AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Judith Roze (Traducteur)
ISBN : 2070789993
Éditeur : Joëlle Losfeld (24/04/2009)

Note moyenne : 3.78/5 (sur 29 notes)
Résumé :
Nell est irlandaise, elle vit à Paris et fait partie du club très fermé de Master of Wine. Elle a pour amant, Henri, un viticulteur. Une nuit, un ami l'appelle au secours, il faut qu'elle rentre au pays car sa fille se debat avec de nombreux soucis. Nell va devoir réapprivoiser sa fille et son pays en se replongeant dans ses souvenirs d'enfance.
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
pyrouette
  08 novembre 2014
Je pourrais vous parler du ressenti d'une mère quand son enfant est en danger. Je pourrais vous expliquer ce que l'on est capable de faire en tant que mère pour porter secours à son oisillon. Je pourrais vous dire les maladresses, les gestes retenus, les failles, l'amour que l'on ressent pour sa petite devenue femme. Je pense que chaque mère a cette angoisse, cet espoir, cette énergie face au danger qui menace. Alors c‘est peut être mieux de lire cette histoire qui raconte merveilleusement bien tous ces sentiments. Nell a quitté l'Irlande il y a plus de trente ans. Un appel téléphonique du voisin de sa fille et la voilà repartie pour sa terre natale. Elle est partie comme ça, laissant derrière elle, compagnon et travail. Elle s'installe dans la maison familiale, le pub du village, qu'elle a laissé à sa fille il y a quelques années quand celle-ci a plus ou moins décroché de la drogue dure. Son compagnon et leur fille y vivent aussi. Et il y a ce mystérieux ami qui les aide au pub en échange d'un bout de terrain pour mettre sa caravane. le décor est planté. Nell va devoir se fondre dans le paysage, dans la vie de sa fille et de sa petite fille pour pouvoir les aider. Les souvenirs la heurtent continuellement, son passé l'agresse mais pour sa famille elle va faire front. Une superbe histoire dans la campagne irlandaise, vous savez le pays où je me sens bien, du moins en littérature.
Lien : http://pyrouette.canalblog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
lillou
  27 janvier 2011
Si ce n'est déjà fait, Kate O'Riordan est une romancière à découvrir : le garçon dans la lune est une véritable petite merveille ; Un autre amour un très beau livre, mais néanmoins légèrement en deçà ; et Pierres de mémoire un très bon cru, que je situerais entre les deux s'il fallait proposer un classement !
Ici, le personnage central est une Irlandaise d'une quarantaine d'années, Nell. Fameuse oenologue, elle vit à Paris depuis vingt ans et y mène une vie cadrée, à l'image de son appartement bien rangé et digne d'un magazine de décoration. Depuis un certain temps, elle est la maîtresse d'un homme marié, vigneron en province : situation qui lui convient parfaitement et lui permet de garder sa chère indépendance.
Mais un coup de fil d'Irlande vient perturber cet équilibre : sa fille Ali aurait des ennuis… Nell, qui n'est jamais retournée dans son pays d'origine depuis son départ, se voit alors contrainte de prendre le premier avion pour rejoindre la campagne irlandaise. Ali y tient avec son compagnon et sa fille le pub familial hérité de sa grand-mère.
On découvre rapidement une énorme fracture entre mère et fille : outre des différences évidentes de styles de vie, un conflit ancien oppose les deux femmes.
Néanmoins, malgré l'hostilité larvée d'Ali, et face à la situation sur place (que je vous laisse découvrir…), Nell choisit de rester : en premier lieu, pour résoudre ce problème et s'occuper de sa petite-fille, mais aussi – peut-être sans le savoir au départ – pour dépasser les vieilles rancoeurs et les vieilles incompréhensions.
Le voile se lève peu à peu sur ces dernières et on reconstitue ainsi l'histoire tourmentée de Nell : la compréhension du passé venant dénouer le présent…
Comme d'habitude, Kate O'Riordan fait preuve d'une sensibilité étonnante et d'une formidable finesse psychologique : elle sait dépeindre ses personnages dans toute leur complexité, avec leurs faiblesses et leurs ambivalences ; enrichissant ainsi indéniablement la force de son récit. Certes, on frôle parfois le mélo et certains personnages secondaires sont un peu caricaturaux, mais l'ensemble n'en est pas moins très fort et offre une très belle lecture.


Lien : http://monbaratin.blogspot.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
jal
  20 janvier 2013
Très beau livre, une histoire sur des relations compliquées entre une mère et une fille, entre une grand-mère et sa petite-fille; un retour au pays natal; un homme charismatique et tellement beau, mais aussi effrayant; la découverte d'un secret; un flash-back dans le temps. On se laisse transporter et envoûter par cette histoire irlandaise, et on n'a qu'une envie... se créer ses propres pierres de mémoire... A lire.
Commenter  J’apprécie          30
Litterature_et_Chocolat
  08 décembre 2011
Pierres de mémoires est un roman tendre et bienveillant, mais sans sentimentalisme outrancier, sur les relations qu'une femme entretient avec sa fille et sa petite-fille. Une lecture en demi-teinte…
.
L'originalité du roman réside dans le choix du personnage principal : c'est Nell qui nous invite à partager son univers dans lequel sa fille Ali tient si peu de place. Nell ne se cache pas derrière les faux-semblants et la bienséance pour nous confier ses difficultés à être mère.
[...]
.
Kate O'Riordan réussit, grâce à une écriture simple, pleine de retenue, à nous faire pénétrer l'intimité d'une mère qui se sait défaillante face aux exigences inextricables de sa fille, tout en évitant l'écueil du parti-pris. On est ému par Nell, on partage le désespoir d'Ali, et on a envie de protéger Grace.
.
Mais l'auteur semble céder à la facilité : une mère et sa fille peuvent-elles vraiment résoudre leurs différends si rapidement? Se parler, s'écouter, s'entendre, se raconter? Une fille accepte-t-elle aussi aisément le retour inopiné d'une mère physiquement absente tant d'années, voire depuis toujours? Kate O'Riordan nous dit que c'est possible, mais on a du mal à y croire.
Lien : http://litteratureetchocolat..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
mediathequelespennesmirabeau
  25 août 2014
Nell irlandaise et oenologue de renom vit à paris depuis de nombreuses années. Elle s'est construit une vie paisible, un peu recluse et loin de sa fille Ali et de ses difficultés. Un appel téléphonique très inquiétant concernant cette dernière va bouleverser ce fragile équilibre et l'obliger à affronter son passé. Ce roman met en scène les relations mère-fille et les difficultés à renouer lorsque la mère se sait défaillante depuis longtemps alors que la fille est rongée par une rancoeur profondément enracinée. Cette histoire interroge également sur l'emprise du passé sur le présent et comment les décisions prises par les protagonistes sont intimement liées à des souffrances dont ils pensent s'être détachés. le destin gâché d'Ali est-il uniquement le fruit de la responsabilité de la mère et pèsera-t-il aussi de manière négative sur la vie de Grace la petite-fille?
Un roman intéressant qui ne laisse pas le lecteur indifférent.
Lien : http://les-pennes-mirabeau.c..
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
pyrouettepyrouette   07 novembre 2014
ça vous atteint par vagues, le manque de quelqu'un. Comme un bruit de fond qui crépite sourdement les jours bien remplis où l'on n'a pas le temps de réfléchir, une pointe acérée lorsqu'on oublie un instant et que quelque chose vient raviver le souvenir.
Commenter  J’apprécie          230
pyrouettepyrouette   08 novembre 2014
Elle se demande si chacun porte en soi un monde caché, un lieu où il ne cesse de se trahir et de trahir les autres et dont il ne mentionne jamais l’existence. Pas vraiment un lieu, plutôt un vide, un gouffre béant entre ce qu’il avoue et ce qu’il passe sous silence.
Commenter  J’apprécie          170
pyrouettepyrouette   04 novembre 2014
C'est ça - le commerce quotidien, les transactions quotidiennes entre les humains, les peurs non formulées, les coups involontaires que l'on porte et que l'on reçoit - C'est ça qui est réellement épuisant. ça qui est sans fin.
Commenter  J’apprécie          150
pyrouettepyrouette   06 novembre 2014
Reproche. C'est un mot si général. Un mot irresponsable, souvent. Comme culpabilité ! Parfois je me dis qu'on se complaît dans des culpabilités qu'on assume pour absoudre des choses moches ou sales, celles qui ne nous paraissent pas assez importantes.
Commenter  J’apprécie          90
pyrouettepyrouette   02 novembre 2014
On ne repasse pas en coup de vent au bout de trente-deux ans. Les choses que tu as laissées derrière toi seront toujours là-bas, au même endroit.
Commenter  J’apprécie          160
autres livres classés : littérature irlandaiseVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

L'Irlande

Le pays est divisé en deux : l'Irlande du Nord et...

La République d'Irlande
Le Royaume d'Irlande
La Principauté d'Irlande

11 questions
72 lecteurs ont répondu
Thèmes : irlande , paysCréer un quiz sur ce livre