AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2203080507
Éditeur : Casterman (08/01/2014)

Note moyenne : 3.2/5 (sur 20 notes)
Résumé :
J'aurais pu dire non.
"Non, je ne marche pas."
J'aurais pu dire ça. Rien ne m'obligeait à amener Karin à la fête.
Evidemment, j'avais une raison de faire tout ce que j'ai fait. Mais je n'étais pas obligée. J'aurais pu dire non et je ne l'ai pas fait. Elle ne me pardonnera jamais.

Parce qu'elle a grandi plus vite qu'elle, Sabona s'est éloignée de Nora, qui était il n'y a pas si longtemps sa meilleure amie. Nora est prête à tout po... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
LoupAlunettes
  20 janvier 2014
Action ou vérité ?
Nora est partagée, gênée.
Au jeu de dupes participent Sabina, son ancienne meilleure amie
qui le temps d'un été la oublié,
s'est métamorphosée en une autre Sabina
qui lui préfère sans contestes la peste et populaire Fanny
Une chipie
Chacun à trouvé sa chacune, Fanny/Emil, Sabina/Tobbe, celui-là même qu'elle trouvait encore auparavant
bête à manger du foin
Et moi ? se pose là, la pauvre Nora, toute pensive
Action ou vérité ?
L'impopulaire Karin, celle que les garçons et les filles montrent du doigt, là
la pauvre Karin souffre de sa poitrine volumineuse et des mauvaises plaisanteries
Elle offre timidement son amitié, Nora est gênée
Action ou vérité ?
Sabina l'a abandonné, gommé, oublié
Nora a récupéré son baladeur confisqué par la professeure mais ne lui a pas redonné
Sabina pense que Fanny le lui a dérobé
Karin la timide, s'est bien que non, elle repropose son amitié
Action ou vérité ?
Les éditions Casterman réédite ce petit bijou de roman, fort et tellement proche des réalités et préoccupations adolescentes. le baladeur pourrait être facilement substitué à l'I-phone plus moderne, mais les éléments du roman ne prendront pas une ride pour autant.
Les lectrices qui ne connaissent pas encore ce titre qui entre dans les petits secrets peu avouables et si humains des adolescentes, leur intimité, pourront se rattraper.
« Action ou vérité » de Annika Thor place la jeune Nora au coeur de son intrigue et nous montre à quel point il est possible de franchir les limites de l'impensable par jalousie, sentiment d'abandon, peine de coeur.
Tant au niveau de l'affaire du baladeur que du cas de la fragile Karin, le contenu de cette fiction fera réfléchir sur les petites priorités qui font grandir, nous font découvrir durement parfois l'intégrité.
Le roman nous dépeint parfaitement cet âge en pleine mutation, troublé par les hormones, dans le besoin d'être apprécié, faire parti d'une tribu.
Nora ne pense pas pouvoir se tourner vers sa mère, peu disponible et nouvellement amoureuse, pour quelques bons conseils.
Annika Thor offre une représentation moderne du parent, le désacralise avec ses petits vices du quotidien, célibataire encore à la recherche de l'amour, très humain et accorde le droit à l'erreur, si tant est que cela puisse être traduit ainsi, car la mère de Nora n'est pas présentée démissionnaire, les jeunes femmes n'ont juste pas pris le temps de se parler, vraiment, sur ce qu'elles vivent, ce qui les soucient.
L'action de la pauvre karin toucheront plus d'un lecteur, les plus vieux se rappelleront peut-être hélas l'ambiance scolaire particulière du personnage de Carrie de Stephen King.
Un bon roman touchant, intelligent, principalement en direction des filles, on l'aura bien compris, mais pour tous aussi, pourquoi pas ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
orbe
  18 janvier 2014
Nora est prête à tout pour retrouver les faveurs de son amie Sabina. Même à sacrifier la réputation d'une autre fille. Car Nora ne sait pas dire non et elle a vraiment besoin de retrouver sa copine d'enfance. Alors que la jalousie la ronge, le vol d'un baladeur va déclencher une vengeance terrible. Mais même lorsqu'on trouve un fusible, il y a toujours un prix à payer... Alors, au jeu d'action ou vérité qui seront les perdants?
Un roman qui évoque les chemins biscornus que peut prendre l'amitié au moment du passage à l'adolescence. le cadre de la Suède est loin d'être idyllique puisque l'auteur la peuple de misères et d'adultes décalés. La prise de conscience par l'héroïne de la gravité de ses actes, par l'intercalation de ses pensées tout au long du récit, font du livre un texte réflexif. La simplicité de l'écriture ouvre le roman à un large public.
Lien : http://cdilumiere.over-blog...
Commenter  J’apprécie          160
zazimuth
  17 novembre 2014
J'ai emprunté ce roman pour ados à la médiathèque.
Il traite du harcèlement en milieu scolaire.
L'héroïne, Nora, évoque son quotidien au collège et à la maison et sa préoccupation depuis la rentrée est de retrouver les bonnes grâces de Sabina, sa meilleure amie, qui fait semblant de l'ignorer. Il y a aussi Karin, une camarade de classe mal dans sa peau qui n'arrive pas à dissimuler sous des vêtements informes sa poitrine importante. Karin cherche à se rapprocher de Nora en voyant qu'elles aiment toutes les deux les chiens et Nora discute de temps en temps avec elle pour ne pas se montrer impolie. Mais le groupe auquel elle souhaite appartenir, celui de Sabina, est bien plus axé sur les sorties et le flirt et se moque de Karin, élevée dans une famille très stricte.
Chacun cherchant à tirer profit des uns et des autres pour son propre compte, les mensonges et les malentendus vont amener Nora à s'impliquer dans une action qu'elle va fortement regretter et dont Karin va faire les frais.
Ce récit donne un exemple de comment les choses peuvent déraper assez rapidement sous prétexte de « jeu » pas forcément partagé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
lectures2thalie
  02 février 2014
Peut-on tout faire par amitié?

Nora a douze ans. Sa meilleure amie c'est Sabina. Elles font tout ensemble et Nora ne voit pas l'avenir sans elle. Mais voilà, il y a eu les vacances et Sabina a changé. Elle a d'autres préoccupations, se maquille, semble davantage sensible aux garçons. Elle se met à fréquenter Fanny, à fumer et Nora se sent abandonnée. Et puis, il y a Karin. Karin qui est en marges des autres. Celle qui a de gros seins et dont tout le monde se moque. Karin qui a décidé qu'elle et Nora seront amies, sauf que Nora ne veut pas de cette amitié. Elle veut retrouver Sabina quitte à jouer un rôle qui ne lui correspond pas! Jusqu'où Nora va-t-elle aller? Action ou vérité? A force de trop vouloir en faire, Nora ne risque-t-elle pas d'aller trop loin?


Un chouette petit roman!
J'ai passé un très bon moment de lecture. Beaucoup de pré-ados et d'ados se reconnaîtront dans ce livre. Pas envie de ressembler aux autres, envie de se fondre dans la masse, de ne pas attirer l'attention, d'être accepté, quitte à ne pas rester soi-même, surtout d'éviter les moqueries. Qui n'a jamais connu ça? Nora est cette anonyme, celle qui est entre deux, qui ne sait pas où est sa place. Elle a peur du changement, elle veut rester dans son petit monde, celui qu'elle s'est construit depuis toute petite. Grandir fait peur, il y a des étapes dans la vie où on doit faire des choix, où l'on commet des erreurs, c'est ce passage que nous décrit Annika Thor. Une écriture très agréable, un texte fort, à découvrir!
Lien : http://parfumsdelivres.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Laviniaa
  31 janvier 2014
Nora voit son monde s'effondrer quand, à la rentrée, sa meilleure amie Sabina semble s'être complètement détachée d'elle, comme si toutes leurs années d'amitié n'avaient jamais existé. Celle-ci s'est rapprochée de Fanny pendant les vacances. Fanny n'est pas une fille très sympathique. Riche et sans doute peu sûre d'elle au fond, elle n'hésite pas à humilier les autres pour se sentir plus forte. Nora va essayer de se faire une place dans ce nouveau duo. Mais réussira-t-elle à jouer le jeu quand il consistera à rabaisser constamment Karin, une camarade de classe qui n'a absolument rien fait? Une gentille fille qui essaye coûte que coûte de se rapprocher de Nora, quitte à la protéger contre les autres et à supporter ses trahisons quotidiennes.
Je ressors de ma lecture assez mitigée. Je ne sais véritablement qu'en penser, je n'ai pas aimé mais je n'ai pas détesté, cela ne m'a juste pas touchée.
Pourtant le sujet me touche plus que tout: le harcèlement scolaire est quelque chose qui me révolte profondément. Les enfants peuvent être de véritables tyrans et lire ça a été assez difficile. Néanmoins.. il manquait quelque chose. Un tout petit quelque chose pour que j'accroche réellement, ne fut-ce qu'à notre héroïne. On la voit se battre contre elle-même, contre des injustices envers quelqu'un qui essaye d'être gentil avec elle. Elle ne se débat pas assez mais ce n'est pas ce côté-là de l'histoire qui m'a empêché de m'y plonger, c'est plutôt un manque d'intensité général. L'explication est peut-être que je suis bien plus vieille que le lectorat visé mais j'ai trouvé que tout était trop simplifié et manquait cruellement de profondeur. Pourtant, ce n'est pas faute d'avoir essayé: l'auteure utilise en effet une narration présent/passé où Nora nous confie ses sentiments sur cette histoire, malheureusement c'est raconté d'une manière extrême, à un tel point où on s'attend à un évènement tragique pour voir qu'au final il n'en est rien. (Enfin, rien comparé à ce que l'on pouvait s'imaginer.) Mon autre problème est une fin qui laisse trop de portes ouvertes. Je déteste les fins comme ça, je suis du genre à continuer à y penser des heures et des heures en me demandant ce qu'il en est réellement. Je sais et je comprend que cela puisse plaire mais moi.. ça me torture, tout simplement.
Malgré cette lecture en demi-teinte je suis sûre qu'il plaira à des jeunes adolescents et je pense même qu'il est à partager, vraiment. le harcèlement à l'école a enfin trouvé quelques défenseurs mais on n'en parle pas encore assez, ce genre d'ouvrage permet d'ouvrir le dialogue et, qui sait, peut-être, faire ouvrir les yeux à certains? (Je rêve mais sait-on jamais..)
Lien : http://mamantitou.blogspot.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations & extraits (1) Ajouter une citation
orbeorbe   18 janvier 2014
On courait ensemble, mais chacune pour soi. Moi, c'était la honte qui me faisait courir, la honte d'être vue avec la fille la plus ringarde de la classe. Et Karin, c'étaient les regards et les mots qui, chaque jour, faisaient d'elle Karin aux gros nichons, Karin la moche.
Commenter  J’apprécie          90
autres livres classés : harcèlement moralVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
893 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre
. .