AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782757896402
408 pages
Points (23/09/2022)
4.12/5   42 notes
Résumé :
Jean de Frécourt, homme d'affaires et ancien haut-fonctionnaire, est agressé par une bande d'hommes cagoulés dans son appartement des quais de l'Odet, à Quimper. Malmené, insulté et terrorisé, il est emmené de force dans le coffre d'une voiture pour une destination inconnue. On le jette dans un abri creusé dans la terre, sur une île des Glénan. Léanne dirige l'antenne finistérienne de la PJ de Rennes. Chargée par sa direction d'une mission confidentielle, elle surve... >Voir plus
Que lire après Larmes de fondVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
4,12

sur 42 notes
5
7 avis
4
5 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis
Je découvre Pierre Pouchairet et le moins que l'on puisse en dire , c'est que je suis plutôt satisfait d'une lecture pourtant hachée et perturbée par la présence , ô combien appréciée de nos enfants et petits enfants .D'abord , Pierre Pouchairet , c'est un ancien commandant de la PJ et , normalement , les" flics " qui se lancent dans l'écriture sont plutôt bien au fait de ce que l'on peut dire ...ou taire . Peu d'erreurs dans le récit , une connaissance extraordinaire du milieu policier , comme de l'autre , celui des truands et la trame est forcément de bonne facture .Pour peu que l'imagination de l'auteur joue son rôle en apportant force détails , pas forcément réels mais crédibles, et vous avez une excellente lecture en perspective .
Si je parlais de la famille au début , c'était pour bien préciser que sa présence et les activités quotidiennes " péchues " ne m'avaient jamais empêché , le soir , de retrouver aisement le fil du récit .C'est donc dire combien j'ai trouvé l'écriture fluide , précise , les phrases bien tournées , bien claires ,et le récit bien huilé, sans faille chronologique .Ce monsieur sait écrire et son talent lui permet de toucher un vaste public amateur du genre .Pas si facile d'écrire " pour tous "avec une telle dextérité .
Et puis , j'aime ces romans " à la française "qui abordent les problématiques contemporaines en faisant souvent référence à un passé pas si lointain mais encore bien présent dans de nombreuses mémoires , malgré son côté obscur , opaque , noir ... . J'aime bien être plongé dans un monde qui fut mien et qui , contrairement à ce qu'on dit , n'était pas non plus " le monde des Bisounours " , comme le voudrait l'opinion populaire , même si ce n'était pas ....tout à fait pareil.
Alors , de quoi ça parle ? Deux soeurs flics , l'une à Rennes , l'autre à Nice...
Un ancien haut fonctionnaire enlevé à Quimper et ...c'est parti .Mais que vient faire la flic de Nice dans les " affaires " de sa soeur niçoise ?
La première chose c'est qu'il ne s'agit pas d'un match de foot Rennes - Nice .
Pourtant les deux soeurs vont bel et bien voir leurs chemins se croiser , et leurs " proies potentielles "se faire des cheveux blancs ...Deuxième chose , même sous la torture ( ... et le supplice de la chèvre ...Vous ne connaissez pas ? mais si , les pieds de Fernandel couverts de sel et léchés par une adorable chèvre..Le film c'est ??? ), je ne dirai rien de plus si ce n'est que je conseille vraiment ce roman rythmé , bien noir , qui " tient au corps " comme un bon plat d'hiver , un jarret ou une choucroute , par exemple( un pot au feu ? Mais oui , une raclette ...Bien sûr. Qu'est- ce que vous pouvez être chauvins , tous et toutes !!!) Trop chaud en ce moment ? Certes , mais des vagues de grues survolent le Limousin en ce moment et les grues , ,elles ont " le bec fin", non? L'hiver sera rude , consolidez la PAL , " Larmes de fond ", c'est du béton ....Vous verrez , un roman comme ça , ça réchauffe et , au prix du gaz , ce n'est pas cher ... Mieux qu'un col roulé ? Ou là , moi , je vous laisse débattre.....
A bientôt .
Commenter  J’apprécie          726
Larmes de fond
Pierre Pouchairet
427 pages
Sorti le 18/09/2020

Quand, j'ai reçu le dernier bébé de Pierre, comment vous dire qu'un énorme sourire est apparu sur mon visage quand j'ai ouvert le colis, surtout que je ne m'y attendais pas du tout !. J'ai serré très très fort ce livre contre mon coeur.
Mais vais-je aimer cette lecture ?

Léane est mutée pour diriger l'antenne de le PJ de Rennes. Elle est chargée d'épier les moindres gestes d'un gérant d'un magasin d'informatique et d'un homme d'affaires et ancien haut-fonctionnaire, nommé Frécourt, qui est soupçonné de corruption, trafic d'armes et de drogue...
Pendant cette surveillance, Léane s'aperçoit que Frécourt à été enlevé et que sa famille n'a pas prévenu la police.

Et là.....

OMG, trois magnifiques soirées de lecture. Et quel plaisir de retrouver le personnage de Léane Vallauri qui maintenant dirige la PJ de Rennes.
J'avais déjà fait sa connaissance dans "l'assassin qui aimait Paul Bloas" et "Le chat pour témoin" et j'avais adoré ce personnage de femme flic, fracassé, torturé par ses démons, mais qui poursuit coûte que coûte ses enquêtes. Une femme forte et déterminer, comme je les aime.

Dès les premières pas, j'ai été en immersion totale dans cette intrigue. Je crois que c'est bien la première fois que je me suis prise autant au jeu. J'ai continué cette lecture en apnée, je voulais absolument savoir où l'auteur voulait m'emmener.
J'ai senti la tension, pression montée, ma gorge s'est serré, j'avais du mal à reprendre ma respiration. J'avais tellement l'impression d'être auprès des personnages que j'avais peur que l'on me découvre et que l'on me descende comme un chien, c'est une drôle d'impression de faire partie autant de l'histoire. C'est pour vous dire que l'écriture de Pierre est absolument envoûtante, criante de vérité, prenante..
On pourrait même croire que c'est une histoire vraie que l'auteur nous narre et qu'il a simplement changé les noms des protagonistes.

"Larmes de fond" fait parti de ces romans qui se vivent, se respirent....

Une enquête menée de main de maître et tambour battant par Léane et son équipe.
Il y a aucun temps mort, préparez-vous pour cette lecture, car vous n'en ressortirez pas indemne, je vous le dis.
Les personnages sont d'un réalisme impressionnant. J'ai été bluffé par l'écriture de l'auteur, par les descriptions, par l'intrigue, enfin de compte, j'ai été subjugué par cette lecture.

Un véritable roman policier où tous les ingrédients indispensables sont présents avec en plus des personnages en 3 dimensions qui donnent encore plus de vie à ce roman.

Vous l'avez compris, c'est un véritable coup de coeur pour moi.

À découvrir absolument. Et surtout ne passez pas à côté des autres romans de Pierre Pouchairet.

La 4ème de couverture + bio de l'auteur

Jean de Frécourt, homme d'affaires et ancien haut-fonctionnaire, est agressé par une bande d'hommes cagoulés dans son appartement des quais de l'Odet, à Quimper. Malmené, insulté et terrorisé, il est emmené de force dans le coffre d'une voiture pour une destination inconnue. On le jette dans un abri creusé dans la terre, sur une île des Glénan. Léanne dirige l'antenne finistérienne de la PJ de Rennes. Chargée par sa direction d'une mission confidentielle, elle surveille à la fois un jeune geek et un certain Frécourt, impliqué dans deux sombres affaires politiques et de corruption, mais plus récemment dans des trafics d'armes et de drogue. Alors qu'elle décortique les zonzons, elle comprend qu'il a été enlevé mais que la famille n'a pas fait appel à la police pour payer la rançon....

Pierre Pouchairet est le lauréat du prix du Quai des orfèvres 2017 avec Mortels trafics (Fayard). Cet ancien commandant de police, spécialiste de la lutte contre le crime organisé, a été en poste en Turquie, en Afghanistan et en Cisjordanie. Il a publié plusieurs polars chez Jigal, dont La Filière afghane, Une terre pas si sainte, La Prophétie de Langley, couronné par le prix polar Michel-Lebrun. Son dernier roman, Tuez-les tous...mais pas ici,

Commenter  J’apprécie          20
Depuis que j'ai découvert Pierre POUCHAIRET avec "La prophétie de Langley" je me suis devenu fan de cet auteur. Ce nouveau polar est à la hauteur des précédents. L'intrigue est finement ciselée. Tout débute par l'enlèvement d'un extrémiste, qui se livre parallèlement à un trafic de drogue. Johanna enquête sur cet enlèvement en région bretonne. Mais très rapidement, Johanna va devoir collaborer avec sa soeur Léanne, suite à une série de meurtre notamment à Nice. Au niveau enquête, elle est brillamment menée et on sent la patte pratique de Pierre POUCHAIRET, sur les techniques d'investigations. le rythme du roman est extrêmement haletant et on ne s'ennuie pas une seconde. Les deux soeurs sont remarquablement bien faites. Elles sont à la fois extrêmement fortes, mais également avec des failles qui les rendent profondément humaines et fragiles. Personnages récurrents de POUCHAIRET, cet opus peut se lire indépendamment des autres. Les thématiques sont variées et bien abordées que ce soit la reconstruction suite à des événements violents, l'extrémisme sous toutes ses formes ou encore le travail de deuil. le final est intelligemment amené et jusqu'à la dernière ligne on reste en apnée. C'est du grand POUCHAIRET.
Commenter  J’apprécie          60
Je me suis décidé à lire ce livre après avoir découvert que L'auteur avait été commandant dans la police... Un autre Norek ?
* le roman commence in medias res, donc j'ai été dès le début accroché par l'histoire.
* le vocabulaire employé contribue à accrocher encore plus : le raisiné, le tonton, le zonzon, se faire dessouder, un larfeuille, la fouille (la poche), un baveux, le ballon (prison), les bracelets, les bics, être rangé des voitures.. (la liste n'est pas exhaustive !)
* j'ai apprécié l'humour: "après une longue discussion avec son frigo... des produits presque frais, la date de péremption n'était dépassé que de six jours"
Yvonnick Oger n'a pas bougé une nageoire.""
* L'histoire n'est pas d'une très grande originalité, mais se suit bien.
Commenter  J’apprécie          80
Un réel plaisir de retrouver Léanne qui vient d'être mutée à la PJ de Rennes.

On va suivre cette enquête qui concerne des délinquants d'extrême droite, et hauts placés, ou anciens hauts placés. Mouillés jusqu'au cou dans le trafic de drogues et d'armes.

Alors évidemment, tout est totalement crédible, puisque l'auteur est un ancien policier. On se demande même ce qu'il vole à la réalité pour son histoire...

C'est prenant, on a du mal à lâcher ce bouquin ! Surtout que Léanne retrouve en cours de route Johana sa soeur qui a pris sa place à la PJ de Nice, et elles vont mener l'enquête ensemble. de Brest à Concarneau, en passant par Nice et Chateauroux...

Alors même si je lis tous les Pouchairet dans le désordre, cela ne dérange pas tellement son écriture est géniale ! Vous aimez les polars ? Norek ? Vous allez adorer cet auteur !
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
Une bouffée de haine l'envahit. Lui, un vrai patriote, le voilà obligé de quitter son pays. Bouté par tous ces gauchos bobos, qui chient du quinoa et pissent du thé vert. Ces imbéciles vont se faire bouffer, enculer par tous les bics à qui ils ont ouvert en grand les portes de la France. Il les hait tous !
Commenter  J’apprécie          21
- Les politiques sont aveuglés par ce qu’ils croient être le pouvoir, or ils n’en ont aucun. Ils ne sont que des marionnettes.
Commenter  J’apprécie          20
-...Tu parlais des mosquées ?
- Oui, ça va marquer les esprits. Ça peut être le point de départ d'un vrai soulèvement des banlieues, un truc que l'Intérieur sera obligé de réprimer. Il y aura des bavures et ça mettra le feu aux poudres.
Commenter  J’apprécie          00
Depuis qu'il s'acoquine avec l'extrême droite, le gentil geek, un peu baba cool, a disparu. La cupidité est un lien pire que l'esclavage et c'est bien pour cette raison qu'il se retrouve encore une fois sur le port de Brest.
Commenter  J’apprécie          00
Elle pense qu'ils veulent la provoquer, si encore c'était ça, mais non, elle e en face d'elle deux cons, une race qui est loin d'être en voie d'extinction.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Pierre Pouchairet (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pierre Pouchairet
Dans cet épisode, c'est Annaïk, libraire au rayon polar de Dialogues, qui nous partage ses coups de coeur de la rentrée.
Bibliographie : - le Tableau du peintre juif, de Benoît Séverac (éd. Manufacture de livres) https://www.librairiedialogues.fr/livre/20654028-le-tableau-du-peintre-juif-benoit-severac-manufacture-de-livres
- L'Or vert du Sangha, de Pierre Pouchairet (éd. Filatures) https://www.librairiedialogues.fr/livre/20911097-l-or-vert-du-sangha-pierre-pouchairet-filatures
- cupidité, de Deon Meyer (éd. Gallimard) https://www.librairiedialogues.fr/livre/21310372-cupidite-deon-meyer-gallimard
- Les Sentiers obscurs de Karachi, d'Olivier Truc (éd. Métailié) https://www.librairiedialogues.fr/livre/21362642-les-sentiers-obscurs-de-karachi-truc-anne-marie-metailie
- Obscuritas , de David Lagercrantz (éd. HarperCollins) https://www.librairiedialogues.fr/livre/21401049-obscuritas-le-nouveau-polar-nordique-de-david--david-lagercrantz-harpercollins
+ Lire la suite
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus


Lecteurs (113) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2783 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

{* *}