AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782246678311
192 pages
Éditeur : Grasset (14/05/2008)

Note moyenne : 2.33/5 (sur 69 notes)
Résumé :
" La solitude de Colin Parker. Souvent Colin Parker composait de sa propre initiative la touche C pour confessionnal et pendant des heures, il répétait qu'il était seul. Et son assistant lui répondait : " Cher abonné, vous n'êtes pas seul puisque nous sommes là pour vous écouter " Finalement, quand Colin Parker se donna la mort, le soir du grand black-out, il commençait tout juste à aller mieux. "
Bienvenue à Clair-Monde ! Ici, quelque part dans un futur proc... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
Suny
  02 octobre 2011
J'ai eu un peu de mal à le terminer... Après la claque Hell et la légère déception Bubble gum, toujours pas re-convaincue par Lolita Pille, donc...
L'histoire, dans le fond, est pas mal, quoique avec un goût de déjà-vu pour moi, qui ai lu pas mal de romans futuristes ces derniers temps, et de très bons, en plus de ça. L'histoire se passe dans un ou deux siècles, vraisemblablement, et nous dépeint une humanité en pleine décadence, qui ne semble plus trop savoir comment faire pour survivre convenablement et qui se noie dans sa propre merde. C'est très sombre, d'ailleurs même le soleil est artificiel : au-dessus de la ville, il y a juste le brouillard... Presque tout le monde se came légalement, ceux qui en savent trop disparaissent étrangement, les gamines se font opérer pour se faire allonger les jambes, les rues et les quartiers portent les noms de grosses multinationales... On ne peut même plus se suicider tranquille : la Préventive-Suicide veille à vous en empêcher in extremis, car à Clair-Monde, vous n'êtes pas seuls : la surveillance est quasi-permanente... (tiens, ça me rappelle kekchose, ça).
Je disais donc que l'histoire, dans le fond, est pas mal, mais je trouve qu'il manque la passion qui devrait aller avec ce récit. Pille a toujours son franc-parler mais je trouve qu'elle n'a pas ici le punch qu'elle avait dans Hell. Elle débite plein de belles phrases compliquées, mais c'est comme si le coeur n'y était pas vraiment. Et puis je me suis souvent perdue dans des passages, les phrases sont tellement tarabiscotées et pleines de beau vocabulaire qu'au final, on ne comprend plus rien à ce qu'elle cherche à raconter.
Et cette manie qu'elle a chopé d'utiliser l'expression "de loin en loin" à toutes les sauces (même quand ça n'a apparemment rien à foutre là ), c'est assez usant...
Au final, un avis assez mitigé, donc... ça ne sera pas un souvenir inoubliable, quoi!
Lien : http://lecturesdesuny.canalb..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
emi13
  04 février 2015
Je n'ai pas terminé se livre, l'histoire n'est pas mal mais ça se passe dans deux siècles. Se livre devra surement plaire aux personne qui aiment le futur.
Commenter  J’apprécie          80
Lounima
  10 juin 2012
De Lolita Pille, j'avais beaucoup aimé Bubble Gum, largement moins Hell qui m'avait agacée (le côté fille déjantée très très riche obligée de se droguer pour supporter la vie m'avait carrément énervée). Mais, sans vraiment me poser de questions, j'avais acquis ce nouveau roman, portée par le souvenir de Bubble Gum... avant de le laisser végéter dans ma PAL jusqu'à maintenant. Et il aurait mieux fait d'y rester car je n'ai pas du tout accroché à ce roman qui non seulement n'a pas de fil directeur (je me suis perdue dans les méandres de ce roman à de multiples reprises et je ne sais toujours pas ce qu'il est arrivé aux obèses suicidaires) mais dont la vulgarité m'a hérissée le poil à chaque page.... Sans parler de ce monde auto-destructeur où la drogue, l'alcool et les abus en tout genre sont autorisés voire, même, conseillés par les publicités du genre "Tout abonné - c'est ainsi que se nomment les habitants de cette ville futuriste - avait droit de soigner ses blessures morales comme bon lui semblait." (Le Livre de poche - p.86)...
Certes, il y a quelques idées novatrices - quoique effrayantes - dans ce roman comme le mariage conclu pour trois ans, le confessionnal obligatoire à heure fixe (pour le bien des "abonnés", bien entendu) ou encore la mise à disposition des corps pour régler ses dettes, mais beaucoup de déjà vu ailleurs et en mieux... Peut-être qu'avec un peu plus de cohérence dans l'histoire, j'aurais adhéré au récit mais, là, non, ce livre me fâche presque définitivement avec l'auteur...
Lire la suite :
Lien : http://loumanolit.canalblog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Basmat
  26 juillet 2019
C'est le troisième roman de Lolita Pille que je lis et c'est celui qui m'a le plus déçu. J'aime beaucoup les romans de science-fiction, or celui-ci ne m'a pas intéressé. Je l'ai lu pour dire de le lire et de le terminer puisqu'il était dans ma bibliothèque depuis des années. Je n'ai pas accroché à l'histoire, ni au style d'écriture de l'autrice, certes bien moins trash que dans Hell mais qui me paraît manquer d'une certaine maturité qui fait un bon roman.
Pour ce qui est de l'histoire, le roman débute comme un roman policier. Or l'autrice a fait le choix de ne pas développer l'intrigue autour des suicides évoqués en début d'ouvrage ce qui m'a déçue. de même la quête du héros ne m'a guère plus intéressée. J'ai retrouvé les codes de la littérature de science-fiction, assez basiques et sans grand apport par rapport aux livres du genre. Une fois arrivée à la fin du roman, je me suis rendue compte que j'étais totalement désintéressée du sort du héros et du dénouement final.
Bref, un livre qui se laisse lire mais sans grand intérêt.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
XL
  12 janvier 2011
Le soleil ne brille plus au-dessus de Crépuscule-Ville depuis des années : des micro-organismes associés à des suies ont proliféré au point d'obscurcir totalement le ciel. La société Clair-Monde, qui détient le monopole de la fabrication des bulles-soleil, est devenue omniprésente et son ordinateur central gère la vie de tous les habitants. le bonheur est devenu obligé.
Le policier Syd Paradine appartient à la brigade Préventive-Suicide dont le rôle est d'intervenir avant que l'irrémédiable se produise, mais il est en proie au doute.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
mr-malchancemr-malchance   16 juin 2011
Le cerveau et le cœur sont des organes passés de mode. Espérons pour les générations à venir, qu'on s'en débarrassera comme d'une pilosité superflue. Je vais m'offrir des jambes d'un mètre, un nouveau visage et des yeux violets. je vais atteindre le poids d'une ombre en me laissant crever de faim grâce à cette drogue merveilleuse. J'espère qu'elle liquidera chez moi autant de neurones que de graisse. je serai en très mauvaise santé, abominablement frustrée et complètement abrutie. Je serai épargnée par la puberté. je serai esthétique et impitoyable. J'aurai les yeux vitreux et on prendra ça pour du mystère. Je n'aurai plus à rougir de mes élans envers les autres comme d'une maladie honteuse puisque je n'aurai plus la force, ni la faculté d'en éprouver. Je serai un objet de désir. Le néant dans une cosse magnifique. Et je serai heureuse comme seuls les imbéciles et les salauds savent l'être.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          460
mr-malchancemr-malchance   16 juin 2011
Tout le monde a droit à la jeunesse, tout le monde à droit à la beauté."C" pour confessionnal, dites-nous votre présent, nous vous dirons votre futur. Banque de la cité, faites la sieste, votre argent travail. Urbaine des jeux, ici on fabrique des milliardaires. Cokatril, nourrissez-vous par le nez. Panhôtel, le bout du monde au coin de la rue. Préventive-routière, roulez vite, mourez vieux. Préventive-agression, sortez nue. Immo écran, vous êtes nos invités. Whisky light, la boisson qui manquait aux femmes. Lexo junior, les moins de six ans ont enfin trouvés leur marchand de sable. Préventive-suicide, sautez dans le filet. "H" comme hologramme, le héros, c'est vous. Clair-news, la vérité, rien que la vérité, toute la vérité. "S" pour Sentimental, avec Clair-Monde l'amour est à quelques mètres. Avec Clair-Monde, votre bonheur n'est plus une utopie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
mr-malchancemr-malchance   16 juin 2011
Elle avait l'age des amours non-partagés en guise de raison de vivre. Un oncle ou un voisin en qui elle avait confiance l'avait violée quand elle avait sept ans. Elle était adorable mais complètement déglinguée.
Et elle était enceinte.
Commenter  J’apprécie          160
SunySuny   02 octobre 2011
Il fallait être un beau malade, un beau puits d'ignorance de ce que c'était que la vie des hommes pour prétendre envoyer au grand plongeon des inconnus, des innocents pour servir on ne savait quelle chapelle, et cette chapelle-là, disait le taxi, qui justifiait pareils dommages collatéraux, elle n'était pas encore bâtie, pas la première pierre de celle-là.
Et puis il soupira et dit que bien malin celui qui montrerait au monde les bons d'un côté et les méchants de l'autre. Nous n'étions pas si innocents que cela. L'hyperdémocratie, c'était une sale affaire, ouais.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
emi13emi13   04 février 2015
La voiture accéléra et ils traversèrent un champ de bataille de sable gris .Et sur leur passage , les morts au combat ramassaient leurs tripes et se relevaient pour aller faire la queue au Starbucks d'en face .Un extra cogna le capot , pour un coup de frein un chouia tardif .
Commenter  J’apprécie          70

Videos de Lolita Pille (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lolita Pille
http://www.librairiedialogues.fr/ Numéro 103 de l'émission Dialogues littéraires de juin 2019, filmée à la Maison de la Fontaine à Brest. L'émission est produite par la librairie Dialogues et réalisée par Ronan Loup. Invités : Lolita Pille pour "Eléna et les joueuses" (Stock), Gisèle Bienne pour "La malchimie" (Actes Sud) et la chronique d'Adeline au rayon Bandes dessinées. Présentation : Laurence Bellon. Interviews par Laure-Anne Cappellesso et Nolwenn Bellec.
Retrouvez-nous aussi sur : Facebook : https://www.facebook.com/librairie.dialogues Twitter : https://twitter.com/dialogues Instagram : https://www.instagram.com/librairiedialogues
+ Lire la suite
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3237 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre

.. ..