AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Michel Ganstel (Traducteur)
ISBN : 2253053104
Éditeur : Le Livre de Poche (01/03/1990)

Note moyenne : 3.75/5 (sur 115 notes)
Résumé :
Le roman de Barbara Taylor Bradford est l'histoire d'une vie que nous allons suivre pas à pas, la vie d'Emma Harte. A quatorze ans, Emma est domestique dans un château des environs de Leeds, en Angleterre. Mais elle refuse d'accepter le destin qui l'attend, celui de ses parents, de ses frères, des pauvres et des sans-espoir.

L'Espace d'une vie est un très beau roman de passion, de toutes les passions, celles des êtres aimés, celle de l'ambition. Publ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
Crazynath
  22 septembre 2016
Ce bouquin trainait dans ma PAL depuis plus d'une dizaine ( enfin, plutôt douzaine ) d'années. le challenge ABC me permet de dépoussiérer cette PAL avec ses bonnes ( et moins bonnes) surprises car je choisis de préférence les livres les plus anciens en ma possession. Donc voila, je me suis enfin lancée dans la lecture de ce roman .
Que dire à propos de ce livre ? Il raconte l'histoire d'une femme, Emma Harte, et de son ascension sociale. Pauvre femme de chambre au début du vingtième siècle, elle va , à force de travail acharné parvenir à concrétiser son rêve : devenir riche ....
Ce bouquin véhicule beaucoup de bons sentiments, mais il n'est pas déplaisant à lire. Certaines parties ont plus éveillé mon intérêt que d'autres. La jeunesse et les débuts de l'héroïne par exemple.
C'est un livre à lire sans prise de tête, pour se détendre et puis c'est tout. Il ne casse pas trois pattes à un canard, mais bon, il y a actuellement des daubes commerciales qui sont surement pires selon moi...
En même temps, je suis contente de l'avoir lu, car c'était surement un des plus vieux livres que j'avais en ma possession....
Challenge ABC 2016/2017
Challenge Pavés 2016/2017
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
bonogirl
  24 juillet 2011
J'avais environ 16 ans lorsque j'ai lu ce livre, j'avais adoré l'histoire d'Emma, une jeune domestique qui à force de témérité et de travail finit par réaliser son rêve et à réussir dans la vie.
Lecture "légère" que les fans de romans d'amour ou les jeunes filles apprécieront
Commenter  J’apprécie          70
Lalivrophile
  17 novembre 2011
Le livre s'ouvre sur un prologue qui se déroule en 1968, et qui raconte certains événements qui arrivent alors qu'Emma a 78 ans. Ensuite, il y a l'histoire, de 1904 jusqu'en 1950, puis l'épilogue qui est la suite du prologue. Je trouve cela un peu dommage, car dans le prologue, on apprend des choses qu'il aurait mieux valu découvrir au long du livre. On apprend d'abord qu'Emma a réussi à devenir très riche. On s'en doute, bien sûr, mais le savoir dès le début gâche un peu le plaisir de la découverte.
On apprend aussi qu'Emma a 5 enfants. Et si on fait attention à leurs noms de famille (et pour l'une à son prénom), au fur et à mesure qu'on découvre les personnages, on sait avec qui Emma les a eus. On apprend aussi que malheureusement, Emma ne s'entend pas bien avec ses enfants, sauf avec l'une d'eux.
La quatrième de couverture signale que "L'espace d'une vie" est un ouvrage comparable à "Les oiseaux se cachent pour mourir". Effectivement, c'est une longue saga familiale qui s'étale sur quatre générations (le McCullough s'étale sur trois générations), avec des amours impossibles. Mais on retrouve certaines ressemblances qui peuvent faire penser au lecteur que Barbara Taylor Bradford s'est un peu inspirée de certaines situations, de certaines ambiances de Colleen McCullough. C'est un peu dommage. Par exemple, Winston, le frère aîné d'Emma veut s'engager dans la marine, et entre en conflit avec son père à ce sujet; le frère de Meggie veut s'engager pendant la guerre de 14-18, il veut s'en aller de la maison, de toute façon, et entre en conflit avec son "père". Bien sûr, ce n'est pas les mêmes conflits, mais les affrontements père-fils rappellent un peu McCullough.
[...]
Lire la suite sur:
Lien : http://www.lalivrophile.net/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Hejer
  21 décembre 2012
La saga d'Emma Harte est tout juste magnifique !
Ayant reçu de la part d'une amie -qui ne savait pas que c'était une saga- le troisième volet " L'héritage d'Emma Harte " j'ai décidé de chercher les autres romans et je peux vous l'assurer , je n'étais pas déçue car Barbara Taylor Bradford a très bien réussi à nous captiver et d'un tome à l'autre , je ne faisais que m'attacher encore plus aux personnages .
Commenter  J’apprécie          40
Blog_Oceane
  19 juillet 2017
J'ai lu du 12/07/2017 au 19/07/2017.
J'ai choisi de lire ce livre juste en lisant sa 4ème page de couverture. Je ne pensais pas que ce livre serait différent de mes dernières lectures. En effet, j'ai eu un réel coup de coeur. J'ai pris du plaisir à lire ce livre et j'ai même pleuré par moment, ce qui est signe que je me suis plongée dans le livre sans aucun problème. J'ai profondément aimé le personnage d'Emma dont j'ai pu comprendre chacune de ses réactions mais aussi une préférence pour Edwin (même si il a été horrible avec Emma), Paul, Daisy et les petits-enfants d'Emma. Cependant, on déteste aussi des personnages tels que Edwina. de plus, ce livre est d'un réalisme exceptionnel avec des références, situations historiques et j'ai adoré le fait de voir l'acheminement de l'ascension sociale d'Emma et son évolution aussi. Pour conclure, ce fût le coup de coeur de ce mois-ci.
Je ne pense pas lire la suite de cette saga car j'ai peur d'être déçue puisque le premier tome est exceptionnel.
Ma note : 10/10
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          01
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
PiertyMPiertyM   12 avril 2015
De l'argent, il en faut, bien entendu, pour ce loger, se nourir, se vetir, mais une fois l'essentiel assuré, l'argent ne compte plus. Il devient un outil, un moyen d'acquerir le pouvoir. Et il est faux de pretendre que le pouvoir corrompt. Il n'avilit que ceux qui en font mauvais usage et sont prets à ramper pour le conserver. Bien exercé, le pouvoir peut au contraire ennoblir celui qui le detient.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
CrazynathCrazynath   20 septembre 2016
Alors, d'un seul coup, la détresse qui embrumait son esprit fut balayée par une irrésistible vague de rage, une rage froide, féroce, qui lui redonna toute sa lucidité et la fit se lever d'un bond.
Commenter  J’apprécie          10
CrazynathCrazynath   20 septembre 2016
Sans argent, on reste à jamais la victime impuissante de la classe dirigeante. sans argent, on n'est qu'une bête de somme promise à un labeur sans fin, à l'avilissement, au désespoir.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Barbara Taylor Bradford (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Barbara Taylor Bradford
Barbara Taylor Bradford's A Woman Of Substance 30th Anniversary
autres livres classés : roman d'amourVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3507 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre