AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Gaelle Ruel (Traducteur)
EAN : 9782382124758
170 pages
Akata (29/06/2023)
3.28/5   25 notes
Résumé :
Dans Amour placebo, Akane Torikai dresse un portrait sombre et désabusé des rapports humains contemporains. Dans un monde où l'image et la réussite semblent avoir plus d'importance que les valeurs humaines, est-il possible de trouver le bonheur ?
Depuis qu'il a été rejeté par Serika, Satô s'est complètement replié sur lui-même. Ne croyant plus à l'amour, il décide d'enchaîner les conquêtes. À la recherche du simple plaisir physique, il se satisfait de n'impor... >Voir plus
Que lire après Amour Placebo, tome 2Voir plus
Les Liens du sang, tome 1 par Oshimi

Les Liens du sang

Shuzo Oshimi

4.45★ (2052)

14 tomes

Boy's Abyss, tome 1 par Minenami

Boy's Abyss

Ryo Minenami

4.22★ (361)

6 tomes

Gannibal, tome 1 par Ninomiya

Gannibal

Masaaki Ninomiya

4.16★ (1155)

13 tomes

Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Dans le premier tome, il y avait plus ou moins une histoire qui tenait tant bien que mal la route, mais ce deuxième opus sombre dans l'incohérence des relations successives de Satô avec différentes filles, l'ensemble aussi triste que le héros lui-même, avec même pas une vraie pointe d'érotisme pour pimenter le tout.

Il reste des dessins assez réussis, des expressions de visages féminins séduisants, mais vraiment rien de transcendant qui mérite de consacrer plus de vingt minutes à ce manga pourtant alléchant par son titre et sa première de couverture vraiment belle.
Commenter  J’apprécie          530
Encore une fois, Akane Torikai nous propose une oeuvre réaliste où elle dénonce la société et ses «normes» autour de la vie de couple et la réussite à la fois professionnelle et sociale. Alors que cette oeuvre avait tout pour me plaire, elle n'a malheureusement pas su me convaincre… Adorant les mangas de l'autrice et ayant vu des retours globalement positifs sur le premier tome, j'avais sauté sur la série mais je n'ai pas accroché.

J'ai eu énormément de mal à m'immerger dans cette duologie à cause notamment du protagoniste qui n'a fait que me faire souffler jusqu'à la fin. J'ai trouvé le personnage juste détestable et lourd. Il ne fait que s'apitoyer sur son sort et n'essaye pas vraiment d'arranger les choses en bien, ni d'évoluer. Pis soyons honnêtes deux minutes, sa vision de la femme pitié, je n'en pouvais plus.
C'est un personnage égoïste qui a pour seul but de mettre un max de nana dans son lit pour acquérir de l'expérience et ainsi sortir de sa détresse affective ?? Il n'hésite pas à piétiner les sentiments des autres pour sa propre satisfaction.

J'ai eu un sentiment de redondance durant le second tome, je n'ai pas eu l'impression que l'histoire avancer grandement. Et cette fin ?? J'ai été vraiment surprise par le choix de l'autrice, je ne sais même pas quoi en penser réellement.

Par contre, je suis toujours aussi amoureuse du style graphique de l'autrice qui met en avant différents types de corps, avec ou sans forme. J'aime beaucoup la diversité qu'on retrouve dans ses dessins.
Globalement, cette oeuvre ne m'a pas plu mais je pense qu'elle plaira à un bon nombre de personnes !
Commenter  J’apprécie          20
Commenter  J’apprécie          40
[Critique des deux tomes]

Bon, autant le dire tout de suite, pour moi c'est un très gros NON. Je n'ai pas aimé ce manga. Et pourtant, je l'avais acheté pour la médiathèque plutôt confiante, appréciant la mangaka qui a notamment créé le Siège des exilées, que j'avais aimé. J'aime son coup de crayon, son militantisme notamment considérant les droits des femmes. Et là… Pfiou ce que ça m'a gonflée. Alors certes, ce n'est pas une histoire faite pour s'attendrir. Mais moi, j'ai été dégoûtée, en fait. J'ai failli abandonner la lecture au bout de dix pages, vraiment pas persuadée de vouloir tout lire. Et quand j'ai fini par refermer le second tome, j'ai presque regretté de ne pas m'être écoutée.

Pour commencer, je le trouve difficilement lisible. le texte mélange ce qui se passe dans la tête de Satô et les dialogues, sur les mêmes cases. Pardon mais pour moi ça ne l'a pas fait du tout, c'est quoi cette histoire ? Au final je n'arrivais ni à suivre ses interactions avec les autres personnages, ni à suivre son monologue intérieur. Et puis finalement je me suis fait une raison, parce que ni ce qu'il pense, ni ce qu'il dit, ne m'ont intéressée. Je trouve ce personnage principal absolument détestable. C'est lui qui a failli me faire laisser tomber la lecture du manga. En gros on pourrait le résumer à : bouhou les femmes ne m'aiment pas alors je dois aller en maison close. Bouhou ouais, misérabilisme sexuel, misérabilisme social, je vois bien ce que veut dénoncer Akane Torikai, mais en fait quand tu discutes féminisme de temps en temps avec des gens de tous horizons, tu n'as pas envie de te fader un énième bouhou trop miséreux obligé de payer pour qu'on l'aime.

Et les personnages féminins dans tout ça ? La meilleure amie du protagoniste est sympa. Elle, je m'en serais bien fait une copine. C'est le seul personnage qui vaille le coup. Qu'est-ce qu'elle fait à être amie avec un mec pareil ? Et les filles des maisons closes, absolument pas crédibles, tristes à souhait. Des dialogues sans queue ni tête, avec interruption des réflexions de Satô (pardon mais je m'en fous que tu penses que cette femme a l'air d'une cochonne) qui quand même a des sentiments, non mais oh faut vraiment que je mette ça en rayon ??

Je crois que je ne peux plus lire ce genre de trucs. Mais pour autant, ça ne me manquera pas du tout !
Lien : https://folitteraires.wordpr..
Commenter  J’apprécie          20
L'enfer de Satô. Ce dernier continue de descendre pour rejoindre sa prison car il est trop lâche pour se donner la mort.

Enfermé dans sa (ses ?) rupture, Satô est dans le déni et se sert des relations physiques pour subsister.

Akane Torikai arrive à décrire et faire vivre la dépression amoureuse et, je pense, comment des "couples par défaut" peuvent se former.
L'amour, comme l'homéopathie, on peut y croire ou pas, mais cela peut avoir un effet placebo pour beaucoup d'individus, dont notre héros.

Même s'il semble léthargique, je n'ai pas l'impression que cette vision de l'amour par défaut soit si saine pour lui.
Je m'attendais à un suicide physique, c'est en quelque sorte le penchant mental qui est mis en exergue. Et c'est d'autant plus fort, voire violent, sur la vision que l'on peut avoir des relations amoureuses.
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (1)
MangaNews
22 septembre 2023
Akane Torikai nous livre un récit assez profond et déstabilisant, qui a de quoi saper le moral dans la plupart des relations abordées, mais qui est sûrement nécessaire de par son portrait d'une certaine face de notre société contemporaine.
Lire la critique sur le site : MangaNews
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Les femmes ne s'intéressent qu'à elles et à leurs propres histoires.
Commenter  J’apprécie          202
_ C'est irrespectueux d'interdire de travailler à quelqu'un qui a choisi cette voie par sa propre volonté.
_ Tu sais, je l'ai choisie moi aussi, d'une certaine manière. Mais j'ai dû abandonner d'autres choses que je désirais en échange. Sa propre volonté... Je suis pas sûre qu'on ait le luxe de l'utiliser si souvent que ça.
Commenter  J’apprécie          20
La beauté se cache partout dans ce monde!
Commenter  J’apprécie          12

Lire un extrait
Videos de Akane Torikai (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Akane Torikai
Retour sur la carrière de la mangaka japonaise Akane Torikai, en compagnie de Bruno Pham, traducteur et éditeur chez Akata _________
https://www.youtube.com/user/bdangouleme/videos
Programmation et infos sur bdangouleme.com ou sur les réseaux avec @bdangouleme
RAJA partenaire principal du Festival : www.raja.fr
autres livres classés : mangaVoir plus
Les plus populaires : Manga Voir plus


Lecteurs (41) Voir plus



Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
1419 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..