AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782246689416
400 pages
Éditeur : Grasset (11/02/2009)

Note moyenne : 4.16/5 (sur 38 notes)
Résumé :
contre_histoire_philosophie_t6
Contre-histoire de la philosophie. Tome 6

Dans cette Contre Histoire de la philosophie, Michel Onfray se propose d’examiner en une dizaine de volumes vingt-cinq siècles de philosophie oubliée. Les manuels, les histoires, les encyclopédies, les travaux universitaires, les programmes scolaires, les colloques, les éditions, les traductions évitent soigneusement cet immense continent de la philosophie. Voilà pourquoi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Fortuna
  17 juin 2015
Le 19ème siècle est traversé par deux courants de pensée qui tentent d'apporter des réponses à une humanité confrontée à la révolution industrielle. Dans le tome 5 de la «Contre-histoire de la philosophie », ont été abordées les solutions collectives ou l'eudémonisme social. Dans ce tome 6, Michel Onfray nous présente trois philosophes qui plutôt que de changer le monde, ont proposé des solutions individualistes à partir de pôles majeurs : la Nature pour Thoreau, le Néant pour Schopenhauer, le Moi pour Stirner.
L'individu va s'opposer aux lois de la société – travail, exploitation de l'homme et de la nature, religion, famille, répression de la spontanéité – pour inventer une autre manière d'être au monde. Chacun d'une manière différente va s'aligner sur la figure du dandy qui gaspille son temps au lieu de le gagner…
Le premier, Henry David Thoreau, est un philosophe américain connu pour son oeuvre « Walden ou la vie dans les bois » dans lequel il défend une vie simple, au contact de la nature, solitaire, loin des mensonges de la société. Il est très proche d'Emerson, le père du transcendantalisme, mouvement qui prône la bonté de la nature et des humains, pervertis par les institutions politiques et religieuses. Malgré sa misanthropie, il s'engage contre l'esclavage. Il sera emprisonné pour désobéissance civile, fidèle à son éthique de vivre sa pensée et penser sa vie. Il s'intéresse également aux Indiens, qu'il défendra, à leur connaissance de la nature, leur vie en harmonie avec elle et fera l'éloge de leur sagesse.
Pour lui « aimer sa vie, c'est vouloir ce qui est, car ce qui est doit être ».
Schopenhauer, mieux connu, a réussi à allier une pensée tragique à une vie heureuse. Son oeuvre est à la fois pessimiste – tout est douleur, nous sommes soumis à l'aveugle volonté de vivre qui nous entraine à nous reproduire éternellement, notre existence n'est qu'oscillation entre souffrance et ennui – mais également optimiste : il existe une solution pour être heureux en pratiquant l'art de la mesure.
Sa philosophie est existentielle, c'est un art de la consolation, il s'oppose à la philosophie universitaire.
Le dernier, Max Stirner, philosophe allemand, a été célèbre pour son ouvrage « L'Unique et sa propriété » dans lequel il s'oppose à Hegel et défend le « Moi » contre toutes les formes d'oppression qu'il subit, dans une perspective anarchiste. le but de l'éducation doit être l'accomplissement de l'individu, la propriété n'est qu'un rapport de force, rien n'appartient à personne. Les égoïstes peuvent s'associer librement pour être plus puissants. L'Unique est révolté en permanence.
La philosophie de Stirner est une philosophie postchrétienne, une philosophie de la force, qui annonce la pensée de Nietzsche.
Une fois encore Michel Onfray nous permet de découvrir des auteurs peu ou mal connus en constatant que nos problèmes d'aujourd'hui ne datent pas d'hier…
… Et nous donne envie d'aller se confronter à leurs écrits pour y puiser quelques réponses.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
mirabeau11
  29 mars 2014
Ce volume de la "Contre-histoire de la philosophie" propose de résister à la massification de l'époque par la construction d'une subjectivité forte revendiquée comme telle.
Pour Henry David Thoreau, la nature peut et doit nous donner des leçons: contre la technique et la société de consommation, le philosophe propose la marche, la solitude, la frugalité existentielle, la rébellion libertaire, l'autosubsistance sous toutes ses formes.
Arthur Schopenhauer formule la philosophie pessimiste la plus achevée, mais vit selon les principes d'un épicurisme théorisé dans "l'Art du Bonheur".
Enfin dans "L'Unique et sa propriété", Max Stirner pose les bases d'un homme post-chrétien qui donnera des idées à un certain Nietzsche...
Ces trois penseurs radicaux offrent de nouvelles possibilités d'existence. Cette contre-histoire est une invitation pour chacun à mener une vie philosophique.
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
mirabeau11mirabeau11   29 mars 2014
... Lorsque Henry David Thoreau célèbre la philosophie antique, il ne commet pas l'erreur de la réduire au monde gréco-romain: il prend soin de la mettre à égalité le plus ancien philosophe égyptien ou hindou et Homère, sinon Anacréon ou un philosophe dit présocratique. Lui l’Américain sait que la sagesse ignore les frontières, qu'elle n'est pas l'apanage d'un continent, mais le fait d'individus de génie, indépendamment du lieu de leur méditation... [p. 58]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
FortunaFortuna   11 juin 2015
Nous perdons notre vie à la gagner et nous sommes esclaves de ce que nous possédons. Ce que nous possédons nous possède. Ce que l'on a, ce que l'on veut, ce que l'on souhaite garder quand on l'a, voilà autant d'entraves à être. Or il faut être, il n'y a que ça de vrai.
Commenter  J’apprécie          50
FortunaFortuna   11 juin 2015
La religion propose le salut pour une vie après la mort ; la philosophie, une sagesse dans la vie avant la mort. L'une vend des arrière-mondes ; l'autre invite à jouir de ce monde-ci ici et maintenant.
Commenter  J’apprécie          70

Lire un extrait
Videos de Michel Onfray (127) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michel Onfray
Michel Onfray justifie sa revue, Front Populaire, par le recul de la liberté de la presse en France.
autres livres classés : philosophieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
320 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre