de ses idées, de la réalisation du film, des recettes du succès et surtout, des vrais contes qui sont à l'origine de ses histoires. Andersen et les Frères Grimm sont ceux dont on parle le plus mais ils ne sont pas les seuls à avoir écrit des histoires de ce type. Pinocchio est par exemple un récit italien écrit par Collodi dont Walt Disney s'est inspiré pour son histoire à lui.
Nous apprenons donc une quantité monstrueuse de choses sur les vrais contes et les faits tous plus horribles les uns que les autres (saviez-vous que les belles-soeurs de Cendrillon s'étaient coupé l'une le talon, l'autre les orteils pour pouvoir mettre la chaussure que le Prince leur tendait?) que Walt a bien sûr dévié pour rendre ses films adaptés à un public plus jeune et plus populaire. On apprend tout en s'amusant dans ce livre. L'auteur s'est basé sur des ouvrages de références pour écrire ce livre ce qui le rend plus authentique mais connaissant Julie Grêde, il fallait que ces infos soient racontées de manière fun pour que le lecteur poursuive sa lecture. Chose qu'elle a parfaitement réussie. Elle mentionne d'ailleurs bon nombres de personnages connus qui assistent et participent aux cours. Robin Williams et Hannibal Lecteur sont deux d'entre eux. Elle nous parle des Funko Pop, ces petites figurines à la mode que j'ai d'ailleurs commencé à collectionner également. Mais surtout, c'est sa manière de raconter ces histoires qui est hilarante. Elle a choisi le parti qu'au paradis, la vantardise n'est plus une chose négative (vu qu'on est déjà mort, à quoi bon?) et Walt est ainsi quelqu'un qui ne se lasse pas de s'entendre parler de son propre génie.
Les contes originaux sont ainsi comparés aux versions « dessins animées » des Studios Disney. On apprend à reconnaitre les points communs et les choses qui ont été modifiées et inventées pour plaire à un large public. On découvre combien de temps cela a pris de sortir tel film dans les salles et surtout, l'auteur partage des chiffres sur le succès de tel ou tel dessin animé. Walt n'a pas toujours été apprécié et on se rend compte que cela n'a pas du être facile de sortir des films pour enfants en temps de guerre ou de réaliser des long-métrages de ce type alors que la technologie n'était pas encore celle que l'on connait aujourd'hui. J'ai particulièrement adoré le fait que l'auteur n'oublie pas les adaptations récentes des contes, que ce soit dans la littérature (avec la saga de Marissa Meyer) ou dans les séries TV (Once Upon a Time). Comme quoi, même maintenant, le conte est toujours une source sûre et fiable qui ne se démode pas.
En résumé, un vraie petite pépite pour tous les amateurs de contes. Un recueil idéal pour les professeurs qui désirent donner un cours de français sur la littérature des contes de fées. Et un superbe livre détente pour les fans de Walt Disney qui auront le plaisir de redécouvrir leurs Disney préférés sous un jour nouveau.
Bilan : 17/20
Lien : https://atouchofbluemarine.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Deanerys
  26 novembre 2016
Qui n'a jamais rêvé d'assister à un cours dans lequel Walt Disney serait le professeur ? Un cours qui traiterait de l'origine des meilleurs dessins animés Disney, des contes dont ils sont issus et des conséquences sur les adaptations modernes ? Eh bien c'est maintenant chose faite ! Dans ce livre, Walt lui-même nous explique l'origine de ses plus grands succès, de Blache Neige à la Reine des Neiges, en passant par Pinocchio, Cendrillon et la Belle ou bois dormant.
Avant tout je remercie Babelio, la masse critique et les éditions La Boîte à Pandore pour l'envoie de ce livre ! Lors de sa sortie il me faisait déjà très envie, et j'étais donc ravie d'avoir pu le recevoir. Adorant les Disney et étant très curieuse de tout ce qui touche aux dessins animés, j'avais hâte de découvrir l'origine des films d'animation que j'aime tant et découvrir toutes ces petites choses que j'ignorais à leurs propos.
Avant de parler du fond, je tenais à dire quelques mots sur la forme. En effet, l'originalité de cet ouvrage vient du fait que le narrateur soit Walt Disney lui-même. Il apparait en tant que professeur d'une classe d'étudiant dans l'au-delà. J'ai trouvé l'idée géniale puisqu'on a le principal intéressé qui parle de ses propres oeuvres. Evidemment, on sait que ce ne sont pas les véritables paroles de Walt, c'est l'auteur qui s'est mise à sa place et qui a imaginé tout ce qu'il aurait pu dire. Elle le précise d'ailleurs en début d'ouvrage en déclarant que si les dialogues sont inventés, tous les faits relatés sont, eux, bien réels ! de plus, le livre ne se présente pas sous forme de gros paragraphes indigestes puisque les réflexions sur les contes sont les résultats de dialogues entre Walt et les étudiants (dont certains sont des personnalités connues). de ce fait, le tout est vraiment fluide et agréable à lire !
Maintenant, passons au fond. le but de cet ouvrage est de nous faire découvrir les contes qui ont inspiré Walt. En effet, ce dernier a toujours été captivé par les contes européens. Mais ceux-ci étant en déclin, il lui est venu à l'idée qu'il pourrait les remettre en avant par le biais du cinéma. Cependant, comme beaucoup le savent, les contes originaux sont loin d'être aussi merveilleux que les dessins animés que l'on connait (par exemple la Belle au bois dormant qui se fait violer pendant son sommeil ou la Petite Sirène qui se suicide du fait d'un amour non partagé). le livre nous présente justement tous les changements qui sont survenus entre le conte de base et l'adaptation qu'en a faite Walt. Pour ma part, ne connaissant pas les contes de Grimm, Perrault ou Anderen, j'ai aimé les découvrir et savoir comment est-ce que Walt Dinsey avait pu les transformer pour les rendre moins violents, moins glauques, plus accessibles tout en gardant la morale. C'est vraiment intéressant et on se rend ainsi compte de tout le travail du Studio pour retravailler le conte, notamment afin de le remettre au goût du jour, de l'actualiser.
De plus, ce livre ne se contente pas de parler des adaptations de Walt vis-à-vis des contes, mais il va plus loin en traitant d'adaptations beaucoup plus actuelles. On a ainsi quelques mots sur les films Shreks, Maléfiques, La Belle et la Bête, la série Once Upon a Time ou encore la saga littéraire des Chroniques Lunaires. Toutes ses oeuvres qui font également références aux contes, qui ont piochés autant dans les récits de bases que dans les adaptations Disney.
En conclusion, je peux dire que j'ai vraiment aimé cet ouvrage ! Il m'en a appris beaucoup, autant sur les contes originaux que sur les dessins animés Disney puisque Walt nous parle également des succès ou déceptions de ses ouvres, de ses espoirs et de la façon dont ils ont été accueillis par la critique. Je conseillerais ce livre à tous ceux qui, comme moi, souhaitent découvrir les origines des dessins animés, ainsi qu'à tous les curieux et amoureux de Disney !

Lien : https://dreamingwithboooks.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Ninis47
  23 novembre 2016

Je remercie Babelio et les éditions Jourdan pour ce partenariat dans le cadre de la masse critique.
Comme bon de nombres d'enfants (ou de petites filles!), mon enfance a été rythmé par les dessins animés de Disney, qui sont clairement des incontournables à mon sens. Maintenant, je transmets du mieux que je peux tout ça à mes enfants. Ce roman m'a donc beaucoup tenté dès sa sortie car au final tout le monde a en tête la version Disney mais qui connaît réellement les contes originaux?
Première chose que je tiens à souligner c'est que j'ai été (agréablement) surprise par la manière dont l'auteure a construit son roman. Elle nous présente les choses comme si l'on était au paradis, dans une université et que c'était Walt lui même qui nous faisait le cours. Chaque nouvelle heure, il met en avant un nouveau conte, sa version originale, sa version à lui, comment il l'a adapté, pourquoi, les retombées pour le studio Disney, bref un peu tout ce qui entoure le conte.
Le roman est ponctué par des images illustrant le contes à chaque début de chapitres, c'est vraiment très joli.
Avec ce roman, tout d'abord on en apprend bien plus sur Walt Disney, sa vie, son oeuvre. Car au début, ce n'était vraiment pas gagné. Il a du se battre pour faire accepter ses idées, sa vision des choses, les contes qu'il voulait adapter. Parfois, ça ne fonctionnait tellement pas, que le studio était à deux doigts de la liquidation. Mais il a toujours persévéré et Disney est aujourd'hui le succès que l'on connait.
A chaque chapitre donc, Walt prend un conte qu'il a adapté (ils sont présentés de manière chronologique par rapport aux adaptations), il présente le conte original et son adaptation, ce qu'il a changé dans le conte et pourquoi. J'ai appris énormément de choses que je ne savais pas sur les contes originaux et j'ai été très fière (oui petit moment de chauvinisme!) d'apprendre qu'énormément de contes sont d'origine européenne! Chose que j'ai apprécié également c'est que Walt ne présente pas uniquement les contes adaptés de son vivant mais également ceux qui l'ont été après sa mort (Donc oui nous retrouvons Aladdin, Raiponce et autres Reine des neiges! 😉 )
Julie Grêde nous narre son histoire de manière très ludique et avec beaucoup d'humour. Ce n'est jamais redondant et ennuyeux, on apprend une quantité de choses. On ne peut que saluer le travail que l'auteure a du effectuer, les recherches qu'elle a du faire pour nous présenter un ouvrage aussi complet et documenté.
Avec ce roman, j'ai replongé dans mon enfance avec des étoiles pleins les yeux, j'ai appris des choses et j'ai adoré tout simplement! Un ouvrage que je conseille grandement aux fans de contes, de Disney , aux nostalgiques comme moi de leur enfance bercée par les dessins animé Disney!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
chadikchadik   15 décembre 2016
Et puis, n'est ce pas un bon message à faire passer aux petites filles... ne pas croire à ce qui parait trop beau et qui peut se révéler pervers ? Et surtout, pouvoir être certaines que Shrek et Kristof sont des compagnons qui peuvent les rendre heureuses et les combler plus que le premier prince venu ?
Commenter  J’apprécie          20
TipeeTipee   29 septembre 2016
Alors oui, mesdemoiselles et mesdames, je vous ai fait rêver et croire au Prince Charmant mais n'est-ce pas cela qui vous permet aujourd'hui de vous rebeller et de vouloir autre chose ?
Commenter  J’apprécie          30
chadikchadik   15 décembre 2016
- Cendrillon frotte, lave, éponge, repasse, tout en ne rêvant qu'à coudre... et à se marier. La qualité d'une femme semble s'appréhender à sa façon de tenir un balai. Le comble ici étant que son labeur est orchestré par d'autres femmes qui sont soit ignobles, soit idiotes.
- Walt : Mesdemoiselles... Vous crêper le chignon n'aide pas non plus la cause féministe !
Commenter  J’apprécie          10
FungiLuminiFungiLumini   15 août 2018
Les animateurs se sont battus pour… ne pas animer [le prince]. Le prince, comme tous mes princes…n’est pas loin d’être une catastrophe. Jusque-là, au Studio, ils ne sont vraiment pas notre fort, nous ne sommes capables de produire que des empotés. Passons, s’il vous plait… évoquons plutôt la haie d’épines.
Commenter  J’apprécie          10
KimysmileKimysmile   22 août 2016
[...] Le conte prépare les petites filles aux changements qui en feront des femmes. Malgré le fait que la princesse soit très bien entourée - ses parents, ses marraines - dés l'instant où elle naît en tant que "fille", il est irrémédiable qu'elle ait ces choses à traverser. Naître fille s'accompagne d'une malédiction qui se déclenche vers 15-16 ans...et qui provoque un repli sur soi - le sommeil. Le conte raconte les phases de la vie d'une femme.

(Cours sur la belle au bois dormant)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : documentaireVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
367 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre
.. ..