AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2290079553
Éditeur : J'ai Lu (29/03/2017)

Note moyenne : 4.28/5 (sur 81 notes)
Résumé :
Un coup de fil en pleine nuit augure rarement une bonne nouvelle. Quand c’est pour apprendre qu’un petit rigolo a décidé de faire mumuse avec un sort interdit depuis des lustres, je commence a perdre mon sens de l’humour. Et si, en plus cette démonstration vise a éliminer un à un les chefs de clans officiant sur mon territoire, autant vous dire que je voit carrément rouge!
Avec tout cela, on voudrait que j’exerce avec un peu plus de sérieux mon rôle de reine ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (40) Voir plus Ajouter une critique
Ilfioredelmale
  30 avril 2017
Bon !
Rebecca Kean est ma saga préféré. Au moins, comme ça, c'est posé. Alors la joie incommensurable que j'ai eu à l'annonce de sa sortie et les déceptions lors de ses reports peuvent être vaguement imaginé. Et c'est par rapport à l'affection que je porte à cette histoire que ma "déception" me laisse moi-même assez hagard.
Déjà, l'éditeur qui après avoir tant galérer avec ce tome avant sa sortie, a galéré avec également DANS SON CONTENU ! Regardez, le changement de style, pourquoi ? le plaisir que ça fasse tâche dans la bibliothèque ? Ce n'est pas grave ? Soit. Quasiment 200 pages de moins comparés aux tomes précédents pour le même prix. Toujours pas grave ? Soyons tolérants et avalons cette pilule, même si vu comment ça se termine on a l'impression qu'il a été scindé en deux, l'enquête n'étant même pas terminé ! PAR CONTRE, les nombreuses FAUTES de ponctuations de toutes sortes (tirets de conversations manquants ou au mauvais endroit, virgules mal placées, points portés disparus et les moult points d'exclamation, qui dépassant déjà deux, faisaient franchement vilain, je dis stop quoi.) Il me semble qu'ils sont censés corrigés les fautes de l'auteur non ? L'erreur est humaine ok, mais après tout ce temps, nous, pauvres lecteurs qui achetons, sommes en droit de demander le minimum.
Voilà, c'était les points dérangeants. Pas que ça m'est mise en rogne, mais ça me titillait quoi.
Maintenant, l'histoire. J'ai aimé ce tome car c'est Rebecca Kean, car il est bien, car j'aime les personnages, mais je n'ai pas ressenti la soif que j'avais lors de mes précédentes lectures. Il me donne aussi un goût de livre en dessous des précédents, surtout du 5 en fait qui avait littéralement tout fait péter.
Je ne pense pas que ça soit la "faute" de l'auteur. le style est toujours aussi plaisant, les comparaisons aussi limpides, la trame de l'histoire intéressante, de l'humour saupoudrée partout, bien que moins. Une culture en "béton" pour les peuples et les personnages individuellement. Mais j'avais la sensation qu'il manquait quelque chose, quoi je ne sais pas, pour me faire sauter au plafond ou me dire "IL ME FAUT TOUT DE SUITE LA SUITE". Bon, ça, ça fait un moment que les livres n'ont plus vraiment cet effet sur moi. Passons.
Je n'ai pas trouvé le début long à démarré et je ne me suis pas ennuyer par contre. Il s'agissait de poser les éléments pour dérouler l'histoire et c'était fait de manière intelligente. Bien qu'il manquait Leo et Raphael à l'appel au début et que Bruce soit totalement absent de ce tome, chose assez chagrinante concernant ce dernier, là aussi, je n'ai pas été ennuyée. Bon, j'ai trouvé ça dommage la manière de "l'éjecter" et de le "remplacer" par Ali mais voilà.
D'ailleurs, j'attends toujours les explications de tous ces liens. Ok, pour Raphael, mais Ali et Bruce ? J'ai mes hypothèses mais je veux le lire.
Un truc me faisant être mi figue mi raisin c'est que je n'ai pas été surprise dans ce tome par les révélations, ou encore les événements.
Le truc c'est que, j'ai tout vu venir. J'ai tout deviné. Et vous en conviendrez que ça gâche donc la partie "suspense" ou l'effet "claque" du livre.
Bon, sinon, Rebecca est toujours aussi froide, bien qu'il y ait une fissure qui se crée. Leo elle, semble faire sa crise d'adolescente et bien que je sois assez "empathe" j'arrive juste pas à saisir comment on peut aimer amoureusement plusieurs personnes. Les désirer, je veux bien tenter de concevoir, mais les aimer, non. Donc les triangles voir quatuor amoureux, je vote pas pour du tout. Fin, bon, je m'étais fait une raison mais là...Vu comment Leo a réagi à certaines choses...C'est assez disproportionné.
Il faut aussi souligné, vu comment certaines choses ont été expédiées, que je n'ai ressenti aucune émotion pour les différentes pertes ou encore désagréments qui arrivaient dans la vie des personnages.
Etonnament,j'aime bien Ariel. Même si je suis plutôt du côté de William, j'aime l'arrogance et la froideur d'Ariel et p'tet que je pourrai changer de jeu de mains plus tard.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
boulimiquedeslivres
  29 mars 2017
Il a fallu attendre longtemps (parfois cela est nécessaire) pour l'avoir entre ses mains (et je ne vous parle pas de la queue au Salon du livre), mais clairement cela valait le coup, car la qualité est au rendez-vous.
Cassandra nous a promis une arrivée plus rapide de la suite et j'avoue que cela me soulage, car la fin de celui-ci est encore pire que celle du tome 5.

Nous retrouvons immédiatement l'humour mordant de l'auteur. Un humour qui m'avait beaucoup manqué. Dès le premier chapitre, je m'étouffais de rire. Franchement, un Chihuahua, quoi!

Nous plongeons dans l'histoire avec toujours autant de facilité tant la plus de Cassandra est toujours aussi fluide, dynamique et addictive.

Ce tome est excellent comme ses prédécesseurs, avec une intrigue toujours aussi efficace. Impossible de le lâcher une fois commencé (sauf pour s'occuper de ses enfants!).
Cette fois c'est la totalité des clans qui est en danger, menacée par une arme mortelle. Rebecca va devoir lutter de front et se retrouvera très vite dépassée par les évènements et les disparitions.

Mais bien entendu, il se passe beaucoup de chose à côté pour notre plus grand plaisir d'ailleurs.

Nous allons de surprises en surprises et si certains points pouvaient être anticipés, d'autres sont vraiment renversants.

Nous commençons aussi à avoir certaines réponses à nos multiples interrogations et je ne dirais qu'une chose: Oh mon dieu.

Origines, le tome porte très bien son nom, car nous en apprenons beaucoup à ce niveau sur certaines personnes. Nous avons la confirmation de ce que nous redoutions depuis quelques tomes déjà et j'avoue avoir très très peur sur ce que Cassandra nous réserve.

Les rebondissements se succèdent, les scènes d'action sont encore une fois au rendez-vous tout comme l'hémoglobine. Impossible de s'ennuyer une seule seconde tant il se passe de choses dans ce tome.

Au niveau des personnages, l'histoire principale permet de revoir presque tout le monde, même si c'est parfois très bref. C'est toujours un plaisir de voir Gordon, Maurane, Beatan.
Nos grands-mères Vikaris sont encore présentes, surtout Madeleine et sont toujours aussi excellentes.

Rebecca reste une héroïne forte qui nous montre cette fois ces faiblesses. Nous la découvrons sous un autre jour et parfois, elle nous fait même de la peine, même si en règle général elle nous fait surtout rire avec ses réparties mordantes. Obligée de sortir de sa zone de confort, nous la sentons perdue, mais aussi plus humaine.

À mon grand regret, nous ne voyons pas assez Raphael (bon d'accord on ne le voit jamais assez en ce qui me concerne). D'ailleurs, ce tome est très centré sur le trio Rebecca/Leo et Beth.

Cassandra amorce de nombreux points pour le tome 7 ou les tomes consacrés à Leo qui promettent encore de sacrés moments de pagailles et d'émotions.

Une chose est sûre, cette saga fait partie de mon top 3 en Urban fantasy et j'en suis d'autant plus fière que l'auteur soit française. Elle bouscule un peu les codes du genre et c'est un pur délice.

Pour finir, je ne dirai qu'une chose: merci Cassandra de nous faire rêver, d'être toujours aussi proche de tes lecteurs. Continue comme ça et ne change pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Aelynah
  14 avril 2017
Rebecca Kean 6
Cette série est un coup de coeur depuis le premier tome qui ne démérite jamais et nous propulse à chaque fois dans une ambiance de folie et un scénario psychédélique.
Ce tome 6 ne fait pas exception.
Ca bastonne, ça s'engueule et les complots sont légion mais cette fois ça va loin et pour que Rebecca en vienne à être entourée de ses Vykaris c'est dire si ça empeste les ennuis.
Mais le pire est l'imagination de Cassandra qui nous plonge à la fois dans l'horreur et l'excitation avec ces révélations brûlantes, explosives et traumatisantes.
Cette fois Leo n'est pas la seule touchée. Beth aussi et bien entendu Rebecca mais la révélation finale va vous laisser un goût amer dans la bouche et une furieuse envie de vous jeter sur la suite... qui n'est pas sortie. Même si le sadisme tendrement démoniaque de l'auteure nous laisse baver avec quelques lignes du tome 7.
Je comprends mieux ces descriptions du royaume des félins si réalistes. Cassandra y a, en tant qu auteure, une résidence secondaire... comme plusieurs de ses compagnon(ne)s d'écriture. Ça ne peut pas être autrement vu leur propension à nous laisser sur la brèche.
Bon en résumé j'ai adoré.
Rebecca nous prouve une fois encore qu'elle est différente et même si on s'en doutait les nouvelles révélations sur sa relation avec Raphaël,mais encore Aligarth ou Baetan et le monde des Demons vont nous plonger dans le chaos.
Enfin moi en tout cas ce que j'entrevois me fait l'effet d'une bombe et je ne la sentais pas venir.
Je vous le dit, en clair et en bref, ça pue!!!
Alors accrochez-vous au pinceau y'a belle lurette qu'on a retiré l'échelle et que les crocodiles vous matent avec appétit. On va morfler grave et le pire c'est qu'on va adorer ca.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Kenehan
  13 octobre 2018
J'adore la série Rebecca Kean mais étant donné le rythme de publication pour chaque tome, je patiente désormais un peu avant de dévorer le dernier opus en date. Pas vraiment de surprise cette fois encore, j'ai suivi les aventures de l'Assayim avec beaucoup de plaisir. Cassandra O'Donnell mêle toujours aussi bien humour, action, surnaturel et romance.
Cela n'empêche pas quelques petits couacs. Tout d'abord, le roman est un peu court. Habitué à des tomes comprenant en moyenne entre 400 et 500 pages, les 284 pages de celui-ci m'a un peu laissé sur ma faim d'autant que la sortie du prochain épisode ne semble pas très prochaine… Ensuite, un personnage que j'aime beaucoup est passé à la trappe. Bruce, de part ses obligations, est réduit ici à quelques lignes lui faisant référence. Enfin, bien que la trame principale autour de Rebecca et de ses alliés poursuive son crescendo, j'ai eu le sentiment que la résolution de cette sixième enquête était un peu expédiée sur la fin.
En somme, un tome qui prolonge les excellents moments que procure cette série mais qui accumule pas mal de points de frustration. D'un autre côté, je ressens de plus en plus l'envie de relire l'intégrale de la série, ce qui pourrait me faire patienter jusqu'à l'épisode 7.
Challenge MULTI-DÉFIS 2018 : Un livre d'un auteur que je n'ai pas lu depuis des années
Challenge PLUMES FEMININES 2018 : Un roman avec une narratrice
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Aelynah
  24 septembre 2018
Cette série est un coup de coeur depuis le premier tome qui ne démérite jamais et nous propulse à chaque fois dans une ambiance de folie et un scénario psychédélique.
Ce tome 6 ne fait pas exception. Et je dirais même que la narration de caroline Klaus m'a fait redécouvrir cette série sous un angle neuf et toujours aussi attractif.
Ca bastonne, ça s'engueule et les complots sont légion mais cette fois ça va loin et pour que Rebecca en vienne à être entourée de ses Vykaris c'est dire si ça empeste les ennuis. Et là encore écouter et non plus lire donne un autre relief à l'histoire. Les intonations de la narratrice nous plonge dans l'ambiance, dans sa lourdeur, son côté sombre mais aussi son humour. Car Rebecca Kean ne manque pas de dérision et dans la voix de Caroline Klaus parfois on se gausse tout seul.
Mais le pire est l'imagination de Cassandra qui nous plonge à la fois dans l'horreur et l'excitation avec ces révélations brûlantes, explosives et traumatisantes.
Cette fois Leo n'est pas la seule touchée. Beth aussi et bien entendu Rebecca mais la révélation finale va vous laisser un goût amer dans la bouche et une furieuse envie de vous jeter sur la suite... qui n'est pas sortie. Seule point un tantinet négatif, l'absence dans la version audio des quelques lignes en avant-première du tome 7. Car cela met en exergue alors le sadisme tendrement démoniaque de l'auteure.
Je comprends dorénavant mieux ces descriptions du royaume des démons si réalistes. Cassandra y a, en tant qu'auteure, probablement une résidence secondaire... comme plusieurs de ses compagnon(ne)s d'écriture. Ça ne peut pas être autrement vu leur propension à nous laisser sur la brèche.
Bon en résumé j'ai adoré.
Rebecca nous prouve une fois encore qu'elle est différente et même si on s'en doutait les nouvelles révélations sur sa relation avec Raphaël, mais encore Aligarth ou Baetan et le monde des démons vont nous plonger dans le chaos. Et quel effet cela fait à le lire la première fois ! Mais je crois que la claque a été presque pire la deuxième en audio. Je me répète mais la découverte de ces révélations et des ressentis des personnages sous la voix de la narratrice vous met des frissons dans le dos. On ressent leurs émotions et leur colère. Si votre MP3 ne crépite pas sous les flammes de l'enfer c'est vraiment une chance car les informations sont brulantes.
Enfin moi en tout cas ce que j'entrevois me fait l'effet d'une bombe et je ne la sentais pas venir.
Je vous le dit, en clair et en bref, ça pue!!!
Alors accrochez-vous au pinceau y'a belle lurette qu'on a retiré l'échelle et que les crocodiles vous matent avec appétit. On va morfler grave et le pire c'est qu'on va adorer ça. En papier ou en audio, peut-être même les deux d'ailleurs mais je me le procure dès sa sortie et je le dévore aussi sec.
Alors et vous ? quand est-ce que vous vous y mettez ??
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (22) Voir plus Ajouter une citation
cici899cici899   27 avril 2017
Elle me jeta un regard soupçonneux.
- Qu'est-ce que tu as encore fait ?
J'ouvris la bouche puis la refermai, vexée.
- Rien. Pourquoi est-ce que tu... ?
Elle me lança un regard appuyé.
- Tu as exactement la même expression que lorsque tu étais petite et que tu avais fait une grosse bêtise...
Madeleine s'esclaffa.
- Exact ! On l'appelait la tête qui fait « oups ».
Elle me dévisagea attentivement.
- Qu'est-ce que tu as fait ?
Je ne répondis pas et poussai rageusement la porte de la maison.
- Bon vous entrez oui ou non ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
KateLineKateLine   09 avril 2017
Une heure plus tard, Maurane – qui avait refusé de me suivre – était figée sur la banquette arrière tandis que Tyriam et sa femme, Magda, nous suivaient à contrecœur jusque chez moi dans leur SUV.
D’accord, les gens biens évitent généralement de kidnapper leurs amis ou de leur forcer la main. Mais je préférais nettement avoir à supporter leurs plaintes, leur colère et leurs récriminations plutôt que de risquer de les voir se faire tuer. Et Maurane avait beau être fâchée contre moi à cause de cette stupide histoire avec Ali, je m’en fichais. Elle était vivante et le resterait, c’était tout ce qui comptait.
— Maman, je peux savoir pourquoi tu as figé Maurane ? demanda Leo peu de temps après qu’on fut arrivés.
— Elle n’était pas coopérative.
Elle haussa les sourcils.
— Elle n’était pas coopérative ?
— Non. Elle ne voulait pas venir.
— Donc tu l’as traînée de force ici ?
— Exact.
Leo lança un regard inquiet en direction de la chambre où j’avais installé la potioneuse.
— Elle va t’arracher les yeux.
Je haussai les épaules.
— Probablement. 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
KateLineKateLine   09 avril 2017
— J’espère qu’elles ont souffert, grommela Grand-mère.
Je grimaçai.
— Pour être honnête, j’étais un peu pressée…
Grand-mère me lança un regard sévère. Je levai les yeux au ciel.
— Elles sont mortes, OK ? Mortes… qu’est-ce que tu voulais faire de plus ?
Grand-mère se tourna vers Leo qui secoua la tête.
— Non, mamie, je te l’ai déjà dit, je ne peux pas torturer les âmes des gens après leur mort. C’est interdit. 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
KateLineKateLine   09 avril 2017
— Elles ne veulent plus te faire de mal ?
— Non.
— Mais ce sont des sorcières très très méchantes, il faut faire très attention.
— Je sais. Mais elles ont élu une nouvelle Reine, une Reine beaucoup plus gentille qui a décidé de faire la paix avec tous les démons.
Ses yeux s’arrondirent.
— C’est vrai ?
— Oui. C’est vrai.
— Elle est aussi gentille que toi ?
— En fait, elle est exactement comme moi.
Frawel tressaillit et me dévisagea. Je haussai les épaules.
— Une promotion inattendue…
— Je vois… Voilà qui explique la présence du seigneur Hamkiris à vos côtés, fit-elle en tournant la tête vers Baetan sans toutefois oser croiser directement son regard.
— Lui ? Oh non, lui il me suit parce qu’il me trouve sexy, plaisantai-je de nouveau tandis que des bruits gutturaux bizarres s’échappaient de la gorge de Baetan. 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LesLecturesdOrianeLesLecturesdOriane   16 mai 2018
« — Ne me dites rien : Tony est un puma, un tigre ou…
— Un chihuahua.
J’écarquillais les yeux.
— Un… un chihuahua ? Un « chihuahua » est en train de traquer notre présumée tueuse ?
— Ouais.
Il me dévisagea.
À vrai dire, je ne savais pas trop quoi en penser. Une partie de moi était ravie que le muteur ait pris cette initiative aussi rapidement et une autre trouvait cette idée à la fois stupide et ridicule. Un chihuahua ? Non mais franchement !
— Vous savez, il ne faut pas vous inquiéter pour lui, il n’est pas très costaud mais c’est un malin. Il retrouvera cette garce où qu’elle se cache…
Et après ? Qu’est ce qu’il comptait faire ? Lui pisser dessus et lui mordiller sauvagement les mollets ? »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Cassandra O’Donnell (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Cassandra O’Donnell
Avis sur La nouvelle à 10:57
autres livres classés : sorcièresVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Rebecca Kean - Traquée

Dans quel état se trouve la ville de Burlington, le lieu de résidence de Rebecca?

New-York
Nouvelle-Angleterre
Nouveau-Mexique

20 questions
137 lecteurs ont répondu
Thème : Rebecca Kean, tome 1 : Traquée de Cassandra O’DonnellCréer un quiz sur ce livre