AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2278085530
Éditeur : Didier Jeunesse (08/03/2017)

Note moyenne : 4.46/5 (sur 12 notes)
Résumé :
En pleine Seconde Guerre mondiale, deux adolescents, Lucan et Catriona, se retrouvent au cœur d’un secret d’état. Le dossier Roslend est classé confidentiel : compréhensible quand on sait qu’il s’agit d’un univers parallèle et fantastique, dont le destin est étroitement lié à celui de Londres. Le sort des deux mondes repose désormais entre les mains de Lucan et de son amie.
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
Ichirin-No-Hana
10 avril 2017
Didier Jeunesse est une maison d'édition spécialisée dans la littérature adolescente qui propose des romans toujours originaux et de qualité, je suis très heureuse de découvrir aujourd'hui une de leurs dernières nouveautés. Reçu dans le cadre de la dernière Masse Critique Jeunesse, je remercie Babelio et les éditions Didier Jeunesse pour l'envoi de ce très bon roman à la couverture si attrayante.
Dans le Londres bombardé de 1940, Lucan, jeune adolescent de 14 ans vit seul avec son grand-père, horloger. Apprentie de celui-ci, Lucan ne rêve cependant que d'une chose : participer à l'effort de guerre en s'enrôlant dans la Royal Air Force. Trop jeune et trop irlandais pour être pris au sérieux, Lucas passera son temps à fuir son apprentissage pour faire les quatre cents coups avec sa meilleure amie et sa soeur de lait Catriona et à participer à des matchs d'hurling, sport gaélique. Suite à un bombardement, son grand-père décédera. En utilisant ses dernières forces, il lui léguera une clé qui lui ouvrira les portes d'un monde fantastique. Roslend est un monde également en guerre avec le pays de Nelbri. Les deux pays, Angleterre et Roslend, semblent liés pour des raisons mystiques. Lucan devra tout faire pour que la paix revienne à Roslend pour, dans le même temps, sauver son propre pays. Et ce n'est pas un certain Churchill qui va dire le contraire !
Lucan est un personnage très intéressant à suivre. Bien qu'il ait seulement 14 ans, il saura faire preuve d'un grand courage et d'une force non négligeable (les entraînements d'hurling n'y sont pas pour rien!). C'est un personnage qui fait des erreurs mais qui sait toujours se relever sans s'apitoyer sur son sort et aller de l'avant et c'est très appréciable. Bien qu'il vive une aventure unique, il n'en oubliera pas son entourage et saura faire preuve d'une grande empathie. Il rencontrera beaucoup de personnages sur son chemin, des fictifs mais également des personnes historiques : Churchill tient un rôle principal dans l'histoire, on croisera également le général De Gaulle et même la famille royale ! L'aspect historique du roman est un véritable atout et s'incorpore totalement dans le récit. La découverte et le sauvetage de Roslend sont les éléments centraux du récit mais Londres de 1940 tient une place également très importante et on suivra également son évolution. Roslend est un roman enrichissant qui nous partagera des anecdotes intéressantes sur cette période tout en nous distrayant.
Le monde de Roslend est un monde très riche et qui possède un bestiaire plein de surprise et plutôt marrant. On voyage énormément lors de ce premier tome ce qui nous donne l'impression d'avoir déjà une vision assez globale de l'univers bien qu'il recèle encore de beaucoup de secrets et de découvertes, j'en suis sûre.
Souvent dans ce genre de récit, le premier tome sert d'introduction au monde. On découvre la mythologie, les règles qui le régissent... Bien que j'adore ça, cela peut paraître parfois long et ennuyeux pour certains. Dans Roslend, le monde est complet et passionnant tout en ayant une action omniprésente, il est donc impossible de s'ennuyer. J'ai vraiment été tenue en haleine de l'arrivée de Lucan à Roslend jusqu'à la dernière page. Vivement le deuxième tome.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          213
Mikasa34
25 avril 2017
1er chapitre : immersion immédiate.
2nd chapitre : l'auteure m'a bluffé.
Il ne m'en a pas fallu plus pour être conquise dès le départ.
Et oui, en 10 pages l'auteure m'a rendu addict ! « Roslend » est tout simplement excellent.
J'ai été happé par l'histoire dès les premières lignes et je n'ai plus pu lâcher les personnages jusqu'à la fin.
Une histoire foisonnante qui mêle historique et fantastique avec brio ! le pays de Roslend est captivant. L'auteure nous offre de belles descriptions colorées et spectaculaires devant lesquelles on ne peut qu'être en admiration. Tout est féerique (hormis le contexte de guerre bien évidemment…). On va croiser des créatures en tout genre aux capacités extraordinaires qui contribueront en grande partie à nous faire voyager en tant que lecteur (ouzgouchs, otariens des sables, rigmuffin…etc). Nombreux sont les personnages aux yeux rouges, mauves ou encore pourpres. Certains endroits ont un nom poétique comme « la mer des sables ondulants » (poétique, certes, mais cela ne veut pas dire que ce soit accueillant…) et encore plein d'autres lieux et objets que je ne cite pas mais qui font que l'on aime Roslend et que l'on aimerait y vivre. On s'y sent chez soi, c'est très étrange. Ce pays est une création chaleureuse, atypique et originale. Comme quoi on peut encore innover dans la fantasy, l'imagination n'a pas de limite. Mais malgré que l'on s'y sente comme dans un bon plaid il n'empêche que comme dit plus haut : C'est la guerre. C'est la guerre entre Roslend et Nelbri et la situation est critique.
En parallèle de ce monde merveilleux nous suivons une autre histoire, celle de Lucan jeune garçon de 14 ans qui vit dans le Londres de 1940. Deux mondes en crise. Deux mondes en guerre. Deux mondes que l'on va suivre avec engouement.
Au niveau des personnages je me suis beaucoup attachée à nombreux d‘entre eux. J'ai aimé la relation Lucan/Catriona, Lucan/Altrïos, Altrös/Xélion, Xélion/Palioma et même celle de Lucan avec Pébo (trop choubidou ce dernier). le point commun entre tout ces personnages ? Des gens bien tout simplement (enfin « des gens »… sauf pour Pébo qui est un rigmuffin). Ils ont de belles valeurs et les défendent. Les mots ne sont pas toujours utiles, un regard peut en dire long avec eux. Ils ont tous une personnalité qui leur appartient et sont dotés d'un répondant et d'une réparti qui m'ont fait sourire plus d'une fois. Je suis très intriguée par le mystérieux passé de plusieurs d'entre eux. Et j'ai hâte de connaître la suite, elle paraît des plus prometteuse ! Et même s'il y a encore beaucoup à dire et à dévoiler dans le/les prochains tomes (pour mon plus grand plaisir, car on voit que l'auteure en a encore sous le pied) ce tome 1 n'a pourtant pas une seule page d'ennui ou de longueurs, le rythme est dynamique. Que du bonheur !
Ajoutez aux personnages précédemment cités les personnalités de Churchill ou encore du Général de Gaulle et vous obtiendrez ce fabuleux mélange historique/fantastique.
En parlant de mélange, la couverture représente parfaitement l'univers en alliant Londres et Roslend. Les deux pays sont joliment représentés. Une fois l'oeuvre lu, cette couverture est une évidence.
Roslend est une plongée livresque des plus captivante que je ne peux que vous recommander que vous soyez ado ou adulte. Je me suis régalée, tout simplement. Je finirai sur la plume de l'auteure que j'ai particulièrement apprécié. Avec ce tome 1 Nathalie Somers m'a donné grandement envie de découvrir ces autres ouvrages même s'il me semble que c'est son seul roman dans la catégorie imaginaire. Point grave, je la découvrirai dans un autre genre et si vous ne l'avez pas encore compris je serai bien évidemment au rendez-vous pour le tome 2 !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          127
adtraviata
23 mars 2017
Un roman qui se passerait à Londres et dont Winston Churchill serait l'un des personnages, il ne fallait que cela pour m'appâter quand j'ai découvert le programme du premier trimestre 2017 de Didier Jeunesse. Oui mais voilà, il y a bien plus que cela : le contexte historique de la bataille d'Angleterre est certes très bien évoqué, à taille humaine, tant du côté des habitants de Londres qui subissent les bombardements incessants – et parmi eux, Lucan Sondran, un ado de 14 ans, orphelin, qui rêve de devenir pilote à la RAF – que du côté de Sir Winston n'hésitant pas à aller encourager les gens dans les rues et cherchant parfois désespérément des solutions pour tenir face aux attaques incessantes d'Hitler. Mais je m'égare : le personnage principal, c'est bien Lucan, cet ado énergique et un peu rebelle, inséparable de sa soeur de lait, Catriona, qui apprend par hasard que son certificat de naissance est un faux. Il n'aura pas le temps de s'interroger sur ses origines que la mort prématurée de son grand-père va le précipiter dans un autre monde (nommé l'Alter Monde, par opposition – ou complémentarité ? – à l'Ego Monde réaliste). Dans ce monde en miroir (j'adore la couverture de ce point de vue), à la fois si semblable au nôtre par les émotions et les rapports humains mais si différent par la luxuriance de ses paysages urbains et l'énergie joyeuse qui se dégage de ses technologies, Roslend est attaquée par la terre de Nelbri dont le Brac Marquel affronte l'Immuable Xélion ; une cité complètement neutre, Hircuz, vit sous le niveau de la mer, bien loin de la guerre qui déchire les terres d'en haut.
C'est ce mélange d'histoire et de fantastique qui est vraiment prenant, le passage d'un monde à l'autre avec un jeune héros attachant qui doit lutter pour que son monde et l'autre (dont on devine qu'il y est lié) résistent et survivent. « We will never surrender » : cette célèbre phrase de Churchill paraît souvent bien fragile dans les mondes de Nathalie Somers. Il y a beaucoup de rythme dans ce roman, les pages se tournent toutes seules, on a envie de savoir comment vont évoluer les choses dans l'Alter Monde et même si on connaît l'issue de la Bataille d'Angleterre, on vibre avec les Londoniens ordinaires et avec le vieux Bulldog (et même avec George VI !), on observe la complicité entre Lucan et Catriona et… bien évidemment, à la toute dernière ligne, on reste complètement sur sa faim, il faudra attendre septembre pour lire la suite !
Lien : http://desmotsetdesnotes.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
ReveursEtMangeursDePapier
29 mars 2017
Londres, 1940. La Seconde Guerre Mondiale déchire le monde. Lucan, un garçon de quatorze ans, rêve de s'engager et de défendre son pays. Bien trop jeune pour être pris au sérieux, il se contente de poursuivre son apprentissage aux côtés de son grand-père horloger, d'explorer la ville avec sa meilleure amie Catriona, et de se défouler lors des matchs de hurling. Jusqu'au jour où son grand-père décède des suites d'un bombardement. Ce jour là, son grand-père a à peine le temps de lui confier une petite clé avec la consigne de s'occuper de son horloge...

Lucan est dévasté par la mort de son grand-père qui l'a élevé, mais rapidement, il découvre qu'il a laissé derrière lui quelque chose de précieux. Son horloge renferme un secret. Quelque chose d'incroyable, qui propulse notre jeune héros dans un autre monde. Lucan met alors les pieds dans l'Alter Monde, à Roslend. Un monde flamboyant qui lui en met plein la vue, mais qui est autant menacé que le sien puisque là-bas aussi la guerre fait rage. Nous voilà embarqués dans une aventure aussi sombre que merveilleuse !

Lucan est un personnage qui m'a beaucoup plu. Très impliqué, il fait preuve d'une grande bravoure et ne se laisse jamais abattre. Lui qui rêvait d'aventures, et plus précisément d'intégrer les défenses aériennes, il réalise son rêve d'une façon qu'il n'aurait jamais pu imaginer. Voyager entre son monde et Roslend lui offre la possibilité de vivre de nombreuses aventures. Des aventures extraordinaires et excitantes. J'ai tellement aimé découvrir Roslend ! J'y mettais probablement autant d'enthousiasme que Lucan ! On est face à un imaginaire riche, mis en valeur par la beauté des lieux, par la découverte de différentes cités et communautés, et par de fascinantes créatures telles que les ouzgouchs et les rigmuffins. Et il y a encore tellement de choses à découvrir !

Le coté historique du roman m'a lui aussi bien emballé et celui ci est particulièrement bien travaillé. L'auteure a choisi de rester fidèle aux événements de 1940 et a même intégré à son récit les grandes figures de cette époque comme Churchill ou encore le roi Georges VI. du coup, j'aimais autant suivre l'aventure dans notre monde que dans l'Alter Monde et j'en ai été le premier surpris, croyant que je serai beaucoup plus séduit par la partie fantastique. Dans chaque monde, on s'attache à un petit quelque chose. Un repère qui nous empêche de décrocher complètement de l'un ou de l'autre. Pour notre monde, je nommerai peut-être Catriona, la meilleure amie, un poil rebelle et super attachante. Pour Roslend, je pense que c'est un tout, comme je le disais un peu plus haut.

Verdict : Un premier tome passionnant. Un univers fascinant. Je me suis régalé ! On voyage entre deux mondes liés d'une étonnante manière. Deux mondes qui mènent une terrible bataille. Basée sur des événements historiques, une partie du récit est très ancrée dans la réalité. Puis, tout en contraste, nous plongeons dans un même temps dans une aventure fantastique lorsque l'auteure nous présente Roslend, un monde imaginaire incroyable. le mélange fonctionne. Il fonctionne même très bien et que ce soit dans l'Ego Monde ou dans l'Alter Monde, j'ai pris beaucoup de plaisir à suivre le jeune Lucan, très impliqué dans sa mission. Superbe découverte que je ne peux que conseiller !

Lien : http://revesurpapier.blog4ev..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Galleane
25 avril 2017
Attirée par la superbe couverture je suis allée lire le résumé qui a su m'intriguer, la partie sur le monde parallèle faisant toute la différence alors même que le contexte Seconde Guerre mondiale ne m'attirait pas beaucoup. Vous savez que je ne suis pas une grande fan de cette période, je le dis souvent, mais j'ai tenté et je ne le regrette absolument pas.

Très vite j'ai été séduite par Roslend. Dès qu'on met un pied dans ce monde parallèle, son bestiaire, les décors qu'on nous dépeint, les peuples qui y vivent, leurs us et coutumes et autres informations que l'auteure communique, tout ça a fait son petit bout chemin dans ma tête et a remporté mon adhésion. J'ai adoré les idées de Nathalie Somers, ce monde, Roslend qu'elle a créé possède une atmosphère qui m'a beaucoup plu. Dans ces idées de fonds il y a un léger côté Mondes d'Ewilan, l'ambiance qui se dégage de l'histoire m'a rappelé les séries sur cette héroïne issue de l'imagination de Pierre Bottero. Autant vous dire que ça m'a rendu nostalgique mais aussi j'appréciais de retrouver une part de cet auteur dans Roslend. Attention je ne dis pas que les récits se ressemblent, chose qui n'est absolument pas le cas. Et, si vous vous lancez vous n'aurez peut-être pas du tout la même impression que moi.
Le seul défaut de cet univers à mon sens c'est qu'il n'y a pas beaucoup de descriptions, dû au public visé j'imagine, mais il y a le nécessaire pour se sentir malgré tout immergé dans le roman. Cependant, vu que l'intrigue est divisée entre Roslend et Londres, ce découpage explique également qu'on ait moins de passages sur le premier lieu nommé et donc moins de descriptions s'y rattachant. Roslend est donc le pendant de Londres et quand il se passe quelque chose chez l'un, ça se répercute chez l'autre. Les deux univers sont en conflit, chose que va découvrir Lucan notre héros. Propulsé à Roslend il va se retrouver impliqué au coeur de deux batailles et pour sauver l'un des mondes, il a devoir secourir l'autre.

L'histoire est passionnante. le découpage du texte apporte une dynamique plus qu'appréciable, d'autant plus que régulièrement un chapitre se termine en queue de poisson (évidemment le fin mot n'arrivera pas forcément le chapitre d'après). Ces derniers sont en outre courts et on obtient une belle fluidité de lecture. Dès le premier chapitre j'étais accrochée à l'histoire. On débarque sur Roslend, on ne comprend pas grand-chose, mais il se dégageait une atmosphère qui m'a croché tout de suite. Par la suite je suis allée de découvertes en découvertes avec Roslend, certaines de ses particularités sont hypers séduisantes. Londres est logiquement moins surprenant et moins dépaysant, mais lorsqu'on rencontre Lucan, je dois dire que les choses se sont rapidement très bien passées. Plus j'apprenais à le connaître, plus j'appréciais sa personnalité et c'était la même chose avec les seconds rôles, même si je regrette un peu qu'ils soient quelque peu plus discrets. Peut-être que la suite corrigera cette impression que j'ai eue.
J'avais deviné dès le début l'un des composants importants qui finit par se faire jour dans le dernier tiers du roman, l'auteure n'ayant pas assez bien caché la chose, si tant est qu'elle ait voulu la cacher. En oubliant ce côté cela reste un peu trop évident qu'il allait se passer ça et je m'étonne encore que certains personnages n'aient pas deviné plus tôt. Heureusement pour moi cela n'a pas gâché ma lecture. J'aurais également aimé qu'on m'explique déjà pourquoi, lorsque Lucan bascule sur Roslend, son corps reste présent à Londres. le procédé qui le fait changer de monde m'a souvent gêné par manque de détails. J'espère vraiment qu'on aura des informations plus tard. Au-delà de tout ça, j'ai tellement été prise par ma lecture, j'ai adoré ce qu'a composé l'auteure et les acteurs de son histoire sont, pour beaucoup, très attirants qu'il est plus que prévu que je lise la suite lorsqu'elle paraître. Ce fut vraiment un beau voyage, un voyage entre deux univers très différents, qui m'a ravi.
Lien : http://bloggalleane.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations & extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
ReveursEtMangeursDePapierReveursEtMangeursDePapier29 mars 2017
Un deuxième battement permis de conserver l'altitude zéro. L'oiseau semblait courir sur les vagues, l'extrémité de ses ailes effleurant les grains dorés avant de les soulever en gerbes scintillantes.

- Plus vite ! Plus vite ! exhorta le garçon.

L'ouzgouch répondit à l'invective du rigmuffin. La fréquence de ses battements s'accéléra lentement mais surement. Et enfin, ils s'élevèrent avec puissance vers l'azur parfait du ciel de Roslend. Pendant les premières secondes, Lucan cessa de respirer. Après la terreur qu'il venait de vivre, des émotions incroyables, provoquées par le vol puissant de l'ouzgouch, le submergeaient. Il aurait bien été en peine de décrire ce qu'il ressentait à cet instant. Il n'était plus un homme, il n'était plus de ce monde, ni d'aucun autre. Il était la flèche qui fendait l'air, l'éclair qui zébrait les cieux... le maître de l'Univers !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Mikasa34Mikasa3422 avril 2017
- Les bêtes ne sont pas des hommes, même s'il y a des hommes qui sont bien bêtes.
- Tu penses à quelqu'un en particulier?
- Mois? Jamais de la vie!
- Tant mieux. J'ai horreur de ne pas tout saisir.
- On s'éloigne du sujet.
- Exact. Revenons à nos ouzgouchs.
Commenter  J’apprécie          42
Virginie94Virginie9408 mai 2017
Winston Churchill est devenu Premier Ministre de la Grande-Bretagne le 10 mai 1940, alors que la guerre avait déjà commencé. C’était l’un des rares politiciens de son époque à comprendre les vrais enjeux du conflit et à cerner la person- nalité d’Hitler. Il donne dès son arrivée au 10 Downing Street un souffle nouveau à la Grande-Bretagne. Tous les historiens s’ac- cordent à reconnaître qu’il a joué un rôle déterminant lors de la bataille d’Angleterre. Mais tant qu’ils n’auront pas lu Roslend, ils ne sauront pas à quel point c’est vrai...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Virginie94Virginie9408 mai 2017
Ce soir-là, l’alerte dura moins longtemps que d’habitude. Lucan aurait aimé y voir un signe d’épuisement de la force aérienne allemande, mais il ne se faisait pas d’illusion. Lors de son discours à la Chambre des communes le 13 mai dernier, Churchill, le Premier Ministre britannique, avait déclaré ne pouvoir offrir à son propre peuple que « du sang, de la peine, des larmes et de la sueur ». Puis il avait prédit de « nombreux et longs mois de combat et de souffrance ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Virginie94Virginie9408 mai 2017
Petit à petit, la population sortit des caches et des caves. Un rire retentit, puis un autre. Malgré la peur et les blessures, le soulagement dominait. On pleurerait plus tard les victimes. Pour l’heure, les citoyens de Roslend goûtaient la saveur incomparable de la vie lorsque la mort vient de frapper.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : guerreVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
918 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre