AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2360544373
Éditeur : Le Mot et le reste (24/08/2017)

Note moyenne : 3.81/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Fortes de leur travail de longue haleine sur l'?uvre de Henry D. Thoreau ? la publication inédite de l'intégrale des essais en 2007, suivie de la traduction par Brice Matthieussent de Walden en 2010 et d'une anthologie du Journal en 2014 ? les éditions Le mot et le reste mettent à portée de tous les lecteurs les écrits de cet auteur incontournable. Par un travail de réhabilitation de ses textes d'abord, par la déclinaison de chacun de ses essais en format de poche e... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Junie
  18 août 2018
Poursuivant ma découverte de cet auteur aux idées d'avant-garde, je pars avec lui dans les forêts de Nouvelle-Angleterre, et je me laisse envahir par le spectacle réservé aux habitants d'Amérique du Nord, pendant cette période qu'on appelle l'Eté Indien.
Pour Thoreau, les feuillages flamboyants qu'il admire, de début septembre à fin octobre, n'ont rien de mélancolique. Ils sont une preuve de vitalité et une promesse d'abondance.
Avec beaucoup de finesse et d'intelligence, il décrit le cycle biologique des arbres, et le rougeoiement qui précède la chute des feuillages est une véritable apothéose.
Il accorde autant de prix à cette abondante chevelure des arbres qu'aux récoltes automnales de pommes, de noix et de raisin.
"Plus que les simples graines et semences, voici la grande moisson de l'année.Les arbres restituent à la terre avec intérêt ce qu'ils lui avaient emprunté. Ils lui font une escompte, se préparant à ajouter l'épaisseur d'une feuille à son terreau. Nous somme tous enrichis par cette décomposition. Cette récolte m'intéresse plus que l'herbe anglaise et le maïs. Elle prépare le terreau vierge d'où sortiront les champs de blé et les forêts."
L'arbre est prodigue aussi de beauté, il enrichit la palette des couleurs, il répand à nos pieds un somptueux parterre que nous foulons légèrement. L'arbre en lui-même est un ornement pour le paysage, et il remplit nos yeux de sa grâce ou de sa force. Ormes, érables ou chênes écarlates, ils offrent à chacun un feu d'artifice "qui ne coûte aucune poudre à canon".
Thoreau est un éveilleur de consciences, ses textes sont courts, écrits simplement, mais il sait nous faire part de ses observations et de sa réflexion avec justesse. Les textes écrits au milieu du XIXè siècle n'ont rien de naïf ou de sottement romantique. Ils plaident pour une activité humaine qui respecte la nature, au lieu de la détruire.
C'est un dissident, qui critique la société mercantile et esclavagiste de son époque.
Prophète, philosophe, voyageur, ermite parfois, mais jamais indifférent au sort des plus humbles, il reste très moderne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Lavieestunlongfleuvetranquille
  21 mars 2018
C'est indéniablement du très beau Thoreau.
Quelle est belle, cette virtuosité à décrire la nature ! Il nous confirme que notre vision est souvent décalé, qu'il faut prendre le temps de (re)découvrir notre belle campagne, et la voir avec des yeux neufs, sans préjugés.
J'aurais aimé, personnellement, lire cette ode à l'automne en visionnant un film, en regardant des images pour m'imprégner plus profondément de ces magnifiques descriptions.
Mais l'imagination n'est-elle pas le plus beau décor que nous puissions trouver ?
Commenter  J’apprécie          10
Coton
  11 octobre 2018
Le "nature writing" est très intéressant en lui-même, mais encore plus repositionné dans le contexte de l'auteur. Lire pour cela la dernière partie du texte : "Thoreau essayiste". Passionnant !
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
LavieestunlongfleuvetranquilleLavieestunlongfleuvetranquille   21 mars 2018
J'en coupe mentalement une large bande pour m'en rendre maître et je les ratisse en pensée pour en faire de beaux andains. Le poète à l'ouïe fine m'entend peut-être aiguiser ma faux...
Commenter  J’apprécie          00
LavieestunlongfleuvetranquilleLavieestunlongfleuvetranquille   21 mars 2018
C'est la joue rose qui m'intéresse, plus que la connaissance du régime suivi par la jouvencelle pour avoir bonne mine.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Henry David Thoreau (28) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Henry David Thoreau
Henry David Thoreau vu par Michel Onfray
autres livres classés : natureVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
421 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre