AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782377359912
280 pages
Archipoche (08/07/2021)
3.76/5   143 notes
Résumé :
Le roman de Barbara Taylor Bradford est l'histoire d'une vie que nous allons suivre pas à pas, la vie d'Emma Harte. A quatorze ans, Emma est domestique dans un château des environs de Leeds, en Angleterre. Mais elle refuse d'accepter le destin qui l'attend, celui de ses parents, de ses frères, des pauvres et des sans-espoir.
L'Espace d'une vie est un très beau roman de passion, de toutes les passions, celles des êtres aimés, celle de l'ambition. Publiés dans ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (23) Voir plus Ajouter une critique
3,76

sur 143 notes
5
13 avis
4
2 avis
3
5 avis
2
2 avis
1
0 avis

Crazynath
  22 septembre 2016
Ce bouquin trainait dans ma PAL depuis plus d'une dizaine ( enfin, plutôt douzaine ) d'années. le challenge ABC me permet de dépoussiérer cette PAL avec ses bonnes ( et moins bonnes) surprises car je choisis de préférence les livres les plus anciens en ma possession. Donc voila, je me suis enfin lancée dans la lecture de ce roman .
Que dire à propos de ce livre ? Il raconte l'histoire d'une femme, Emma Harte, et de son ascension sociale. Pauvre femme de chambre au début du vingtième siècle, elle va , à force de travail acharné parvenir à concrétiser son rêve : devenir riche ....
Ce bouquin véhicule beaucoup de bons sentiments, mais il n'est pas déplaisant à lire. Certaines parties ont plus éveillé mon intérêt que d'autres. La jeunesse et les débuts de l'héroïne par exemple.
C'est un livre à lire sans prise de tête, pour se détendre et puis c'est tout. Il ne casse pas trois pattes à un canard, mais bon, il y a actuellement des daubes commerciales qui sont surement pires selon moi...
En même temps, je suis contente de l'avoir lu, car c'était surement un des plus vieux livres que j'avais en ma possession....
Challenge ABC 2016/2017
Challenge Pavés 2016/2017
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
LesReveriesdIsis
  05 octobre 2021
L'Espace d'une vie est un roman qui m'a fait de l'oeil parce qu'il me changeait de mon ordinaire : une saga familiale, un livre long qui laisse le temps de dérouler un destin… et une lecture commune à faire avec Clémence du blog YouCanRead, une fois de plus : son avis est déjà disponible ici ! Ce roman fait également partie de ma pile à lire pour le Pumpkin Autumn Challenge, menu Automne douceur de vivre, il me permet de valider la catégorie « Eh, Jiji, tu ne trouves pas que ça sent drôlement bon à Gütiokipänja?! Les mots clefs sont parfaits : parcours initiatique, jeunesse, famille, nourriture. Ce roman les coche tous!
Le récit se déroule dans le Yorkshire dès 1904. Emma est une jeune fille, domestique chez les Fairley, elle s'indigne que son frère doive abandonner l'école pour travailler à la filature du village et refuse de se résigner à sa propre condition. Elle s'instruit en secret, réfléchit et élabore son plan pour gravir les échelons. A seize ans, elle a la beauté, l'ambition et aussi la naïveté d'une jeune fille. Si le fils du châtelain la remarque pour ses qualités, est-ce que pour autant un avenir est possible en ce début de siècle? Comme à bien des héroïnes, la vie réserve des surprises à Emma.
Autant être honnête, j'ai eu peur de détester le roman lorsque je l'ai commencé. Et pour cause, il m'a cruellement fait penser à Mrs Parkington de Louis Bromfield. Dans le prologue, nous retrouvons les mêmes caractéristiques ; une femme âgée qui contemple sans concession sa famille et ses enfants énonçant – non sans cynisme – leurs petites bassesses et leurs turpitudes, mais voyant les qualités de ses petits enfants. Si tout le roman avait été constitué par ce regard sur la famille, j'aurais abandonné : par chance, ce n'est pas le cas! Une fois les cinquante premières pages passées, nous retrouvons Emma adolescente, lorsqu'elle est domestique chez les Fairley, et, à partir de ce moment-là, nous suivons son évolution année après année jusqu'à revenir au point de départ dans l'épilogue, pour mieux comprendre la femme âgée qu'elle est devenue. Cette structure crée donc une boucle savoureuse car le passé éclaire son présent, et, même si nous savons qu'elle a réussi dans la vie, notre plaisir n'est jamais gâché, le prologue ne spoile en rien le reste de l'histoire.
La narration de ce livre est assez intéressante. Elle a eu pour moi la saveur d'une madeleine de Proust. J'ai retrouvé la saveur et le bonheur de romans du 19e siècle ; un petit côté zolien avec l'ambition d'une femme du peuple, un soupçon de déterminisme social aussi, la self made woman qui part de rien et qui gravit les échelons, l'industrialisation de la société et les coups de génie de certains ; un zeste à la Jane Austen avec la question de l'amour et de l'argent dans le mariage, avec la question de la bourgeoisie de campagne aussi, les étendues du Yorkshire et la lande. Nous avons aussi un petit accent à la Maupassant, avec tout un pan très négatif, un regard sombre sur la vie, sur l'amour ; certains de nos personnages semblent voués à souffrir, il y a là un pessimisme certain aussi face à quelques situations. L'ensemble de ces brises, soufflant sur les pages du roman, allié aux tribulations d'Emma créent une oeuvre équilibrée qui nous émeut, nous fait sourire, nous fait regarder au plafond, nous arrache quelques larmes et nous entraîne en avant, irrémédiablement, dans un malström d'émotions. C'est donc un roman réussi qui nous fait vivre intensément un destin hors norme, qui pourrait sans peine être adapté au cinéma. Alors, le reproche apparaît en filigrane : oui, certaines choses pourraient ne pas paraître plausibles… je ne pense pas que cela gêne réellement le lecteur, emporté dans cette course folle à la vengeance et à la réussite.
Pour en avoir parlé avec Clémence, nous trouvons toutes deux que l'épilogue est la conclusion parfaite de ce roman. Il dénoue ce qui semblait ne plus pouvoir l'être, il signe un nouveau coup d'éclat d'Emma, il apaise les rancoeurs et donne ce qu'il faut de douceur, d'amour et de châtiment bien mérité. Il met un point final à l'oeuvre savoureux et percutant : un vrai plaisir.
Compte tenu de la densité du roman, vous croiserez ici une myriade de personnages, certains font une brève apparition, d'autres ont un rôle plus durable. Une chose est certaine : peu de personnages sont là par pur hasard. Pour quelques uns, nous ne découvrons leur réelle importance que des années plus tard car ils ont inspiré, ou dégoûté Emma. Les personnages les plus hauts en couleurs sont ceux que nous voyons le plus : Blackie est un petit bonheur à retrouver, les frères d'Emma ont un réel intérêt aussi pour mille et une petites raisons, Paul – que nous aimons et détestons avant de l'apprécier de nouveau, marque lui aussi un tournant, les Fairley en général jouent également un grand rôle que ce soit Adam, Edwin, Olivia, Adèle ou encore le détestable Gérald. Bien entendu, au milieu de cette galerie, celle qui brille et attire tous les regards, c'est Emma. Elle est une femme forte, fière et ferme. Elle sait ce qu'elle veut et ne se résigne jamais à accepter les coups du sort, pour autant, elle est parfois entêtée, d'une grande naïveté et bien que connaissant très bien la nature humaine, elle commet des erreurs, elle aussi. J'ai particulièrement aimé que cette héroïne ne soit pas parfaite : elle doute, craint, fait des erreurs, les assume, recommence. Elle n'est pas toujours animée de sentiments tendres et bons, et des petites joies honteuses émaillent son parcours, des triomphes peu avouables qui l'humanisent et en font un personnage complexe, aux facettes travaillées, et éminemment humain.
Ainsi, j'ai adoré ma lecture. le récit est dense et le tempo de la narration permet de dérouler l'histoire d'une vie dans toute sa grandeur et dans ses petites bassesses, alternant les phases de mise en place lente et les rebondissements cruels, inopinés, entraînant un flot de rebondissements. Il nous présente surtout une femme hors norme qui sait ce qu'elle veut et qui avancera coûte que coûte, se frayant une place aux cotés des hommes dans une société où la femme reste déconsidérée. Un régal à lire!
Lien : https://lesreveriesdisis.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Clem_YCR
  02 octobre 2021
Il y a une dizaine d'année, j'ai lu L'espace d'une vie qui venait d'être édité chez France Loisirs. J'en ai gardé un excellent souvenir mais ai été déçue par les méthodes de France Loisirs : romans d'une série sortis dans le désordre, suites non éditées si les tomes précédents n'ont pas "marché"... Ainsi, je n'ai jamais continué la saga de Barbara Taylor Bradford (BTB).
Lorsque j'ai vu que les Editions de l'Archipel sortaient à nouveau ce roman qui m'avait tant marquée, j'y ai vu l'occasion de le re-découvrir. En plus, les tomes 2 et 3 sont prévus avant la fin de cette année.
J'ai fait cette lecture en commun avec Armelle (Les rêveries d'Isis) et Sandrine (Bla Bla Mum).
Si les 850 pages peuvent, au premier abord, effrayer, qu'on se rassure : l'histoire d'Emma est vraiment prenante ! le roman se découpe en cinq grandes parties, retraçant la vie d'Emma Harte de ses 14 ans, en 1904, jusqu'en 1950. le prologue et l'épilogue se déroulent, quant à eux, en 1968, alors qu'Emma est âgée de 78 ans.
La plume de BTB est très immersive, elle retranscrit à merveille la lande, les paysages de cette Angleterre du début du XXe siècle et les conditions de vie ou de travail de l'époque. C'est un roman dans lequel il faut plonger tout entier pour pouvoir en profiter; une fois que la magie des mots opère nous restons suspendus au fil du destin d'Emma, fille d'ouvrier, qui s'est convaincue qu'avoir de l'argent lui permettrait de vivre une vie meilleure. Pour cela, elle va se donner les moyens de son ambition, quitte à ne plus penser qu'à atteindre son but.
Les descriptions sont nombreuses et, si pour ma part je ne l'ai pas du tout ressenti de cette manière, je sais que Sandrine y a trouvé des longueurs.
Emma est un personnage fort et charismatique; un peu trop parfait peut-être. Elle a tout pour elle : beauté, grâce, élégance, talent et semble réussir tout ce qu'elle entreprend (professionnellement parlant tout du moins). Cela pourrait paraitre caricatural ou agaçant mais pourtant ça ne m'a pas plus dérangée que cela; peut-être parce que BTB ne tombe pas non plus dans l'excès ou parce qu'elle arrive à nous prendre par les sentiments et nous faire ressentir de l'affection pour Emma, du désarroi, de la frustration et de l'agacement à mesure qu'elle est soumise à certaines désillusions.
Nous la rencontrons, dans le prologue, sous les traits d'une femme âgée mais très active; comme un requin des affaires, quelqu'un de dur et d'intransigeant. Puis, nous découvrons une jeune-fille plus timide, bien que révoltée par les conditions de vie de ses parents alors que le "squire" du village les exploite. Aveuglée par sa rancoeur et sa haine des patrons, elle ne leur laisse aucune chance et cette haine l'animera longtemps. Emma est très exigeante avec les autres et sait se montrer cassante lorsqu'ils la déçoivent; mais elle s'applique la même rigueur et, c'est d'ailleurs la clé de sa réussite.
Nous rencontrons toute une palette de personnages récurrents : les Fairley, propriétaires terriens et premiers employeurs de la jeune-fille; Blackie, son premier ami, celui qui lui fera envisager un futur différent et ne la quittera pas alors qu'elle met en place son plan P; Laura, cette douce jeune-femme qui saura la tempérer ou encore ses frères, Winston et Franck. Ces personnages, nous les voyons grandir, évoluer dans des sphères différents, se rejoindre, nous nous y attachons. BTB a une manière très manichéenne de les construire, les "gentils" (dont Emma) ayant toutes les qualités physiques et morales, tandis que les "méchants", ou ceux qui déçoivent Emma sont ou repoussant physiquement et moralement, ou possèdent certaines tares rédhibitoires. Encore une fois, c'est probablement un aspect qui pourrait déranger certaines personnes mais qui, finalement, passe très bien à travers la plume de l'auteure.
Le récit est captivant. A chaque fois que la situation semble sourire à Emma, nous attendons de voir comment le destin va encore frapper. Car BTB n'épargne pas son personnage, et son lecteur non plus.
Il m'est toujours très compliqué de parler d'un coup de coeur, d'expliquer avec des mots ce qui m'a tant plu dans les mots d'un autre, d'autant plus que mon ressenti est purement subjectif. Alors pour être factuelle : l'écriture est riche, entrainante, recherchée; tout comme les personnages. J'ai énormément apprécié pourvoir échanger avec Armelle au fil des chapitres, extrapoler sur mes suppositions et surtout me désoler sur les coups du sort qui touchent Emma et son entourage.
L'épilogue est grandiose et clôture à merveille l'histoire de cette femme hors du commun qu'est Emma Harte. Alors que son passé et son présent se rejoignent, nous avons la réponse à quelques questions restées en suspens et une nouvelle preuve de l'esprit brillant de l'héroïne de BTB.
Lien : https://sawisa.wixsite.com/y..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
LesLecturesDeLaDiablotine
  07 octobre 2021
Ce livre porte très bien son titre ! "L'espace d'une vie" nous brosse le portrait d'une femme forte, pleine d'ambitions et qui est prête à tout pour arriver à ses fins. C'est un roman riche en passion qui plaira à toutes les amatrices du genre assurément.
L'auteur n'a pas fait les choses à la légère, elle nous a raconté dans le premier tome de sa saga la vie d'Emma Harte, à plusieurs étapes clés de sa vie, à partir de l'adolescence, dans les plus grandes largeurs.
Emma, quatorze ans est une domestique dans un château qui se trouve en Angleterre. Emma est jeune mais sait déjà qu'elle n'a pas envie de finir ses jours en tant que domestique comme ses parents, ses frères, et les pauvres personnes qui n'ont pas eu la chance de naître dans la bonne famille. Elle a décidé de prendre sa vie et sa destinée en main. C'est ainsi que la jeune femme a bien l'intention de rebattre les cartes, et ceux, en sa faveur bien sûres...
Emma est certes une enfant et pourtant, elle sait déjà ce qu'elle veut. Elle va tout faire pour que son souhait le plus cher se réalise. A force de travail, de lutte et d'acharnement, Emma va gravir les échelons sociaux un à un. Elle sait que l'argent pourra lui donner la puissance et que la puissance pourra lui donner le bonheur qu'elle recherche... Mais ne dit-on pas que l'argent ne fait pas le bonheur ? Mais il peut y contribuer en tout cas !
Si au début de son existence la petite Emma est pauvre, à l'âge adulte elle va terminer multimillionnaire. Emma était prête à tout pour gravir les échelons de l'ascenseur social. Elle a débuté en tant que femme de chambre, puis elle est devenue riche. le travail, son acharnement, sa persévérance ont payé. Elle est devenue une véritable femme d'affaires accomplie. Elle est devenue l'adulte qu'elle voulait être, elle a obtenue ce qu'elle voulait. Sa détermination et son courage est tout simplement admirable.
A travers la longue vie d'Emma, on va faire la connaissance d'une multitude de personnages : des hommes de passages, des femmes ; on va tout connaître de ses passions amoureuses, des aventures qu'elle va vivre ; ça c'est pour le côté passion et jovialité car il y aura des passages un peu moins glorieux comme des naissances illégitimes, ses luttes sans merci avec ses anciens employeurs, ses passions dangereuses, ses sombres manipulations, les jeux dangereux auxquels elle se plaît à jouer... Bref, dans la vie d'Emma Hart, on n'a pas le temps de s'ennuyer ! Elle a fait tellement de choses, de bonnes comme de mauvaises voire de honteuses que l'on ne peut conter mais qu'elle va nous livrer ici.
Ce livre est une petite pépite livresque ! Je ne pensais pas que j'allais me laisser happer par les pages de ce gros bébé, je me suis laissée prendre dans les filets de Barbara Taylor Bradford.
La plume de l'auteur est très belle, très visuelle. Les émotions sont bien retranscrites, on les ressent parfaitement, elles ne sont pas fausses, elles semblent bien réelles aux yeux du lecteur. La plume de l'auteur est fluide et nous permet de suivre son histoire de façon très addictive ; à aucun moment, on a le temps de s'ennuyer ou de trouver le temps long !
J'ai vu après quelques recherches que cette saga familiale est composée de sept tomes, j'ai hâte de pouvoir découvrir les autres générations de Harte !
Tout ça pour vous dire que j'ai eu un gros coup de coeur pour cette saga familiale qui démarre sur les chapeaux de roue ! Je vous laisse car il faut que je me plonge à présent dans "Accroche-toi à ton rêve" ! Je n'ai qu'une chose à vous dire, foncez, vous ne serez pas déçue !
Lien : https://leslecturesdeladiabl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
shirley230173
  05 mars 2020
Nostalgie quand tu nous tiens...
Bizarrement dès que je l'ai eu en main, et malgré ses pages jaunies (je déteste cela) et sa petite écriture, j'ai sû que je l'achèterais ainsi que sa suite... mais je ne savais pas qu'il y avait autant de bouqins (è je pense).
Le nom d'Emma Harte comme celui d'Edwin et Blackie étaient restés gravés dans ma mémoire...
En effet j'avais vu en son temps, les téléfilms magnifiques tire de ce roman.
Il retrace la vie d'Emma, cette jeune fille de 14 ans au service d'une riche famille anglaise, et qui décide que sa vie sera différente de celle de ses parents ouvriers et sans le sou.
Et elle a un plan avec un grand P... pour y arriver.
Elle sait qu'elle deviendra riche et c'est peu de le dire ... On commence notre lecture en 1968 au terme de sa vie et on revient aux souvenirs de sa jeunesse, ses amitiés, ses amours mais aussi ses déceptions...
Une enfant ambitieuse, courageuse dont la persévérance va payer.
Le tout avec des descriptions de campagne anglaise romantique à souhait...
Je me réjouis déjà de lire le second tome...
Je vous le conseille vivement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
PiertyMPiertyM   12 avril 2015
De l'argent, il en faut, bien entendu, pour ce loger, se nourir, se vetir, mais une fois l'essentiel assuré, l'argent ne compte plus. Il devient un outil, un moyen d'acquerir le pouvoir. Et il est faux de pretendre que le pouvoir corrompt. Il n'avilit que ceux qui en font mauvais usage et sont prets à ramper pour le conserver. Bien exercé, le pouvoir peut au contraire ennoblir celui qui le detient.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
florene1408florene1408   19 novembre 2020
P350
Si seulement elle avait un mari t.. . Un mari fort et riche, capable de se dresser entre elle et les Fairley. Mais David lui était interdit. Quant à Blackie, son ami, son frère, il ne pouvait en être question. Et Emma pensa alors fugitive ment à joe, Joe était riche il était amoureux d'elle et serait trop heureux de l'épouser. Emma n'aimait pas Joe. Elle avait pour lui l'estime et l'affection que commandaient ses qualités, car joe était bon, honnête et l'on pouvait toujours lui faire confiance. En l'épousant, Emma commettrait une mauvaise action et le priverait de l'amour d'une femme, donc il était digne. Elle se soumettre et surtout à la pénible épreuve de devoir partager son lit et porter ses enfants. À cette idée, elle eut un mouvement de recul. Non, décidément, Joe était à écarter . Comment, d'ailleurs, Em ma pourrait-elle envisager de sang-froid de se donner un autre homme alors que David seul occupait son cœur et ses pensées?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
florene1408florene1408   12 novembre 2020
P16
à ton âge, ma croix la plus lourde à porter était précisément de me trouver en butte aux exaspérantes manifestations de la prétendue supériorité masculine. Pourtant, d'être toujours sous-estimée, traitée comme une petite femme sans conséquence a constitué mon avantage le plus décisif, j'ai vite appris à m'en servir, crois-moi. Vois tu ma chère enfant, devant nous autres faibles femmes ces messieurs baissent leur garde, commettent des erreurs et des négligences dont nous n'avons plus qu'à profiter. Combien de fois m'ont ils ainsi offert des victoires inespérées....
Peut être, grand mère, mais...
Pas de Mais Paula je sais ce dont tu es capable et je te connais sans doute mieux que toi même, ma chérie, dit elle en souriant. N'oublies jamais que ce qui compte, dans la vie, ce n'est pas ce que pensent les autres de toi. Mais c'est de savoir ce qu'on est ce qu'on vaut. L'aurais tu déjà oublié ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
florene1408florene1408   21 novembre 2020
P532
Pauvre Elizabeth,je suis peut être méchante, c'est vrai. Il est quand même incroyable , à son age , qu'elle soit encore sentimentale comme à 16 ans et s'imagine trouver chaque fois l'amour parfait. Je me demande si elle aura du plomb dans la tête un jour ou l'autre.
Commenter  J’apprécie          20
florene1408florene1408   19 novembre 2020
page 336
Avec un frisson, Joe essayait de chasser de son esprit ces images érotiques qui réveillait des fantasmes auxqueld il avait de plus en plus de mal à résister. Oui, il désirait Emma. Avec passion, une passion de plus en plus exigeante et dont l'intensité l'effrayait, lui pourtant si chaste. Au prix d'un grand effort, il parvint enfin à prendre sur lui.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Barbara Taylor Bradford (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Barbara Taylor Bradford
Barbara Taylor Bradford's A Woman Of Substance 30th Anniversary
autres livres classés : ambitionVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4524 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre