AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782070451975
288 pages
Éditeur : Gallimard (26/04/2013)

Note moyenne : 3.32/5 (sur 14 notes)
Résumé :
Le Mont Kailash est la plus sacrée des montagnes du monde, puisqu'un cinquième de l'humanité le tient pour un lieu saint. Isolé derrière l'Himalaya central, il serait - selon le mythe - la source de l'univers créé à partir des eaux cosmiques et de l'esprit de Brahma. Ce pic n'a jamais été escaladé - son caractère sacré l'interdit - mais il y a des siècles que pèlerins hindous et bouddhistes marchent en cercles rituels autour du Kailash.
Colin Thubron leur em... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
lafilledepassage
  26 décembre 2018
Destination Kailash, la montagne mythique des Hindous, déjà évoquée sous les traits du mont Mérou dans les anciennes écritures hindoues, qui s'élève jusqu'au palais de Brahma.
Le Mont Kailash, un imposant cône de pierre et de neige qui surgit au milieu des hauts plateaux de l'Ouest tibétain, euh pardon chinois, et où les quatre fleuves d'Inde – l'Indus, le Gange, le Sutlej et le Brahmapoutre - prennent leur source.
La montagne se dresse en arrière-plan de deux lacs sacrés, le Manasarovar, un fragment égaré de l'océan originel Téthys, dont l'eau mène au paradis et le Rakshas Tal, le lac des démons. le Kailash est une montagne sacrée, elle aussi, résidence de Padmasambava, le Bouddha de la compassion, lieu de méditation et de retraite de Milarepa et actuellement lieu de pèlerinage pour les Hindous et les Bouddhistes.
On embarque immédiatement avec Colin Thubron pour ces paysages grandioses et silencieux, ces terres hostiles, ces fleuves impétueux et ces peuples joviaux. On croise des pèlerins mais aussi les dernières caravanes de yaks qui convoient le sel, aujourd'hui plus en plus souvent remplacées par les caravanes de contrefaçons et de contrebandes chinoises qui inondent les marchés indiens.
Le récit est prenant et me semble fidèle à la réalité. En tout cas j'y ai retrouvé l'atmosphère du Népal et des vallées himalayennes que j'ai eu le bonheur de visiter il y a bientôt vingt ans.
Du bonheur pour les amoureux de montagne, de voyage, de mythologie indienne et tibétaine, d'histoire et de rencontres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Pat0212
  13 mai 2018
Colin Thubron est un écrivain voyageur anglais très connu qui a remporté de très nombreux prix. Il est classé parmi les cinquante meilleurs écrivains du vingtième siècle par le Times. Dans ce livre nous suivons son périple vers Kailash, la montagne sacrée des bouddhistes et des hindous, située au Tibet. C'est la dernière montagne inviolée de la planète, aucune expédition n'ayant jamais reçu l'autorisation de la gravir.
Par contre c'est un lieu de pèlerinage très important pour les croyants de ces deux religions. Les pèlerins font le tour de la montagne, de laquelle les quatre plus importants fleuves d'Asie sont issus, chacun à l'un des points cardinaux du Kailash.
Thubron est parti quelques semaines après la mort de sa soeur sans bien savoir ce qui l'attire là-bas. Nous suivons son voyage effectué à pied comme il se doit depuis le Népal avec un guide, un porteur et un cuisinier. Il chemine à travers les montagnes et les vallées, rencontre des habitants du coin et d'autres pèlerins. Il s'arrête dans plusieurs monastères et parle avec leurs responsables.
Il s'intéresse à l'histoire des lieux traversés et aux problématiques actuelles de la région, liées à la pauvreté principalement. Plusieurs de ses interlocuteurs aimeraient avoir accès à l'éducation pour eux-même ou surtout pour leurs enfants, mais c'est très difficile voire impossible vu les conditions politiques et matérielles. Les mariages arrangés sont encore la norme et la société locale évolue peu.
J'ai retrouvé l'ambiance des livres d'Alexandra David-Neel dans ce voyage et un peu de mon adolescence, époque où les livres de cette dame étaient très à la mode. J'ai beaucoup aimé le vocabulaire très riche de Thubron, ses descriptions très poétiques des pays traversés et son regard plein d'humanité sur les personnes rencontrées.
Par contre la spiritualité orientale et son évolution historique ne m'a pas du tout intéressée. le sujet revient très souvent tout au long de ce récit. Il n'est pas traité de manière ennuyeuse, loin de là et je suis sûre que cet aspect passionnera toutes les personnes qui s'intéressent à ce sujet. Mon désintérêt à ce propos n'est pas dû à la qualité du livre, bien au contraire, mais à mes choix personnels qui sont très éloignés de ce type de spiritualité.
En dehors de cela, j'ai beaucoup aimé ce livre qui m'a fait découvrir une région du monde que je ne connaissais pas beaucoup avec une grande poésie. La réflexion sur les motivations qui nous poussent à agir est aussi très intéressante. Un excellent livre à emmener en vacances.

Lien : https://patpolar48361071.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
lafilledepassagelafilledepassage   26 décembre 2018
- Ils regardent beaucoup la télévision ? demandai-je avec une vague surprise.
- Oh oui énormément. Et ils sont tout excités, ajouta-t-il en se mettant à rire. Tenez, rien qu’hier soir, ils étaient tous furieux.
- Et pourquoi donc ?
Leur calme peut être trompeur, je le savais. Ils restent le fer de lance des manifestations politiques au Tibet et les monastères avaient connu les déchaînements de violence d’une guerre intestine, il y a des siècles.
- C’était Manchester United. Les moines adorent tous le football. Ils se sont mis très en colère hier soir, à cause de la Coupe d’Europe. Barcelone a battu Manchester United, mais les moines adorent tous Manchester United. Vous devriez les voir devant la télévision, voir comme ils se disputent ! Ils ont trouvé l’arbitre partial … ils enrageaient de le voir distribuer des cartons rouges. Ils se sont mis à crier des trucs.
Je hochai la tête :
- Je croyais que les moines faisaient des prières, le soir.
- Ben, c’est peut-être une forme de méditation : ils se concentrent sur le ballon et le reste du monde disparait …
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
feanorafeanora   04 décembre 2012
Le ciel brûle encore de toutes ses étoiles quand j'émerge de la tente avant l'aurore. Le vent s'est évanoui et le silence est celui des grandes déserts: total, originel. Sauf que nous sommes à près de 5200 mètres d'altitude. L'air paraît si mince que ma voix pourrait le fracasser. Mon souffle même, plus profond qu'à l'accoutumée, semble trop bruyant , si bien que je m'assieds sur un rocher pour le calmer et j'attends que la timide blancheur de la lumière coule doucement dans la vallée à mes pieds.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
lafilledepassagelafilledepassage   28 décembre 2018
En atteignant le promontoire de rochers blancs, je me rends compte que ce ne sont pas des rochers mais des amas de glace scintillante. Surpris, je touche leur froid accumulé. Le soleil de juin a beau taper fort, ils sont durs comme l’acier. Ils pourraient aussi bien être remontés là du fond d’un autre âge. J’avais oublié que, jusqu’en mai, le lac entier est un champ de bataille où s’entrechoquent les glaces. L’hiver, le niveau de l’eau baisse sous une carapace gelée, qui s’effondre périodiquement sous son propre poids. Et puis tout ce chaos gèle à nouveau, au point que la surface se fragmente en éclats qui dessinent une géométrie turquoise de crêtes d’un mètre quatre-vingts.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
lafilledepassagelafilledepassage   11 janvier 2019
Et puis, à 4 800 mètres, là où l’horizon se pare de cairns et de drapeaux, nous franchissons le col de Thalladong et virons pour nous arrêter aussitôt, stupéfaits. Nous contemplons un pays qui a l’étrangeté d’une autre planète. Dans un croissant de silence abyssal, à nos pieds, un lac immense étire à perte de vue les courbes de son vide. Totalement tranquille. Sur le plan lisse et stérile du plateau, il inscrit une pureté dure, telle une sculpture née des éléments, dont la couleur choque presque : un violent bleu de paon. Pas un son – pas d’oiseau ni de buisson visité par le vent. Et dans l’immobilité purifiée tout là-haut brille le cône du mont Kailash. Il flotte au-dessus des chaines de montagnes voisines, si estompées qu’il en parait isolé dans le ciel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
lafilledepassagelafilledepassage   27 décembre 2018
Tout devient ciel et lumière. Loin au nord-ouest s’ouvre une terre qui a l’étrangeté d’une autre planète, dénuée de vie sous le vide d’un azur éclatant. Nous contemplons le haut plateau qui fut jadis la Téthys, cet océan primordial qui se vida il y a quarante millions d’années, lorsque la plaque tectonique de l’Inde, alors un continent, vint percuter le ventre de l’Asie, faisant jaillir l’Himalaya au sud. Des fossiles marins encore présents sur le plateau tibétain trahissent le fait que le toit du monde fut un jour un océan.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

autres livres classés : tibetVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox






Quiz Voir plus

Voyage en Italie

Stendhal a écrit "La Chartreuse de ..." ?

Pavie
Padoue
Parme
Piacenza

14 questions
453 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyages , voyage en italieCréer un quiz sur ce livre