AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2021311244
Éditeur : Seuil (03/03/2016)

Note moyenne : 3.38/5 (sur 28 notes)
Résumé :
Mona vit dans la banlieue de San Diego. Mère à la ramasse, beau-père libidineux, ennui, couchers de soleil sirupeux et maisons minables... Tout pousse la jolie adolescente à se chercher un destin ailleurs. Un jour, elle s'en va, non sans avoir semé le désordre derrière elle. Elle s'enfuit pour Los Angeles. C'est là qu'on la retrouve, errant sur un parking écrasé de chaleur, à la porte d'une maison de production.
La petite latina est peroxydée, elle porte des... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
trust_me
  02 mai 2016
Mona ne passera pas sa vie à Paradise Hill, dans la banlieue de San Diego. Ici, l'horizon est trop bouché pour une ado de seize ans. Misère, ennui, alcool, drogue ou prostitution, le choix est limité. Surtout avec une mère qui a le feu au cul et un beau-père qui ne pense qu'à vous sauter. Alors Mona s'organise comme elle peut : Un petit ami dealer qui lui a fait perdre sa virginité à treize ans, un agent immobilier de quarante balais raide dingue d'elle pour l'entretenir. Et un jour, la fugue vers Los Angeles après un passage chez une copine majeure pour lui piquer ses papiers d'identité. Mona se teint en blonde, pose sur ses yeux des lentilles bleu clair et se prénomme dorénavant Holly. Sa rencontre avec un producteur de films porno lui ouvre les portes de la célébrité. Holly devient un phénomène et rassemble rapidement plus d'un million d'abonnés (payants) sur le site de son mentor. Elle donne de sa personne, accepte toutes les pratiques et affole les compteurs. du jamais vu. Holly est riche et célèbre. Mais Holly a un autre plan. Machiavélique…
Attention, ça secoue. Furieusement. J'ai d'abord cru avoir affaire à un romancier américain. Mais Sacha Sperling est bien français. Un gamin de 25 ans, un « fils de » (Alexandre Arcady et Diane Kurys), qui m'a mis KO pour le compte avec son histoire de petite fille. Un roman choral où l'Amérique en prend pour son grade. C'est cash, sans concession, cynique. Holly n'est pas une victime et Sperling ne veut pas nous faire pleurer sur son sort. Les scènes hard sont sordides mais la gamine fait preuve d'une lucidité permanente qui force l'admiration. Elle déteste ce qu'on lui fait subir, mais elle encaisse, une idée dernière la tête. Elle sait ce qu'elle fait, elle sait ce qu'elle veut, elle sait où elle va et elle sait qu'il va lui falloir souffrir pour y arriver : « Un an dans le porno, c'est comme dix ans ailleurs. Pire que de compter en années de chien. Ça marque le corps, la peau. Ça détend tout. Ça abîme… ».
Un roman sans complaisance qui vous file des hauts le coeur. J'ai aimé ce style direct, épuré, à l'os. Une success story tragique, glaçante, qui fascine et horrifie. L'histoire d'une « fille vide à l'ère du vide », l'histoire d'une fille qui se « voulait un destin. N'importe lequel ».

Lien : http://litterature-a-blog.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          131
Livresselitteraire
  27 avril 2016
Gros gros coup de coeur pour ce roman que j'ai dévoré en quelques heures ! Sacha Sperling serait-il un petit prodige de la littérature ultra-contemporaine ? Belle gueule oui mais pas que, belle plume assurément !
L'auteur nous emmène en Californie, à San Diego plus précisément, où vit Mona une jeune adolescente de quinze ans, impertinente, troublante mais surtout déterminée. Mona connaît un parcours plutôt chaotique : son père, quel père ? Tout ce qu'elle voit ce sont des hommes qui passent dans la vie de sa mère qui bavent sur la plastique de sa fille. A tel point que sa vision de l'homme est déformée. Sa mère ? Elle trime chaque jour au boulot et se préoccupe peu de Mona. L'école ? Elle y va quand ça lui chante. Son physique ? Une jolie brune bien proportionnée et Mona a bien conscience que ce corps sera pour elle son atout pour sortir de cette misérable vie.
Histoire de petite fille est un roman organisé, la plupart du temps, en monologues selon le point de vue des différents personnages mais toujours avec la même tonalité. Mais je vous assure, monologue n'est pas synonyme d'ennui car l'auteur frappe là où il faut en produisant un récit toujours en mouvement.
A sa lecture, j'ai parfois eu l'impression de retrouver des similitudes avec le film Requiem for a dream car Sacha Sperling nous offre un ouvrage violent, cru, qui nous prend aux tripes, qui nous donne parfois envie de vomir à la place de Mona mais tellement poétique ! Non je ne suis pas folle, l'auteur réussit avec brio à incorporer un style poétique à ce récit si tapageur.
La suite sur http://livresselitteraire.blogspot.fr/2016/04/histoire-de-petite-fille-sacha-sperling.html
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
BookShellFairy
  01 juillet 2016
En ce moment je me spécialise dans les livres durs, ceux qui vous rabotent l'âme et vous serrent le coeur.
Voici l'histoire de Mona : à première vue une banale adolescente comme les autres. Née au sein d'une famille de paumés, vivant dans une banlieue sordide. Avec un beau-père qui lorgne sur ses formes généreuses, une mère démissionnaire, et des copains "mouchoirs".
Pourtant Mona a un plan et elle mettra tout en oeuvre pour le réaliser. Prenez garde si vous vous trouvez sur sa trajectoire !

J'ai été saisie, les chapitres prennent le point de vue d'un ou de plusieurs personnages. Chacun a une manière bien particulière de s'exprimer, les caractères et la psychologie des narrateurs est ciselée.
Alors qu'est-ce qui m'a empêché de donner 5 étoiles ?
Bonne lecture :)
Livre 20/26 lu dans le cadre du challenge multi-défis 2016 : * Un livre avec une usurpation d'identité *
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
janessane
  16 juillet 2017
Sacha Sperling n'a pas son pareil pour plonger son lecteur dans une atmosphère glauque, étouffante et quelque peu léthargique. Mais ce n'est pas le seul tour de prodige qu'il accomplit. Une fois ce livre en main, impossible de le lâcher.
Mona a quinze ans. Elle s'ennuie ferme dans sa banlieue californienne. Son avenir, elle le devine rien qu'en regardant autour d'elle: un mec miteux, une vie de galères, quelques joints et de l'alcool et des jours qu se suivent et se ressemblent dans la misère crasse. Mona ne rêve pas, elle veut un autre destin et peu importe lequel. Elle prépare alors son évasion . Son ambition: avoir de l'argent et pour cela elle est prête à tout. de galères en coups tordus, elle va trouver sa voie dans ce qu'elle sait le mieux faire: donner son corps. Propulsée en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire au rang de star du porno, elle atteint son objectif. Mais elle n'a pas dit son dernier mot et l'épilogue que nous réserve l'auteur est machiavélique.
Surfant sur les dérives de notre société, sous fond de fric et de sexe, Sacha Sperling réussit le coup de maître de propulser une Lolita de banlieue au rang de petit génie pour le plus grand bonheur de son lecteur. Une chose est sûre, on ne sort pas indemne de cette lecture et comme en dire plus serait certainement en dire trop, je vous invite fortement à faire preuve de curiosité et vous plonger dans ce roman à ne pas réserver aux petites filles!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Pemulis
  08 mars 2016
Histoire de petite fille, histoire à dormir debout, ou plutôt à cauchemarder allongée, parmi les feux de la rampe.
Une jeune fille de 13 ans, Mona, s'enfuit d'un foyer étouffant, entre mère dépravée et beau-père pervers. Direction Los Angeles, avec, au volant, son vieil amant, Joe, fou d'elle.
Elle, elle prend la poudre d'escampette, au milieu des ailes des anges et des aigles de la ville, vole l'identité d'une autre, se teint en blond platine, et patine jusqu'aux studios d'un producteur de pornos.
Là, c'est la gloire-vaseline, le fric facile vomi par tous les orifices. Jusqu'à ce que Joe, après deux années d'errance, retrouve Mona-Kim, et la menace de tout révéler.
Mineure détournée, retournée, retrouvée, renversante: un roman comme les autres, pas très bien écrit, pas très bien décrit, parfois trop violent, trop dégoûtant, mais qui pourtant, ne laisse pas indifférent, peut-être parce qu'il saisit aux tripes nos désirs enfouis de Lolita dévergondée.
Commenter  J’apprécie          50

critiques presse (1)
LePoint   04 mars 2016
La maturité de l'auteur est extrême, elle pourrait faire peur à ses parents, mais un vrai écrivain n'a ni parents ni enfants : juste des livres lus et écrits.
Lire la critique sur le site : LePoint
Citations et extraits (20) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   27 avril 2016
Rien de plus humiliant que les transports en commun à Los Angeles. On est là, entre nous. Ceux qui n’ont même pas de quoi gravir la première marche du rêve américain. Ceux qui n’ont pas pu se payer une voiture. Les femmes de ménage, les clochards, les toxicos, les futures pornstars en cavale…
Les gens du bus se méprisent entre eux. On fait comme on peut pour garder la face, surtout pour ne pas voir les jolies voitures qui nous doublent. On préfère rester entre nous. On se dévisage, on se regarde mal. Comme s’il existait malgré tout une sorte de hiérarchie. À chacun sa manière de se placer un peu plus haut dans la pyramide du bus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
OdlagOdlag   10 août 2016
C'est pour ça que Holly fait mentir toutes les statistiques. Elle n'entre dans aucune niche. Elle n'a aucune marque de fabrique, elle n'a pas cherché à en avoir. Pas de tatouage, pas de seins extravagants, pas de spécialité. Elle a même retiré ses piercings avant de commencer. Au fond, c'est sans doute ça le secret. Une fille vide à l'ère du vide. Une fille qui n'a plus l'air de rien vouloir.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   27 avril 2016
L’école publique dans la banlieue de San Diego. D’abord c’est sale. Vraiment sale. Quelque chose qu’on ne pourra jamais laver. Faudrait tout détruire et puis reconstruire par-dessus. La crasse est partout. Combien de générations d’adolescents en colère pour foutre un tel bordel ? Ceux qui ont eu moins de chance que les autres. Des trous partout, des casiers éventrés, des traces de pisse sur les murs. Les stigmates des enfants pauvres qui ont vu trop d’enfants beaucoup moins pauvres sur MTV. Ça fait casser des miroirs, ça fait se sentir crade. Aussi crade que les murs, que les toilettes, que les tables. Quand on va dans une école qui sent la merde, on finit par sentir la merde aussi, et on finit par se dire que le mieux serait de tirer la chasse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   27 avril 2016
Sa plus grande peur, comme tous les autres acteurs, c’est la panne. Un sexe qui redevient mou, ça coûte de l’argent. L’érection est la matière première de notre industrie. Sans elle, rien n’est possible. J’ai déjà vu un acteur échouer et se faire remplacer dans la demi-heure. Suffit de trouver un autre mec du même gabarit. Personne ne voit la différence. Mais ça, c’est pas mon problème. Je suis une technicienne. Une sportive de haut niveau. Je connais mon corps, j’en ai rien à foutre de celui de Jeff. Je sais combien de calmants il faut prendre. Je sais à quel moment étaler la crème anesthésiante sur ma chatte. Mon visage feint le plaisir et la douleur. Mon cerveau, lui, a tout endormi. Il n’a gardé qu’une seule information : continuer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   27 avril 2016
À la fin des années 80, les pornstars étaient toutes moulées sur le même fantasme, calibrées sur le même corps, pensées sur le même modèle. Comme dans les studios de cinéma des années 50, le look des actrices était entièrement « décidé » par les producteurs, de même que les positions, la couleur des cheveux, la durée des scènes… Ces hyper-femmes étaient interchangeables. Il suffisait de trouver une fille d’une taille correcte avec un visage pas trop moche. On lui collait des nouveaux seins, des cheveux blonds, et c’était bon pour deux ans.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Sacha Sperling (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sacha Sperling
François Busnel reçoit : Amélie Nothomb pour le Voyage d'hiver (Albin Michel) Frédéric Beigbeder, Un roman français (Grasset) Jean-Michel Guenassia, le Club des incorrigibles optimistes (Albin Michel) Sacha Sperling, Mes illusions donnent sur la cour (fayard)
propose en direct chaque jeudi à 20h35 sur France 5, un magazine qui suit de près l'actualité littéraire avec pour seul mot d'ordre, le plaisir.
Retrouvez toutes les informations sur les invités et leur actualité sur notre site : http://www.france5.fr/la-grande-librairie https://www.facebook.com/pages/La-Grande-Librairie/512305502130115 https://twitter.com/GrandeLibrairie Et réagissez en direct pendant l?émission avec le hashtag #LGLf5.
+ Lire la suite
autres livres classés : pornographieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

L'érotisme en littérature

Lequel de ces romans de Diderot, publié anonymement, est un roman libertin ?

Le Neveu de Rameau
Les Bijoux indiscrets
Le Rêve de D'Alembert
La Religieuse

6 questions
292 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature libertine , érotisme , érotiqueCréer un quiz sur ce livre