AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Teresa Radice (Autre)Stefano Turconi (Autre)
EAN : 9782344048887
208 pages
Glénat (26/01/2022)
3.98/5   22 notes
Résumé :
Trois hommes, un Russe, un Allemand et un Italien s'échappent d'une prison à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Ils ne se connaissent pas, ne se comprennent pas et n’ont d’ailleurs rien en commun. Pourtant, pendant ce voyage sous pression, ils seront obligés de collaborer et de révéler leurs secrets… Face à l’urgence et aux dangers de la traque, le lien qui les unit les transformera et marquera leurs existences.
Dans ce nouvel ouvrage entièrement réalisé à... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
asnico
  06 juin 2022
Hiver 1943 en Russie. 3 soldats déserteurs qui vont faire un bout de chemin ensemble: un Allemand (Fuchs), un Russe (Vanja) et un Italien (Attilio). Je lis peu de littérature sur la guerre mais cette BD m'a attirée car elle abordait un sujet moins répandu: des déserteurs dont les nations s'affrontent...
Je n'ai pas accroché, notamment à cause des trop longs monologues intérieurs de l'Italien, narrateur de l'histoire. Il y a de plus des bulles entières en allemand et en russe, je comprends cette nécessité au vu de l'intrigue mais ça peut être un peu difficile à lire; j'ai fait des études germaniques donc je n'ai pas eu de souci avec l'allemand mais je ne connais pas du tout le russe.
Le lecteur assite à quelques flashbacks dans l'enfance du narrateur, il n'y a pour le coup aucun dialogue et j'ai eu du mal à saisir pleinement les relations entre le père et son fils, desespéré face à la situation du moment ; le froid, la peur, la fatigue, et surtout la trouille de se faire choper pour se faire descendre… J'ai compris le choix de l'auteur de faire une fin différente de la réalité (car l'histoire est inspirée d'un vrai soldat italien).
J'ai en revanche trouvé les dessins beaux, avec des couleurs apaisantes, sans doute par contraste avec la noirceur de la guerre et la dénonciation qu'en fait l'auteure.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
lagazettebd
  07 avril 2022
Le dessin à l'aquarelle est doux, raffiné, élégant et coloré. La qualité du graphisme m'avait poussé à acheter cet album.
Un trio multiculturel composé d'un russe embarqué malgré lui, d'un allemand et d'un italien se fait la belle d'un camp d'internement russe planté sur les iles inhospitalières Solovetskij à la fin de la seconde guerre mondiale. Alors que tout les oppose et qu'ils ne se comprennent pas, les dangers traversés vont progressivement créer un lien d'humanité et de solidarité à défaut d'amitié. Nous les suivons dans l'immensité des steppes enneigées, dans une longue pérégrination ponctuée de rencontres vers un sud fantasmé.
Si nos fugitifs ne se comprennent pas...que dire du lecteur !
Alors que l'italien est traduit en français, les propos de l'allemand et du russe restent dans leur langue respective. Difficile d'appréhender la dynamique d'un groupe que l'on imagine en construction sans en comprendre les interactions.
Je termine donc ma lecture en pamoison devant le graphisme sans m'attarder sur l'histoire : c'est certainement volontaire de la part des auteurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
croix59
  07 février 2022
3 hommes se sont enfuis d'un camp de prisonniers en Russie durant la seconde guerre mondiale : un allemand, un italien et un...russe, qui est prisonnier des deux premiers. C'est l'italien qui nous raconte cette histoire, un peu folle, d'une fuite vers le sud, parfois un peu difficile à suivre parce que ni l'allemand ni le russe ne sont traduits. L'allemand est un soldat convaincu qui veut retrouver sa famille, pour le russe, il semblerait que ce soit une jeune femme et l'italien? Contrebandier, abandonné par sa fiancée, devenu soldat par défaut. Bavard, il essaie de faire le lien entre l'allemand mutique, surnommé le renard, et le russe, pris en otage presque consentant. Ils vont être chassés et aidés par des personnes qui parfois en subiront les conséquences, Tsigane dans la tête, sans patrie, sans avenir, sans attaches et finalement qui saura trouver sa place dans ses pérégrinations. Ode à l'amitié? Pas toujours. A la solidarité? Oui sans doute.
Une jolie histoire. le bémol, il aurait été souhaitable de traduire les dialogues en allemands ou en russe. D'autant que l'italien les comprenait...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
AnaMBBP
  03 mars 2022
Un roman graphique magnifique, une réflexion sur le conflit armé, le sens et la valeur de la vie ,
A ne pas manquer !
Les dessins sont magnifiques, et l'écriture emplit de poésie.
Trois soldats: un russe, un allemand et un italien se retrouvent sur un même chemin , un chemin de fuite dans un monde qu'ils ne reconnaissent plus, en Mars 1943.
Ils ne parlent pas la même langue mais un langage s'établît entre eux. le personnage principale relate son histoire, son avancée à travers les paysages russes d'hiver.
Je recommande vivement !
Commenter  J’apprécie          30
CharleneMouzi
  24 avril 2022
Un récit dense... Très dense. Il happe. Il emporte. Il surprend.
Un récit qui fait réflexion, qui ouvre et ferme de nombreuses portes. Une médiation sur les valeurs humaines: ce qui nous lie et ce qui nous divise.
Un travail minutieux, un récit colossal et des dessins envoûtants.
Un coup de coeur qui ne peut laisser indifférent.
Commenter  J’apprécie          30


critiques presse (3)
Auracan   03 mai 2022
Après Le Port des marins perdus, Les Filles des marins perdus et Amour minuscule, le duo Radice/Turconi nous étonne encore avec un roman graphique des plus touchants.
Lire la critique sur le site : Auracan
LigneClaire   30 avril 2022
Stefano Turconi et Teresa Radice ont fait preuve d’un grand talent, graphique certes mais aussi littéraire, pour un récit parfaitement documenté, au réalisme incontournable. Un ouvrage à lire et relire.
Lire la critique sur le site : LigneClaire
Sceneario   11 janvier 2022
Une histoire à la fois belle et désarmante qui conforte haut la main le talent conjugué de deux auteurs qui savent nous faire frémir.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Blandine54Blandine54   26 mai 2022
Depuis quand je n'avais plus ri ? D'un seul coup, les digues d'un monde oublié s'écroulent.
C'est irrisistible et libératoire.
Et tout ça grâce à un homme debout et invisible au centre de la pièce.
Une absurdité qui défie toute logique. Comme nous trois.
ça et là, tout au long de nos péripéties bohémiennes. J'ai craint que nous fussions sans défence, je l'avoue. Oh que non, nous ne le sommes pas.
La preuve, c'est que nous ne nous sommes pas laissé abattre au point de ne plus savoir rire.
Rire rééquilibre les disgrâces. Rire empêche l'adversité de te faire perdre la tête.
Ce qui ne signifie pas nier la souffrance, mais lui interdire de démolire ce qui est amusant.
C'est une défence, un bouclier, une ressource des êtres humains.
L'hilarité contagieuse a plus d'effets sur le gel que la chaleur d'une lampe à huile.
Et c'est seulement maintenant, peut-être pour la première fois, que nous sommes ici vraiment ensemble.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
asnicoasnico   03 juin 2022
Et je sais que la faim et la rage, quand on est seul, mènent au désespoir. Partagées, en revanche, c'est un carburant qui incendie le monde. (p 40)
Commenter  J’apprécie          60
Blandine54Blandine54   26 mai 2022
Et je sais que la faim et la rage, quand on est seul, mènent au désespoir. Partagées, en revanche, c'est un carburant qui incendie le monde.
Commenter  J’apprécie          40
Blandine54Blandine54   24 mai 2022
Il croit aux récompenses, aux punitions. Au respect. Pour moi, le respect cache un vide où devrait se trouver l'affection.
Commenter  J’apprécie          30

Lire un extrait
Videos de Teresa Radice (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Teresa Radice
En attendant de fêter dignement la Saint Valentin avec la (ou les ?) personne chère à votre cœur, la librairie Point Virgule vous propose une sélection de BD et d'albums autour du thème de l'amour.
- A Sign of Affection, Suu Morishita, 4 tomes de parus, éditions Akata, 6,99€ - Malgré tout, Jordi Lafebre, Dargaud, 22,50€ - Choco-Boys, en hommage à Lucky Luke de Morris, Ralf König, Dargaud, 16€ - Le Port des Marins Perdus, Teresa Radice & Stefano Turconi, Glénat, collection Treize étrange, 22€ - Le mariage de Renard, Bellagamba & Chiaki Miyamoto, Gallimard jeunesse, 13,90€
autres livres classés : ÉvasionsVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2593 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre