AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Frédéric Pajak (Autre)
EAN : 9782882506566
260 pages
Éditeur : Noir sur blanc (03/09/2020)

Note moyenne : 4.33/5 (sur 3 notes)
Résumé :
C'est une sorte de miracle si l'on a pu exhumer les écrits de Fernando Pessoa, retrouvés dans une malle. Figurant aujourd'hui parmi les écrivains les plus célèbres du xxe siècle, il n'a en effet presque pas été publié de son vivant. Dans ce neuvième et ultime Manifeste incertain, nous assistons à l'éclosion non seulement du poète portugais mais aussi à celle de ses principaux « hétéronymes » - Ricardo Reis, Alvaro de Campos, Alberto Caeiro et Bernardo Soares -, dont... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
YANCOU
  01 septembre 2020
Manifeste Incertain 9, de Frédéric Pajak : pour les eaux fortes, pour Pessoa, pour les réflexions sur la société, les gilets jaunes, le progrès dévoreur, pour le côté autobiographique, pour la mélancolie et pour toute cette incertitude, cette "intranquillité" qui habite certain/e/s d'entre nous à l'image de Pessoa, justement, qui écrivait : “Dans tous les asiles il est tant de fous possédés par tant de certitudes !".
C'est le dernier Manifeste, c'est triste, mais on peut maintenant commencer la relecture de toute la collection !
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
GabySenseiGabySensei   24 septembre 2020
D'un seul regard, de quelques mots, et vas-y, elle m'a choisi. Ou alors, c'est moi qui l'ai choisie. J'ai oublié. Elle a balayé ma vie comme on balaye un trottoir. Vraiment, c'est le destin, et son cortège de hasards.
Par la fenêtre d'un train, dans le sud de l'Allemagne, j'ai vu l'automne qui se couchait sur la vigne et sur le fleuve. Un paysage de lassitude. Dans l'ombre de la nuit, les soirs d'été, les soirs d'ennui, j'étais perdu, j'étais noyé. Brusquement, j'ai songé aux incendies qui toujours brûleraient mon âme. Et soudain, de retour dans ma patrie, cette femme est entrée chez moi comme une voleuse.

(P315)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
GabySenseiGabySensei   24 septembre 2020
Les événements, les plaisirs, les excès et les épreuves n'ont de réalité qu'à la condition qu'ils nous atteignent personnellement, au plus profond de notre être. Chacun est seul et unique dépositaire de la réalité ; il la façonne à sa mesure. Les bonheurs et les drames des autres peuvent nous émouvoir ou nous laisser indifférents, nous restons reclus dans nos miettes orgueilleuses, dans cette réalité qui n'est jamais que notre réalité. Le Moi se fait tout puissant, tandis que le monde va, repose ou s'agite comme une réalité en dehors de nous, souvent en forme de malentendu. Néanmoins, entre le monde et le Moi s'effectue un va-et-vient continuel. Et c'est parce que cette grande danse de sabbat s'empare de nous que l'on peut goûter à d'autres danses, d'autres destinées.

(P 13-14)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
YANCOUYANCOU   01 septembre 2020
"Peut-être, ou sans doute, et au moins dans ce temps imparti, j'ai voulu ébaucher une sorte de paysage d'un sentiment familier et secret : l'incertitude"
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Frédéric Pajak (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Frédéric Pajak
Lecteur, écrivain, dessinateur, Frédéric Pajak déploie son imaginaire depuis 2012 dans un livre sans fin, "Le Manifeste incertain " : au rythme d'un volume par an, cette entreprise littéraire s'achève cette année avec la parution de son 9e volume "Avec Pessoa". Si chaque volume est consacré à la biographie d'une figure que L Histoire a longtemps malmené, ils tissent entre eux une toile plus vaste, l'incertitude comme fil rouge.
Notre sélection Non-fiction Voir plus
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1025 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre