AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Catherine Gibert (Traducteur)
EAN : 9782070623938
256 pages
Gallimard (09/04/2009)
3.95/5   98 notes
Résumé :
Le bonheur aura été de courte durée ! Certes, Georgie est la fiancée officielle de Scooterino, mais déjà les nuages s'amoncellent au-dessus de sa tête.

Le beau Transalpin est parti en villégiature au Pays-de-la-mozzarella-et-tomates-à-la et l'autorité parentale lui refuse le droit de le rejoindre. Sans compter que le torchon brûle entre Muti et Vati.

Mais s'il n'y avait qu'eux ! Rien ne va plus entre Jas et son Craquos et Angus, chat ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
lilimarylene
  14 mai 2010
Ce nouveau tome est fidèle aux précédents : c'est une explosion d'"hilaritude" à chaque page ! Evidemment, pour bien apprécier cette série unique en son genre, il faut commencer par le début. En effet, Georgia peaufine et enrichit son vocabulaire au fur et à mesure des années, et il faut un moment d'adaptation avant de pouvoir lire couramment son langage qui est, euh, très "goergiesque". Ce roman est plein de personnages trop "poilants" : Dave la Marrade, le poteau de Georgia dont elle ne peut s'emêcher de tomber amoureuse; Angus, le chat qui a tout du doberman à moustaches; Libby, la petite soeur qui est encore plus siphonnée que le siphon,...
Je ne peux m'empêcher à chaque fois d'admirer le talent de la traductrice qui a réussi à retranscrire un langage aussi original en français : un vrai régal !
Commenter  J’apprécie          40
VivianeWard
  01 septembre 2017
J'ai passé un très bon moment avec Georgia tout au long des 10 tomes.
Titres un peu spéciaux mais tournez la première page et vous passerez un bon moment avec Georgia, sa famille, ses amis, sa ménagerie tous aux surnoms les plus bizarres les uns que les autres.
Livres faciles à lire, délassants, sans prise de tête.
A recommander sans plus tarder!
Commenter  J’apprécie          10
madamedekeravel
  27 août 2009
Parfois quand je fouille dans les chambres de mesdemoiselles de K à la recherche de lecture, je tombe sur des choses intéressantes (...)
Lien : http://laminute.canalblog.co..
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
lilimarylenelilimarylene   15 mai 2010
16h00
Cette fois, la tasse est pleine. Je ne peux attendre d'avantage. Je prends le Sublimo par les cornes et lui passe le coup de biniou.
Consultation de mon bouquin Le Transalpin pour les demeurés pur beurre (je précise que l'ouvrage ne s'intitule pas de la sorte, nonobstant il devrait. L'illustration du susdit est plus nulle que la nullité. A tous les coups, elle est l'oeuvre du dessinateur qui sévit déjà dans notre manuel de germain, relatant les aventures de la famille Saube. Au chapitre "Délassement & récréation", l'image montre le givré assermenté, la perruque hérissée, la mirette hypertrophiée, jonglant mit la balle. Quel que soit l'idiome, la chose est irrecevable).
Bref, j'acquiers la connaissance de l'usage de bigo au chapitre : "Blablater dans le combiné".

16h30
Code transalpin et toutim vérifiés.
Composition du numéro. Dring ! dring ! Le Mozzarella affiche le grelottement inhabituel.
Décrochement à l'autre bout du bigo.
Mézigue :
- Ciao.
Un quidam sur le mode hésitatoire :
- Ciao.
Serait-ce le Vati de Scooterino ? Quel est donc le mot pour désigner le Vati en transalpin ? J'ai oublié de vérifier dans mon manuel. Ce ne peut-être "Vatio", tout de même ?
Moi, tentant mon va-tout :
- Euh, buon girno, Vatio, ich, euh, le négatif, le négatif...sono Georgia.
- Georgia ?
- Si.
Le Vatio de Scooterino :
- Ah, si.
S'ensuit un silence de petit format.
Oh, saperlipopette. Comment dégoise-t-on : "Je veux blablater à Scooterino ?"
Moi :
- Io, veuxio...un momento, per favore.
Rapide consultation de l'ouvrage. Bingo ! Un ravissant dessin d'esgourde m'indique que j'ai atterri au chapitre : "Blablater dans le combiné".
Mézigue :
- Je voudrais dégoiser à...P-o-s-s-o p-a-r-l-a-r-e a M-a-s-s-i-m-o ?
Re-silence. Puis une voix à l'accent du Yorkshire me débite ce que voici :
- Po...quoi ? Je n'ai pas compris la suite.
Résultat des courses, je suis en converse avec le Yorkshirien en villégiature à Rome.
Bibi :
- Je vous présente l'excuse. Nonobstant, étant octroyé que vous m'avez décoché le ciao, je vous ai cru transalpin.
Le Vati du Yorkshire :
- Non, j'habite Leeds, mais j'adore les spaghetti.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
lilimarylenelilimarylene   10 mai 2010
Une heure après.
La "matelote viking" est déclarée officiellement parfaite.
(Une remarque au chapitre costume : le protège-esgourde se porte sur la corne de bison. Il est impératif de garder la corne en tête, au risque de provoquer la moquerie). Or donc par le fait :
Introduction musicale saluée par le truchement du salut viking, pagaies pointées vers les cornes.
Au cri de "Thor !", bond tournant vers la droite.
Pagaie, pagaie, pagaie, pagaie sur la droite.
Au cri de "Thor !", bond tournant vers la gauche.
Pagaie, pagaie, pagaie, pagaie sur la gauche.
Pagaie, pagaie, pagaie, pagaie sur la droite.
Bond tournant de face (conjugué air menaçant viking).
Prompte pagaie à droite, prompte pagaie à gauche x 4.
Bond tournant vers sa collègue.
Croisement de pagaie x 2.
Bond tournant de face et glissade de matelote enlevée x 8 (conjuguée risette guillerette viking).
Puis (où la complexité est de mise), pagayage entrelacé ! Pagaie de part et d'autre de sa collègue und l'une après l'autre, dans un sens und dans l'autre, conjugué zieutage à droite und à gauche (air inquiet du Viking à la recherche de nouveaux territoires).
Pagaie de retour à son emplacement d'origine.
Pagaie sur place jusqu'à ce que l'ensemble du corps de ballet ait repris sa position. Puis fermeture des mirettes (en vue de l'effet nuit du paysage).
Pagaie à droite, pagaie à gauche 2. Suivie d'ouverture des globes oculaires taille soucoupe au cri de "Terre !".
Chute sur rotule et jeter de pagaie en l'air (derrière sézigue, pas devant, dans le dessein d'éviter la blessure parmi le public nombreux).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
madamedekeravelmadamedekeravel   27 août 2009
Visite de Jas en vue de me délivrer le compte rendu de ses progrès en matière d'attrapage de garçon au chapitre Craquos.
Je me prépare à pardonner à sézique, mais uniquement dans le dessein de passer le temps.
Moi :
- Total, que lui dégoisas-tu la dernière fois que tu le zieutas ?
Jasounette après tripotage de frange :
- Je lui décochai le "A plus".
- Bien joué la taupe, le excellent, chou und vague dans le même temps. Le "A plus" lui octroie le temps de s'interroger sur la nature de tes agissements und ainsi de suite. Quand le vis-tu pour la dernière fois ?
La potesse se replonge illico en tripotage de frange.
- Euh... Attends que je réflécj=hisse... euh... Il y a une demi-heure.
Une demi-heure ! je crains que tu ne percutes pas l'essence de la chose, Jasounette, je me goure ou je me goure ? Je te rappelle que tu lui octroies l'espace dans le dessein de le faire revenir vers tézigue, tel l'élastique. Or, être mit sézigue la demi-heure passée n'est pas lui octroyer de l'espace, mais le voir à tout bout de pré.
- J'adore le voir.
- Il se peut, mais ne constitue pas la clé de l'ensorcellement.
- Quelle est-elle ?
- Tu dois afficher le mystère, coordonné non-disponibilité und te préparer au combat und déployer la glaciosité und ainsi de suite (...)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
lilimarylenelilimarylene   15 mai 2010
7h25
Je suis en lisière de me lessiver le faciès à l'aide de mon savon spécial lessivage de faciès quand je réalise que le susdit s'est fait la valise. Quelqu'un peut me dire comment procéder à la phase nettoyage und tonification und etc. si tout un chacun s'ingénie à me déplacer mon savon ?
Intrusion de bibi en cuisine et en vue d'interroger la mère de famille :
- Ôte-moi d'un doute, Mutti, aurais-tu fait usage de mon savon perso spécial mézigue, qui n'appartient qu'à mézigue perso ?
Icelle sans même opérer le retournement :
- Non.
Je décoche l'oeillade aux matous père et fils résidant en même panier et note que la gent matou a la babine moussue.

7h40
Warum le chat boulotte-t-il le savon ? Je pose la question : warum ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
lilimarylenelilimarylene   15 mai 2010
Deux minutes après
J'ai trouvé. Par l'intercession du Germain pour les zozos que j'empruntai à Roro, je m'en vais parachever ma traduction de l'échelle des trucs et des machins à destination de Herr Kamyer et de la Mère Wilson. Je précise que je procède à la retranscription en vue de filer le coup de paluche aux tourtereaux au chapitre amouuuuuuuur naissant.
J'en suis comme treize ronds de flan de mon attentionnitude.

Vingt-cinq minutes après
Ach, ci-devant échelle du knutschen total lèvre-lèvre, contact maxi.
1. Händchen halten
2. Arm umlegen
3. Abscheidskuss (hahahahahahahha, le short-en-cuirophile fait encore une fois des miracles au rayon allégresse)
4. Kuss, der über drei minuten
5. Kuss mit geoffneten Lippen (j'ignore total comment Geoff a réussi le prodige de s'immiscer, mais je vous signale en passant que tel est le gus)
6. Zungenkuss
7. Oberkörperknustschen, im Freien (en extérieur)
8. Oberkörperknutschen, drinnen (en intérieur)
9. Rummachen unterhalb der taille (ja, oh ja !)
10. Auf ganze gehen !!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Louise Rennison (25) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Louise Rennison
Le Journal Intime de Georgia Nicolson, film 2008 - Bande Annonce
autres livres classés : journal intimeVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Mon nez, mon chat, l’amour et … moi : le journal intime de Georgia Nicolson de Louise Rennison

Dans quel établissement est Georgia Nicolson ?

au lycée
au collège
à l’école primaire

10 questions
51 lecteurs ont répondu
Thème : Le Journal intime de Georgia Nicolson, tome 1 : Mon nez, mon chat, l'amour... et moi de Louise RennisonCréer un quiz sur ce livre