AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782266250900
432 pages
Éditeur : Pocket (03/03/2016)

Note moyenne : 3.47/5 (sur 373 notes)
Résumé :
Un mari apparemment charmant. Un fils adorable. Une maison ravissante. Emily Coleman est une femme comblée. Pourtant, un beau matin, elle prend le train pour Londres, bien décidée à tout laisser derrière elle. C’est désormais sous l’identité de Catherine Brown qu’elle partage un appartement miteux avec des colocataires et occupe un travail sans avenir.
Elle n’aspire désormais qu’à une seconde chance. Mais qu’est-ce qui a pu la pousser à abandonner une vie qu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (124) Voir plus Ajouter une critique
nameless
  12 juin 2019
Un matin, Emily Coleman quitte son beau et douillet cottage de Chorlton à Manchester, et laisse derrière elle Ben et Charlie ; le soir, sous le nom de Cat Brown, elle est seule dans une chambre crasseuse d'une maison délabrée de Finsbury Park, au nord de Londres, où vivent en colocation étudiants étrangers et travailleurs pauvres.

Pourquoi a-t-elle décidé de tourner le dos à sa vie aisée, de faire table rase du passé, de disparaître sans laisser de traces, de se construire une nouvelle existence et de se reconstituer autour de sa nouvelle identité ? Pour connaître la réponse à cette question, il faut parvenir au terme de ce premier roman de Tina Seskis qui joue avec un fantasme largement répandu : tout plaquer, tout planter, laisser la vaisselle dans l'évier et le linge sale devant la machine à laver, ne plus sortir le chien, pour aller voir si ailleurs, la vie est plus agréable, miraculeusement débarrassée des contraintes, soucis ou drames, restés sagement à la maison. Sauf que dans cette histoire, le lecteur découvre rapidement que pour Emily, partir n'est pas un rêve enfin réalisé mais un cauchemar subi, et qu'elle est poussée par une raison impérieuse. Pendant ce temps, à Chorlton, Ben se morfond dans l'incompréhension et découvre trop tard la vraie nature de celle qu'il a épousée, capable de tout encaisser jour après jour, année après année et qui une fois la coupe pleine, tire un trait définitif. Qu'est-ce qui a bien pu justifier une telle intransigeance de la part d'Emily ?

Partir est un roman qui se lit avec plaisir, malgré une chronologie parfois confuse et quelques petites longueurs qui étirent l'intrigue sans réelle utilité avant d'aboutir à un épilogue qui, tout en restant crédible et puissant, flirte dangereusement avec l'invraisemblance sans toutefois y sombrer. Les thèmes abordés, famille toxique, relations conjugales ou parents-enfants, ne sont certes pas ébouriffants d'originalité, mais ne parasitent-ils pas, peu ou prou, la vie quotidienne de la plupart d'entre nous ? En route pour Six femmes, second opus de l'auteure.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          6210
diablotin0
  10 septembre 2017
Partir, voilà un thème qui me hante. J'ai toujours eu, et cela depuis mon enfance, la peur de voir partir, disparaitre du jour au lendemain, les personnes que j'aime le plus au monde. le titre de Tina Seskis ne pouvait donc que m'interpeller.
Je n'ai pas été déçue, j'ai beaucoup aimé l'ambiance et la façon dont l'histoire est racontée. Plus qu'un thriller, je définirais ce roman comme un roman noir, un roman où la psychologie des personnages prend une place prépondérante. le thème de la gémellité est traité avec un angle intéressant.
L'intrigue est menée comme un puzzle et je me suis fait surprendre ! Tout au long, j'ai eu des interrogations, des doutes mais je n'ai jamais été sur la bonne voie !
Je n'accroche toutefois pas à la toute fin, mais c'est souvent le cas, tant pis.
Je ne vais cependant pas hésiter à lire le second roman de Tina Seskis .
Commenter  J’apprécie          582
Ziliz
  12 octobre 2017
Sous-titre de la version française : « Avez-vous déjà rêvé de tout quitter ? »
Bien sûr que oui. Mais peut-être pas complètement « tout », finalement.
Ou alors revenir à temps partiel, pour ceux qu'on aime.
Quant aux biens matériels, difficile de faire un choix (livres, musique...) - « tout quitter, mais tout emporter » ♪♫ comme chantait Philippe Chatel en 1981...
Emily troque son cottage à Manchester et sa superbe famille contre une colocation pourrie à Londres avec de drôles de gugusses. Quelle idée ! Que fuit-elle en changeant aussi radicalement de vie ? On voit bien qu'elle ne part pas le coeur léger, et que, de fait, ce sous-titre racoleur n'a pas lieu d'être - existe-t-il en version originale ?
Changement de vie, disparition, réflexions féminines sur le couple et la famille, rapport parents-enfants... Autant de thèmes rebattus dans ce genre de littérature, qui m'attirent toujours autant dans les pitchs.
La première partie de ce thriller psychologique est addictive, puis le récit s'essouffle et le cumul des événements d'une certaine soirée semble lourd et artificiel. Le rebondissement suivant m'a surprise (bien joué, l'auteur !), mais j'aurais préféré une autre fin, parce que je n'aime pas constater que...
De cette auteur, j'avais légèrement préféré 'Six femmes', qui est plus proche des romans de Liane Moriarty.
PS : pour rénover une pièce, mieux vaut enlever les meubles poussiéreux et crasseux avant de la repeindre... et attendre que la peinture soit sèche pour la vider, la meubler de neuf, et y accrocher les rideaux ! 😲
- - - -
♪♫ Philippe Chatel, 1981
https://www.youtube.com/watch?v=BK7Nd3IJLPk
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          453
Cristina21
  18 septembre 2016
Pourquoi Emilie disparait-elle en abandonnant sa famille sans un mot d'explication ? On se doute qu'un évènement grave l'a poussé à fuir et c'est ce que nous apprendrons dans la dernière partie du livre. En attendant de le découvrir, l'auteure sait ménager le suspense, les interrogations et les doutes du lecteur et maintient un rythme entraînant grâce à l'alternance des chapitres présent / passé, nous dévoilant progressivement la vie d'Emilie avant et sa nouvelle vie. Son héroïne est fragile et touchante et la dernière partie du roman est forte en émotions.
Un roman psychologique prenant. J'ai aimé la plume et le style de cette auteure. D'ailleurs, je viens d'acheter "Six femmes", son nouveau roman que je lirai prochainement.
Commenter  J’apprécie          412
pyrouette
  30 juillet 2017
Partir, je pense que toutes les femmes à un moment de leur vie en rêvent. Tout quitter, effacer les traces, retrouver sa liberté, piétiner le passé et recommencer. le rêve.
Emily le fait. Nous faisons sa connaissance alors qu'elle part. Elle est dans le train, ça y est, elle a osé. Emily n'a rien d'une aventurière, ses vêtements ne sont pas adaptés à la situation, mais elle part. Elle essaie de repousser les pensées des êtres aimés, elle va y arriver, elle en est certaine.
Assez rapidement Emily se trouve une chambre dans une colocation, puis un travail et un an après elle partage un appartement avec une amie, savoure son avancement dans son travail, bref tout roule !
En parallèle, nous remontons le passé d'Emily, sa naissance, sa jumelle, ses parents puis la rencontre avec Ben et la naissance de leur enfant.
Emily, la sérieuse et douce fille, responsable qui se drogue et boit dans sa nouvelle vie. Emily qui ne sait pas profiter de cette seconde chance que la vie lui offre.
L'épilogue est rude et inattendu.
C'est une histoire sur le poids de la famille, cette famille qu'on ne choisit pas, qu'on se traîne comme un boulet et qui peut nous gâcher une vie.
Lecture addictive.
Lien : http://pyrouette.canalblog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          3910

Citations et extraits (55) Voir plus Ajouter une citation
ZilizZiliz   13 octobre 2017
Sa vie à lui partait en quenouille depuis longtemps. Tout avait commencé le jour où Frances lui avait annoncé sa grossesse. Ils venaient de se marier, il n'était pas prêt. Et il avait réagi de la manière la plus ringarde qui soit , en s'amourachant de la nouvelle secrétaire dont la présence lui faisait oublier le tour de taille de son épouse. Son coeur se remettait à battre quand leurs regards se croisaient, quand elle se penchait sur son bureau pour prendre des lettres en sténo. Même s'ils en avaient très envie tous les deux, il ne pouvait se résoudre à la toucher et cet interdit rendait leur proximité encore plus délicieuse.
(p. 77)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
ZilizZiliz   10 octobre 2017
L'endroit fait louche mais, une fois passé la porte d'entrée, je découvre un espace gigantesque, avec de hauts plafonds, des murs en briques nues et des lustres colossaux. Un film porno hardcore passe sur l'écran géant qui couvre la cloison du fond. On voit les acteurs en plan rapproché mais, Dieu merci, le son est coupé. En revanche, la musique techno est assourdissante, enfin s'il s'agit bien de techno. [...] Je ne sais pas où poser les yeux - je n'ai jamais vu de pénis aussi grand et la façon dont il s'en sert me laisse sans voix.
(p. 178)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
ZilizZiliz   16 octobre 2017
D'habitude, elle détestait les réjouissances obligatoires. Depuis longtemps, elle ne rejoignait même plus ses anciennes camarades de classe au pub où tout le monde rappliquait ce soir-là [St-Sylvestre]. Parce que c'était le jour de l'an, les mecs se croyaient tout permis, y compris de vous rouler des pelles.
(p. 123)
Commenter  J’apprécie          180
ZilizZiliz   15 octobre 2017
[Il] ne se faisait pas à l'idée qu'il sortait avec une fille ayant une vraie jumelle. De drôles d'idées lui venaient à l'esprit. Que se passerait-il s'il les confondait ou s'il trouvait C. à son goût ou si ELLE flashait sur lui ?
(p. 103)
Commenter  J’apprécie          201
petitsoleilpetitsoleil   31 décembre 2016
Brutalement, je réalise que mon malheur n'aura pas de fin, que je souffrirai toujours.
J'ai eu beau changer d'identité, de vie, je me retrouve un an plus tard dans la même situation qu'au début.
Commenter  J’apprécie          180

Videos de Tina Seskis (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tina Seskis
Tina Seskis : "Six femmes, c'est une histoire psychologique"
autres livres classés : drame familialVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Tina Seskis (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Victor Hugo (niveau facile)

Lequel de ces livres n'est pas de Victor Hugo ?

Les Misérables
Notre-Dame de Paris
Germinal
Les Contemplations

10 questions
996 lecteurs ont répondu
Thème : Victor HugoCréer un quiz sur ce livre

.. ..