AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782075085793
432 pages
Éditeur : Gallimard (01/06/2017)
4.12/5   3076 notes
Résumé :
Le jeune Will, à la recherche de son père disparu depuis de longues années, est persuadé d’avoir tué un homme. Dans sa fuite, il franchit une brèche presque invisible qui lui permet de passer dans un monde parallèle.
Là, à Cittàgazze, la ville au-delà de l’Aurore, il rencontre Lyra, l’héroïne des "Royaumes du Nord". Elle aussi cherche à rejoindre son père, elle aussi est investie d’une mission dont elle ne connaît pas encore toute l’importance. Ensemble, les... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (153) Voir plus Ajouter une critique
4,12

sur 3076 notes

PhilippeCastellain
  10 janvier 2017
Il y a un truc que je n'ai jamais compris dans la saga des Royaumes du Nord. On commence par un très bon premier tome avec des idées intéressantes, un univers original, un monde qui ne demande qu'à se développer. Et puis après pendant deux tomes cela devient... N'importe quoi.

Toujours une foule d'idées mais balancées en vrac, s'entassant sans soucis de cohérence ou d'homogénéité. Au lieu de développer l'univers du premier tome il en rajoute toute une collection. Il en commence un, le laisse en plan, passe au suivant. De ce fait, beaucoup d'éléments introduits restent bancales. On passe un temps fou avec les Mulefas, qui sont bien braves mais ne servent quasi à rien dans l'histoire. En revanche les Gallivespiens y jouent un rôle important, mais on n'aura pas le plus petit aperçu de leur monde.

Le couteau qui permet de couper des fenêtres entre les mondes m'a paru un élément narratif trop gros et trop facile. Le monde des morts a l'air d'être là uniquement pour montrer que, d'après lui, s'il y a une vie après la mort elle n'est pas cool, et en cela sonne comme une très pâle copie de la magnifique nouvelle de Supervielle ‘Les Boiteux du ciel'.

Les retournements de Lord Asriel et de Mrs Coulter sont presque aussi subtiles que dans le catch. Tiens il est gentil, les méchants veulent le tuer. Tiens il est méchant. Tiens il est gentil. Tiens il y a deux chapitres elle était tellement méchante qu'elle pouvait contrôler les ombres, et maintenant elle se sacrifie pour tuer le grand méchant...

La détestation de Philip Pullman pour le religieux au sens très large l'amène également à de bizarres contradictions, qui encore une fois auraient pu être à peu près évitées s'il s'était cantonné à son univers de départ. Pour plusieurs de ses peuples il est amené à reprendre le concept d'athéisme primitif, totalement abandonné depuis Durkheim. Surtout, il s'embrouille complètement les pinceaux entre rationalisme et merveilleux. Il explique les caractéristiques des Mulefas via l'évolution ; mais par quel résultat improbable cette même évolution aurait conduit les humains à avoir un daemon et une mort qui les suit partout, il n'essaye même pas de l'expliquer.

Il semble perpétuellement hésiter entre matérialisme et fantastique avec ou sans symbolisme, ce qui l'emmène à des mélanges improbables ; mais il n'a pas non plus l'air de trop savoir s'il vise un public adolescent ou adulte. Dans le premier tome il arrivait à maintenir un équilibre global ; dans les suivants ça penche tantôt d'un côté tantôt de l'autre.

Philip Pullman peut dire ce qu'il voudra sur C. S. Lewis, l'univers de Narnia reste largement mieux construit que le sien, et la saga nettement mieux écrite. Reste, bien entendu, le clivage idéologique entre les deux oeuvres. Mais là, c'est à chacun de se faire son idée...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          285
florencem
  18 septembre 2013
J'ai eu beaucoup plus de mal à entrer dans ce second tome. Il faut dire que la transition entre la fin des Royaumes du Nord et La Tour des Anges est assez abrupte. Pour ma part, je m'attendais à revoir aussitôt Lyra et continuer à découvrir ce qui lui était arrivée, mais au lieu de cela nous découvrons un nouveau personnage qui se trouve dans ce qu'on pourrait appeler « notre monde ». du coup, on perd de la magie du premier tome et je me suis demandée si je n'avais pas sous les yeux une tout autre histoire. Cela ne dure pas longtemps, c'est certain, mais je n'ai pas vraiment apprécié ce début de roman.
L'arrivée de Lyra au bout de quelques chapitres mais aussi la présence de Lee Scoresby et Serafina Pekkala donne tout de suite une toute autre dynamique à l'histoire. On retrouve peu à peu ce qui fait le charme des Royaumes du Nord, et personnellement, j'étais ravie de les retrouver. J'ai d'ailleurs été fort surprise de les découvrir sans Lyra, car dans le premier tome (si mes souvenirs sont bons), rien ne se passe sans la présence de l'enfant. Et c'était une très bonne chose car il faut dire que les adultes rendent la première partie du roman beaucoup plus palpitante. Les passages avec Will et Lyra contrastent assez au tout début, car ils sont plus dans une phase de découverte comme dans les premières pages d'un roman. Ils sont importants pour l'évolution de la relation entre les deux jeunes héros mais j'avoue m'être un peu ennuyée à certains moments. Fort heureusement, la suite est beaucoup plus aventureuse avec de nouveaux mystères, des rencontres, le danger qui se rapproche et des réponses à beaucoup de mes questions.
Lyra, bien moins présente, est beaucoup plus agréable à voir évoluer. Je l'avais trouvé très arrogante dans le premier tome, et j'avoue qu'elle a changé. Elle est plus mature, plus réfléchie. Elle commet des erreurs, mais contrairement au premier tome, je trouve qu'elle décide très rapidement de se repentir. Elle appréhende ses erreurs, les comprends et fait tout pour les corriger. Elle est toujours aussi impulsive et parfois très changeante, mais j'ai plaisir à la voir évoluer. Peut-être est-ce aussi le fait qu'elle n'est pas réellement le héros de ce roman. Pour moi, ce rôle incombe à Will qui m'a bluffée par sa maturité et ses actions tout au long du roman. J'ai beaucoup aimé ce personnage si adulte malgré sa jeunesse. Il est très fragile du fait qu'il ait du grandir trop vite mais en même temps, il rappelle le courage de Lyra et la force qu'elle dégage elle aussi. Les deux forment une très bonne combinaison, surtout que Will a une très bonne influence sur elle. du coup, la dynamique de ce duo est fort plaisante et donne une autre allure à l'histoire. Ce n'est plus seulement l'histoire de Lyra. Il y a d'autres enjeux tout aussi importants. Et puis, La Tour des Anges est plus sombre aussi. La perte de certains personnages est douloureuse, et les actions d'autres sont révoltantes au possible. Ce n'est plus seulement l'aventure d'une petite fille, nous sommes dans une épopée dangereuse qui meurtrit profondément ses protagonistes. Un monde plus adulte où l'innocence et les jeux n'ont plus leur place.
Du coup, dans l'ensemble, j'ai bien aimé ce second tome malgré la faiblesse du début. La saga ne sera définitivement pas un coup de coeur ou un roman que j'aurais envie de relire, et la lecture du troisième tome ne changera probablement pas mon avis, mais la complexité de l'oeuvre jusqu'à présent et les sujets traités en font un très bon roman d'aventures. Je trouve d'ailleurs que l'idée globale du combat contre l'Eglise et ce qu'elle représente toujours aussi audacieuse. Elle est très bien menée encore une fois, et il est facile de haïr le Magisterium et ses actes, car ils sont concrets. L'Autorité, par contre, reste encore un concept assez vague pour moi. J'ai mon idée d'un Dieu omniscient en quelque sorte, mais je ne vois pas comment le combat qui se profile peut avoir lieu. Pour moi, c'est une « idée ». du coup, je suis très intriguée par la suite des événements. Je me pose de nombreuses questions sur ce tome trois, car en fin de compte, il y a toujours cette grande part de mystère qui plane autour de l'histoire. C'est palpitant de ne pas tout appréhender. Mais je pense que je ferais une pause car j'ai peur que la lecture des trois tomes à la suite ne me fasse pas apprécier à sa juste valeur la fin de la trilogie (ce qui serait fort dommage).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          232
anlixelle
  10 juin 2018
L'aventure d'A la croisée des mondes avec ce tome 2 continue, même si mon âge est un multiple de l'âge "recommandé" pour découvrir cette saga. Mon plaisir fut pourtant décuplé par rapport au premier tome.
Dans ce deuxième opus, des créatures sans âme se nourrissant de l'attention des adultes ont surgi de je ne sais où. Les soi-disant Erudits, garants de la sécurité ont mélangé passion, pouvoir et savoir, n'étant ainsi plus capables de s'opposer à "L'autorité religieuse SUPRÊME".
Tout va mal puisque "l'enveloppe de l'univers s'est déchirée" et avec elle nos certitudes littéraires de lecteur. Car cette trilogie de jeunesse qui a fait date dans l'univers de la littérature jeunesse (et j'ai compris pourquoi) est une fiction passionnante, envoutante, magique au style plus que soigné.
Où se situent le Bien et le Mal quand l'Eglise cherche à supprimer les pulsions naturelles humaines par de vils agissements portant sur l'esprit des Hommes, en l'occurrence leur daemon ?
Cette histoire palpitante emplie de rebondissements et de suspense nous dit ce qu'on peut faire de la pensée de chacun(e) sous couvert d'un grand mystère qui, à mon avis, me portera jusqu'aux dernières pages. Selon le monde dans lequel le récit se déroule, un symbole est dessiné en haut de page pour qu'on s'y retrouve aisément. C'est malin.
Les principaux personnages s'y glissent de l'un à l'autre à la quête de la clef de leurs problèmes. Sur leur route, avec eux, on croise des spectres, des sorcières, des anges, des soldats, un chaman, des daemons... mais cette histoire ne ressemble à aucune autre. Oubliez tout ce que vous avez lu jusque-là et laissez-vous porter par ce récit époustouflant. Simplement.
Ah ces anglais, qu'est-ce qu'ils écrivent joliment pour la jeunesse (et les adultes restés jeunes).
Et ma fille (devenue adulte) qui ne cesse de me répéter :
- Tu vois que je lisais des choses intelligentes et bien écrites, quand j'étais petite. Mais encore fallait-il que tu le lises pour le VOIR.
Si j'avais su, j'aurais tenu ma langue.

Lien : http://justelire.fr/la-tour-..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
Zazaboum
  21 mars 2020
Plus petit volume de la trilogie. Je me demandais en commençant ce volume de quelle façon Philipp Pullman allait se sortir de la complexité des multiples mondes apparus avec l'ouverture du Nord ! Eh bien, chapeau ! Exercice réussi, les mondes sont facilement imaginables sans que les descriptions traînent en longueur, les autochtones sont clairement identifiables, les fenêtres ouvertes d'un monde à l'autre sont très réelles. Un petit côté prestidigitateur !
Un nouveau personnage, principal, est apparu. Will jeune ado à la recherche de son père, explorateur disparu depuis quelques années. Il va croiser la route de Lyra et elle va se joindre à lui pour l'aider et rejoindre ensuite Lord Asriel qui est l'origine des perturbations. Dit comme ça c'est simple et bateau mais ça ne l'est pas du tout ; difficile d'en dire plus sans dévoiler quoique ce soit.
L'équipe initiale qui s'était formée autour de Lyra a été dispersée, voire décimée lors de la dernière bataille du premier volume. Plusieurs mondes contigus ne simplifient les retrouvailles pour tout dire ! Donc peu de personnages apparaissent ici.
L'histoire est plus science-fiction mais le fantastique en reste la trame avec l'apparition de nouveaux « êtres ». Il est question de la « Poussière » qui effraye l'Autorité, c'est-à-dire de physique, particules, matières, etc... L'environnement et sa dégradation a aussi une grande importance : fonte des glaces et inondations, élévation des températures mais aussi de la religion qui est représentée par l'Autorité qui ne veut pas perdre son pouvoir et bride le savoir libérateur.
J'ai entamé le 3ème tome dans la foulée car c'était impossible de rester sur une question : « Mais qu'est-ce qu'il se passe ? » et hop Fin du volume
CHALLENGE MULTI-DEFIS 2020
CHALLENGE MAUVAIS GENRE 2020
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
Ellane92
  03 décembre 2013
A la différence du premier tome d'A la croisée des mondes, La tour des anges met en scène un nouveau héros, Will, qui, accompagné de la fidèle mais souvent maladroite Lyra, devra sauver sa vie, et contribuer à sauver le monde. Dans ce second volume, Pullman pose, je suppose, les prémices du tome suivant : une guerre universelle, mettant en jeu l'ensemble des mondes, va bientôt commencer, et nos deux jeunes héros auront un rôle important à y jouer. Mais ils ne seront pas seuls à combattre : on retrouve ici des personnages, amis ou ennemis (dont l'effrayante Madame Coulter, un personnage vraiment intéressant !) déjà rencontrés dans Les royaumes du Nord, et en découvrirons de nouveaux. de nouvelles informations sont également fournies sur cette substance qu'on appelle la « poussière » et qui semble participer de l'enjeu de cette guerre : elle serait en lien avec la part humaine et la part divine, l'âme et le corps, Dieu et le péché originel (!).
En dehors de ces explications un peu alambiquées ésotéro-mystico-religieuses, Pullman nous fournit un second tome intéressant, plein d'actions et d'aventures, qui ne manque ni de bons sentiments, ni de cruautés, avec des personnages qui s'affinent et évoluent au fur et à mesure de leur quête. de quoi donner envie de se lancer dans le troisième tome !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          236


critiques presse (1)
LaFabriqueaBulles   14 décembre 2018
J’ai entammé la lecture de ce nouvel opus avec scepticisme, ayant d’emblée jugé défavorablement le dessin, très différent de celui d’Oubrerie. Mais j’ai été agréablement surprise. L’ensemble fonctionne. Et même très bien.
Lire la critique sur le site : LaFabriqueaBulles
Citations et extraits (66) Voir plus Ajouter une citation
JustaftereadingJustaftereading   11 juin 2021
L'aléthiomètre est comme une personne, en quelque sorte. Je sais quand il va se fâcher, ou quand il ne veut pas me dire certaines choses. Je le sens.
Commenter  J’apprécie          10
JustaftereadingJustaftereading   11 juin 2021
À vrai dire, dès qu'il était question de Will, elle possédait une sorte de sens supplémentaire, comme si l'image de ce garçon lui apparaissait plus nettement que celles de toutes les personnes qu'elle avait connues jusqu'alors. Tout ce qui le concernait était parfaitement limpide et intime.
Commenter  J’apprécie          00
JustaftereadingJustaftereading   11 juin 2021
Jamais je n'ai connu une enfant comme elle. Si j'avais une fille, j'aimerais qu'elle soit seulement à moitié aussi forte, aussi généreuse et aussi courageuse.
Commenter  J’apprécie          00
JustaftereadingJustaftereading   11 juin 2021
Assurément, il se passe quelque chose mais, ici-bas, nous ignorons de quoi il s'agit. Peut-être une guerre est-elle sur le point d'éclater.
Commenter  J’apprécie          00
JustaftereadingJustaftereading   11 juin 2021
Quand une sorcière vous offre son amour, vous avez intérêt à l'accepter. Sinon, c'est votre faute s'il vous arrive des malheurs ensuite.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Philip Pullman (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Philip Pullman
Cette semaine, la librairie Point Virgule se penche sur un sujet qui ne manque pas de chien : la place laissée aux animaux dans les littératures de l'imaginaire.
- Masques et Monstres, R. Oncedor, 23€ - La légende du noble chat Piste Fouet, Tad Williams, Mnemos, 21€ - La communauté des esprits, tome 2 de la Trilogie de la Poussière, Philip Pullman, Gallimard Jeunesse, 22€
Musique du générique d'intro par Timo Vollbrecht.
autres livres classés : fantastiqueVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

A la croisée des mondes 1 : Le Royaume du nord, de Phil Pulman

Comment se nomme le héros de l’histoire ?

Iorek BYRNISON
Lyra BELACKA
Marissa COULTER

7 questions
128 lecteurs ont répondu
Thème : À la Croisée des Mondes, tome 1 : Les Royaumes du Nord de Philip PullmanCréer un quiz sur ce livre

.. ..