AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782372602945
280 pages
Éditeur : Palémon (17/08/2018)

Note moyenne : 3.65/5 (sur 20 notes)
Résumé :
L'assassinat sauvage d'une vieille femme dans un petit village du Finistère ...Après une longue période professionnelle dans les Stups à Nice (voir Mortels Trafics), Léanne vient d'être nommée à la tête de la Police judiciaire finistérienne, quand le sauvage assassinat d'une vieille dame, Corentine Ledantec, trouble la quiétude de la commune de Combrit en Pays bigouden. Qui pouvait en vouloir autant à cette nonagénaire, certes fielleuse ? L'enquête est confiée à la ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
iris29
  02 février 2019
Léanne, la petite quarantaine, vient d'être nommée commandant de police à Brest, après des années aux Stups, à Nice. Elle y retrouve ses deux amies d'enfance qui ( par le plus grand des hasards) , sont respectivement : médecin légiste et psychologue pour la police. Lorsqu'une nonagénaire est brutalement assassinée à Combrit , le trio fait front pour résoudre l'affaire.
Un petit polar local, qui ne nous laisse aucun répit, de Brest , à Quimper, en passant par Combrit, les policiers et les gendarmes font beaucoup de route… le plus de cette série (qui débute avec ce tome) , c'est que l'auteur a été flic, donc il sait de quoi il parle… les procédures, les passages de témoins entre les différents corps de métier, tout cela sonne authentique.
Mais ce point fort, cette qualité peut aussi s'avérer une faiblesse scénaristique si l'auteur ne développe rien d'autre, ne fouille pas ses personnages. Pierre Pouchairet privilégie l'action, mais ne comptez pas trop sur lui pour "visiter" la Bretagne, on survole Brest , Quimper etc... des noms de rue sont mentionnés mais cela aurait pu être davantage mis en valeur. Tout va très vite, il ne s'arrête pas sur les détails , les descriptions et moi j'aime les auteurs qui décrivent…
Lorsqu'un auteur choisit un personnage féminin comme personnage principal, ce peut être casse- gueule aussi … C'est difficile de se mettre dans la peau de l'autre sexe … Et Pierre Pouchairet le fait avec un brin de machisme …Léanne , la commandant(e) de police , blonde au yeux bleus, 1, 77 , 95 C , qui 'se fait" deux collègues parce qu'évidemment , elle est absolument irrésistible, en tant que lectrice , ça me fatigue un peu… Un peu plus de subtilité, de poésie, de nuances auraient été bienvenues .
A part ces petits points de détails ( mais je pinaille !), la série s'annonce agréable et très rythmée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          540
Sharon
  08 janvier 2021
L'héroïne, c'est Léanne. Je la rencontre pour la première fois. Normal, puisque c'est le premier livre que je lis de l'auteur, et le premier livre de la saga. Certes. Cependant, Léanne est déjà apparu dans un roman policier de Pierre Pouchairet, et j'ai une forte envie de lire ce titre. Léanne a dépassé la quarantaine, elle est célibataire, elle n'a pas d'enfants, et elle est très heureuse ainsi. Non, elle n'a pas choisi de sacrifier sa vie personnelle à sa carrière, elle a choisi de vivre comme elle l'entendait. Revenir en Bretagne, c'est revenir sur les lieux de son adolescence, c'est retrouver des amis, Elodie, devenue médecin légiste, et Vanessa, psychologue. Toutes les trois faisaient de la musique ensemble, et elles ont bien l'intention de retrouver leurs instruments. Voir des enquêtrices équilibrées et heureuses fait toujours plaisir.
Etre équilibrée est important quand il faut enquêter sur un meurtre sordide : une nonagénaire a été massacrée chez elle. Des vols, des agressions ont déjà eu lieu, jamais de tortures ou de meurtres. Qui peut être le responsable ? de plus, la mort de Corentine Ledantec ne soulève pas l'émotion attendue. Descendante des Plaideurs de Jean Racine, elle avait porté plainte contre ses voisins pour à peu près toutes les causes possibles. Elle n'était pas très proche ni de sa fille, ni de son gendre – pour faire court, elle ne pouvait pas les sentir. D'ailleurs, eux-mêmes ignoraient des pans entiers de la vie de Corentine. le seul qui trouvait grâce à ses yeux était son petit-fils, introuvable. Une piste ?
Les méthodes de Léanne ne plaisent pas forcément à ses hommes, et certains le lui disent, posément. Ne pas apprécier est une chose, respecter sa hiérarchie, rester courtois et, il faut bien le dire, prudent, en est une autre : ses hommes soutiennent Léanne, en étant conscients des risques qu'elle prend. Je n'irai pas jusqu'à dire que Léanne a besoin de prendre des risques pour accomplir pleinement son travail mais presque. Et je ne pense pas que cela aille en s'arrangeant dans les tomes suivants (simple hypothèse de ma part).
Identifier le(s) coupable(s), c'est ce que l'on attend d'un policier. Comprendre le pourquoi de l'acte est une autre histoire, et il faudra à la fois remonter dans le passé, et dénouer une pelote de haines pour comprendre comment on en est arrivé là, et quel gâchis humain en a résulté.
Lien : https://deslivresetsharon.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
YvPol
  28 septembre 2018
Léanne, bretonne d'origine, qui a passé une longue période à Nice, aux stups, prend la tête de la PJ finistérienne. Retour aux sources donc et retrouvailles avec ses deux amies d'enfance, Elodie médecin-légiste et Vanessa psychologue dans la police. D'où le nom de la série qui débute avec ce tome, Les trois Brestoises.
A peine arrivée, une vieille dame est retrouvé à son domicile, assez sauvagement assassinée. Pas forcément appréciée de son voisinage, Corentine Ledantec n'était pourtant point menacée. Les trois amies se retrouvent à s'entraider sur cette affaire délicate.
Trio de filles donc, avec en plus des juges, des substitutes du procureure... plein de filles dans ce polar breton, je crois même que c'est la première fois que j'en vois autant... sous une plume masculine. Filles qui n'échapperont pas aux remarques et discours machistes et qui se feront respecter par leur travail et leurs compétences. En plus, tout cela se passe en pays bigouden, entre Brest, Quimper et un peu plus loin Rennes -Corentine Ledantec est tuée à Combrit-, donc le plaisir est doublé voire triplé. Parce qu'évidemment plaisir il y a. D'abord, j'aime beaucoup assister à la (quasi) naissance d'héroïnes récurrentes auxquelles l'auteur sait nous intéresser ; sur ce tome, la part belle est faite à Léanne, il serait alléchant qu'il en fasse de même avec Vanessa et Elodie lors des volumes suivants. Ensuite, on ne s'ennuie pas dans ce livre qui multiplie les intrigues et brouille les pistes et qui ne fait pas des filles des super héroïnes qui règlent tout en deux trois questions et quelques coups de feu. Non, c'est beaucoup plus réel et subtil. Puis, Pierre Pouchairet qui a déjà écrit des polars (le très bon La prophétie de Langley et l'excellent Tuez-les tous... mais pas ici) sait ménager ses effets et maintenir le suspense. Langue simple, dialogues vifs et réparties parfois cinglantes, tout est là pour que les pages se tournent vite. Enfin, et je l'ai écrit plus haut, il y a la Bretagne, ses paysages, son climat et ses habitants. Très bon tout cela. Vivement la suite !
Le début : "Un demi-sourire aux lèvres, Léanne reposa son téléphone. Elle venait de décrocher son premier dossier en sol breton. En bruit de fond, elle entendait sas collègues qui se marraient. Ils en étaient au café et le major Kerantec devait encore faire le spectacle en racontant de nouvelles vannes." (p.9)
Lien : http://www.lyvres.fr/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
christinebeausson
  16 juillet 2020
Les trois brestoises ... une histoire de trois jeunes femmes ayant passé un moment de leur jeunesse dans la ville du bout du monde, au bout du nez de la Bretagne .... il n'y a plus rien après ... que la mer et l'Amérique de l'autre côté ... ces trois jeunes femmes se retrouvent ... une flic, une psy, une légiste réunies pour résoudre un crime.
Rien de bien original, bien sûr mais qu'importe ... c'est bien écrit ... l'intrigue tient la route ... le caractère bien trempé de la commandante nous amuse ... les petits à côté nous racontant les amours de la fliquette sont plutôt charmants ... alors ne boudons pas notre plaisir, allons respirer l'air iodé du Finistère, allons traîner du côté de Brest, Quimper ... ne cherchons pas plus loin, roman détente, il n'y a aucune prise de tête et de temps en temps ça fait du bien.
Commenter  J’apprécie          10
LeslecturesdeMaud
  24 février 2019
Très heureuse de retrouver Léanne, découverte dans l'opus précédent Mortels Trafics, partie de Nice, la voilà de retour dans la région de son enfance. Nouvelle équipe, nouvelle enquête, elle va devoir prendre ses repères et démêler cette sombre affaire. Femme fraîchement débarquée, tout le monde l'a à l'oeil, au moindre faux pas elle va dégringoler. Tenace et toujours équipée de son caractère bien trempé, elle va se faire une place et aller de l'avant et éviter que son affaire se retrouve entre les mains de la gendarmerie.
Une histoire, qui de prima bord, parait simple va au contraire se révéler très complexe. Mettant les nerfs à rude épreuve de toute la brigade, des politiques, des magistrats. Jusqu'où est-elle prête à aller pour que justice soit faite ? La Bretagne n'est pas Nice, la criminelle fonctionne différemment que la brigade des stup'. J'apprécie beaucoup aussi la tentative de rapprochement entre la Gendarmerie et la Police, si souvent opposées.
Elle va retrouver ses amis d'enfance, Vanessa devenue psychologue et Elodie médecin légiste. A elles trois, un trio qui fonctionne bien et qui amène du dynamisme et de la fraîcheur dans ce monde d'hommes.
Une nouvelle fois emportée par la plume de l'auteur, direct, dynamique et qui ne manque pas de rebondissements ni de retournements de situation. Un opus, où Léanne se dévoile un peu plus et qui montre certains aspects de sa personnalité qui, je l'espère ne lui brûleront pas les ailes. Une lecture que je recommande évidemment !!! Je vais très rapidement découvrir La Cage de l'Albatros, et retrouver avec plaisir Leanne !!!!
Lien : https://www.facebook.com/les..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
iris29iris29   02 février 2019
Une des bases de son métier de psychologue : ne jamais laisser l'impression d'être surprise.
Commenter  J’apprécie          191
collectifpolarcollectifpolar   13 octobre 2020
Elle s’approcha enfin de la maison. Il s’agissait d’un pavillon à un étage, bordé par un jardinet d’une dizaine de mètres de large. L’accès à l’habitation se faisait soit par une porte centrale, desservie par un escalier en façade, soit sur le côté, en passant par la cave puis un escalier intérieur.
Elle prit par l’entrée principale. Un vestibule desservait sur la gauche une cuisine, sur la droite, une salle à manger avec à l’arrière un coin salon, ce fut là qu’elle trouva le gros de la troupe.
Le corps était étendu sur le sol, face contre terre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
collectifpolarcollectifpolar   13 octobre 2020
Ce fut encore agacée par la discussion que Léanne enfila la tenue de protection qu’elle compléta d’une charlotte, de gants et de surchaussures. Spécialisée dans les stups pendant de nombreuses années, elle n’avait pas trop l’habitude de ce déguisement. Là où certains voyaient une tenue de cosmonaute, elle avait l’impression de se cacher dans un préservatif géant. Elle s’énerva sur la fermeture de la combinaison avant que la glissière accepte de se fermer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
iris29iris29   02 février 2019
Elle raccrocha avec un sentiment de vide. Le boulot de flic n'était pas fait pour les couples.
Commenter  J’apprécie          130
iris29iris29   03 février 2019
Il y avait toujours un moment où une sorte de confiance s'établissait entre flics et voyous. Ce n'était pas du respect, comme certains pouvaient le croire, mais plus de la complicité entre gens qui côtoient le même monde.
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Pierre Pouchairet (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pierre Pouchairet
JIGAL POLAR LES NOUVEAUTÉS Pierre Pouchairet, Nicolas Zeimet, Cédric Cham, Sophia Mavroudis.
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2005 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre