AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782363081032
177 pages
Éditeur : Editions Arléa (04/02/2016)
2.5/5   1 notes
Résumé :
Un portrait d’enfant qui disparaît, un homme qui part à sa recherche et qui rencontre une femme. Des peintures encore fraîches que leur auteur s’emploie à détruire une à une. Une toile de musée. Quelqu’un la décroche et va la poser sur la chaise du gardien. La photo d’une femme qui sourit. Derrière elle, deux enfants qui vous fixent gravement, enfermés dans un cadre.

Les récits rassemblés dans ce livre ont des lieux : musées, églises, appartement d’un... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
MonCharivariLitteraire
  24 juillet 2018
Un homme rougit, une femme le peint. Un autre, mourant ne vit que pour sa collection sans valeur, un tableau est déplacé. les oeuvres d'art; les peintures se croisent et vivent au rythme de la vie de leurs propriétaire. L'art influe dans toutes les facettes de ces existences différentes.
Les personnages vivent en parallèle les uns des autres. ils ne se croisent pas et n'ont de commun que leur amour pour la peinture. le livre se lit aisément mais le dispositif lasse un peu. l'écriture est belle mais une sensation de répétition se crée au fur et à mesure de la lecture. Quel dommage.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
MonCharivariLitteraireMonCharivariLitteraire   24 juillet 2018
L'importance c'était que la peinture, que pour une raison qu'il ne cherchait pas à s'expliquer, il ressentait comme un corps vivant et qui n'avait pas besoin de s'animer pour l'être, qui vivait dans l'absolue immobilité et dans le confinement, comme lui dans son fauteuil.
Commenter  J’apprécie          10
MonCharivariLitteraireMonCharivariLitteraire   24 juillet 2018
les artistes et les critiques d'art s'étaient progressivement convaincus que les couleurs parlaient directement aux émotions: du romantisme à l'art abstrait, le thème avait prospéré dans les écrits sur l'art pour finir en axiomes au temps des avants gardes.
Commenter  J’apprécie          10
MonCharivariLitteraireMonCharivariLitteraire   24 juillet 2018
le sanglier de Corot, lui, ne s'exhibait pas: son apparence était brouillée, confuse, incertaine, elle déroutait, et ce que l'on trouvait, en fouillant dans cette masse ébouriffée, c'étaient deux billes noires qui vous regardaient derrière les poils.
Commenter  J’apprécie          10
MonCharivariLitteraireMonCharivariLitteraire   24 juillet 2018
De Vuillard il avait appris l'art de déjouer le quotidien sans quitter sa chaise ou son fauteuil, de s'en rendre libre en le libérant de sa pesante et routinière identité.
Commenter  J’apprécie          10
MonCharivariLitteraireMonCharivariLitteraire   24 juillet 2018
La seule vision de sa rougeur, déjà commençait découpla son empourprement. se voir rouge le faisait rougir, mais le voir de ses yeux portait ce rougissement à son comble.
Commenter  J’apprécie          10

Video de Emmanuel Pernoud (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Emmanuel Pernoud
Vidéo de Emmanuel Pernoud
autres livres classés : peintureVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Arts et littérature ...

Quelle romancière publie "Les Hauts de Hurle-vent" en 1847 ?

Charlotte Brontë
Anne Brontë
Emily Brontë

16 questions
828 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , art , musique , peinture , cinemaCréer un quiz sur ce livre