AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Gilles Ortlieb (Traducteur)
EAN : 9782358730075
91 pages
Le Bruit du Temps (06/10/2009)
2.83/5   3 notes
Résumé :
Edition bilingue
Traduction du grec moderne et présentation par Gilles Ortlieb

"Et c'est alors que m'est venue à l'esprit, les devançant tous, la femme de Zante, qui s'évertue à nuite à autrui en paroles et en actes.
Et, cherchant à voir si, dans cette âme où bouillonnait toute la mauvaiseté de Satan, le désir d'un bien, aussi minimes fût-il, s'était jamais manifesté, j'ai, après avoir longuement réfléchi, levé la tête et les mains vers ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Baldrico
  27 septembre 2021
Un curieux court texte de Dionysios Solomos. Curieux et riche.
Nous sommes dans les années 1820, pendant le siège de Missolonghi par les Ottomans, lors de la guerre d'indépendance grecque. le lieu est l'île de Zante, qui fait face à la ville de Missolonghi.
Le moine Dionysios raconte ce qu'il a vu et entendu des derniers jours d'une femme de Zante. Nous dirions aujourd'hui que la santé mentale de cette femme est défaillante. Cela se marque aussi dans sa santé physique. Mais le moine voit les choses avec ses yeux de moines du 19e siècle: la religion, la possession, les visions des morts, la misère matérielle et morale, tout cela contribue à un tableau saisissant et inquiétant. Les descriptions sont plus crues qu'on ne s'y attendrait.
J'ai été pris par l'étrangeté de ce récit où se mêlent divers ordres de réalités.
Commenter  J’apprécie          180
isabellelemest
  10 juin 2014
Un très étrange texte en prose poétique, écrit en 1826 par Solomos, un lettré qui allait devenir un poète national et une icône de la littérature grecque.
Il s'agit de la vision quasi apocalyptique d'un moine Dionysos, qui lors du siège de Missolonghi par les Turcs, aperçoit une femme repoussante et mauvaise, la "femme de Zante" (l'île dont est originaire le poète) qui semble représenter le mal sur terre.
Entre des évocations de l'errance des femmes de Missolonghi, réduites à mendier leur pain, et des visions crues et hallucinées d'une femme cadavérique, minée par la tuberculose, vouée à une mort prochaine - qui sera son châtiment -, et maudite par les fantômes de ses parents, il est difficile de ne pas voir dans ce texte énigmatique une volonté d'imprécation contre une allégorie demeurée jusqu'ici mystérieuse.
Une violence surprenante, des images saisissantes, un texte dont on ignore les clés, ont contribué à faire de ce livre un objet littéraire non identifié, mais devenu mythique.
Très bonne traduction, même si le français est un peu plus emphatique que l'original grec.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
BaldricoBaldrico   27 septembre 2021
Et donc le corps de la femme était tout menu et souffreteux.
Et sa poitrine était presque toujours mâchurée par les sangsues qu'elle y posait pour sucer sa phtisie, et ses seins pendaient par là-dessous comme deux blagues à tabac.
Et ce petit corps trottinait avec une agilité telle que les jointures en paraissaient toutes désarticulées.
Son museau avait la forme d'un embauchoir et, en l'observant, on voyait combien l'extrémité de son menton se trouvait éloignée du sommet de son crâne, où une natte enroulée en chignon était surmontée d'un peigne gigantesque.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

>Littérature (Belles-lettres)>Littérature hellénique. Littérature grecque>Littérature grecque moderne (56)
autres livres classés : littérature grecqueVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2594 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre