AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Anne Karila (Traducteur)
EAN : 9782226460004
304 pages
Albin Michel (05/01/2022)
3.71/5   270 notes
Résumé :
« Benjamin presse le téléphone contre son oreille. Pourquoi ne peut-il intervenir ? Il regarde à travers la vitre. Il voit tous les coins où il jouait, enfant. C'est là qu'un jour tout a commencé, et c'est là que tout a fini. Il ne peut pas intervenir parce qu'il est resté figé ici et n'a jamais pu en bouger depuis ce jour. Il n'a pas dépassé neuf ans et là-bas des adultes sont en train de se battre, ses frères qui, eux, ont continué à vivre. »

Benjam... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (110) Voir plus Ajouter une critique
3,71

sur 270 notes

Ce premier livre traduit en français de l'auteur à succès suédois Alex Schulman est une fiction inspirée d'éléments autobiographiques.

« Les Survivants » débute en compagnie de trois frères venus disperser les cendres de leur mère sur le lac près de la maison de vacances de leur enfance. Un endroit qui rappelle beaucoup de souvenirs, ainsi qu'un terrible drame dont ils ne préfèrent pas parler…

Pourvu d'une construction légèrement déstabilisante qui entremêle deux temporalités, celle du présent relaté à rebours, de 23h59 à 0h00, et celle du passé relatant les souvenirs d'enfance de Benjamin, des vacances dans la maison du lac jusqu'au décès de sa mère, ce roman nous conduit progressivement vers l'endroit où les deux trames se télescopent. Une construction originale qui peut certes déboussoler, mais qui permet également d'entretenir le suspense concernant la tragédie qui a frappé cette famille, tout en apportant un éclairage final bouleversant qui donne tout son sens au récit.

« Les Survivants » est l'histoire d'une famille dysfonctionnelle qui s'est construite sur un drame enfoui. L'histoire de trois frères qui ont, chacun à leur manière, essayé de laisser ce passé derrière eux mais qui, en entreprenant ce voyage vers la maison de vacances de leur enfance, retournent inévitablement vers ce passé qui les lie autant qu'il les sépare. Une époque où trois enfants élevés par des parents démissionnaires étaient abandonnés à leur sort. Trois gamins privés d'amour parental, qui ont eu beaucoup de mal à se (re)construire au fil des années, toujours hantés par cette tragédie…

Dès les premières pages, l'atmosphère pesante et poisseuse installée par l'auteur fait ressentir un malaise au lecteur. Un sentiment qui s'accentue au fil des chapitres, des révélations et des nombreux non-dits sensés taire les secrets de cette famille. Les indices sont pourtant là dès le début, titillant la curiosité du lecteur et l'incitant à tourner les pages jusqu'à cette révélation finale qui apporte soudainement un nouvel éclairage à l'ensemble.

« Les Survivants » est l'histoire bouleversante de trois enfants ayant survécu tant bien que mal à un terrible traumatisme au coeur d'une famille dysfonctionnelle.

Lisez également : le très bon « Ce qu'il faut de nuit » de Laurent Petitmangin, l'excellent « Leurs enfants après eux » de Nicolas Mathieu et mon immense coup de coeur pour « Il est des hommes qui se perdront toujours » de Rebecca Lighieri.


Lien : https://brusselsboy.wordpres..
Commenter  J’apprécie          1373

Une forêt de sapins et de bouleaux, un lac posé dans cet écrin de verdure au milieu de nulle part, nous sommes en juin, bientôt le solstice d'été. le vent léger ridule l'eau, la fermette rouge, son abris à bateaux, le sauna, le vieux ponton vermoulu. Pour Nils, Benjamin et Pierre ces images sont imprimées dans leurs mémoires. Tous les ans à la même époque la famille prenait quelques jours de vacance dans cette ferme.

Des trois frères Benjamin est le plus posé, deuxième dans la fratrie il est plutôt attentionné, il s'occupe du petit dernier Pierre. L'ainé Nils est du genre solitaire, le chouchou des parents n' en a que faire de cette famille de dingue.

Les trois frères sont devenus des hommes, ils reviennent à la ferme accomplir le voeux de leur mère, répandre ses cendres près du lac.

Voilà en quelques mots la trame de l'histoire d'Alex Schulman " Les survivants".

Le compte à rebours a commencé. Une histoire qui va laisser perplexe par son écriture de nombreux lecteurs. C'est un roman qui nous emprisonne, qui nous malmène jusqu'au denouement. On ne sait pas où le chemin va nous mener mais une chose est sure une certaine lettre ne peut pas nous laisser insensible.

Merci à Ivan_T et son billet qui a réussi à piquer ma curiosité.

Commenter  J’apprécie          708

Famille, je vous aime ; famille, je vous haie. Chaque famille a ses secrets, ses non-dits, ses incompréhensions, ses points de vue, sa façon de fonctionner et de communiquer.

Ce roman, c'est l'histoire d'une famille, vue du point de vue de Benjamin, le frère du milieu d'une fratrie de 3 garçons.

La couverture semble promettre une histoire nostalgique et légère.

Le titre semble suggérer un drame dont serait finalement sortis indemnes les 3 garçons de la couverture, la fin de l'enfance et de l'insouciance.

L'écriture est perturbante. Les chapitres se succèdent passant alternativement du présent au passé. Les chapitres du passé se dirigent vers le présent et les chapitres du présent remontent le temps vers ce passé. C'est étrange, mais une fois que le lecteur a pris le rythme de la lecture, l'histoire se déroule comme un visionnage de film, alternant les flash back et les scènes du présent en compte à rebours inversé. J'ai trouvé cette écriture très intelligente. On sent que le point d'impact entre présent et passé nous révèlera le drame pressenti.

Quant à la fin, que je ne veux pas spoiler ici, elle est toute aussi déroutante.

Cette histoire pourrait presque être réécrite mais du point de vu des autres membres de la famille, et cela présenterait une histoire encore différente (en dehors des faits marquants, bien évidemment).

Un roman original.

Merci à Babelio et à cette opération masse critique privée ; merci aux éditions Albin Michel pour l'envoi de ce roman.

Commenter  J’apprécie          660

« Les survivants » est l'un des livres de la rentrée littéraire hivernale dont, je suis sûre, on parlera encore beaucoup. Ce livre est tout simplement, selon moi, magistral et je ne pense pas être la seule à le dire ou plutôt, devrais-je dire, à l'écrire.

L'histoire de la famille nous est narrée par Benjamin, le fils du milieu de cette fratrie de trois garçons. On y apprend leur enfance joyeuse d'abord dans leur maison près d'un lac, durant les belles années d'insouciance. Et ensuite, on comprend qu'un drame s'est produit mais sans qu'il ne soit clairement révélé. C'est seulement de fil en aiguille que l'auteur, Alex Schulman, dévoile de petits détails qui – finalement – prendront tout leur sens à la fin de l'intrigue.

L'une des grandes originalités de ce roman est sa trame narrative. Alternant le passé et le présent, on revient sur l'histoire de trois frères : Pierre, Benjamin et Nils, un peu sous la forme de flash-backs. Ensuite, intervient une seconde singularité puisque le présent est découpé selon les heures d'une seule journée, pas forcément originale jusque là, mais sous la forme d'un compte-à-rebours. Bien entendu, cela pourrait dérouter les plus terre-à-terres. Pour ma part, je me suis facilement prise au jeu !

Arrivée vers la fin du livre, comme après une longue balade en compagnie de personnages que nous pensons en définitif connaître, j'ai découvert qu'Alex Schulman offre une interversion spectaculaire que je n'avais absolument pas vu arriver. Déjà que ce récit me plaisait beaucoup mais par cet acte, il m'a littéralement scotchée ! Que celui qui prétend avoir eu connaissance de cette entourloupe se fasse connaître, car je ne le croirai pas un tant soit peu.

Une fois ce retournement arrivé, les différents éléments se remettent alors en ordre utile et on ne peut que constater que l'auteur a réalisé son intrigue d'une façon à la fois déroutante et stupéfiante. À ce moment-là, on se dit qu'Alex Schulman a réussi avec brio de nous avoir tenu en haleine, par une grande dose de suspens, nous pauvres lecteurs, et on se demande si on ne devait pas recommencer notre lecture, tant on a aimé ce jeu.

Encore une fois, je tiens à souligner la qualité extraordinaire du travail de traduction du texte du suédois au français, par Anne Karila. Cela offre une lecture très fluide et vraiment très agréable.

Un premier roman à la fois fort et dérangeant où Alex Schulman décortique de manière réaliste et détaillée les liens de cette fratrie, offrant un livre très prometteur qui me poursuivra encore un sacré bout de temps.


Lien : https://www.musemaniasbooks...
Commenter  J’apprécie          566

ce qu'on peut enfouir de non-dits dans les familles après un drame lorsque tous les membres ne le vivent pas de la même manière, voire carrément différemment : "Le deuil n'est pas un processus, c'est un état". Comment le bouleversement peut être en réalité un aveuglement. A travers Benjamin, l'un des trois frères, on va suivre, deux histoires, la plus ancienne, celle qui mène à l'accident, et l'autre contemporaine qui nous amène à la révélation. La construction du roman est réussie. Ce qui excelle c'est davantage encore la pesanteur que l'auteur arrive à y mettre : on sent que quelque chose est sous-jacent et puissant. La surprise finale est à la hauteur de cette tension (et je ne dis pas ça parce que l'électricité a un rôle central !).

Commenter  J’apprécie          490


critiques presse (3)
LeJournaldeQuebec
17 avril 2022
Premier roman du Suédois Alex Schulman, Les survivants fait partie de ces livres qui ne peuvent laisser personne indifférent.
Lire la critique sur le site : LeJournaldeQuebec
LaPresse
11 avril 2022
Il creuse les relations entre ces trois frères avides d’un amour parental dysfonctionnel, ennemis et solidaires à la fois. Un roman sombre, traversé d’éclats de lumière, qui parle de culpabilité et de pardon.
Lire la critique sur le site : LaPresse
Bibliobs
23 février 2022
Dans son premier roman, l’écrivain suédois raconte avec une liberté et une poésie rares l’enfance sur le fil de trois frères. [...] Miracle du roman de Schulman : le temps s’annule, les deuils aussi.
Lire la critique sur le site : Bibliobs
Citations et extraits (29) Voir plus Ajouter une citation

Un mur de nuages sombres mord le ciel bleu clair.

Commenter  J’apprécie          70

Ensuite ils rentraient, soleil bas et poudre de diamant dans la neige, la descente était rapide, la forêt silencieuse, vide et morte, mais la piste ponctuée d'empreintes de griffes et de sabots, comme si la forêt vivait en secret quand personne ne la regardait (...)

Commenter  J’apprécie          00

Il regarde son propre pénis, une chose morte, un bout de peau brune endormi dans les poils qui l'entourent. Celui de Pierre en revanche pulse sur le banc du sauna, comme animé d'une vie propre, une petite conscience visqueuse.

Commenter  J’apprécie          00

𝑰𝒍𝒔 𝒎’𝒂𝒗𝒂𝒊𝒆𝒏𝒕 𝒅𝒊𝒕 𝒒𝒖𝒆 𝒍𝒆 𝒅𝒆𝒖𝒊𝒍 𝒆́𝒕𝒂𝒊𝒕 𝒖𝒏 𝒑𝒓𝒐𝒄𝒆𝒔𝒔𝒖𝒔, 𝒂𝒗𝒆𝒄 𝒅𝒆𝒔 𝒆́𝒕𝒂𝒑𝒆𝒔. 𝑬𝒕 𝒒𝒖’𝒂̀ 𝒍’𝒂𝒖𝒕𝒓𝒆 𝒃𝒐𝒖𝒕, 𝒍𝒂 𝒗𝒊𝒆 𝒂𝒕𝒕𝒆𝒏𝒅𝒂𝒊𝒕. 𝑷𝒂𝒔 𝒍𝒂 𝒎𝒆̂𝒎𝒆 𝒗𝒊𝒆, 𝒃𝒊𝒆𝒏 𝒔𝒖̂𝒓, 𝒎𝒂𝒊𝒔 𝒖𝒏𝒆 𝒂𝒖𝒕𝒓𝒆 𝒗𝒊𝒆. 𝑪𝒆 𝒏’𝒆𝒔𝒕 𝒑𝒂𝒔 𝒗𝒓𝒂𝒊. 𝑳𝒆 𝒅𝒆𝒖𝒊𝒍 𝒏’𝒆𝒔𝒕 𝒑𝒂𝒔 𝒖𝒏 𝒑𝒓𝒐𝒄𝒆𝒔𝒔𝒖𝒔, 𝒄’𝒆𝒔𝒕 𝒖𝒏 𝒆́𝒕𝒂𝒕. 𝑰𝒍 𝒆𝒔𝒕 𝒊𝒎𝒎𝒖𝒂𝒃𝒍𝒆, 𝒂𝒏𝒄𝒓𝒆́ 𝒄𝒐𝒎𝒎𝒆 𝒖𝒏 𝒓𝒐𝒄. 

Commenter  J’apprécie          20

Ils montèrent dans la voiture. Benjamin était toujours sur ses gardes, car c'était toujours là, semblait-il, que se déroulaient les scènes les plus terribles, lorsque la famille était enfermée dans un si petit espace. C'est là qu'avaient lieu les plus violentes disputes entre papa et maman, quand papa faisait tanguer la voiture en essayant de régler la radio, ou quand maman ratait une bifurcation sur l'autoroute et que papa poussait des cris désespérés en voyant s’éloigner la sortie derrière eux.

Commenter  J’apprécie          70

Videos de Alex Schulman (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alex Schulman
Extrait du livre audio "Les Survivants" d'Alex Schulman lu par Mathieu Buscatto. Parution CD et numérique le 6 juillet 2022.
https://www.audiolib.fr/livre/les-survivants-9791035410186/
autres livres classés : littérature suédoiseVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus




Quiz Voir plus

Etes-vous incollable sur la littérature scandinave ?

Qui est l'auteur du roman "Bruits du cœur" ?

Herbjørg Wassmo
Jens Christian Grondhal
Sofi Oksanen
Jostein Gaarder

15 questions
138 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature scandinaveCréer un quiz sur ce livre