AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782412044759
256 pages
Éditeur : First (21/03/2019)

Note moyenne : 2.58/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Que peuvent bien avoir en commun Lucky Luke, Bridget Jones, Tyrion Lannister et Mary Poppins, avec Emmanuel Kant, Jean-Jacques Rousseau, Jean-Paul Sartre, et Friedrich Nietzsche ?
A priori... rien. Et pourtant, tous ces héros à la personnalité attachante et au charisme inimitable agissent – consciemment ou non – avec philosophie lorsqu'ils affrontent l'adversité, défendent leurs valeurs avec dignité et font leurs choix avec témérité.
(Re)découvrez la ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
CultureLivresque
  24 juillet 2020
[Pour lire la critique dans son intégralité, cliquez sur le lien en bas de l'article]

Avec Des philosophes & des héros Thibaut de Saint Maurice nous propose de découvrir une quarantaine de pensées philosophiques à travers des figures de personnages de la pop culture iconiques.

Ce livre est composé de quarante chapitres de trois pages en moyenne. Chacun présente un personnage issu de la culture pop qui sert d'exemple pour illustrer et expliquer une pensée philosophique. La culture pop peut globalement se définir en opposition avec la culture académique, la culture savante, la culture classique. Pour faire simple, ce sont des personnages que vous n'avez quasiment aucune chance de rencontrer en cours de philo ou de français. Parce que c'est bien connu, on ne mélange pas les torchons et les serviettes. Sauf que parfois, partir d'une référence « populaire » pour éclaircir un concept et arriver au texte source s'avère payant.

Des philosophes & des héros est donc un ouvrage d'introduction, d'initiation à la philosophie. L'utilisation de personnages iconiques permet deux choses. La première est bien évidemment de nous intéresser à ce qui est décrit en s'appuyant sur notre attachement affectif, pour Peter Pan ou James Bond par exemple. La seconde est l'application concrète des concepts présentés. Ainsi, l'orgueil et l'ambition d'Aristote prennent la forme de Tony Montana (Scarface), ce qui nous permet de les voir mis en application dans le parcours de vie de ce personnage. de plus, Thibaut de Saint Maurice adopte une langue simple et claire qui, associée à la matérialisation des pensées dans les personnages, rend accessible les concepts évoqués.

Il n'y a pas besoin de connaître tous les personnages pour tout comprendre. Thibaut de Saint Maurice fournit les éléments essentiels des univers et des histoires des personnages convoqués. Par exemple, je ne connais que de nom le personnage de Claire Underwood de la série House of Cards. Cependant, je n'ai eu aucun mal à comprendre le chapitre « Claire Underwood et Machiavel » car le personnage, son univers, son histoire et ses motivations sont rapidement résumés. Et sur les quarante personnages, il n'y avait que Dilili, de Dilili à Paris, que je ne connaissais absolument pas.

Thibaut de Saint Maurice a choisi des personnages de générations, d'univers et de média variés. Si la plupart des personnages sont issus de la littérature et de leurs adaptations cinématographiques, comme Harry Potter ou Mary Poppins, d'autres proviennent des séries télévisées telles le Capitaine Marleau ou Monica Geller (Friends), de bande dessinée comme Tintin, voire de jeux vidéo comme Lara Croft (Tomb Raider). Les univers sont également variés, allant par exemple du monde de fantasy-médiéval avec Tyrion Lannister au cartoon de Bip Bip et Coyotte, en passant par les super-héros DC et Marvel. Enfin, des références inter-générationnelles comme Sherlock Holmes côtoient des héros des années 80 tel Albator et des personnages récents comme Anna et Elsa (La Reine des neiges). Cette variété d'univers et de personnages permet à tous de retrouver au moins une figure connue et appréciée. Et cela peut également donner envie d'aller à la rencontre de personnages découverts au détour de la lecture.

[...]

Si je devais retirer une seule leçon de cet ouvrage, c'est qu'utiliser la pop culture est un excellent moyen d'initiation, surtout quand il sert la vulgarisation. Si j'avais eu ce livre en terminale, j'aurais certainement mieux compris les concepts et pensées que mon professeur tentait de nous expliquer. Alors, bien évidemment, il faut continuer à étudier les classiques. Wonder Woman et Emma Bovary sont aussi importantes l'une que l'autre dans l'histoire de la littérature. Mais si l'éducation scolaire pouvait se détendre un peu et laisser leur chance à ses personnages qui nous construisent, qui sous prétexte de ne pas être nés de la plume de Victor Hugo ou d'être un personnage de série Netflix ne sont pas des références acceptables, peut-être que certains concepts littéraires, philosophiques, voire scientifiques, seraient moins effrayants, et donc plus accessibles pour les élèves. En tant qu'adulte, il n'y a pas de mal non plus à s'initier doucement à un domaine. Aborder le stoïcisme avec Rocky Balboa est un excellent moyen d'intégrer le coeur de cette philosophie notion. Et une fois cela fait, les textes d'Épictète paraissent moins obscurs puisque nous avons déjà compris le sujet.

[...]
Lien : https://culturelivresque.fr/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Yanoune
  15 août 2019
Des philosophes et des héros... Ou le bouquin où tu remercies Babélio, masse critique et les éditions First pour l'envoi....
Alors vu que la philosophie je connais pas bien, mais que je connais vachement bien les héros, voir les super-héros, je me suis dit chouette, en voyant ce livre... je vais apprendre des trucs, chouette ! ( j'aime apprendre des trucs)
Et bin non ! non ! et re non !
L'auteur connaît peut-être les philosophes, mais il ne connaît pas les héros.. du tout... C'en est même lamentable, du jamais vu... L'auteur ne se base jamais sur les livres, mais sur les adaptations ( Trône de fer, Spider-man, Mary Poppins, Albator par exemple)...
Donc désolée auteur, mais là.... là c'est pas possible... une adaptation n'est bien souvent qu'une vision, la vision d'un autre face à une histoire, un personnage... Elle est destinée à tel ou tel public ( Spider-man par exemple, ou Mary Poppins... Mary Poppins en livre c'est bien plus sombre, bien plus glauque, elle n'est pas si sympathique si sweet... je ne parle même pas du Trône de fer ! ) et baser un avis, voire une recherche sur un truc déjà biaisé, édulcoré, charcuté, c'est pas possible !
Le mec n'a sans doute jamais ouvert, lu un comics de sa vie, et paf il se permet de nous faire une philosophie de comptoir... d'émettre un avis... C'est comme si en voyant un biopic quelconque d'untel , on s'octroyait le grade d'expert et qu'on se permettait d'écrire un livre sur lui.... heu non !
Et je me suis demandé mais c'est qui ce gars ?... et pi j'ai lu la quatrième de couverture ( chose que je ne fais que très rarement).. et pi j'ai vu France Inter.. et j'ai compris...
Alors je pense que pour les philosophes c'est passez votre chemin (c'est pas avec ce bouquin que vous apprendrez des trucs et même sur les héros).. et pour les fans de super-héros et autres Geeks ( dieu que je déteste ce terme), ou fans de pop culture aussi, parce que ça va vous filer des aigreurs stomacales....


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          32
yeKcim
  17 juillet 2019
Pour accéder facilement aux pensées des plus grands philosophes, rien de tel que les associer à des histoires que l'on connaît déjà bien. L' idée de prendre les héros de la pop culture est donc ici parfaitement adaptée, peu de personnages abordés dans l'ouvrage me sont inconnus, c'est idéal. Les parallèles semblent rarement capillotractés, les chapitres suffisamment courts pour se lire très facilement.
Toutefois, en seulement 5 pages (en gros caractères qui plus est) il est impossible de détailler quoique ce soit et la lecture des chapitres se fait alors sans réel intérêt. Après quelques chapitres on a l'impression de perdre son temps, de ne rien apprendre, de ne faire que survoler tous les sujets.
Mais ce livre n'est pas à considérer comme un manuel de philosophie et son but n'est certainement pas de nous apprendre directement et en détail les pensées de Pascal, les opinions de Sartre ou Platon, les idées développées dans les ouvrages de Nietzsche ou Hegel… Si vous avez du mal à concevoir comment peuvent s'appliquer certains concepts philosophiques ou si vous souhaitez une porte d'entrée vers la philosophie, un amuse bouche pour vous ouvrir l'appétit, ce livre est fait pour vous.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          11
Adrienne
  25 juillet 2019
En quarante petits chapitres, l'auteur se propose de nous faire découvrir le lien entre quarante héros et héroïnes divers et une pensée philosophique.
Tous ces héros viennent de la littérature populaire - comme Bridget Jones, de la BD - comme Tintin, du cinéma - comme Tony Montana, des séries télévisées - comme Monica Geller et des dessins animés - comme Elsa et Anna.
Du côté des philosophes, on ne trouve que les grands classiques, Aristote, Socrate, Camus, Nietzsche… et pour chacun d'eux un seul aspect de leur oeuvre ou de leur pensée, une seule phrase, le plus souvent, par exemple pour Leibniz, à propos de Wonder Woman, il s'agit de la petite citation "la justice est la charité du sage." (p.55)
Sont également classés parmi les philosophes, l'anthropologue et ethnologue Claude Lévi-Strauss, pour la notion d'ethnocentrisme dans Pocahontas, et Machiavel, pour les principes du machiavélisme chez Claire Underwood (House of Cards).
Mais ne vous inquiétez pas: tout ça est si court, si digeste et si succinct que vous resterez sur votre faim.
Ou que comme moi vous regretterez qu'y manque un de vos héros favoris: qu'y aurait-il à dire sur Gaston Lagaffe, Prunelle et monsieur de Mesmaeker? :-)
Lien : https://adrienne414873722.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
AdrienneAdrienne   25 juillet 2019
Rien n'indique dans la série [Friends] que Monica ait lu le Traité des passions de l'âme de Descartes mais, pourtant, si elle parvient à remettre de l'ordre dans sa vie, c'est qu'elle en applique la grande leçon, en jouant une passion contre une autre. Pour Descartes, face aux passions, la raison ne peut rien. Il ne suffit pas de réfléchir ou de comprendre pour éliminer une passion; il faut infléchir les effets d'une passion par les effets d'une autre. Monica dépasse le désordre de ses troubles alimentaires par la passion de la cuisine.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
AdrienneAdrienne   25 juillet 2019
Pendant longtemps, on a estimé que seuls les grands héros classiques avaient l'envergure nécessaire pour nous accompagner dans notre évolution. […] Dans cette distinction un peu étrange entre "culture classique" et "pop culture", il est temps de considérer toute une nouvelle troupe de personnages avec lesquels nous avançons aujourd'hui, qui font irruption dans notre imaginaire et qui constituent de nouvelles figures pour notre culture commune.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
AdrienneAdrienne   25 juillet 2019
[…] Tintin témoigne de ce que la vérité n'est pas une évidence qui s'impose. La vérité ne nous est pas donnée, mais elle est au contraire ce qui doit être recherché. La recherche de la vérité est la plus belle des aventures et les plus belles aventures ont pour enjeu la recherche de la vérité. Tintin retrouve la façon dont le philosophe Platon décrivait la recherche de la vérité comme une aventure à travers le mythe de la caverne […]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
AdrienneAdrienne   25 juillet 2019
Au fond, Tintin nous apprend que le monde ne se réduit pas à ce que nous en connaissons et c'est pour cela que lire Tintin est un geste essentiellement philosophique. La lecture de Tintin étend notre vie aux dimensions du monde, elle nous fait sortir de la caverne des apparences et de nos préjugés pour nous donner le souci de la vérité.
Commenter  J’apprécie          00
LaprofdocLaprofdoc   02 octobre 2019
Avant d'être aliénant, machiste ou dominateur, le désir de l'autre nous fait exister dans notre différence et nous donne l'occasion d'exister à part entière à nos propres yeux.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : philosophieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
325 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre