AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Alain Sueid (Éditeur scientifique)
ISBN : 2070326306
Éditeur : Gallimard (24/05/1991)

Note moyenne : 3.81/5 (sur 21 notes)
Résumé :
Dylan Thomas (1914-1953), poète anglais, alchimiste du verbe et de l'inconscient, nous parle sans les détours et les masques de la parole de ce vertige fondamental que nous portons tous au fond de nous : le manque même de l'Autre, qui nous constitue.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
GuillaumeTM
  29 mars 2013
On retrouve chez ce poète une influence rimbaldienne certaine où il y parle de la mort, de son père, des magnifiques paysages du Pays de Galles.
Commenter  J’apprécie          50
frandj
  12 octobre 2019
Encore un écrivain dont j'ignorais tout. La collection Poésie Gallimard a consacré un volume à Dylan Thomas (1914 -1953), qui était un poète gallois. On me dit qu'il est considéré outre-Manche comme un auteur majeur. J'ai parcouru "Vision et Prière" et je dois avouer qu'aucune des pièces lues ne m'a inspiré si peu que ce soit. Je l'ai laissé tomber.
Commenter  J’apprécie          00
ThomasSpoketcompagnie
  12 janvier 2020
Cette édition complète un recueil paru du vivant de l'auteur : on y retrouvera notamment "N'entre pas sans violence dans cette bonne nuit" (repris dans les citations babelio), sans doute le poème le plus célèbre de Dylan Thomas, et qui a été popularisé entre autres par des films (Independance Day, Interstellar...) et des publicités.
Le recueil montre en tout cas la puissance des images du poète, souvent obscures, influencées peut-être par le paysage gallois, mais qui renvoient en tout cas à un monde transformé par le langage.
Lien : https://thomasspok.blogspot...
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (26) Voir plus Ajouter une citation
coco4649coco4649   30 décembre 2014
N’ENTRE PAS SANS VIOLENCE
DANS CETTE BONNE NUIT


N’entre pas sans violence dans cette bonne nuit,
Le vieil âge devrait brûler et s’emporter à la chute du jour ;
Rager, s’enrager contre la mort de la lumière.

Bien que les hommes sages à leur fin sachent que l’obscur est mérité,
Parce que leurs paroles n’ont fourché nul éclair ils
N'entrent pas sans violence dans cette bonne nuit.

Les hommes bons, passée la dernière vague, criant combien clairs
Leurs actes frêles auraient pu danser en une verte baie
Ragent, s’enragent contre la mort de la lumière.

Les hommes violets qui prirent et chantèrent le soleil en plein vol,
Et apprennent, trop tard, qu’ils l’ont affligé dans sa course,
N’entrent pas sans violence dans cette bonne nuit.

Les hommes graves, près de mourir, qui voient de vue aveuglante
Que leurs yeux aveugles pourraient briller comme météores et s’égayer,
Ragent, s’enragent contre la mort de la lumière.

Et toi mon père, ici sur la triste élévation
Maudis, bénis-moi à présent avec tes larmes violentes, je t’en prie.
N’entre pas sans violence dans cette bonne nuit.
Rage, enrage contre la mort de la lumière.

p.15-16
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
PiatkaPiatka   25 janvier 2018
Aime-moi, non comme les nourrices rêveuses
Mes poumons tombants, ni comme le cyprès
Dans son âge l’argile de la jeune fille,

Aime-moi et soulève ton masque.

Aime-moi non comme les filles du paradis

Leurs amants aériens, ni comme la sirène

Ses amants de sel dans l’océan.

Aime-moi et soulève ton masque.

Aime-moi, non comme le pigeon ébouriffé

Les cimes des arbres, ni comme la légion

Des mouettes la lèvre des vagues.

Aime-moi et soulève ton masque.

Aime-moi comme la taupe aime son obscurité

Et la tigresse le cerf craintif ;

Amour et peur soient tes deux amours !

Aime-moi et soulève ton masque !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          193
PiatkaPiatka   23 janvier 2018
Mon oiseau d’or, le soleil
A ouvert ses ailes, s’est envolé
De sa cage, le ciel,
Ô balancement !
Et, comme son ombre épuisée
Blanche d’amour,
La lune, mon oiseau d’argent
S’envole à nouveau
Vers son perchoir d’étoiles.
Commenter  J’apprécie          332
coco4649coco4649   31 décembre 2014
De son anniversaire

Dans le soleil graine-de-moutarde
Près d'une rivière toute pentue et d'une mer-toboggan
Où les cormorans paniquent,
Dans sa maison sur échasses, parmi becs
Et palabres d'oiseaux
Ce jour grain-de-sable dans la tombe courbe
De la baie, il célèbre et rejette
Son âge de vent, ses trente-cinq ans de bois en dérive ;
Les hérons plongent et piquent.

Au-dessous et autour de lui, vont
Carrelets, goélands, en leurs glaciales
Et mourantes destinées
Faisant ce qu'ils sont nés pour faire
Courlis en échos
Dans les vagues à formes de congres
Travaillant à leur route vers la mort,
Et le poète dans la chambre à grande-langue,
Qui sonne la cloche de son anniversaire,
Se hâte vers l'embuscade de ses propres blessures ;
Hérons, clochers marins, bénissez-le !

p.20
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
BibaliceBibalice   18 septembre 2010
Voici le ver de l'homme, voici la fête
Disait le mort,
Et en silence je trais le sein du Démon,
Voici les venins de son sang
Qui jaillissent en silence,
Voici la viande qui se détache de ses côtes.
L'enfer est dans la cendre.

Voici le ver de l'homme et voici sa rose,
Disait le mort,
Et en silence je trais les fleurs enterrés,
Ici coule en silence le miel de mon linceul,
Ici vit le fantôme qui fit de mon lit pâle
Le lieu du paradis.

Llangain
25 octobre 1933
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Videos de Dylan Thomas (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Dylan Thomas
Dylan THOMAS – Un siècle d'écrivains : Fils de la vague (DOCUMENTAIRE, 1999) L’émission « Un siècle d'écrivains », numéro 212, diffusée sur France 3, le 4 décembre 1999, écrit par Laurent Georjin et réalisée par Jules-César Muracciole. Mise en ligne par Arthur Yasmine, poète vivant, dans l’unique objet de perpétuer la Poésie sur tous les fronts.
Dans la catégorie : Poésie anglaiseVoir plus
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature anglaise et anglo-saxonne>Poésie anglaise (101)
autres livres classés : poésieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
803 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre