AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 291861937X
Éditeur : La Dernière Goutte (06/04/2017)

Note moyenne : 3.83/5 (sur 3 notes)
Résumé :
San Vito, cette bourgade miteuse perdue au milieu de la campagne padane, pourrait être un lieu paisible où l'on trompe son ennui en regardant pousser les mauvaises herbes, une bouteille de grappa à portée de main.
En réalité, San Vito connaît une concentration assez remarquable de truands minables à la gâchette facile, Italiens d'un côté, Chinois de l'autre et Gitans en périphérie, qui se partagent le territoire et les trafics en tout genre, surveillés du co... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Labibliothequedemarjorie
  25 août 2017
San Vito, un petit village dans la région de Padoue en Italie du Nord est un lieu où vivent trois groupes mafieux. Des truands italiens, des chinois et des gitans se partagent le territoire en divers trafics, chaque gang maintient ses distances et reste à sa place sans empiéter dans les affaires des autres. Sauf qu'un jour, à l'approche de la fête de la Saint-Antoine, de nouveaux arrivants dans le clan des gitans ont la mauvaise idée de cambrioler la demeure d'Ettore Bisato, surnommé "la bête".
Matteo Righetto est un auteur, aussi discret que ses oeuvres, que je ne connaissais absolument pas. J'ai pu découvrir cette première lecture avec un réel plaisir et j'ai d'ailleurs lu le roman en un après-midi, tranquillement au soleil. le style littéraire m'a beaucoup plu. le langage est franc et direct, le tout avec une pointe d'humour et d'ironie. La couverture du livre donne le ton : on s'attend à de l'action.
J'ai aimé l'environnement dépeint qui situe l'histoire dans la campagne italienne en plein été avec un temps caniculaire. San Vito est une commune où l'on trouve une église, trois immeubles et quelques pavillons. Une ligne droite coupe le village en deux avec un bar de chaque côté :
- le " Bar Sport" tenu par Toni, un italien du coin, taulier depuis toujours et qui gère l'affaire que lui a légué son père. Tous les habitués du village se retrouvent dans son établissement pour y siroter la grappa ou autres spécialités locales.
- le "Bar Centrale" tenu par des chinois est un établissement fréquenté par des gitans et quelques maghrébins. le propriétaire est un mafieux appelé "le tigre".
Les personnages sont décrits sans pincettes. Ils sont sales, mal élevés, dangereux et malsains. On y trouve les gitans (Narcis, Sonni, Steva, Tuono, Rémus), des voleurs qui ont acheté une immense villa "hollywoodienne" dans la commune mais qui vivent dans leurs caravanes tout autour, en groupe, protégeant leurs trafics et leur chef. Ils vivent essentiellement de cambriolages, contrefaçons, arnaques en tout genre, mendicité et vols à la tire.
De leur côté, les italiens (Sante, Nibule, Nini, Ottorino et Berto), sont des mafieux au service d'Ettore, leur chef. Ce dernier est un personnage discret et dangereux. Très riche, ses principaux trafics sont la drogue et le braquage de banque. Il se partage le secteur avec "le tigre".
Les chinois, quant à eux, sont très discrets et font peu parler d'eux. Leur chef, "le tigre", se montre à la tombée de la nuit, lors de la fermeture du bar pour récolter la recette du jour. Il utilise l'arrière boutique de l'établissement pour divers trafics. C'est un personnage dont il faut se méfier, il est effacé mais surveille tout, il est très malin et mielleux à souhait quand cela peut servir ses propres intérêts.
L'histoire est simple mais si bien décrite qu'elle est prenante. le ton est humoristique, j'ai bien ri à la lecture du récit. L'intrigue débute quelques jours avant le 13 juin, fête de la Saint-Antoine chère aux gitans. Des dizaines de caravanes en provenance de toute l'Europe arrivent à la villa chaque année. Les gitans se réunissent pour assister à la grande messe qui est organisée à la Basilique de Padoue. Ce rassemblement dure environ une semaine et à cette période, le taux de cambriolages explose à San Vito. Les carabiniers dirigés par un certain Tommaso Crado, policier ripou, sont aux aguets pour qu'il n'y ait pas de dérapages.
Seulement, cette fois-ci, erreur fatale : la demeure d'Ettore Bisato est cambriolée. Il découvre qu'on lui a volé de l'or, des bijoux, des tableaux et...la statue de Saint-Antoine, un objet auquel il tient par-dessus tout. Les gitans sont vite soupçonnés.
C'est le début d'un certain nombre d'événements incontrôlables.
Au travers de son récit, Matteo Righetto nous emmène sur le terrain des mafias italienne, chinoise et gitane et de la police corrompue. L'écriture est aisée, le langage cru. L'organisation des bandes, les dialogues tenus, même les sms échangés sont décrits avec ironie, voire moquerie dans certains passages. Les personnages sont des clichés, de véritables caricatures. La construction du récit est bien pensée, tout s'enchaîne de façon naturelle et fluide. On arrive à la fin sans s'en rendre compte.
Lien : http://labibliothequedemarjo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
lauranns
  01 avril 2019
À San Vito, les truands de différentes origines( Chinois, Gitans et Italiens) se croisent au gré de leurs combines et trafics dans ce village de la campagne padane. Les flics véreux, le plus souvent imbibés, ne sont pas ceux qui les dérangent les plus.
En cette fin de printemps, des gitans venus pour le pardon de Saint Antoine volent le butin qu'il ne fallait pas à la mauvaise personne. Alors qu'ils subissent une vague de chaleur inattendue, les esprits de nos protagonistes s'embrasent, les clans s'affrontent aussi mortellement que possible.
Matteo Righetto nous livre un court roman découpé en treize chapitres, où il nous conte avec humour les aventures de ces personnages, en groupe ou individuellement stupides dans une atmosphère surchauffée où tout se dérègle.
C'est un roman noir et drôle que j'ai beaucoup apprécié.
Les amateurs des films des frères Coen ou de Snatch de Guy Ritchie retrouveront des héros à l'image de leurs ratés grandioses dans ce roman à l'ambiance cinématographique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
laurannslauranns   01 avril 2019
— Oh, on a volé une voiture hier soir au gymnase. Une BM noire immatriculée CY je ne sais pas quoi. C'est la voiture à la femme du conseiller de la mairie. Vous savez quelque chose? demanda lentement le carabinier avant de siroter une gorgée d'anisette.
Le jeune lieutenant chuchota à son chef:
— Commandant, entre nous, qu'est-ce qu'elle faisait derrière le gymnase pendant la nuit, la femme du conseiller municipal?
Crado le toisa du haut de son expérience et lui répondit d'un ton sentencieux:
— Règle numéro un du bon carabinier: occupe-toi de ton cul, tu finiras centenaire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
laurannslauranns   01 avril 2019
La Bête était un homme plutôt irascible dont le CV de criminel affichait huit homicides qu'il avait tous accomplis de ses propres mains et qui étaient restés parfaitement impunis. Quatre par arme à feu, deux à l'arme blanche, un par strangulation et un autre, celui dont la Bête était le plus fier, par “enterrement anticipé“.
Commenter  J’apprécie          10
Lire un extrait
Video de Matteo Righetto (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Matteo Righetto
Cercle polar : Histoires de familles ."La découronnée" de Claude Amoz (Rivages) "La fille de la peur" d'Alex Berg (Jacqueline Chambon) "Savana Padana" de Matteo Righetto (Le dernière goutte) Claude Amoz a le goût des archéologies familiales et des enfances meurtries. Sa nouvelle valse des fantômes, lente et entêtante, est une réussite. L'Allemande Alex Berg orchestre sur le même registre, mais avec un tempo beaucoup plus rapide, la course éperdue de familles brisées par la guerre et l'exil. Quant à l'Italien Matteo Righetto, ce sont les familles mafieuses qui l'inspirent et dont il joue savoureusement, façon Donald Westlake ou Dino Risi. La famille sur tous les tons au menu de ce Cercle polar.
+ Lire la suite
autres livres classés : gitansVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
14877 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre