AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782211232746
300 pages
Éditeur : L'Ecole des loisirs (01/03/2017)

Note moyenne : 4.32/5 (sur 929 notes)
Résumé :
Quand on s’appelle Sauveur, comment ne pas se sentir prédisposé à sauver le monde entier ?
Sauveur Saint-Yves, 1,90 mètre pour 80 kg de muscles, voudrait tirer d’affaire Margaux Carré, 14 ans, qui se taillade les bras, Ella Kuypens, 12 ans, qui s’évanouit de frayeur devant sa prof de latin, Cyrille Courtois, 9 ans, qui fait encore pipi au lit, Gabin Poupard, 16 ans, qui joue toute la nuit à World of Warcraft et ne va plus en cours le matin, les trois soeurs ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (357) Voir plus Ajouter une critique
marina53
  28 août 2017
Lorsque Sauveur Saint-Yves ouvre la porte de son cabinet, certains ont un mouvement de surprise tant le bonhomme, du haut de son 1,90m pour 80 kg et de sa couleur de peau, noire, en impose. Défilent au fil des jours des enfants et des adolescents dont l'homme a à coeur de s'occuper. Il traque les blessures, à l'âme et au corps, pour certains, de ces jeunes emplis de mal-être. Que ce soit Margaux qui se taillade les bras, Gabin que la maman dépressive peine à éduquer, Ella, phobique scolaire, qui peine à être soi, ou encore Lucile, Marion et Élodie, trois soeurs qui souffrent de leur nouveau schéma familial. Heureusement, Sauveur est là pour les écouter. Mais, visiblement, l'homme, qui a perdu sa femme il y a 5 ans, est plus démuni lorsqu'il s'agit de s'occuper de son fils de 8 ans, Lazare. Souvent livré à lui-même, le petit garçon, par une porte dérobée, ne perd pas une miette de ce qui se confie au cabinet...

Ça se bouscule à la porte de Sauveur Saint-Yves, psychologue clinicien. Il faut dire qu'avec un tel prénom, ses patients ont grand espoir de l'être, sauvé. Chaque adolescent qui entre dans ce cabinet a quelques soucis, des bleus a l'âme ou au coeur. Que ce soit la phobie scolaire, l'énurésie, le mal-être ou encore la dépression, ce cher docteur a bien du travail. Marie-Aude Murail dépeint, avec finesse et, à la fois, avec gravité et légèreté, les blessures et les bobos de chacun. Que ce soient les patients ou Sauveur lui-même. D'origine martiniquaise, veuf, il a quitté, avec son fils, Lazare, son île pour la métropole. Peu à peu se dessine son passé et les mystères se lèvent. Chaque personnage apporte du souffle à ce premier tome prometteur. Des personnages très attachants qui, pour certains, se dévoilent au fil des rendez-vous hebdomadaires, et d'autres que l'on suit quotidiennement, notamment Lazare et son meilleur ami, Paul. Il se dégage, de ce roman, beaucoup d'humanité et de tendresse, non sans une pointe d'humour.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          665
La_Bibliotheque_de_Juju
  15 janvier 2020
Il y a quelques temps, j'étais en panne.
Panne de lecture. J'ouvrais un livre, qui quelques jours auparavant me donnait sacrément envie, je lisais dix pages et je le refermai. Impossible de m'y mettre.

Puis, mon Sauveur est arrivé …
Drôle de livre avec ce cochon d'Inde en couverture ! Appel du pied marketing ? Tant que ce n'était pas un chat, je pouvais me laisser tenter !
Le héros de ce livre s'appelle Sauveur, oui. Et il est psychologue pour enfants. Ça ne s'invente pas !
Il écoute les enfants des autres, parle avec eux les aide. Il écoute les adultes, ne juge pas mais les fait avancer. Quitte à parfois ne plus être vraiment disponible pour son propre fils, Lazare …

On entre dans le quotidien de ce papa solo et de son petit garçon et immédiatement, on les aime. On a le sentiment de les connaître. Ou du moins, on aimerait réellement les côtoyer !
Les jours s'écoulent et le lecteur voit défiler les séances, dans le bureau de ce héro au coeur immense.
J'ai été scotché par la façon donc Marie-Aude Murail aborde des sujets difficiles, sans clichés et sans manichéisme. le racisme, la différence, le suicide … Vous vous dites que ce n'est pas réjouissant tout ça et pourtant, ça l'est tellement !
Ça pourrait être casse-gueule et pourtant, elle évite tous les écueils et fait de ces sujets graves une ode à la vie et à la différence. Ces choses, plus ou moins immenses, qui rendent uniques chaque être.

J'ai souvent été ému, j'ai beaucoup souri. Ce roman est une petite pépite d'humanité, comme on en lit peu, tous genres confondus. Et surtout, c'est un roman qui se dévore , impossible à lâcher et qu'on referme à regret !
J'adhère donc dès maintenant à l'immense fan-club de Sauveur & Fils et vais m'empresser de lire la suite.

Mon Sauveur, je vais le suivre jusqu'au bout du monde !

Lien : https://labibliothequedejuju..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          657
jeunejane
  27 février 2018
Sauveur Saint-Yves exerce la profession de psychologue clinicien dans son cabinet privé à Orléans.
Il est veuf et vit seul avec son fils Lazare, 8 ans et un hamster.
Lazare a la particularité d'écouter les consultations de son père lorsqu'il rentre de l'école. Il suffit de se faufiler dans un étroit couloir. Dissimulé derrière une tenture, il entend tout.
Nous, lecteurs, nous lisons la version des grands et l'interprétation du petit, cela donne du piment à l'histoire.
Sauveur reçoit des adolescents, des adultes et ne les laisse jamais tomber quitte à recevoir un ado chez lui.
Autre problématique, Sauveur, né aux Antilles, est noir. Lazare est métis. Ils doivent faire face à des réflexions des personnes qui les fréquentent et sont donc confrontés au racisme sous la vision sereine de Sauveur qui ne prête jamais de mauvaises intentions aux personnes.
Mais notre Sauveur n'est pas sans problème. Il reçoit des signes qui le ramènent à la mort de sa femme et n'ose jamais parler de sa maman au petit.
Un peu de mystère dans tout cet humour distillé par Marie-Aude Murail qui nous montre dans ce livre, la parfaite connaissance qu'elle a des enfants comme la particularité que certains ont d'essayer de comprendre le monde des adultes.
On retrouve aussi l'humour de l'auteure à travers ses jeux de mots, ses blagues, ses devinettes.
J'avais déjà rencontré son style dans "Simple".
Marie-Aude Murail montre un très grand sens de l'observation des enfants, des ados et si on a gardé son âme d'enfant, on ne sait qu'adhérer à son livre.
J'ai connu le livre en lisant une critique de Canel il y a quelques temps. C'est ce qui m'a donné envie de le lire.
Challenge plumes féminines
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          5814
diablotin0
  10 février 2018
C'est un moment très agréable que je viens de passer grâce à Canel qui m'avait prévenue que je serais séduite par Sauveur ! ma sympathie pour les psy, qui est déjà grande, n'a fait que s'amplifier …
Sauveur & fils est un roman frais, qui fait du bien. Les personnages sont attachants, même si on rencontre quelques « cas » dans le cabinet de notre psy ! C'est d'ailleurs l'occasion de nous faire prendre conscience ( si besoin) du mal être de beaucoup d'enfants ou adolescents et des difficultés que peuvent engendrer les familles recomposées et les différentes formes d'unions.
Mais tout ceci est traité avec humour, tendresse , tolérance et bonne humeur.
La relation entre le père, Sauveur et son fils Lazare est, elle aussi , touchante et ne fait que confirmer qu'il est plus facile d'aider ou de traiter les problèmes des personnes qui nous sont étrangères que ceux de ses proches ( Ne dit-on pas que les cordonniers sont les plus mal chaussés ?) et ceci est d'autant plus vrai lorsqu'il s'agit de psychologie .
Idéal à lire un jour gris, pluvieux et tristounet puisque l'on ne lève pas le nez du livre et qu'on ne remarque donc pas la pluie sur les vitres et le gris qui envahit tout l'horizon ! C'est également un jour idéal pour aller chez son psy ;-) Merci encore Canel !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          563
Ziliz
  16 avril 2017
Illustrant l'adage 'Les cordonniers sont les plus mal chaussés', le psychologue Sauveur Saint-Yves est plus doué dans son rôle de thérapeute que dans celui de père. Il éduque seul son petit garçon de huit ans, c'est un papa formidable, mais quand même, parfois, ses comportements sont discutables et son manque de clairvoyance peut surprendre...
Encore un livre que j'ai failli bouder à cause d'une photo neuneu de bestiole façon 'calendrier PTT' sur la couverture.
C'eut été dommage ! Il me semble que j'ai autant savouré ce roman que mon préféré de l'auteur à ce jour, 'Oh boy !'.
Beaucoup de finesse, de tendresse, d'humour pour parler de sujets graves : le mal-être des adultes, des enfants, des adolescents - avec des symptômes très actuels tels que la phobie scolaire, l'auto-mutilation, l'addiction aux jeux vidéos...
A travers les voix des patients qui défilent dans le cabinet de Sauveur et les réflexions de ce psy au grand coeur, Marie-Aude Murail évoque avec brio les difficultés à vivre sereinement en couple et en famille, les mésententes parentales et les non-dits qui forment un terrain fertile pour les pathologies de l'enfant et de l'ado (et qui laisseront des cicatrices sur l'adulte, voire sur les générations suivantes).
Dit comme ça, ça peut sembler effrayant, mais cette auteur talentueuse nous installe dans un univers douillet peuplé de personnages attachants, qui nous font passer par toutes sortes d'émotions, tout en nous invitant à cogiter sur nos propres difficultés.
L'histoire ne s'arrête pas là, la série compte trois opus à ce jour. Je coupe avec un roman policier et j'attaque le deuxième volet (malgré la couverture du même style !). ♥
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          4811


critiques presse (1)
Ricochet   25 mai 2016
La force de l'auteure : briser les tabous, parler de tout sans jugement mais avec une sensibilité hors du commun.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (151) Voir plus Ajouter une citation
marina53marina53   29 août 2017
- J'ai fini mon dessin ! annonça joyeusement Élodie.
- Viens nous le montrer, l'invita Saint-Yves.
Elle avait dessiné six bonshommes.
- Tu nous expliques ?
- Oui, alors, là c'est papa avec moi, dit-elle en désignant un grand et un petit bonhomme se donnant la main. Mylène, elle est partie faire du skate.
- D'accord.
- Là, c'est maman et sa copine.
(..)
- D'accord.
- Et là, c'est Lucile, conclut la petite en désignant un bonhomme à longs cheveux jaunes.
- Et alors moi, j'existe pas ? se récria Marion, réellement outrée.
- Oups, fit la petite, qui courut avec sa feuille vers la table à dessiner.
Elle revint bientôt, triomphante, ayant ajouté un carré avec des boutons.
- C'est moi, ça ? s'étonna Marion.
- C'est ton téléphone. Tu es derrière.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          410
ZilizZiliz   14 avril 2017
Lazare et Paul déboulèrent dans la cuisine, tout excités.
- On a trouvé un site sur les hamsters. Y a plein de conseils !
Lazare, qui avait imprimé la page d'accueil, se mit à lire :
- « Le hamster peut être de mauvais poil au réveil. »
- Eh bien, on sera deux, lui fit remarquer Sauveur.
- « Si on l'a tiré du sommeil, poursuivit Lazare, on voit à son air qu'il n'a pas apprécié, il a encore les oreilles pliées vers l'arrière, posture des oreilles durant le sommeil, et il n'a pas du tout envie que vous le preniez dans les mains. C'est le moment idéal pour se faire mordre. Laissez donc quelques minutes à votre hamster pour se sortir la tête du ***. » Il y a trois petites étoiles. La tête du quoi ?
- Du bonnet de nuit, répondit [son père] très sérieusement. Je sens que je vais adorer cet animal.
(p. 89-90)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
marina53marina53   28 août 2017
- Il m'a demandé si je voulais garder son petit et, comme j'ai rien contre les Noirs, j'ai dit oui, ajouta Nicole, pensant édifier Louise avec ses bons sentiments. Je sais pas si c'est dans votre goût, les mélanges de race, mais je trouve que le petit Lazare est pas vilain de figure. Quand ils ne sont pas TROP noirs, ça va.
Louise écoutait, tétanisée par cet étalage de racisme et de bonne conscience.
- Ce qui est dommage, c'est ce nom, poursuivit la nounou.
- Ce nom ?
- Mais "Lazare" ! Faut dire aussi que le père s'appelle Sauveur. Mon mari, il avait connu un nègre qui s'appelait Fêtnat parce qu'il était né le jour de la fête nationale ! Enfin, ça me gêne pas, moi. Ils font ce qu'ils veulent. Du moment qu'ils restent chez eux. Mais là, à Orléans, il y en a trop. On n'est plus chez nous. Je dis pas ça pour le docteur Sauveur, il paye ce qu'il doit, il est propre, y a pas de souci. Des Noirs, y en a des biens.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
marina53marina53   30 août 2017
- Eh papa, c'est jaune et ça traverse le mur ? lui lança Lazare, plein d'entrai à 8h10 (grâce à la mélatonine des enfants).
- Mff, fit Sauveur en s'affaissant sur sa chaise de cuisine.
- C'est la banane magique ! Et tu sais ce qui est rouge et qui s'écrase sur le mur ? Hein ? Tu sais pas ? … C'est une tomate qui s'est prise pour la banane magique !
- Mffdrôle, réussit à articuler Saint-Yves.
Gabin voulut s'immiscer entre père et fils et sans réfléchir (ce qui était chez lui une constante) il lança :
- Qu'est ce qui est bleu avec des cheveux blonds et qui crache des copeaux de bois ?
Sauveur et Lazare se regardèrent, intrigués.
- C'est la schtroumpfette qui taille une pipe à Pinocchio !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          264
marina53marina53   30 août 2017
Sentant qu'il était au centre de la conversation, Bounty [le hamster] se mit à faire le guignol. Il grimpa aux barreaux de sa cage, se déplaça latéralement avec beaucoup d'agilité puis, incapable comme tous les hamsters de descendre par où il était grimpé, il se laissa tomber lourdement. Il resta quelques instants immobiles, un peu sonné par sa réception au sol, puis repartit à l'assaut du grillage comme si l'expérience précédente ne lui avait rien appris.
- Il est vraiment con ou il fait ça pour se rendre intéressant ? s'interrogea Gabin.
- C'est la question que je me pose assez souvent à propos de mes patients, lui répondit Saint-Yves.
Il y a toujours un risque à demander aux gens ce qu'ils pensent de vous. Alors on préfère se faire les questions et les réponses dans la tête.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          212

Videos de Marie-Aude Murail (31) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marie-Aude Murail
Aujourd'hui, je vous emmène à la rencontres de jeunes filles qui - dans la seconde moitié du XIXe siècle - ont fait le choix de s'extraire de leurs carcans et dévoiler au grand jour leur amour (et leur compétence !) de l'art et des sciences...
Miss Charity - héroïne de Marie-Aude Murail, inspirée de Beatrix Potter - est l'une d'elle, et vous verrez comment les combats d'une jeune fille, puis d'une jeune femme, de la très bonne société anglaise il y a 150 ans peuvent trouver un écho dans les combats féministes d'aujourd'hui...
CONVERSATIONS et QUESTIONS sur ce livre Voir plus
autres livres classés : PsychologuesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Sauveur & fils, saison 1. En connaitre un minimum sur ce livre.

Qui est l'auteur de ce livre ?

Lewis Caroll
Marie-Aude Murail
Marie Desplechin
Ann Brashares

10 questions
40 lecteurs ont répondu
Thème : Sauveur & fils, saison 1 de Marie-Aude MurailCréer un quiz sur ce livre