AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2709636948
Éditeur : J.-C. Lattès (11/01/2012)
  Existe en édition audio

Note moyenne : 3.76/5 (sur 155 notes)
Résumé :
1782. La France et les Insurgents américains sont en passe de l’emporter sur l’Angleterre.
Le tsarévitch Paul, sous le nom de comte du Nord, séjourne incognito à Paris, étape de son tour d’Europe.
Versailles entend se concilier les faveurs de l’héritier de l’empire russe. Nicolas Le Floch reçoit mission de Sartine et de Vergennes de monter un subterfuge lui permettant de gagner la confiance du fils de Catherine II.
Qui assassine au même moment ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (37) Voir plus Ajouter une critique
Cath36
  10 février 2012
Bon chien chasse de race, disait Louis XV. Revoilà notre Nicolas le Floch au flair aiguisé dans une intrigue où la politique russe se mêle à la diplomatie française, et de laquelle la grande Catherine ne ressort pas si grande que ça. Parot mêle avec brio -voire virtuosité- histoire policière, évènements historiques, psychologie des grands personnages, descriptions minutieuses du Paris de l'époque ainsi que des us et coutumes d'avant la Révolution. Pédagogue, il fait de brefs résumés des avancées de l'enquête, qui remettent le lecteur sur pied entre diverses recettes de cuisine, crises de nerfs du très peu agréable Sartine, et rebondissements de l'histoire. On retrouve les milieux habituels du jeu et de la prostitution, vivier dans lequel Nicolas puise ses "mouches", la loyauté et la fidélité de son collègue Bourdeau, et bien sûr l'intelligence et la sagacité de ce bon monsieur de Noblecourt. Toutefois dans ce volume, notre héros vieillissant comme tout un chacun et quelque peu nostalgique (pour ne pas dire découragé), semble plus porté sur la méditation que précédemment, ce qui ajoute une dimension supplémentaire à ce volume : on le voit faire le bilan de ses expériences et essayer d'y voir clair. Est-ce dû à ses responsabilités paternelles ? En tous cas,sa fidélité inconditionnelle au roi emportera le morceau. Admiratrice inconditionnelle de l'écriture de Jean-François Parot (quel délice !), qui nous propose sans en avoir l'air toutes sortes de pistes de réflexion sur le XVIII tout en le confrontant à notre regard moderne, j'ai apprécié dans toute sa complexité ce nouvel opus, qui marque une parenthèse dans les mécanismes qui préparent la Révolution mais porte notre regard sur les affaires étrangères de l'époque, en particulier sur les relations de la France avec la Russie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
bibiouest
  10 août 2017
J'avoue avoir eu du mal (un peu) à terminer ce livre. Cela fait longtemps que je l'ai commencé … Je ne sais pas ce qui s'est passé ou plutôt si : j'aime Jean François Parot, l'humour, la langue du XVIIIe siècle et les descriptifs des agapes tout y est... Alors ?
Et bien c'est l'histoire (qui parfois m'a paru confuse) qui est une parenthèse dans la progression de l'histoire et de son personnage principal à travers ce siècle jusqu'à la révolution...
En fait dans ce roman, « l'enquête » n'est qu'un prétexte, certes j'adore le style (langues du XVIIIe, Paris, nourriture etc...) de Mr Parot mais j'ai envie d'une bonne enquête policière comme ce fut le cas auparavant.
Si l'on a lu (dans l'ordre ) les aventures de Nicolas le Floch depuis le début, il faut prendre cette « enquête Russe » comme un (bon) intermède.
Ce n'est qu'un très humble avis d'un petit lecteur (un peu) déçu par ce roman mais qui va adorer (oh oui...) les suivants.
Commenter  J’apprécie          201
umezzu
  22 septembre 2017
Jean-François Parot, ancien diplomate, a du se régaler avec cet épisode des aventures du commissaire Nicolas le Floch. En 1782, la France reçoit la visite incognito de Paul, le fils du tsar. Un anonymat très artificiel, tout le monde est au courant : les espions s'agitent et les ministres du Roi veulent s'assurer que ce déplacement sera favorable aux intérêts de la monarchie. Pour ce faire, quoi de mieux que de faire accompagner le tsarévitch par le marquis de Ranreuil.
Entre un noble russe assassiné, une pseudo princesse escroc et des meurtres de catin, l'environnement du voyage du prince russe devient mouvant et dangereux.
Parot aime livrer des intrigues tortueuses, où chaque personnage n'est pas exactement ce qu'il prétend être, et où les amitiés sont évolutives. Ce tome de ce point de vue atteint des sommets. La densité des affaires entremêlées rend d'ailleurs parfois la lecture difficile à suivre sur la longueur. Mais les personnages restent sympathiques et la restitution du XVIII éme siècle remarquable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Fantine
  10 mars 2012
Chaque nouvelle enquête du Commissaire le Floch est un pure moment de lecture, et, L'Enquête russe, en ce qui me concerne, n'échappe pas à la régle.
Jean-François Parot évoque avec minutie le Paris du XVIIIeme siècle, que ce soit au point de vue historique, économique, politique ou social.
Au fil des romans, on assiste à l'évolution psychologique des personnages. Cette évolution est notamment perceptible avec le personnage de Nicolas le Floch qui, en prenant de l'âge, gagne en maturité, et, devient quelque peu cynique devant le comportement de certains de ces concitoyens.
Les Enquêtes de Nicolas le Floch est une excellente série à lire et/où à découvrir de totue urgence.
Même si chaque titre présente une enquête indépendant, il vaut mieux commencer par le tout premier volume afin de suivre l'ordre chronologique des événements historiques cités dans les différents romans, mais surtout afin de mieux cerner la personnalité du Commissaire le Floch ainsi que les différents protagonistes évoluant à ses côtés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
beauscoop
  10 mars 2019

On retrouve les personnages principaux de la série tels de Noblecourt, Bourdeau, Gremillon, Sanson mis en scène dans ce Paris sous Louis XVI dans une enquête bien menée, mais pas vraiment excitante. Les descriptions de repas et menus de l'époque sont intéressantes.
Commenter  J’apprécie          150

critiques presse (6)
Lexpress   14 mars 2012
[Un] roman de Jean-Philippe Parot qui trousse un récit divertissant en restituant sa connaissance du XVIIIe siècle qu'il honore d'une écriture d'inspiration classique.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Lexpress   14 mars 2012
Tous les ingrédients du genre sont présents : une intrigue bien ficelée, un soupçon de double-jeu […] et puis, et surtout, l'indispensable dose d'intuition sans laquelle aucun détective n'est digne de ce nom.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Lexpress   12 mars 2012
Une langue riche d'expressions imagées, un vocabulaire recherché, une politesse oubliée du vieux français […].
Lire la critique sur le site : Lexpress
LesEchos   07 février 2012
Sensible au charme surrané de l'ensemble, on n'en reste pas moins sur sa faim.
Lire la critique sur le site : LesEchos
Lexpress   25 janvier 2012
Toujours aussi précis et rigoureux dans ses évocations historiques, le romancier n'oublie pas de divertir son lecteur. Un régal.
Lire la critique sur le site : Lexpress
LeFigaro   13 janvier 2012
Le romancier, ambassadeur retraité depuis un peu plus d'un an, envoûte également ses fans en les plongeant avec minutie dans l'atmosphère du XVIIIe siècle. Les descriptions du Paris de l'époque et de ses habitants, des quartiers populaires aux palais, sont saisissantes. C'est également grâce à une langue inspirée d'une lecture assidue de Saint-Simon que l'auteur invite le lecteur à un voyage dans le temps.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
Citations et extraits (23) Voir plus Ajouter une citation
Lorraine47Lorraine47   03 mai 2014
J'aurais dû suivre le conseil d'un mien parent qui soutenait qu'à l'instar du perroquet il convenait de ne lâcher un barreau que lorsqu'on avait la certitude d'en tenir un autre.
Commenter  J’apprécie          300
NetherfieldNetherfield   22 janvier 2012
On avait mis les gens au guet,
Qui, voyant sur les eaux de loin certain objet,
Ne purent s'empêcher de dire
Que c'était un puissant navire.
Quelques moments après, l'objet devint brûlot,
Et puis nacelle, et puis ballot,
Enfin bâtons flottants sur l'onde.
J'en sais beaucoup, de par le monde,
A qui ceci conviendrait bien.
De loin, c'est quelque chose, et de près, ce n'est rien.

Commenter  J’apprécie          100
Lorraine47Lorraine47   11 mai 2014
Peut-être tenait-on debout appuyé sur deux béquilles, l'inquiétude du jour et l'espoir du lendemain?
Commenter  J’apprécie          340
Lorraine47Lorraine47   10 mai 2014
Il est plus aisé de dire des choses nouvelles que de concilier parfaitement et de réunir sous un seul point de vue toutes celles qui ont été dites.
Commenter  J’apprécie          230
Lorraine47Lorraine47   11 mai 2014
J'ai toujours pensé qu'il y avait dans le phénomène des pressentiments quelque chose de surnaturel qui, même, mieux observé, fournirait la preuve de l'immatérialité de l'âme.
Commenter  J’apprécie          160
Videos de Jean-François Parot (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-François Parot
Cette année encore, les musées de Lyon se sont mis aux couleurs de Quais du Polar : les auteurs invités Claude Izner, Jean-François Parot, Deon Meyer et d'autres sont intervenus pour des visites atypiques dans les musées Gadagne, le musée gallo-romain de Fourvière, le musée de l'Imprimerie et de la Communication graphique et bien d'autres ! Des enquêtes et animations dans le cadre du festival étaient proposées aux visiteurs. Vidéo réalisée par les étudiants de Factory.
autres livres classés : policier historiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

PARLEZ-VOUS LE XVIIIe ? (siècle, pas arrondissement !)

Alacrité :

Bonne humeur
Humeur changeante
Mauvaise humeur

15 questions
232 lecteurs ont répondu
Thème : Jean-François ParotCréer un quiz sur ce livre
.. ..