AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791033901792
Éditeur : Harper Collins (04/04/2018)

Note moyenne : 3.86/5 (sur 29 notes)
Résumé :
Ce matin là, Audra Kinney avait rassemblé ses dernières forces pour fuir son mari, mis ses enfants dans la voiture, et foncé à travers les paysages accidentés de l’Arizona. Elle se sentait respirer. Enfin.

Mais, par un étrange coup du sort, elle est arrêtée par la police sur une route a priori déserte. Le coffre de la voiture est ouvert. Une cargaison de drogue qu’elle n’avait jamais vue de sa vie, découverte.

Et le cauchemar commence. ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (32) Voir plus Ajouter une critique
palamede
  01 mars 2018
Alors qu'elle traverse l'Arizona, Audra est interpellée et jetée en prison dans la petite ville de Silver Water. Quelques heures plus tard, elle croit devenir folle quand le flic qui l'interroge prétend qu'elle était seule dans la voiture, et l'accuse d'avoir fait disparaître ses enfants. Dans un premier temps, elle pense que son mari, un manipulateur pervers, est derrière tout ça. Mais elle ne va pas tarder à découvrir que des hommes riches, prêts à verser beaucoup d'argent pour obtenir des enfants, blancs de préférence, qui seront l'attraction de leurs soirées, utilisent le Dark web pour recruter des flics pourris comme celui qui l'a arrêtée...
Ce bon thriller, sans effusion de sang et tortures physiques (ce qui devient rare par les temps qui courent), met en scène un engrenage diabolique ; une femme fragilisée et isolée par un mariage destructeur devient la victime idéale du crime organisé via internet. Haylen Beck — un auteur hautement recommandé par Harlan Coben (merci à Babelio et aux Éditions Harper Collins pour cette belle découverte) — avec une grande sobriété et des personnages attachants, construit une histoire convaincante, rendue effrayante par la réalité qu'elle raconte.
Challenge MULTI-DÉFIS 2018
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          540
viou1108
  16 mai 2018
Audra Kinney a pris la route avec ses deux enfants pour fuir New York et son mari, pervers narcissique et manipulateur qui, pendant des années, l'a abrutie d'alcool et de médicaments. Mettant le cap sur la Californie, Audra s'éloigne d'un cauchemar... pour en vivre un second, encore plus terrible. Au beau milieu du désert de l'Arizona, elle est arrêtée par un policier, qui "découvre" un sachet de marijuana dans le coffre de la voiture. Et qui affirmera ensuite qu'Audra était seule à bord du véhicule, sans ses enfants. Alors tout le monde s'emballe, la police, le FBI, les médias, la famille du mari, le pays voire la planète braquent des yeux accusateurs sur Audra : qu'a-t-elle donc fait à ses enfants ? Audra, à un cheveu de de devenir folle, soupçonne d'abord son mari d'avoir tout manigancé pour achever de la démolir. Puis, avec l'aide d'un certain Danny, tombé du ciel, elle comprend que ses enfants sont  destinés à être vendus à un cercle d'hommes aussi riches que dépravés, qui utilisent le dark web et des flics ripoux et/ou fauchés pour faire leurs emplettes et agrémenter leur menu du samedi soir. S'engage alors une course contre la montre pour retrouver les enfants avant qu'ils soient livrés à leurs acheteurs et surtout avant qu'Audra soit inculpée pour leur enlèvement.
Voici un honnête petit thriller, sans grandes surprises, un peu convenu, avec des caractères stéréotypés, mais mené tambour battant, et pas gore malgré le sujet. le personnage d'Audra est attachant, le style concis est efficace et évite les rebondissements superflus. Si on ne réfléchit pas trop aux invraisemblances et aux grosses coïncidences (comment Audra, au passé d'alcoolique et de droguée, a-t-elle pu garder ses enfants aussi longtemps avant que les services sociaux s'en mêlent ? Et les agents du FBI sont-ils vraiment aussi bornés ? La rencontre d'Audra avec un shérif corrompu et prédateur au milieu de nulle part, vraiment ? Quant à Danny et à son histoire similaire, admettons...), l'ensemble est globalement convaincant et captivant.
En partenariat avec les éditions Harper Collins via Netgalley.
Lien : https://voyagesaufildespages..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          370
BlackKat
  27 avril 2018
Audra fuit. Sean et Louise, ses enfants, sont à ses côtés. Sur les petites routes d'Arizona, direction le soleil et une vie meilleure.
En abordant Silver Water, elle stoppe pour un contrôle de police. Et là, l'enfer qu'elle croyait derrière elle se déchaîne à nouveau. Audra est arrêtée, séparée de ses enfants. Ses enfants?
Whiteside, le flic, lui soutient qu'il n'a vu aucun enfant dans la voiture.
Que s'est-il passé?
Ne cherchez pas la petite bête, je n'ai su qu'après ma lecture, en préparant mon article que derrière Haylen Beck se cache l'excellent Stuart Neville, papa du personnage récurrent de Jack Lennon. Est-ce pour s'affranchir de sa belle Irlande qu'un pseudo a été nécessaire? Ce n'est pas le plus important. L'essentiel est que ce roman est glaçant, flippant et captivant.
Une des missions principales de toutes les polices à travers le monde est la protection des personnes. C'est la théorie. Mais le Mal se moque allègrement de votre profession. Les mauvaises graines prennent racine n'importe où.
Mais l'uniforme apporte une aura de légitimité et de crédibilité à toute parole ou action et permet donc bien des errements, en toute impunité.
Audra fuit un époux abusif et toxique. Fragilisée, fuyant les Services Sociaux, elle se retrouve emprisonnée à tort, accusée d'avoir fait disparaître ses enfants. Hébétée et sidérée, comment se défendre contre le pouvoir, l'autorité. Elle est la cible idéale de toutes les rumeurs, elle se retrouve totalement impuissante. Les mains et poings liés par une opinion publique hostile, par une parole peu crédible à cause d'un passé de toxicomane. C'est le jugement hâtif de ceux qui ne prennent pas la peine de creuser le vécu d'une personne, c'est le poids des institutions contre l'individu.
Le portrait d'Audra est fabuleux de justesse, dans sa dérive psychologique auprès de son époux si bon et si brillant, dans sa fuite courageuse mais pétrie de peur et d'angoisses, dans son combat pour retrouver ses enfants. L'oiseau guérissait à peine, tentait un envol et la voilà de nouveau clouée au sol, enfoncée plus bas que terre. Mais Audra est une mère et une mère est prête à tout pour protéger ses petits. Et cette femme chahutée de tout bord, tout d'abord désarçonnée par la situation, ne va rien lâcher.
Le roman est captivant car la lecture se fait la peur au ventre, on vit sa sidération, son impuissance, sa rage, sa colère après l'abattement. Une mère privée de ses enfants se découvre des trésors de courage qu'elle ne soupçonnait pas. Mais les émotions la submergent sans cesse et risquent à tout moment de la paralyser. Audra ne recule devant aucun danger, elle est devenue lionne.
L'auteur installe peu à peu un climat anxiogène. Il est sadique, l'auteur, oui, oui. Il ne cache pas la situation, il nous met face à l'impuissance et pas devant un mystère à élucider. L'angoisse atteint son paroxysme quand on comprend le sort qui attend les enfants et quand on fait connaissance avec Danny. Et là, on trépigne, on tourne les pages, on aimerait lire plus vite.
L'auteur nous titille là où ça fait très mal quand on est parent. Et il le fait avec talent!
Il nous parle de couple toxique, quand le péril est intérieur à la cellule familiale, quand les apparences de luxe et d'éducation cachent l'horreur, et de trafic d'enfants avec un danger extérieur, inattendu, qui plane au-dessus de nos têtes lors d'une promenade au parc, d'une minute d'inattention dans une boutique ou alors d'un contrôle de police sur une route déserte…
Avec Danny, c'est le pire dont on prend conscience et auprès d'Audra, c'est une issue heureuse que l'on espère…
Une fois l'angoisse bien tenace installée, l'action se précipite, le pouls s'accélère…
Et… et je ne vous dis plus rien de l'intrigue!
Le roman est riche de plusieurs thèmes graves, parfaitement documentés et orchestrés autour du drame d'Audra. Trop longtemps victime, cette femme reprend son destin en mains et qu'importe qu'il se déroule au soleil…
Un gros coup de coeur pour ce thriller qui prend aux tripes! Audra, Danny, et même le jeune Sean, vous prennent par le bras et ne vous lâchent plus une seconde!
Et ce petit doudou sur la couv' cherche son propriétaire alors vous n'avez pas le choix: lisez Silver Water!
Lien : http://livrenvieblackkatsblo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
-Olivier-
  04 avril 2018
Après l'abandon d'une précédente lecture, je n'arrivais pas à me décider pour la suivante. Tombé par hasard sur Silver Water de Haylen Beck, je sus que c'était le livre que je voulais lire. L'intrigue semblait intéressante et j'étais à peu près certain que j'allais apprécier. J'avais raison. Après avoir lu seulement quelques pages, j'étais totalement absorbé par cette histoire.
Celle-ci commence alors qu'Audra Kinney et ses deux enfants, Sean, dix ans, et Louise, quatre ans, traversent l'Arizona pour se rendre en Californie. Audra les éloigne de leur père, un mari violent. Elle respecte scrupuleusement le code de la route car elle ne tient pas à attirer l'attention des forces de l'ordre, étant donné que la décision de garde des enfants n'a pas encore été prononcée par les tribunaux.
Malgré cela, elle se fait arrêter par le shérif local pour un simple contrôle de routine, un contrôle qui ne prend pas la tournure escomptée et finit en garde à vue.
Le shérif appelle en renfort sa collègue, une femme officier, pour s'occuper des enfants.
Je pouvais sentir la panique d'Audra, celle des enfants… qu'est-ce qui se passe ?
Alors qu'Audra essayait de se calmer en respirant profondément, je me suis retrouvé à faire de même.
Parmi les personnages principaux, Sean, le fils aîné d'Audra est impressionnant, peut-être à la limite de la crédibilité tant ses attitudes, ses raisonnements, semblent être un peu trop matures pour un enfant de cet âge. Comme preuve son comportement qui se veut rassurant avec sa petite soeur lorsque le shérif emmène sa maman. Bien que le shérif lui dise que tout ira bien, Sean ne le croit pas. Il voit quelque chose dans les yeux du shérif qui les regarde, quelque chose qui le terrifie. D'autres comportements de Sean, un peu trop adultes à mon goût, à d'autres moments, m'ont fait repenser à cela mais je n'en dirai pas plus pour ne pas spoiler l'histoire.
Il existe aussi des rapports et échanges de courriels qui ajoutent plus d'ampleur à l'histoire et donnent aux lecteurs une idée de l'endroit où les choses se dirigent.
Audra se sent impuissante et seule face à l'autorité du shérif et des forces de l'ordre qui vont se charger de l'enquête. Elle doit pourtant être forte pour ses enfants. Nous en apprenons davantage sur son passé et à quel point son mari est diabolique.
Mais elle n'est pas aussi seule qu'elle le pense. La couverture médiatique de cette affaire attire l'attention de quelqu'un qui a vécu quelque chose de similaire dans son passé et le pousse à vouloir aider Audra.
Le style d'écriture de l'auteur et les chapitres courts rendent l'histoire fluide et facile à lire. de plus, la construction du récit s'avère épatante. Pas de retournements de situations inattendus dans cette histoire. La manipulation dont est victime la jeune femme est époustouflante. le suspense ne réside pas dans l'identité des coupables, ni dans le kidnapping, mais dans le sort des enfants et la capacité de leur fragile mère à surmonter l'épreuve. Cela peut paraître sombre et dérangeant, d'autant que l'on s'en prend à des enfants, mais l'auteur s'en sort bien et n'exagère pas trop avec des détails. On pense à certaines choses sans vraiment les lire.
Ce fut donc une lecture passionnante et convaincante que je recommande fortement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21
Jeneen
  16 mai 2018
Un thriller efficace, essentiellement psychologique, sans violence sanglante ni voyeurisme malsain (pour un tel sujet, c'est déjà un plus indéniable !), qui ne repose donc que sur une ambiance lourde bien retranscrite et l'engrenage inévitable dans lequel plonge l'héroïne, qu'on ressent dans nos tripes tant sa descente aux enfers est bien orchestrée.
Comme on sait dès le départ ce qu'il en est, on est d'autant plus vite plongé dans la terreur qu'elle ressent. Mais cette femme ayant vécu une vie difficile jusque là se révèle très forte et son énergie désespérée est contagieuse. le personnage masculin, lui-même touché par une histoire identique, est très attachant et leur association contre tous dans leur quête commune est vraiment un atout de ce roman, même si parfois certaines invraisemblances dans l'histoire se font sentir, heureusement sans vraiment gêner l'intrigue et son déroulement.
Les chapitres alternent entre le point de vue des enfants, celui des commanditaires glaçants dans leurs mots et leur inhumanité, et la situation en temps réel vécue par la mère : cette construction contribue à accentuer l'empathie qu'on ressent envers cette famille malmenée tout comme le malaise grandissant.
On tourne les pages avidement pour connaître la fin !
Un grand merci aux éditions HarperCollins France et à NetGalley pour la lecture de ce très bon thriller que je recommande.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
palamedepalamede   27 février 2018
Cet homme a vraiment craché sur mon tapis ? ...
— je suis désolée, dit Audra se tournant pour quitter la pièce.
— Désolée ? Ne soyez pas idiote. Trop de femmes s’excuse du comportement des hommes.
Commenter  J’apprécie          460
BlackKatBlackKat   26 avril 2018
Un recoin obscur de la Toile, sous la ceinture, où les pervers, les pédophiles, les fans de torture, la pire lie de l'humanité se retrouvait pour faire commerce de leurs plaisirs sordides. Le Dark Web, ils appelaient ça. Un nom fantasmagorique pour un lieu où, si pourri qu'on soit, on trouvait toujours quelqu'un de pire.
Commenter  J’apprécie          70
GODINHOGODINHO   27 février 2018
Il avait toujours manié la langue comme une douce lame avec laquelle la poignarder, si douce, qu’elle n’en sentait la blessure que bien après coup, lorsqu’elle gisait dans son lit et les propos de Patrick lui revenaient en mémoire. Roulaient dans sa boite crânienne comme du gravier dans un bocal, s’entrechoquant comme ….
« Maman «
Commenter  J’apprécie          30
lilice_brocolislilice_brocolis   26 février 2018
Audra avait le cerveau douloureux. Le monde était devenu si fragile qu'elle s'imagina pouvoir le transpercer du bout du doigt. Tout avançait par soubresauts, trop lentement ou trop vite, et tout le monde parlait par à-coups inintelligibles. Elle savait, au fond d'elle, que c'était dû à l'épuisement, mais elle avait l'impression de se mouvoir comme dans un rêve, l'impression que rien de tout ça n'était réel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   18 mars 2018
Elle n’était pas vraiment obligée de fuir, pas véritablement. Elle aurait pu attendre, laisser les choses suivre leur cours,mais l’attente avait été une torture, toutes ces secondes et ces minutes et ces heures à ne pas savoir. Elle avait donc tout emporté et s’était enfuie. Comme une lâche, dirait Patrick. Il avait toujours dit qu’elle était faible. Même s’il ajoutait aussitôt qu’il l’aimait.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Stuart Neville (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Stuart Neville
Entretien avec Haylen Beck (alias Stuart Neville) à l'occasion de la rencontre entre l'auteur et les lecteurs de Babelio.com le 16 mars 2018. Découvrez les 5 mots choisis par l'auteur pour évoquer son roman "Silver Water".
Un grand merci à Fabienne Gondrand pour l'interprétation.
La page du livre : https://www.babelio.com/livres/Neville-Silver-Water/1000485
Retrouvez-nous sur : F A C E B O O K : Babelio T W I T T E R : @Babelio I N S T A G R A M : @babelio_ P I N T E R E S T : Babelio S N A P C H A T : babelio_off
autres livres classés : arizonaVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1341 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
. .