AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Iawa Tate Giuliani (Autre)
ISBN : 2277213926
Éditeur : J'ai Lu (04/01/1999)

Note moyenne : 3.63/5 (sur 19 notes)
Résumé :
Un recueil de nouvelles où Robert Silverberg témoigne qu'il possède à un égal degré le sens de l'humour et le sens tragique.

Dans Les chants de l'été, une distorsion du Temps projette Dugan, un Américain d'aujourd'hui, dans un futur insolite : après un conflit atomique, il n'y a plus sur Terre que quelques survivants qui ont découvert les plaisirs de la paresse et de l'anarchie. Hélas pour eux ! Dygan est un citoyen "civilisé", qui a le sens de l'ordr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
gill
  27 mars 2012
Dans "les chants de l'été" une distorsion du temps projette Dugan, un américain d'aujourd'hui dans un futur insolite - après une guerre atomique, il n'y a plus sur terre que quelques survivants qui ont découvert les plaisirs de la paresse et de l'anarchie. Mais Dugan est un citoyen modèle qui a le sens de l'ordre...
A Pelpel au Chili les distractions manquent. Sauf pour Britton, un botaniste que passionne les drôles de cactus du pays. Les gens de Pelpel pratiquent eux l'hallucination collective. Et si Britton se laissait séduire...
Ce recueil de nouvelles témoigne que Robert Silverberg possède une plume qui manie avec autant de bonheur l'humour que le drame, mais aussi que sa réputation d'écrivain imaginatif n'est pas usurpée.
Il s'agit là de nouvelles passionnantes qui font de l'excellente Science-Fiction.
Commenter  J’apprécie          40
BVIALLET
  05 mai 2012
Un homme du XXème siècle se retrouve projeté au XXVème pour découvrir des survivants qui vivent comme des primitifs dans la paresse et l'anarchie. Il entreprend de les civiliser en leur faisant bâtir leur première ville. Un immortel recherche une partenaire aussi âgée que lui (2500 ans) pour se marier et avoir un enfant. Des savants terriens et extra-terrestres se lancent le défi de créer le mouvement perpétuel. Les terriens y parviennent si bien qu'ils n'ont plus le droit de rentrer sur Terre. le dernier poète, se sentant incompris sur Terre, décide de s'exiler sur une lointaine planète où il découvre à sa grande stupéfaction que tout le monde y est déjà naturellement poète, peintre ou musicien et surtout que personne ne lui reconnaît le moindre talent. Il se retrouve cantonné au rôle de spectateur...
Voilà résumées quelques-unes des douze histoires de cet excellent recueil de nouvelles où le lecteur rencontrera également un fils de milliardaire suicidaire, un terrien qui se marie avec une extra-terrestre, un androïde garde-côte qui tente d'empêcher les humains de se suicider en se jetant dans un océan rempli de monstres et encore quelques autres personnages bizarroïdes. Quelle imagination ce Silverberg ! Ces textes sont classés chronologiquement et ont dû être bien sélectionnés car on ne note pas d'évolution véritable au fil du temps si ce n'est un basculement dans le fantastique pur dans la plus récente « A Pelpel tout est bon pour passer le temps » où les gens d'un village perdu du Chili pratiquent l'hallucination collective pour tromper leur ennui et arrivent à s'imaginer assister « ab nihilo » à une course automobile. En résumé, une sorte de « best of » d'un auteur prolifique (il aurait écrit plus de deux cent nouvelles et une centaine de romans sous son nom et sous divers pseudos) où il n'y a absolument rien à jeter.
Lien : http://www.etpourquoidonc.fr/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
JaimeLaSF
  20 mai 2014
Robert Silverberg, parait-il, n'a pas cessé d'écrire depuis l'âge de 17 ans. Parmi les nouvelles de ce recueil, il y en a certaines qu'il a écrites quand il avait cet âge. Rien que pour ça ce livre mérite d'être lu. Univers déroutants, situation bizarres... Mention spéciale à "La Digue" qui m'a carrément fasciné. Limite, de la poésie!!!
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
gillgill   28 mars 2012
Il était l'unique passager de l'étincelant cylindre fuselé qui fuyait le monde de Bradley à 15000 Km/seconde. Pourtant il ne risquait pas de souffrir de la solitude. Une foule de gens bien intentionnés l'accompagnaient.
La famille, d'abord : père, épouse, fils et fille.
La culture et l'histoire, ensuite : Ovide, Hemingway, Platon, Shakespeare, Goethe, Attila, Alexandre le grand.
Sans oublier Juan, l'ami de toujours, le complice, le compagnon de route jusqu'à la fin ou presque.
Non, la solitude ne lui pèserait guère au cours des trois années interminables que durerait cette traversée vers l'exil.
Trois heures s'étaient écoulées depuis son départ en catastrophe. Déjà s'estompait l'horreur des instants qui avaient précédé le décollage...
(extrait de "Sauve qui peut")
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Robert Silverberg (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Robert Silverberg
Robert Silverberg, October 24, 1986.
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

gilgamesh

qui est gilgamesh ?

UN PAYSAN
UN ROI
UN ENFANT
UN CHIEN

4 questions
56 lecteurs ont répondu
Thème : Gilgamesh, roi d'Ourouk de Robert SilverbergCréer un quiz sur ce livre