AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 213059459X
Éditeur : Presses Universitaires de France (13/06/2012)

Note moyenne : 4.75/5 (sur 2 notes)
Résumé :

Le conflit est inhérent aux rapports humains. Il fait partie des formes 'normales' de la relation au même titre que la 'bonne entente ', la coopération ou l évitement. Et beaucoup de facteurs y mènent : la divergence d intérêts, de points de vue ou d opinions ; la défense identitaire, territoriale ou éthique ; le désir de pouvoir, de possession ou de domination...Cependant, tout en étant normal et m&#... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Tom_Otium
  13 septembre 2019
Plus qu'un livre qui m'a passionné, c'est un véritable déclic. En effet je lis de moins en moins d'essais car ils ne sont pas toujours très clairs et n'expriment bien souvent que le petit point de vue de l'auteur. Alors qu'avec la collection "Que sais-je", c'est tout le contraire. C'est très informatif, plus ou moins pédagogique et objectif mais au moins on se concentre sur un sujet ou un domaine, en l'occurence la psychologie sociale, spécialité de Dominique Picard. J'avais déjà lu et beaucoup apprécié Politesse, savoir-vivre et relations sociales, dans la même collection. Mais cet ouvrage est encore mieux, il fait un travail formidable pour détricoter cet imbroglio complexe que sont les relations humaines.

C'est très structuré, je dirais même scolaire. Ca commence par le plan, avec les différents enjeux : identitaires (chap 2), relationnels (chap3) et culturels (chap4). Mais aussi avec les multiples : besoins, types de conflits, stratégies, biais, effets… bref toute cette mécanique complexe est démontée avec brio. Sont exposées, tout plein de notions importantes qu'elles soient directement liées à la question traitée (rapport de place, territoire, relation pathologique…) ou plus généralement utilisées en psychologie (transfert, inférence, identité…). L'auteur aurait pu passer plus de temps à nous expliquer ces choses parfois un peu complexe (la psychologie de l'identité est une discipline à part entière).

Mais le bouquin est court, court et dense comme tout les Que sais-je. Ce qui ne l'empêche pas de fourmiller de "petites phrases" et autres exemples nécessaires à la compréhension. J'ai donc appris beaucoup de choses, comme à un cours magistral où on est scotché à sa chaise. Vraiment éclairant du début à la fin. Ca termine d'ailleurs en beauté avec un bel éloge de la métacommunication, c'est à dire l'art de "parler entre soi de la relation qui nous unit, de la façon dont on la perçoit, de ce qu'on y éprouve et de ce qu'on en attend." Alors parlons-nous et tâchons de faire avec nos différences et nos divergences.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          01
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
MeeliesMeelies   30 août 2014
Ces silences et ces non-dits sont des erreurs d'appréciation puisqu'on se tait par peur du conflit alors que c'est parce qu'on s'est tu que le conflit est né.
Commenter  J’apprécie          90
Tom_OtiumTom_Otium   13 septembre 2019
L’une des caractéristiques principales d’un conflit est la prédominance de l’émotionnel sur le rationnel : ce sont moins les « faits » (les mots prononcés, les gestes effectués…) qui sont en cause que les réactions affectives qu’ils provoquent. La raison essentielle en est qu’il renvoie souvent à des situations douloureuses de l’enfance (se faire gronder, être pris en faute, se sentir coupable, être rejeté…) qui n’ont pu être comprises et dépassées à l’époque, et qui resurgissent dans ces moments pénibles. À cet égard, on peut dire que le conflit a un aspect « régressif » qui rend d’autant plus difficiles, pour celui qui le vit, sa compréhension « intellectuelle » et son analyse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Tom_OtiumTom_Otium   13 septembre 2019
Communiquer avec les autres oblige donc à gérer des exigences parfois contradictoires : s’ouvrir aux autres et se protéger d’eux ; en être proche et les tenir à distance ; communiquer pour maintenir la relation tout en sachant taire ce qui peut lui nuire ; être authentique dans ses émotions tout en abordant les situations rationnellement ; être à la fois autonome et dépendant… Et cette gestion est d’autant plus délicate et potentiellement conflictuelle que ces besoins sont tous fortement teintés d’affectivité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Tom_OtiumTom_Otium   13 septembre 2019
Les membres d’un groupe ont tendance à se comparer les uns les autres ; chacun cherche à vérifier, notamment, si le rapport entre les « rétributions » (le salaire au travail, les marques d’affection dans une fratrie, les notes en classe…) et les « contributions » (les « mérites », les efforts déployés, les résultats obtenus…) est le même pour tous
Commenter  J’apprécie          00
Tom_OtiumTom_Otium   13 septembre 2019
Comme dans le couple, les conflits en amitié tendent à refléter la structure profonde de la relation. Or, celle-ci est marquée par le décalage entre le fantasme et la réalité, ainsi que par le déséquilibre entre les attentes et les comportements. D’où la facilité avec laquelle s’installent l’amertume et le sentiment d’avoir été déçu.
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
>Gestion et services connexes>Gestion des entreprises privées et publiques>Applications de la gestion (190)
autres livres classés : Gestion des conflitsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
302 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre