AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070197379
Éditeur : Gallimard (27/04/2017)

Note moyenne : 3.92/5 (sur 13 notes)
Résumé :
Samuel Hawley, marginal, cambrioleur et passionné d'armes à feu, a sur le corps douze cicatrices de blessures par balles. Loo, sa fille de 12 ans, aimerait en savoir plus sur sa mère morte en couches. Un road-movie à travers les Etats-Unis, entrecoupé du récit des événements qui provoquèrent chaque balafre de Samuel.
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
traversay
  22 juin 2017
Une fois dit que Les douze balles dans la peau de Samuel Hawley est un roman fort singulier, portrait d'une Amérique violente à travers des personnages attachants qui ont du mal à tracer une limite entre le bien et le mal, à quel genre pourrait-on bien le rattacher ? Western contemporain, thriller sanglant, roman d'initiation, épopée familiale ? Toutes les définitions sont bonnes avec ce récit unique, foncièrement tragique si l'on s'en tient aux faits mais conté avec une énergie et un talent indéniables. le livre est divisé en deux parties avec des chapitres qui alternent : le présent, pour Samuel Hawley et sa fille adolescente Loo, qui semblent enfin avoir posé leurs valises après des années de fuite et d'errance ; le passé, ou comment Samuel, voyou marginal, a reçu douze blessures par balles au cours de sa "carrière" de malfrat, tout en trouvant le moyen de tomber amoureux et de devenir père. Au-delà des péripéties, toujours renouvelées malgré le risque de répétition, Les douze balles est un roman sur la relation fusionnelle entre un papa et sa fille, nourrie par des tas de sentiments le plus souvent contradictoires. Il y est question de transmission, de culpabilité, de survie, d'ostracisme et de résilience. Hannah Tinti possède une plume remarquable, comme si elle avait retenu le meilleur de la littérature américaine et rend cette odyssée passionnante alors même qu'il lui arrive assez souvent de raconter des choses assez atroces. Il est évident que la principale réserve au sujet du livre concernera son rapport aux armes à feu et à l'usage fréquent qui en est fait. En particulier pour une jeune fille qui est y est initiée dès l'âge de 12 ans. Même si on ne peut accuser l'auteure de complaisance vis-à-vis de la violence, il apparait malgré tout qu'elle n'est pas le moins du monde gênée pour multiplier de longues scènes de fusillades, avec un luxe de détails inouï. Avec un aspect graphique dont la fureur est contrebalancée par un humour et une ironie permanentes. Peut-être qu'avec 6 balles dans la peau plutôt que douze, l'on aurait été moins enclin à pointer du doigt cet excès de poudre et de sang ?
Lien : http://cin-phile-m-----tait-..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
JeanPierreV
  21 août 2017
Difficile de se faire une opinion tranchée sur le personnage de Samuel Hawley, héros principal de cette longue ballade américaine.
Quant au roman c'est à la fois une histoire familiale, celle d'un père et de sa fille, un roman noir mêlant bons et mauvais garçons, un récit d'aventures dans ces paysages américains du Massachusetts à l'Alaska, , une ode à la protection de la nature, un thriller...Un roman qui pourrait servir de scénario à un de ces films noirs américains dans lesquels humour, beaux paysages, violence se côtoient... tournés par les frères Coen.
Samuel Hawley est un petit malfrat qui gagne sa vie en participant à des cambriolages, en étant homme de main pour des truands...bref, le genre de bonhomme qui peut difficilement avoir une vie de famille rangée. Un bonhomme qui avant de sortir, choisit dans sa panoplie les armes qui vont l'accompagner..Il n'en manque pas....
Avec Lily il a eu une fille Louise, dite Loo. Lily est décédée alors que Loo était encore bébé. Et, pendant de nombreuses années, il dut confier ce bébé à la mère de Lily, une femme qui ne s'en laisse pas compter non plus, une belle-mère à laquelle il reprendra sa fille..
Et, père et fille, feront tous deux connaissance. Il lui apprendra à se servir d'une arme, à être indépendante, toutes choses que la gamine apprendra vite. Elle découvrira sur le corps de son père toutes ces cicatrices indélébiles héritées de cette vie tumultueuse.
Il lui parlera de sa mère, cette femme qu'il a beaucoup aimée, et malgré sa vie dissolue, il offrira à sa fille une certaine stabilité qui les rapprochera. Une stabilité qui canalisera la violence qui couvait en elle et lui évitera de mal tourner.
Le roman alterne les chapitres dans lesquels le père et la fille se découvrent mutuellement et ceux qui égrènent les situations qui, les unes après les autres, ajoutèrent une cicatrice supplémentaire sur le corps de Samuel. Scènes familiales intimistes du présent et scènes violentes du passé toutes plus rocambolesques les unes que les autres. Sourires assurés
L'émotion n'est jamais bien loin dans les différentes scènes de retrouvailles père-fille...
Le lourd passé de Samuel le rattrapera...Mais je ne vais pas tout vous raconter.
De temps en temps, il y a des situations dans la vie, des circonstances dans lesquelles on a besoin de se changer les idées, de se laisser porter par des bouquins ou par des films d'action sans lendemain, qui vous font tout oublier.
"Les douze balles dans la peau de Samuel Hawley" en fait partie.

Lien : http://mesbelleslectures.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
trust_me
  07 juillet 2017
Il y avait les douze travaux d'Hercule, il y aura désormais les douze balles dans la peau de Samuel Hawley. Hannah Tinti s'est d'ailleurs inspirée de l'histoire du fils de Zeux pour imaginer celle de Samuel, père célibataire trimbalant sa fille Loo et une cargaison d'armes à travers les Etats-Unis pour fuir un passé qui, s'il finissait par le rattraper un jour, pourrait faire de sacrés dégâts. Un drôle de personnage ce Samuel, avec ses douze cicatrices formant la cartographie intime d'une vie mouvementée, d'une jeunesse sur le fil du rasoir et de drames ayant laissé, tant dans son corps que dans son esprit, des traces indélébiles.
En s'installant au bord de l'océan à Olympus (Massachussetts) après des mois de cavale, Hawley revient sur les terres de sa défunte épouse Lily. Une épouse qui s'est noyée dans un lac quand Loo n'était encore qu'un bébé. C'est à Olympus qu'Hawley avait alors laissé l'enfant aux soins de sa grand-mère maternelle pendant plusieurs années avant de revenir la chercher brusquement et sans demander son avis à la mamy. Les retrouvailles sont donc plutôt fraîches ente Samuel et son ex-belle-mère. Au fil des mois, Loo apprécie une stabilité de vie qu'elle n'avait encore jamais connue. le lycée, la plage, un petit boulot de serveuse et un petit copain, l'adolescente se sent bien à Olympus. Pour autant, elle n'est pas dupe et sait que son père cache de lourds secrets. de lourds secrets qui vont bientôt refaire surface et mettre à mal l'équilibre précaire qu'elle semblait enfin avoir trouvé.
Un bijou de narration échevelée, une succession de scènes d'action et de moment plus intimistes et une relation père fille bluffante de réalisme. Il aura fallu neuf ans à Hannah Tinti pour mettre en forme le parcours de Samuel, pour imaginer cette histoire où se succèdent à chaque chapitre le présent et le passé. On remonte ainsi dans le temps pour voir Samuel encaisser sa première balle, sa seconde, sa troisième et toutes les autres, une par une, dans des conditions toujours plus rocambolesques.
Un western moderne tonitruant qui laisse une grande place à l'émotion et parle sans faux semblants de culpabilité, de chagrin et d'amour filial. Superbe et maîtrisé de bout en bout.
Lien : http://litterature-a-blog.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Pitchoubinou
  26 août 2017
Encore un roman américain qui tape en plein dans le mille.
Nous rencontrons Samuel et sa fille Loo, lorsqu'à ses 12 ans, son père décide de lui apprendre à tirer. Ca plante le décor !
Nous comprenons par la suite que Samuel est un petit malfrat qui a décidé de se ranger et de se sédentariser après des années de cavale, pour sa fille. Nous assistons à leur difficile adaptation à la vie "normale" dans un petit village de pêche d'où la mère de Loo était originaire. En parallèle, chapitre par chapitre, nous découvrons le passé de Samuel par le récit des circonstances dans lesquelles il a reçu douze impact de balles.
J'ai aimé cette construction alternée, qui rythme bien le récit. J'ai aimé les membres déglingués de cette famille dingue et aimante en même temps. J'ai compris la révolte de Loo, qui ne sait pas trop si elle doit se rebeller contre son père ou contre la loi, si elle doit se ranger du côté du bien ou du mal, même si rien n'est aussi schématique que ça dans le roman.
Il y a beaucoup d'action, beaucoup d'armes à feu, de combines et d'arnaques. Mais c'est loin d'être un roman sombre et violent, gratuitement. C'est même plutôt lumineux, le personnage de Loo offre de l'espoir à cette histoire.
Je n'ai pas lu beaucoup pendant mes vacances, mais entre ce roman et le coeur sauvage, le recueil de nouvelles de Robin MacArthur, je peux dire que je n'ai pas perdu mon temps ! (août 2017)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
gilles3822
  15 août 2017
Ce roman m'a été conseillé. Obligation d'avoir une opinion sur l'ouvrage. Ce type est increvable, il n'est pas le premier dans le genre mais que fait-il avec une fille à élever, seul ? Il n'est pas du genre père célibataire, plutôt mauvais garçon, violent, à la psychologie assez simple, du moins le croit-on au début. On découvre un homme avec un instinct de survie hors normes, instinct qui lui sauve la vie et qui, dans son rôle de père, sera la colonne vertébrale de l'éducation qu'il donne à sa progéniture. le road-movie est un genre en soi, aux personnages improbables, perdus, en quête perpétuelle d'une herbe plus verte. Ici, rien de tel, il n'a pas d'états d'âme, juste une obligation de quitter précipitamment tel ou tel endroit, appliquant à la lettre des principes, ne laissant aucune trace, n'emportant que l'essentiel. La petite grandit, applique les préceptes paternels, au delà du raisonnable et, dans un final spectaculaire...
Personnages attachants, rythme soutenu font de ce périple une fort agréable promenade.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Les critiques presse (2)
LeJournaldeQuebec   24 juillet 2017
Un roman coup de cœur qu’on recommande sans réserve.
Lire la critique sur le site : LeJournaldeQuebec
LeFigaro   28 avril 2017
Un père marginal et sa fille affrontent mille périls.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
Citations & extraits (2) Ajouter une citation
JeanPierreVJeanPierreV   22 août 2017
Les marques sur le corps de son père avaient toujours été là. Il ne les montrait pas spécialement à Loo, mais ne les cachait pas non plus. Elles lui faisaient penser aux cratères de la Lune, qu'elle examinait la nuit avec son télescope. Des cercles imprimés par des comètes et des astéroïdes qui s'écrasaient violemment contre la pierre froide et dure dépourvue d'atmosphère pour les brûler. Comme ces cratères, les cicatrices de Hawley étaient les signes de dégâts antérieurs, qui avaient affecté sa vie bien avant la naissance de Loo. (P. 47)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
LabelettedusudLabelettedusud   25 juillet 2017
Il avait oublié combien cela pouvait être agréable, de se servir seulement de la force du vent. Rien que le bruit des vagues frappant les côtés de la coque et le doux écho des drisses contre le mât. C'était une leçon d'humilité d'être confronté à un tel paysage, de fendre les kilomètres qui s'étendaient au-dessus de la surface et en dessous, les strates de créatures de toutes tailles et de toutes formes qui passaient sous la coque fragile du bateau en allant s'entre-dévorer. P. 409
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : road tripVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle


Lecteurs (33) Voir plus




Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
893 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre