AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791021018792
Éditeur : Tallandier (13/10/2016)

Note moyenne : 4.12/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Sa vie est un roman. Quoi de plus libre que la vie brève et intense d’Isabelle Eberhardt ?
Née en Suisse en 1877 d’une aristocrate russe et de père inconnu, l’éducation avant-gardiste qu’elle reçoit la conduit à la rébellion, à l’exotisme et à l’aventure. Morte tragiquement à vingt-sept ans, elle connaît toutes les fulgurances et ose tous les tabous. Excessive et idéaliste, scandaleuse et mystique, Isabelle Eberhardt ne se pose aucune limite. Sa vie sera cel... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Xian_Moriarty
  28 février 2017
Une biographie qui m'a fait découvrir une femme fascinante.
Je crois qu'il va être difficile pour moi de parler de ce livre. Il m'a beaucoup plus, mais il y a tellement à dire que je ne sais pas si je vais y parvenir.
Déjà, j'aimerai parler de la forme de cette biographie. Ce n'est une biographie historique. Elle est plus proche de la bio romancée, mais ce n'est pas un roman. Ce mélange entre les deux genres donne de la puissance aux écrits et permet de mieux appréhender ce personnage si particulier d'Isabelle. Cependant, cela donne des passages étranges, comme lors du récit de sa mort. En effet, cet horrible passage est raconté du point de vue de la jeune femme (27 ans). C'est déroutant et j'avoue qu'à ce moment-là, l'autrice penche trop vers la fiction. Comment savoir ce que pensa Isabelle, ce qu'elle ressentit alors qu'elle était entrainée par le torrent ?
Ensuite, je trouve dommage que le livre ne propose pas toujours de contexte historique ou de tentative d'analyse de la psychologie d'Isabelle. En effet, elle se convertit à la religion musulmane (rien de mal là-dedans hein), mais comme elle se pense « homme », elle vit sa foi comme un « homme ». Mais que pensait-elle de la condition de la femme musulmane à l'époque ? (en sachant que cela devait être bien différent d'aujourd'hui sur de nombreux points) ? D'ailleurs, comment pense-t-elle la condition de la Femme en général, elle qui fut « bâtarde », élevée par un homme qui croyait dur à l'égalité des sexes et rejetait les classes sociales ? C'est peut-être pour moi le plus gros défaut de l'ouvrage, bien qu'il n'en reste pas moins passionnant.
La vache, quelle vie ! Vie que j'ai trouvée à la fois particulièrement triste et particulièrement incroyable !
On découvre dans un premier temps la vie de sa mère. Ce qui nous permettra de comprendre le lien qui attachait les deux femmes, mais aussi certaines tristesses de la vie d'Isabelle.
Puis, on découvre son instruction en Suisse, les conflits avec ses (demi — ) frères et soeurs, sa soif de connaissance qui de développe dans un univers toxique (ce qui est bien triste, car son père cherchait vraiment à propose un mode de vie hors système intéressant. Mais je pense que les personnalités manquaient d'affection et de compréhension hélas), la relation presque incestueuse avec ce frère…
On découvre une femme qui souhaite vivre comme elle le souhaite, écraser par des conventions sociales malsaines qui ne lui sont pas favorables. Il est d'ailleurs aussi très intéressant que même dans les milieux « révolutionnaires », « libertaires » et qui se revendiquent féministes (kof) qu'elle côtoie, tout le monde finit toujours par être oppressé par les normes sociales et ses amis, surtout des hommes, finissent toujours par rentrer dans le moule.
En lisant le livre, on est souvent en peine avec elle. Les drames qui la touchent, les nombreuses crises de « dépression » (ce n'est pas évoqué dans le livre, mais je pense qu'elle était une très grande dépressive). Mais on vibre aussi avec elle quand elle parcourt l'Algérie ou la Tunisie.
On loue ses qualités d'écriture, de franchise. Ah quelle autrice elle aurait été si elle n'avait pas été emportée à ses 27 ans par un torrent lors qu'une catastrophe naturelle !
Le livre m'a donné envie de découvrir les écrits d'Isabelle, pour voir s'il l'on retrouve cette passion, cette flamme, et parfois cette tristesse que l'autrice de cette bio nous laisse voir. de plus, par ses positions plutôt « anti-européennes » (dans le sens que l'Europe n'est pas le monde supérieur), son amour pour le Maghreb et surtout ses connaissances des gens de l'époque, je me dis que cela doit être des témoignages incroyables d'une époque révolue.
Cet ouvrage m'a beaucoup plus, même si j'ai quelques reproches à lui faire. Je suis très heureuse d'avoir découvert cette femme incroyable. Sans qu'elle le sache elle-même, elle était probablement la plus grande féministe de son temps : elle a bravé les conventions sociales jusqu'au bout et a vécu comme elle l'entendait !
À découvrir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
mjaubrycoin
  11 février 2017
Une superbe biographie de cette femme hors du commun qui a passé sa trop courte vie à transgresser les règles de bienséance et à s'affranchir des impératifs sociaux propres à son époque ce qui la rend tellement proche et attachante.
Née à Genève en 1877, fille naturelle d'une aristocrate russe et du précepteur de ses frères, elle reçoit une éducation d'avant-garde qui lui permet dès son plus jeune âge d'exercer son sens critique et de transgresser la dictature des genres, se travestissant en homme pour connaître davantage de liberté.
Fascinée par l'Orient, elle va vivre en Algérie avec sa mère et se convertira à l'Islam soufi qui satisfera sa soif de spiritualité, mais elle se montrera également amante intrépide, séduisant les hommes qui se trouvent sur son chemin.
Reporter de guerre, elle présentera dans ses récits la réalité quotidienne de la vie en Algérie colonisée et s'attachera à vivre en symbiose avec la population .
Mais ce qui en fait lui donne toute sa singularité, c'est que le démon de l'écriture ne l'a jamais quittée et qu'elle a utilisé ses talents d'auteurs pour démontrer son anti-conformisme radical.
Celle que le Maréchal Lyautey admirait en disant d'elle que c'était une réfractaire, mourra accidentellement à l'âge de 27 ans et laissera derrière elle une trace durable.
Tiffany Tavernier rend un hommage appuyé à cette figure féminine extraordinaire en relatant son parcours exceptionnel sous une forme romancée qui n'exclut nullement les précisions historiques.
Un livre passionnant et érudit qui traduit parfaitement la fascination de l'auteur pour son sujet.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
roadinette
  28 février 2017

J'ai émis le souhait de lire cette biographie d'Isabelle Eberhardt par curiosité, ayant entendu parler de ce personnage mais n'en connaissant pratiquement rien.
En particulier je n'avais aucune idée de la quantité d'écrits qu'elle a produits.
Le récit de Tiffany Tavernier met bien en évidence ce qui fut le fil conducteur de cette vie exceptionnelle.
Enfant d'un couple hors-normes, pour l'époque, et mis à l'écart, toute la vie d'Isabelle sera une recherche d'un apaisement, d'une sérénité qu'elle ne trouvera que par épisodes et jamais d'une façon durable…mais presque toujours en dehors des conventions.
L'attrait de l'Afrique prend une telle force en elle qu'elle laisse sa famille pour partir ce qui au 19ème siècle était plutôt exceptionnel pour une femme, qui de plus est encore très jeune.
Sa mère l'y rejoint et elles trouvent toutes les deux une communion à cette vie ensemble loin de la France et de Genève.
Isabelle s'habille très souvent en cavalier arabe, et se fait appeler « Si Mahmoud »,se convertit à l'islam dans lequel elle trouve une beauté, une extase qui ira parfois jusqu'à la jouissance.
Parfois elle applique à la lettre les préceptes de cette religion mais parfois aussi son tempérament vif de jeune femme l'entraîne à tester toutes sortes de jouissances, dont fumer du « kif » et multiplier les conquêtes masculines.
Son amour de la beauté et sa découverte des paysages grandioses qu'elle traverse au gré des caravanes qu'elle suit lui inspire de nombreux récits les décrivant.
Mais elle n'oublie pas le monde qui l'entoure, la corruption qui règne aussi bien chez les arabes que chez les français et elle dénonce également l'attitude ignominieuse de l'armée française qui écrase un peuple que l'on peut dire asservi.
Quelques personnages français acquièrent son estime : Victor Barrucand, directeur d'un journal arabophile et le général Lyautey qui apprécie sa connaissance de l'Afrique.
Le déroulé de la biographie de Tiffany Tavernier permet bien de suivre l'évolution de la souffrance du personnage, ses nombreuses angoisses, compassions mais aussi, plus prosaïquement, sa recherche continuelle d'argent pour parfois seulement survivre !
A la suite de cette lecture, il me reste maintenant à découvrir son oeuvre : ses journaux et ses articles de dénonciation des injustices et de reporter de guerre avant l'heure.
Peut-être une coquille page 213 : avril 1998, je pense plutôt qu'il s'agit d'avril 1898 ?
Je recommande la lecture de ce livre qui à travers la découverte de personnage d'Isabelle Eberhardt nous donne à découvrir de l'intérieur le vrai visage de la colonisation.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
roadinetteroadinette   28 février 2017
Sous une chaleur accablante, elle passe les jours suivants à dormir, et le soir, à chevaucher les sables. l'argent manque toujours. Si elle commence à s’installer, isabelle doit lutter contre son inertie et ce qu'elle appelle son "esprit d'attente".
Commenter  J’apprécie          00
roadinetteroadinette   28 février 2017
Et toute l'âme songeuse, insouciante et sensuelle des nomades s’exhale dans ces chants sauvages qui sont empoignants, qui parlent à mon coeur et à mes sens, qui pénètrent mon âme d'une mélancolie douce, infinie et qui m'apporte l'oubli.
Commenter  J’apprécie          00
Xian_MoriartyXian_Moriarty   04 février 2017
Vouloir changer le monde, c'est nécessairement passer par les blancs du savoir.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Tiffany Tavernier (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tiffany Tavernier
http://www.librairiedialogues.fr/ Numéro 97 de l'émission Dialogues littéraires de décembre 2018, filmée dans les galeries du Forum Roull à Brest, à l'occasion des expositions de Gaïdic Ollivier, Julien Laparade et Dominique le Roux. L'émission est produite par la librairie Dialogues et réalisée par Ronan Loup. Invités : Tiffany Tavernier pour "Roissy" (éd. Sabine Wespieser), Riad Sattouf pour ", tome 4" (éd. Allary) et la chronique de Noël de Nolwenn au rayon Jeunesse. Présentation : Delphine le Borgne. Interviews par Laurence Bellon et Nolwenn Bellec.
Retrouvez-nous aussi sur : Facebook : https://www.facebook.com/librairie.dialogues Twitter : https://twitter.com/dialogues Instagram : https://www.instagram.com/librairiedialogues
+ Lire la suite
autres livres classés : islamVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il Juif ?

Oui
Non
il était Zen
Catholique

10 questions
1087 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre