AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782800160108
56 pages
Dupuis (10/01/2014)
4.14/5   91 notes
Résumé :
Chez les Campbell, la piraterie, c'est une histoire de famille qui se transmet de père en filles. Véritable légende de la flibusterie, le capitaine Campbell s'est retiré des affaires après le meurtre de sa femme pour élever ses filles en paix, loin des souvenirs douloureux de son passé. Mais celui-ci ressurgit en la personne de Carapepino, pirate idiot prêt à tout pour plaire à l'infâme Inferno...
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (25) Voir plus Ajouter une critique
4,14

sur 91 notes
5
12 avis
4
6 avis
3
4 avis
2
0 avis
1
0 avis

Syl
  15 janvier 2015
Bateau pirate en vue !
Enterrer un trésor et surtout se rappeler où on l'a caché... C'est le conseil que donne le capitaine Carapepino à son second Monsieur Higgins avant d'enfouir profondément le leur, entre deux roches particulièrement "mémorables". Mais il arrive que les bonnes idées soient parfois partagées et en creusant, ils découvrent un autre coffre. Concupiscence... la conscience déraille entre deux décisions ; le prendre ou le prendre ?! le dilemme est vite résolu par un intrus, pirate de son état, le capitaine Campbell, accompagné de tout son équipage. Après des salutations grinçantes teintées de vieilles rancunes (les deux se connaissent bien), sous le respect d'un pistolet à silex, canon long, le scénario prend une autre tournure !... Campbell plante littéralement les deux filous dans le trou qu'ils avaient pioché, s'enfuit avec les deux trésors et dévoile un subterfuge finaud, sous les regards médusés de Carapepino et Higgins.
Un décor de carton pâte... En fait, Campbell n'avait pour acolytes que deux gamines frondeuses et non une troupe de margoulins sanguinaires.
Dans son île Jardin, l'ancien pirate redevient un père de famille accaparé par les corvées ménagères. Veuf avec deux filles, Itaca et Genova, il doit assumer un quotidien bien loin du bizness de la piraterie. Mais obsédé par la mort de sa femme tuée par un certain Inferno, il continue à rêver de vengeance.
Pas si reclus, si retiré des affaires, il a pour amis des lépreux qui habitent l'île de Bakalaoo, un piton volcanique inhospitalier ceinturé par des récifs acérés. Personne n'osant s'aventurer sur Bakalaoo, c'est l'endroit le plus sûr pour se planquer et réfléchir...
Pendant ce temps, Carapepino est poursuivi par la malchance... Après avoir été planté dans la terre comme un poireau et dépossédé de son trésor, voilà que son bateau est abordé et fait prisonnier par le redoutable Inferno, un pirate qui s'est mis au service de l'Angleterre et qui a reçu le titre de baron. Mystérieux, dément, hanté par le fantôme d'une femme, lui aussi n'a qu'une obsession... retrouver la famille Campbell et la passer par le fil de son épée. Si Carapepino veut sauver sa peau, retrouver Campbell doit être sa priorité.
C'est ainsi que tout commence... ou plutôt... tout continu... car entre Inferno et Campbell, c'est une vieille histoire tissée de liens de sang.
Ce premier tome des aventures Campbell est très accrocheur. Séduite par les dessins et le scénario, je continuerai la série avec le deuxième titre "Le redoutable pirate Morgan".
Cette lecture divertissante est une belle surprise car j'ai demandé l'album un peu au hasard, attirée par le graphisme et le résumé en quatrième de couverture qui raconte une histoire de vengeance dans la flibusterie.
Les personnages de la famille Campbell sont sympathiques et attachants. Les filles ont des caractères très affirmés et provoquent souvent des situations tumultueuses. Intrépides, courageuses, garçons manqués, souvent en bisbille l'une contre l'autre, la petite contre la grande, elles sont aussi solidaires, fidèles et aimantes. Pour l'aînée, l'adolescence et ses vicissitudes sont un cap difficile à franchir, et la cadette se plaît à jouer le poil à gratter. Leur père semble un peu dépassé. Toujours plein d'entrain et papa poule, il a un mal à l'âme que seule une vendetta pourrait apaiser.
L'humour est une des qualités premières de cet album. On le trouve dans les expressions, les dialogues et un contexte un peu fantaisiste, car l'auteur transpose le XVIIème siècle à notre époque... ou le contraire. Autres malices, on découvre une équipe de malandrins qui pourrait être les frères Daltons, le village des lépreux ressemble à un certain village Gaulois et le crocodilotram a la physionomie de son congénère dans Peter Pan.
L'histoire a pourtant une fausse légèreté. Dans les dernières pages, elle s'étoffe de souvenirs et révèle l'enfance miséreuse des deux personnages principaux, Campbell et Inferno.
Une bande dessinée à recommander !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Vexiana
  03 février 2019
Chouette entrée en matière pour une BD prometteuse qui brouille un peu les codes du genre.
Ici, nous n'avons pas seulement une histoire de pirates, nous avons aussi une histoire de père célibataire, de lutte fratricide, de fantômes, de lépreux...
C'est dynamique et plutôt bien construit, avec une narration vive et très prenante.
Côté dessin, c'est bien maitrisé, juste caricatural et stylisé ce qu'il faut pour donner à l'ensemble la légèreté et l'humour qui fait la différence.
Commenter  J’apprécie          160
jamiK
  14 janvier 2019
Plaisant, dynamique, drôle, avec un graphisme plein de vivacité (il y a un peu d'Uderzo chez Munuera), des personnages espiègles, une petite famille monoparentale, le papa et ses deux filles, cette aventure, adapté à un public jeune ado est pétillante, sympathique, pleine de vivacité, avec tout de même quelques moments graves. Vraiment très agréable, ce premier tome met des bases solides pour une série prometteuse.
Commenter  J’apprécie          140
c.brijs
  25 octobre 2015
Les Campbell, c'est une famille de pirates peu conventionnelle. Bien que le père se soit retiré des affaires après le meurtre de son épouse, les Campbell, père et filles, ne se font pas prier lorsqu'il s'agit de détrousser les pirates véreux qui s'aventurent sur leur île. La flibusterie, ils ont ça dans le sang ! Peu à peu, pourtant, le passé douloureux refait surface.
Avec cette nouvelle série, les éditions Dupuis nous offre un cocktail des plus amusants. Au nombre des ingrédients, on retrouve bien sûr tous les codes liés au genre mais s'y greffent en plus de joyeux anachronismes qui donnent un coup de modernité à l'ensemble et apportent plein d'humour, de fantaisie et de fraîcheur.
Côté intrigue, le noeud du problème tourne autour d'une histoire familiale entre deux frères, jadis très proches et complices. Par un jeu subtil de retours en arrière, de tome en tome, on en découvre un peu plus sur leur passé et les raisons qui les ont séparés.
A la figure paternelle bien sympathique du pirate reconverti en papa-gâteau s'ajoute la présence juvénile et impertinente de ses deux filles. L'aînée, Itaca, est à l'âge où l'on commence à s'intéresser aux garçons, où tout prend des proportions incommensurables, où tout devient très, très, compliqué. La cadette, Génova, quant à elle, est la petite chipie empêcheuse de tourner en rond qui ne supporte par que sa soeur "s'amourachimbécilise". Les deux soeurs se chamaillent (comme toutes les soeurs) mais s'adorent (comme toutes les soeurs) !
Autour d'eux gravite toute une galerie de personnages hauts en couleur : des bons comme des méchants (mais tout n'est jamais si simple, vous vous en doutez), certaines figures du passé comme certaines du présent qui vont prendre une place de plus en plus importante dans leur vie.
Parmi les figures secondaires, j'ai évidemment eu un coup de coeur pour le chef de la joyeuse communauté des lépreux installée sur l'île de Bakalaoo. Grand amateur de livres, il s'écrie avec enthousiasme :"De la lecture fraiche !!!!" à chaque livraison des Campbell. Thesaurus, le libraire qui le fournit n'est pas mal non plus et ses échanges avec Génova, plutôt pas piqués des vers :
"- (...) je ne me plains pas... j'arrive encore à gagner ma vie !
- Eh ben tu devrais avoir honte ! Tu gagnes ta vie en ruinant des enfances entières.
- Qu... Quoi ?!! J'offre de la culture, des aventures et de l'art à des prix très raisonnables !
- Nous vivons dans les Caraïbes, rien de ce que tu offres ne peut surpasser cela! Un enfant qui passe la journée à lire est un enfant qui ne joue pas, et un enfant qui ne joue pas, c'est un crime !
- Un enfant qui ne lit pas est un adulte en situation d'esclavage ! Un livre est un condensé d'expérience, une fenêtre ouverte sur le monde !
- Tu veux voir le monde ? Eh ben, ferme le livre et vas-y dans le monde !"
En voilà un débat bien actuel ! Quand je vous disais que cette aventure était teintée de modernité !
Lien : http://lacoupeetleslevres.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
bdelhausse
  11 février 2016
L'histoire va tourner autour du Clan Campbell. le père, ancien pirate, s'est retiré sur une île avec ses deux filles, une ado "en fleur" et une petite espiègle. Même s'il s'est retiré, ce pirate a des ennemis. Et ce premier tome permet, d'une part, de se familiariser avec les héros et, d'autre part, de faire peu à peu connaissance avec les ennemis, dont on se dit qu'ils feront plus que de la figuration.
C'est sympa... le dessin et la mise en couleur sont très attrayants. Il y a de la vivacité dans le crayon, du mouvement.
Par contre, ce découpage en petites histoires de 4 à 8 pages, cela m'a déconcentré, et cela m'a empêché de m'immerger complètement. Il n'y a pas vraiment d'histoire, mais des flashes. On procède par bribes. Comme un roman fait à partir de nouvelles.
Autre point qui m'a gêné: une sorte d'humour potache, une extravagance mal à-propos. Je sais que beaucoup apprécient cela, au contraire. Je n'ai pas adhéré au fait de faire du ski nautique à dos de crococdile, par exemple. Je supporte un certain humour, une certaine dose d'humour, mais pas comme cela.
Enfin... Les différentes petites histoires manquent un peu d'homogénéité, comme si l'auteur se cherchait, cherchait sa voie, la direction à faire prendre à ses personnages. Certaines sont sérieuses, d'autres loufoques, certaines superficielles ou déconnectées de la piraterie, d'autres empreintes de tendresse. Inégal, à mon avis.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30


critiques presse (6)
BDGest   28 février 2014
Si les couleurs auraient peut-être gagné à être un peu plus chaleureuses, l'ensemble est plus qu'attrayant et devrait séduire tous les publics.
Lire la critique sur le site : BDGest
BulledEncre   07 février 2014
Une série qui s’installe avec succès. A l’abordage !
Lire la critique sur le site : BulledEncre
BoDoi   05 février 2014
Son dessin foisonnant et vivant se prête parfaitement à l’univers qu’il bâtit ici. Le scénario laisse rapidement apparaître les rouages de l’intrigue et les enjeux qui vont tenir en haleine les lecteurs lors des prochains tomes.
Lire la critique sur le site : BoDoi
BullesEtOnomatopees   28 janvier 2014
Si vous pensiez tout connaître des pirates, voici une BD qui ne manquera pas de vous faire sourire tant le sujet est traité avec originalité et humour.
Lire la critique sur le site : BullesEtOnomatopees
Sceneario   27 janvier 2014
On est face à un artiste qui se fait avant tout plaisir avec cet univers qui se construit petit à petit et qui promet des albums à venir tout aussi captivants !
Lire la critique sur le site : Sceneario
Auracan   15 janvier 2014
Le trait souple et vivant de Munuera démontre une fois de plus son excellence dans le domaine humoristique dans cette aventure bourrée de références[...]. Ajoutons-y des dialogues ciselés, de multiples et belles trouvailles et un traitement original sur les couleurs signé Sedyas et l'ensemble obtenu se révèle extrêmement séduisant.
Lire la critique sur le site : Auracan
Citations et extraits (30) Voir plus Ajouter une citation
c.brijsc.brijs   25 octobre 2015
- (...) je ne me plains pas... j'arrive encore à gagner ma vie !
- Eh ben tu devrais avoir honte ! Tu gagnes ta vie en ruinant des enfances entières.
- Qu... Quoi ?!! J'offre de la culture, des aventures et de l'art à des prix très raisonnables !
- Nous vivons dans les Caraïbes, rien de ce que tu offres ne peut surpasser cela! Un enfant qui passe la journée à lire est un enfant qui ne joue pas, et un enfant qui ne joue pas, c'est un crime !
- Un enfant qui ne lit pas est un adulte en situation d'esclavage ! Un livre est un condensé d'expérience, une fenêtre ouverte sur le monde !
- Tu veux voir le monde ? Eh ben, ferme le livre et vas-y dans le monde !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
BibliotekanaBibliotekana   20 août 2015
-Dis-moi, Koolakau, pourquoi devons-nous monter la garde sur la palissade alors que personne ne vient jamais ici ?
-Ah, Neskooïk, c'est une tradition très ancienne et un grand honneur pour ceux qui sont choisis comme guetteurs.
-Oui, je sais, je sais, mais c'que j'te dis c'est que personne ne vient jamais ici !!
-C'est vrai ! C'est ce qui rend la tâche plus symbolique que nécessaire et donc parfaitement artistique, dans sa parfaite inutilité pratique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
PegLutinePegLutine   05 mars 2015
- Incroyable! Il est en infériorité numérique, il nous bat, il nous vole notre bateau en toute tranquillité et il nous bombarde avec nos propres canons... Quel talent!!
- Haggins, s'il te plaît... FERME-LA!
Commenter  J’apprécie          80
Florian07Florian07   15 décembre 2017
Nous sommes des lépreux, les parias de la terre. Nous vivons isolés, sans contact avec un monde qui feint d’ignorer notre existence. Expulsés de votre soit-disant paradis, nous avons trouvé notre véritable Eden : la terre volcanique est fertile et nous nourrit sans nous demander d’efforts. Nous n’avons qu’une seule responsabilité : vivre ce qu’il nous reste de vie, et qu’un seul ennemi : le temps.
Commenter  J’apprécie          30
Virginie94Virginie94   02 janvier 2015
Papa fait tout ce qu'il peut et il s'occupe très bien de nous mais je crois que ce serait plus facile pour lui si nous étions deux garçons franchement... il n'a aucune idée de notre façon de penser, nous les femmes !
Commenter  J’apprécie          40

Lire un extrait
Videos de José Luis Munuera (26) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de José Luis Munuera
Des livres et Vous (Saison 7) Émission spéciale Groaaar ! avec José-Luis Munuera
autres livres classés : piratesVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
17467 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre