AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Michel Ganstel (Traducteur)
EAN : 9782253053101
819 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (01/03/1990)

Note moyenne : 3.76/5 (sur 126 notes)
Résumé :
Le roman de Barbara Taylor Bradford est l'histoire d'une vie que nous allons suivre pas à pas, la vie d'Emma Harte. A quatorze ans, Emma est domestique dans un château des environs de Leeds, en Angleterre. Mais elle refuse d'accepter le destin qui l'attend, celui de ses parents, de ses frères, des pauvres et des sans-espoir.

L'Espace d'une vie est un très beau roman de passion, de toutes les passions, celles des êtres aimés, celle de l'ambition. Publ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
Crazynath
  22 septembre 2016
Ce bouquin trainait dans ma PAL depuis plus d'une dizaine ( enfin, plutôt douzaine ) d'années. le challenge ABC me permet de dépoussiérer cette PAL avec ses bonnes ( et moins bonnes) surprises car je choisis de préférence les livres les plus anciens en ma possession. Donc voila, je me suis enfin lancée dans la lecture de ce roman .
Que dire à propos de ce livre ? Il raconte l'histoire d'une femme, Emma Harte, et de son ascension sociale. Pauvre femme de chambre au début du vingtième siècle, elle va , à force de travail acharné parvenir à concrétiser son rêve : devenir riche ....
Ce bouquin véhicule beaucoup de bons sentiments, mais il n'est pas déplaisant à lire. Certaines parties ont plus éveillé mon intérêt que d'autres. La jeunesse et les débuts de l'héroïne par exemple.
C'est un livre à lire sans prise de tête, pour se détendre et puis c'est tout. Il ne casse pas trois pattes à un canard, mais bon, il y a actuellement des daubes commerciales qui sont surement pires selon moi...
En même temps, je suis contente de l'avoir lu, car c'était surement un des plus vieux livres que j'avais en ma possession....
Challenge ABC 2016/2017
Challenge Pavés 2016/2017
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
shirley230173
  05 mars 2020
Nostalgie quand tu nous tiens...
Bizarrement dès que je l'ai eu en main, et malgré ses pages jaunies (je déteste cela) et sa petite écriture, j'ai sû que je l'achèterais ainsi que sa suite... mais je ne savais pas qu'il y avait autant de bouqins (è je pense).
Le nom d'Emma Harte comme celui d'Edwin et Blackie étaient restés gravés dans ma mémoire...
En effet j'avais vu en son temps, les téléfilms magnifiques tire de ce roman.
Il retrace la vie d'Emma, cette jeune fille de 14 ans au service d'une riche famille anglaise, et qui décide que sa vie sera différente de celle de ses parents ouvriers et sans le sou.
Et elle a un plan avec un grand P... pour y arriver.
Elle sait qu'elle deviendra riche et c'est peu de le dire ... On commence notre lecture en 1968 au terme de sa vie et on revient aux souvenirs de sa jeunesse, ses amitiés, ses amours mais aussi ses déceptions...
Une enfant ambitieuse, courageuse dont la persévérance va payer.
Le tout avec des descriptions de campagne anglaise romantique à souhait...
Je me réjouis déjà de lire le second tome...
Je vous le conseille vivement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
florene1408
  21 novembre 2020
Pour tout vous dire, quelle agréable surprise que la lecture de ce livre qui retrace la vie d'Emma Harte, une vie dure puis qui s'améliore financièrement d'abord, par contre au niveau sentimental Emma n'a pas eu beaucoup de chance dans sa vie mais je n'en dis pas plus pour ceux qui veulent lire l'espace d'une vie.
Je viens d'aller chercher la suite"accroche toi à ton rêve" où Emma a 80 ans, son personnage va me manquer, j'espère qu'on la retrouvera un peu à travers sa descendance.
La suite dans ma prochaine critique.
Bonnes lectures confinées à tous et toutes.
Commenter  J’apprécie          62
Lalivrophile
  17 novembre 2011
Le livre s'ouvre sur un prologue qui se déroule en 1968, et qui raconte certains événements qui arrivent alors qu'Emma a 78 ans. Ensuite, il y a l'histoire, de 1904 jusqu'en 1950, puis l'épilogue qui est la suite du prologue. Je trouve cela un peu dommage, car dans le prologue, on apprend des choses qu'il aurait mieux valu découvrir au long du livre. On apprend d'abord qu'Emma a réussi à devenir très riche. On s'en doute, bien sûr, mais le savoir dès le début gâche un peu le plaisir de la découverte.
On apprend aussi qu'Emma a 5 enfants. Et si on fait attention à leurs noms de famille (et pour l'une à son prénom), au fur et à mesure qu'on découvre les personnages, on sait avec qui Emma les a eus. On apprend aussi que malheureusement, Emma ne s'entend pas bien avec ses enfants, sauf avec l'une d'eux.
La quatrième de couverture signale que "L'espace d'une vie" est un ouvrage comparable à "Les oiseaux se cachent pour mourir". Effectivement, c'est une longue saga familiale qui s'étale sur quatre générations (le McCullough s'étale sur trois générations), avec des amours impossibles. Mais on retrouve certaines ressemblances qui peuvent faire penser au lecteur que Barbara Taylor Bradford s'est un peu inspirée de certaines situations, de certaines ambiances de Colleen McCullough. C'est un peu dommage. Par exemple, Winston, le frère aîné d'Emma veut s'engager dans la marine, et entre en conflit avec son père à ce sujet; le frère de Meggie veut s'engager pendant la guerre de 14-18, il veut s'en aller de la maison, de toute façon, et entre en conflit avec son "père". Bien sûr, ce n'est pas les mêmes conflits, mais les affrontements père-fils rappellent un peu McCullough.
[...]
Lire la suite sur:
Lien : http://www.lalivrophile.net/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
bonogirl
  24 juillet 2011
J'avais environ 16 ans lorsque j'ai lu ce livre, j'avais adoré l'histoire d'Emma, une jeune domestique qui à force de témérité et de travail finit par réaliser son rêve et à réussir dans la vie.
Lecture "légère" que les fans de romans d'amour ou les jeunes filles apprécieront
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
PiertyMPiertyM   12 avril 2015
De l'argent, il en faut, bien entendu, pour ce loger, se nourir, se vetir, mais une fois l'essentiel assuré, l'argent ne compte plus. Il devient un outil, un moyen d'acquerir le pouvoir. Et il est faux de pretendre que le pouvoir corrompt. Il n'avilit que ceux qui en font mauvais usage et sont prets à ramper pour le conserver. Bien exercé, le pouvoir peut au contraire ennoblir celui qui le detient.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
florene1408florene1408   19 novembre 2020
P350
Si seulement elle avait un mari t.. . Un mari fort et riche, capable de se dresser entre elle et les Fairley. Mais David lui était interdit. Quant à Blackie, son ami, son frère, il ne pouvait en être question. Et Emma pensa alors fugitive ment à joe, Joe était riche il était amoureux d'elle et serait trop heureux de l'épouser. Emma n'aimait pas Joe. Elle avait pour lui l'estime et l'affection que commandaient ses qualités, car joe était bon, honnête et l'on pouvait toujours lui faire confiance. En l'épousant, Emma commettrait une mauvaise action et le priverait de l'amour d'une femme, donc il était digne. Elle se soumettre et surtout à la pénible épreuve de devoir partager son lit et porter ses enfants. À cette idée, elle eut un mouvement de recul. Non, décidément, Joe était à écarter . Comment, d'ailleurs, Em ma pourrait-elle envisager de sang-froid de se donner un autre homme alors que David seul occupait son cœur et ses pensées?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
florene1408florene1408   12 novembre 2020
P16
à ton âge, ma croix la plus lourde à porter était précisément de me trouver en butte aux exaspérantes manifestations de la prétendue supériorité masculine. Pourtant, d'être toujours sous-estimée, traitée comme une petite femme sans conséquence a constitué mon avantage le plus décisif, j'ai vite appris à m'en servir, crois-moi. Vois tu ma chère enfant, devant nous autres faibles femmes ces messieurs baissent leur garde, commettent des erreurs et des négligences dont nous n'avons plus qu'à profiter. Combien de fois m'ont ils ainsi offert des victoires inespérées....
Peut être, grand mère, mais...
Pas de Mais Paula je sais ce dont tu es capable et je te connais sans doute mieux que toi même, ma chérie, dit elle en souriant. N'oublies jamais que ce qui compte, dans la vie, ce n'est pas ce que pensent les autres de toi. Mais c'est de savoir ce qu'on est ce qu'on vaut. L'aurais tu déjà oublié ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
florene1408florene1408   21 novembre 2020
P532
Pauvre Elizabeth,je suis peut être méchante, c'est vrai. Il est quand même incroyable , à son age , qu'elle soit encore sentimentale comme à 16 ans et s'imagine trouver chaque fois l'amour parfait. Je me demande si elle aura du plomb dans la tête un jour ou l'autre.
Commenter  J’apprécie          20
florene1408florene1408   19 novembre 2020
page 336
Avec un frisson, Joe essayait de chasser de son esprit ces images érotiques qui réveillait des fantasmes auxqueld il avait de plus en plus de mal à résister. Oui, il désirait Emma. Avec passion, une passion de plus en plus exigeante et dont l'intensité l'effrayait, lui pourtant si chaste. Au prix d'un grand effort, il parvint enfin à prendre sur lui.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Barbara Taylor Bradford (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Barbara Taylor Bradford
Barbara Taylor Bradford's A Woman Of Substance 30th Anniversary
autres livres classés : roman d'amourVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4029 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre

.. ..