AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
John Nyquist tome 3 sur 3
EAN : 9782370492296
Volte (02/11/2023)
3.4/5   5 notes
Résumé :
Lorsque le détective privé John Nyquist descend du car au milieu des champs, il est déboussolé par les lumières naturelles et les espaces ouverts, n’ayant vécu que dans les villes denses et éclairées artificiellement.

Bienvenue à Hoxley-sur-la-Vive, petit village hors du temps, où la vie des habitantes et habitants est rythmée chaque jour par de lourdes traditions : 357 saints y sont fêtés aléatoirement, et leurs règles scrupuleusement respectées ... >Voir plus
Que lire après Jenny-les-vrillesVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
[Opération Masse Critique]

Grande-Bretagne, fin des années 50.

John Nyquist, détective privé bien plus à l'aise en pleine ville qu'en rase campagne, débarque dans la petite bourgade d'Hoxley. Sur la foi d'une photo d'origine inconnue, il y recherche son père, disparu depuis des années.

Ce village va se révéler aussi étrange que peu accueillant. Chaque jour, un saint local y est célébré. Chaque jour, il faut suivre la règle de ce saint. Se taire ou ne pas sortir de chez soi. Dormir ou porter un masque.

Il est très mal vu de ne pas respecter les saintes règles du jour. Et, évidemment, impossible de savoir à l'avance quel sera le saint du lendemain.

Au milieu de cet environnement où les règles changent sans cesse, Nyquist a bien du mal à obtenir des réponses à ses questions. D'autant plus que disparitions et morts vont émailler son irruption dans la vie tranquille d'Hoxley.

Je m'attendais à une ambiance à la The wicker man. Et il y a un peu de ça dans ce livre, avec tout son folklore local, ses habitants peu loquaces et son héros se retrouvant mêlé bien malgré lui aux secrets des lieux. Mais c'est aussi une histoire imprégnée de fantastique, où la réalité n'est qu'un point de départ vers des contrées beaucoup moins tangibles.

Les changements perpétuels de règles demandent une certaine gymnastique mentale. Tout comme le protagoniste, à chaque nouvelle journée, il fallait que j'intègre le nouveau fonctionnement du village (un peu comme dans Les oiseaux du temps, que j'ai également lu il y a peu).

Entre ça et le fantastique qui s'infiltre un peu plus à chaque page, il faut être prêt à lâcher prise.

Ce troisième tome des aventures de Nyquist est le seul que j'ai lu. Cela ne m'a posé aucun problème pour le suivi de l'intrigue. Par contre, Nyquist lui-même m'étais étranger et j'ai mis du temps à m'attacher à lui, à comprendre son caractère et connaître ses failles.

Il y a une galerie de personnages secondaires aux traits marqués. Une fois qu'on les a apprivoisé, il est facile de les aimer ou de les détester (mention spéciale pour Teddy, que j'ai beaucoup apprécié).

L'enquête elle-même n'est pas le point fort du livre. Nyquist ne fait pas de grandes découvertes en accumulant des détails et des indices. Généralement, il discute simplement avec un habitant, jusqu'à ce que celui-ci lui donne de nouvelles informations.

Plutôt une bonne lecture dans l'ensemble. À découvrir pour sa galerie de personnage et son ambiance onirique plus que pour ses qualités de polar.
Commenter  J’apprécie          00
Une excellente lecture, qui me laisse particulièrement enthousiaste de découvrir les autres aventures du détective John Niquist. Jenny-les-Vrilles offre une enquête mâtinée de fantastique, dans un écrin farfelu assez fascinant, à mi-chemin entre l'inspecteur Barnaby et Sleepy Hollow. Meurtres, village de campagne et atmosphère hallucinée.

L'enquête de Niquist est rythmée par la découverte des moeurs qui ont cours à Hoxley-sur-la-Vive : chaque jour est rythme par les règles d'un Saint du calendrier. Evidemment peu au fait du fonctionnement, le détective s'attire rapidement l'hostilité des villageois, et est même parfois victime de la règle du jour de manière assez surprenante. Découvrir l'aube suivante et savoir à quelle sauce notre enquêteur va être mangé devient rapidement assez addictif, voire emprunt d'un petit côté sadique quant à ce que le protagoniste va subir. Les différentes situations qu'il vit virent souvent de manière assez cocasse.

Je garde toutefois une petite réserve - pour chipoter - quant à la résolution de l'affaire, que je trouve un peu rapide et brouillonne. Cela n'efface en rien toutes les autres qualités du roman - le voyage vaut largement le détour.

Une lecture que je recommande donc fortement - à ceux qui aiment les polars autant qu'à ceux qui aiment le fantastique ; l'auteur mêle ces deux genres avec brio et livre un texte assez fou, à l'atmosphère gluante et addictive.
Commenter  J’apprécie          20
Nyquist a reçu des photos de son père qui'il croyait mort. Celui-ci l'avait abandonné après la mort de sa mère alors qu'il n'était qu'un enfant. Nyquist arrive donc à Hoxley-sur-la-Vives où il semblerait que son père se soit réfugié. Il n'est pas au bout de ses surprises. D'abord les habitants respectent des traditions bien ancrées depuis des siècles. Chaque jour de l'année est voué à un Saint. Si le Saint est devenu muet, alors on ne parle pas de la journée. Certains jours, on ne travaille pas ou on dort toute la journée. On doit parfois porter le masque d'Alice ou Edmund et tout le monde se nomme Alice ou Edmund. Nyquist, tout en enquêtant, se plie aux traditions des villageois. Petit à petit, il trouve réponse à ses questions mais celles-ci ne sont pas bien vues par tous. Il se sent rejeté, on lui demande de partir. On l'accuse même d'être le responsable de suicides de quelques villageois. On évolue finalement vers une histoire totalement démoniaque.
J'ai apprécié le début, j'ai frissonné, j'ai trouvé l'auteur débordant d'imagination. Pourtant, j'ai eu des difficultés à suivre et à comprendre, ce qui a gêné ma lecture. Tout s'éclaircit à la fin mais trop tard pour moi...
Commenter  J’apprécie          30
John Nyquist est de retour ! le détective privé déjà protagoniste principal de Un homme d'ombres et La Ville des histoires revient dans une troisième aventure : Jenny-les-Vrilles. Et cette fois-ci, le citadin bon teint qu'il est s'aventure en terrain hostile : la campagne anglaise. En effet, six mois après les événements s'étant déroulés à Histoireville, il a reçu un lot de photographie qui le relance sur la trace de son père, disparu à Soliade (la ville où se déroule Un homme d'ombres) dans son enfance. Et qui l'envoie à Hoxley-sur-la-Vive un petit village dans la campagne anglaise (si vous voulez imaginer les yeux, regardez quelques épisodes d'Inspecteur Barnaby ou lisez un ou deux cosy mystery du type Les Détectives du Yorkshire). Sauf que ce village a une conception bien locale de la religion et laisse différents saints et saintes régir sa vie. À chaque journée, son saint et ses règles à suivre : un jour, il est interdit de parler, un autre tout le monde s'appelle Alice ou Edmund, un autre encore personne ne sort de chez soi, etc. Et que l'arrivée de John Nyquist n'est pas du goût de tout le monde surtout quand elle semble réveiller la divinité locale, la Jenny-les-Vrilles du titre.
Si les deux autres titres de la série de Jeff Noon relevaient clairement de la weird fiction, celui-ci rappelle certains classiques de l'horreur britannique, la folk horror (comme dans The Wicker Man – ne regardez surtout pas le remake ! – , Apostle ou même The Ritual). Et une fois de plus, l'auteur nous emporte dans une nouvelle enquête, plus intime pour John Nyquist, mais tout aussi alambiquée que les précédentes. Et même s'il vaut mieux avoir lu les tomes précédents pour l'apprécier, je l'ai trouvé plus facile à suivre comme son protagoniste se fait littéralement mener vers la conclusion par les différents habitants du village qui cherchent tous à leur manière à profiter de sa venue pour se libérer de leurs tourments. C'est une bouffée d'air pure parfaite pour faire une pause dans la série aux environnements urbains assez étouffants jusqu'à présent, mais je suis prête à replonger dans une nouvelle ville si La Volte nous offre un nouveau tour de piste dans les traces de John Nyquist.
Lien : https://www.outrelivres.fr/j..
Commenter  J’apprécie          30


critiques presse (1)
Elbakin.net
28 novembre 2023
Si vous vous êtes laissés tenter par ses précédentes enquêtes, celle-ci devrait à son tour amplement vous satisfaire !
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Utilise ce cheveux de Jenny-les-Vrilles pour attacher des objets ensemble et les unir dans une même histoire ! Toi aussi, comme Jenny-les-Vrilles, tu peux réunir les éléments les plus incongrus. Des heures d'amusement !
Il prie dans sa poche l'enveloppe de photos pour examiner chaque scène avec les yeux non pas d'un étranger mais d'un habitant du village : l'église, la grand-rue, la boutique, la tour Clud, les Bainbridge devant chez eux. Le visage de son père. Mais il se concentra surtout sur la septième image jusqu'à s'enfoncer dans le paysage invisible, de plus en plus profond... jusqu'à ce que la réponse lui vienne. Bien sûr ! Ca paraissait si simple, maintenant que l'idée lui était venue. Un filament qui s'accrochait à un autre.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : pacte avec le diableVoir plus
Les plus populaires : Imaginaire Voir plus


Lecteurs (26) Voir plus



Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
4771 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..