AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782707346872
128 pages
Éditeur : Editions de Minuit (04/03/2021)
3.34/5   140 notes
Résumé :
On retrouve le corps de Tippi, la femme de monsieur Meyer, parmi les débris de sa voiture au fond d'un ravin. L'inspecteur Costa enquête sur ce drame : accident ou piste criminelle ? Monsieur Meyer se plie aux interrogatoires de l'inspecteur, ce qui n'est pas de tout repos, d'autant qu'il n'est pas dupe.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (45) Voir plus Ajouter une critique
3,34

sur 140 notes

Bookycooky
  09 mars 2019
Dans le dernier roman d'Yves Ravey, dont je suis devenue fan, il est question d'un type ( il s'appelle Salvatore....hummm...connotation très sicilienne, ça vous dit quelque chose ? ), dont la femme gise au fond d'un ravin sous la ferraille. Seule, elle fonçait à cinq heure du matin au volant de son bolide, elle a loupé le virage ?
Ravey écrit des faux polars littéraires où l'on devine facilement dès le début le coupable, qui se comporte toujours comme si de rien n'était, et a l'air de s'en ficher royalement de ce qui en faite devrait le toucher profondément ou presque. Ici pourtant ce Salvatore paraît-il, aimait Tippi, la dame au fond du ravin, et paraît-il toujours, ne tire aucun bénéfice de sa mort......peut-être que Ravey cette fois ci nous joue-t-il un autre jeu ?
Dans l'histoire il y a aussi,
le beau-père, qui vit avec le couple et chez qui travaille Salvatore,
un amant, agent d'assurance, celui qui a établie l'assurance-vie de Tippi,
un commissaire qui essaie de sortir de ce labyrinthe,
et une voisine curieuse et trop bavarde.
J'adore les bouquins de Ravey. L'histoire chez lui en tant que telle importe peu.
J'adore ses personnages, impassibles, indifférents, sans scrupules, soutenus par un style d'écriture simple, sans fioriture, sans psychologie, à la limite du minimalisme.
J'adore son humour pince sans rire, ses inlassables réinterprétations et changements de perspectives sur l'Incident, l'intrigue pivot du livre, qui viennent se renforcer ou se contredire, nous faussant continuellement les pistes, pour finalement en arriver à une fin toute simple.
Du nanan pour curieux et curieuses de faux polars insolites.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10014
Cannetille
  09 mai 2019
L'épouse du narrateur est retrouvée morte dans sa voiture accidentée. L'inspecteur en charge de l'enquête s'obstine à interroger encore et encore le voisinage, et surtout l'époux. Accident ou pas accident ?

Voici un récit précis comme un scalpel, qui, sans lui laisser le temps de respirer, entraîne son lecteur dans un jeu de dupes serré et captivant. Ne vous fiez pas à la banalité de l'histoire : vous avez entre les mains une petite pièce d'orfèvrerie, dont toute l'originalité tient en l'habileté minutieuse de sa construction et en son écriture maigre et épurée, qui parvient à restituer la stricte essence de son intrigue et de ses personnages en un minimum de pages.

Ce très court polar se lit dans un sourire de connivence, pour le plaisir d'une écriture qui s'amuse à faire un tout à partir de presque rien.
Lien : https://leslecturesdecanneti..
Commenter  J’apprécie          583
gavarneur
  22 juin 2019
Hitchkock ou pas ? On est en plein film policier Hollywoodien, en tout cas, avec une héroïne nommée Tippi, comme Tippi Hedren, dans le second rôle une voisine nommée Lamarr comme Hedy Lamarr, et les décors qui vont avec. L'intrigue m'a rappelé – de loin, et à rebours - Soupçons, du cher Alfred, même si ce n'est pas le film où son humour est le plus évident.
Accident ou piste criminelle ? Et qui, au juste, n'est pas dupe : l'inspecteur, ou le narrateur autour de qui il rôde ? Ce sont les questions, une directe et une métapolicière, qu'Yves Ravey pose à son lecteur à chaque page. Mais au fond, ce qui compte c'est la façon, pointilliste, dont l'image apparaîtra petit à petit, complète juste à la fin. Tout est légèrement décalé, il n'y a pas une phrase éclatante qui ferait une belle citation pour Babelio, on avance dans un léger brouillard et en zigzags. Yves Ravey s'amuse bien et nous amuse bien, ça passe vite et avec plaisir, un roman idéal pour un début d'insomnie : la tension monte tout doucement, et on a plaisir à la voir se relâcher, et ce n'est pas trop long. le narrateur est vraiment un drôle de personnage, il est difficile de l'aimer vraiment, mais on s'attache à lui et c'est sans doute ce qui fait tout le flou charmant de cette habile narration.
Ce n'est peut-être pas le Ravey que j'ai préféré, mais c'est quand même tout-à-fait recommandable, et j'ai apprécié que l'atmosphère soit montrée avec assez d'humour distant pour ne jamais s'alourdir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          415
Litteraflure
  24 avril 2019
Comme ce livre est une suite d'interrogatoires… C'est parti ! MON REGRET : mais dites-moi, Mlle Littéraflure, vous aviez pourtant une vague idée de ce que vous achetiez, non ? MOI : plus ou moins, une enquête policière à la Columbo, m'a dit le libraire. Je n'étais pas dupe mais comme souvent, je me suis laissée convaincre par son enthousiasme. MON REGRET : vous semblez perplexe ? MOI : ce n'est pas un Columbo. Nous ne sommes pas témoins de la scène du crime dès le début – pas telle qu'elle est conçue dans la série avec Peter Falk, en tous cas. Ce n'est pas l'inspecteur que l'on suit dans ses investigations. On ne se divertit pas à le voir se rapprocher ou s'éloigner de la vérité, et du coupable, puisqu'on ne le connaît pas. MON REGRET : avez-vous éprouvé du plaisir à la lecture de ce livre, Mlle Littéraflure ? MOI : subrepticement, vers le milieu du livre, quand j'ai commencé à douter de l'identité de l'assassin, alors que je l'avais en fait devinée dès les premières pages. du coup, tout est retombé comme un soufflet. Jusqu'au bout, j'ai attendu un retournement de situation si puissant qu'il justifierait le manque d'aspérités du récit. MON REGRET : n'avez-vous pas un problème avec les Éditions de Minuit ? MOI : je l'ai cru. Jean-Philippe Toussaint me laisse perplexe, le dernier Éric Chevillard m'a horripilée, mais je ne déteste pas Tanguy Viel, Laurent Mauvignier ou Vincent Almendros… Alors je ne peux pas faire de généralités. MON REGRET : vous ne semblez pas emballée, vous pouvez nous dire pourquoi ? MOI : j'ai eu l'impression de lire le synopsis d'un épisode de l'Inspecteur Derrick ou de Miss Marple. Pas d'une grande modernité. MON REGRET : le théâtre des évènements s'y prêtaient pourtant, la Californie… MOI : c'eut été la banlieue de Beauvais, ça n'aurait pas fait de différence. MON REGRET : est-ce un livre que vous conseilleriez à vos amis lecteurs, férus de romans policiers ? MOI : je leur suggère de l'emprunter à la bibliothèque et de le lire dans le train, entre Paris et Orléans/Rouen/Chartres/Reims, et d'imaginer que Chabrol en aurait fait un film. Un trajet d'un peu plus d'une heure leur suffira pour en achever la lecture. Mais rien ne justifie un achat.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          263
Biblioroz
  25 décembre 2019
Le titre PAS DUPE suivi du bandeau « un accident presque parfait » ne laisse pas trop de doute.
Bien que Tippi Meyer semble la coupable idéale de cet accident de la route, elle en est bien la victime. Elle menait une vie à cent à l'heure, aimant l'alcool, les hommes et la vitesse au volant de la voiture de sport offerte par son père. Mais est-ce une raison suffisante pour finir en miettes au fond d'un ravin ?
Toute cette histoire est racontée par son mari, Salvatore Meyer. Sa narration, ses dialogues et ses pensées sont indissociables. L'auteur présente une mise en page minimaliste.
Mais revenons à Salvatore. Il est penché au bord du ravin, regarde les secours opérer. Sur les lieux, dès les premiers mots, il nous plante Kowalzki, l'amant de sa femme.
Vient ensuite l'inspecteur Costa avec son accent méditerranéen, préoccupé par quelques détails : absence de traces de freinage, présence de l'amant, dispute du couple, la nuit même, rapportée au téléphone par Bruce Cazale, le père de Tippi.
Le doute s'installe. Une enquête va être ouverte, c'est sûr.
Costa fouine, interroge. Fort de tous ces indices, il harcèle Monsieur Meyer. Il surgit quand on ne s'y attend pas, il est là quand Meyer se croit seul. Bref, il ne lui manque plus que l'imperméable et le cigare pour ressembler à un célèbre lieutenant. Quand on complète ce tableau avec le lieu du crime, Santa Clarita, dans le comté de Los Angeles, tous les petits détails notés dans un carnet, la consonance méditerranéenne des noms, aucun doute ne subsiste. C'est un come-back à peine déguisé de notre regretté Lieutenant de la brigade criminelle de la Police de Los Angeles.
Un livre bref, 138 pages, à l'économie, court, comme un accident. Il ressemble à un résumé avec ses descriptions saupoudrées à dose homéopathique, ses personnages à peine esquissés. Seul le chien de la voisine bénéficie d'un traitement de faveur : on connaîtra tout de sa race, son poids et son histoire !
Quelques questions sont posées. Quelles sont les limites de l'adultère, même quand il est connu et accepté ? Le rôle d'un père peut-il se limiter à signer des chèques ? Peut-on changer de classe dans la société et ne pas en payer le prix ?

Je retiens avant tout un clin d'oeil appuyé à l'un de mes héros. Toutefois le côté simpliste, l'économie narrative et le manque de profondeur m'ont frustrée. Les ingrédients sont réunis mais la sauce reste fade.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          253


critiques presse (5)
Lexpress   07 mai 2019
Au départ un banal accident et puis voilà que l'inspecteur Costa entre en scène... Un peu Colombo, l'air de ne pas y toucher, il déroule son fil... Et le lecteur s'accroche ! Un suspense bien dosé dans un si petit livre !
Lire la critique sur le site : Lexpress
LeSoir   15 avril 2019
Sous couvert d’énigme policière, Yves Ravey dynamite le récit en semant le doute de manière subtile.
Lire la critique sur le site : LeSoir
LeMonde   22 mars 2019
Avec son nouveau roman, l’écrivain transporte son entreprise de démolition des liens conjugaux sous le soleil de Californie. Sans perdre ni ambiguïté ni drôlerie.
Lire la critique sur le site : LeMonde
LeFigaro   14 mars 2019
Dans son dernier roman, l'auteur tient son récit policier de main de maître. Méticuleux, il livre les indices comme des petits cailloux.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
LaCroix   08 mars 2019
Avec un certain sens de la réalité la plus nue, le romancier met en scène des personnages qui agissent plus qu’ils ne pensent.
Lire la critique sur le site : LaCroix
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
dezecintedezecinte   15 juin 2019
La voix paternelle résonnait encore à mon oreille : ce n'est pas pour te faire du mal que je dis cela, Salvatore, tu sais bien, mais tu sais aussi que tu n'as jamais rien fait de ta vie. Voici les mots exprimés par mon père, chômeur de longue durée, le jour de l'enterrement. Je me suis souvenu de ma réponse : le destin, je n'y croyais pas trop, à la chance non plus d'ailleurs, l'important, c'était le camp dans lequel on avait choisi de vivre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
ButterfliesButterflies   16 février 2020
"Ma priorité, déclare le veuf à l'inspecteur, c'est la découverte de la vérité. Vous dîtes : la vérité, monsieur Meyer ?", répond l'inspecteur, avec une ironie cruelle.
Ce qui est sûr, c'est que si j'étais l'assassin, je n'aimerais pas avoir affaire à cet inspecteur Costa. Car, il n'est "pas dupe", du moins le croit-il. Pour autant, a-t-il raison de harceler ainsi, pour une simple histoire de collier disparu, ce mari éprouvé qui aurait tant besoin de paix et de réconfort ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
gavarneurgavarneur   22 juin 2019
Depuis peu, elle avait l'intention de révéler leur liaison à sa femme. Car, savez-vous, il est marié, il a des enfants, et moi je dois comprendre.
Page 67
Commenter  J’apprécie          50
claraetlesmotsclaraetlesmots   23 avril 2019
Ca le dérangeait de donner son avis. Pour l'instant, il réfléchissait à la situation.Tout ce qu' il avait à dire, c'est que ça prendrait du temps de tout remettre en ordre, ici, et dans l'entreprise. Il a voulu savoir ensuite savoir si je me sentais capable de continuer sans Tippi, dans le sens, où en principe, c'était sa fille qui s'occupait de tout, du ménage mais aussi de l'entreprise.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   10 mars 2019
Vous est déjà arrivé de contempler une
belle femme de près ? Non, malheureusement, et
croyez que je le regrette, mais j’ai regardé les photos, votre épouse, cela est vrai, était pleine de
charme… écoutez, monsieur Meyer, vous m’êtes
très sympathique, mais je crois percevoir chez
vous certaines failles. J’ai quand même le sentiment, passez-moi l’expression, que vous vous êtes
fait avoir. Je ne sais pas, mais… on ne peut pas
être aveugle à ce point. Je parle de Tippi, uniquement d’elle, et vous êtes là, à me narrer l’histoire
d’un couple idéal, du cadre moyen, qui vit heureux dans sa belle villa avec piscine, sans souci
aucun, ni d’argent, ni de couple. Voilà ce que je
veux .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Yves Ravey (20) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Yves Ravey
Yves Ravey vous présente son ouvrage "Adultère" aux éditions de Minuit. Entretien avec Marie-Aurélie Buffet.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2504995/yves-ravey-adultere
Note de musique : © mollat
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Linkedin : https://www.linkedin.com/in/votre-libraire-mollat/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Vimeo : https://vimeo.com/mollat
+ Lire la suite
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2128 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

.. ..