AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782849214190
254 pages
Éditeur : Editions Thot (03/07/2017)
4.14/5   7 notes
Résumé :
Nous sommes au début des années 50, au sud de l’Angleterre, dans le manoir de Greenvalley. Au sein d’un parc somptueux, ce luxueux établissement, qui bénéficie d’une excellente réputation, accueille de jeunes orphelines de guerre. Miss Brokensmile et mister Cornerpop, les dirigeants austères et despotiques, mènent la vie de leurs pensionnaires d’une main de fer. Les sœurs Nothingale, deux petites pestes de bonne famille, ainsi que Jude, l’imprévisible jeune femme, s... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
GribouilleLechat
  10 décembre 2017
Ce n'est pas du tout mon genre de lectures habituel, mais j'ai reçu ce livre dans le cadre d'une opération Masse Critique du site Babelio, et je ne regrette pas du tout de l'avoir demandé, car j'ai passé un très bon moment.
Je dirai même plus, j'ai dévoré ce roman car j'ai adoré son ambiance, ses personnages et son intrigue. Et puis il faut avouer qu'entre la plume de l'auteur, vive et dynamique, les rebondissement incessants et la hardiesse des héros, pleins de vie et de fougue, curieux et décidés à résoudre les mystères qui s'offrent à eux, tout contribue à vous faire tourner les pages à une vitesse folle.
Mais commençons par le commencement. Tout d'abord, je précise que je n'ai pas lu la 4e de couverture avant d'ouvrir ce roman (je l'avais très rapidement parcourue lors de la Masse Critique mais ne me souvenais plus du tout de quoi il était question), et que j'ai très bien fait. D'ailleurs, je vous recommande vivement de ne pas la lire vous non plus, car elle en dit beaucoup trop. Déjà, rien qu'avec l'illustration de couverture, on a une bonne idée de l'ambiance du roman.
Et quelle ambiance ! D'emblée, on est dans la campagne anglaise, en plein hiver, et l'on assiste à l'arrivée d'un bus rempli d'orphelines de guerre devant un manoir gothique à souhaits, qui fait office à la fois d'orphelinat et de pensionnat scolaire.
Hall d'entrée immense, lugubre et glacial, accueil non moins glacial et cassant de la Directrice et de son sinistre intendant, escaliers majestueux et intimidants, couloirs sombres et interminables, dortoir sommaire et repas pris dans un lourd silence imposé... tout est fait pour assombrir le moral déjà pas très joyeux de toutes ces jeunes filles.
Dès sa première apparition, on comprend que cette Directrice - qui remplace les vrais propriétaires du manoir, décédés dans des circonstances étranges - est une femme sèche et sans coeur, qui impose des règles strictes et injustes et profite des traumatismes que ses pensionnaires ont subi et de leurs personnalités parfois tourmentées ou fragiles pour les rabaisser encore plus et rajouter encore à leurs malheurs. Pire encore, elle privilégie de façon évidente deux soeurs issues d'un milieu plus aisé et dont une parente encore en vie fait de généreux dons à l'établissement, les encourageant à jouer les "rapporteuses" si elles surprenaient des actes contraires au règlement.
On devine que cette grossière manoeuvre ainsi que l'attitude hautaine et méprisante des deux soeurs ne contribuera pas à les faire accepter de leurs camarades et créera évidemment un climat de suspicion et d'hostilité.
Mais heureusement, face à tant de dureté et de rigueur, une grande solidarité va naître entre les autres filles de l'établissement, et des amitiés indéfectibles vont se nouer, ce genre d'amitiés qui naissent dans l'adversité et se nourrissent du besoin de chaleur humaine. Ce sera notamment le cas de cinq jeunes filles, qui seront les héroïnes de ce roman. Elles sont issues d'horizons très différents, mais ont en commun un passé douloureux et la perte de leur famille. Très vite, elles vont former un groupe extrêmement soudé, dont le ciment est la solidarité et l'affection.
Un garçon va se joindre à ce petit groupe (je vous laisse découvrir qui il est et ce qu'il fait dans ce pensionnat pour filles), et ensemble, ils vont se serrer les coudes pour rendre leur vie un peu moins rude.
C'est alors que des choses étranges vont commencer à arriver : voix mystérieuses, apparitions fantomatiques, présence d'une fille très effrayante et agressive mais qui ne se montre qu'à quelques personnes, disparitions inquiétantes de pensionnaires...
Notre petit groupe va décider de mener l'enquête sur tout cela, tout en se méfiant comme de la peste de la directrice et de son inquiétant et très antipathique "assistant".

Je crois que ce que j'ai le plus apprécié dans ce roman - à part l'ambiance -, ce sont les personnalités des 5 amies, vraiment très différentes mais complémentaires, leur complicité et l'affection très forte qui les liaient. Bien sûr, certaines m'ont plus touché que d'autres, mais j'ai trouvé que chacune avait son charme et son intérêt. le garçon apporte un vrai plus à ce groupe, avec son côté débrouillard et son caractère joyeux et optimiste, ainsi que sa connaissance parfaite du manoir.
Au sujet du manoir, il ne contient pas que des pièces lugubres et froides. Il y a deux endroits qui valent le détour : la salle de classe et la bibliothèque. Même si ça sent un peu le cliché, j'ai adoré sa description. Car la bibliothèque est une pièce immense et magnifique, remplie de rayonnages du sol au plafond, sur plusieurs étages, avec des balcons qui en font tout le tour, des échelles pour attendre les livres inaccessibles et des escaliers en colimaçons aux quatre coins de la salle. de plus, elle est surmontée d'un dôme en verre sous lequel est installé un énorme télescope pour regarder les étoiles. Bien sûr, ce sera un des endroits préférés de nos jeunes héros, pour mon plus grand plaisir, là où ils effectueront leurs recherches et là où ils se donneront rendez-vous pour leurs conciliabules secrets.
La salle de classe, elle, est un peu plus atypique, pour un roman jeunesse, mais tout aussi grandiose, puisqu'il s'agit en fait d'un vaste amphithéâtre, entouré, là aussi, de rayonnages, mais également de nombreuses cartes et autres illustrations sur la nature ou les sciences.
Les adolescentes vont instantanément adorer ce lieu consacré au savoir, impressionnant mais accueillant, et l'aimeront encore plus quand elles auront fait la connaissance de leur professeur de français, un homme d'une trentaine d'années, aussi charmant que passionnant, et aussi enjoué qu'attentif à ses élèves. Grâce à lui, leur séjour dans ce morne établissement va prendre de plus joyeuses couleurs et les études vont devenir un plaisir.
Le seul autre professeur est une femme, pour les matières scientifiques, un peu plus distante et autoritaire que son collègue mais sans méchanceté et avec un amour de la connaissance aussi communicatif que lui. Les élèves vont également l'apprécier, même si leur préférence va à leur enseignant masculin.
Pour ma part, j'ai vraiment bien aimé ces deux personnages, les seuls adultes bienveillants de ce roman (enfin... presque les seuls, mais je ne vais pas tout vous révéler).

Mélange de Princesse Sarah et d'une espèce de Club des 5 version ado et un peu plus sombre que l'original, avec une touche de surnaturel, j'ai vraiment beaucoup aimé l'ambiance de ce roman.
J'ai trouvé que les recherches effectuées par ce petit cercle d'amis étaient menées très intelligemment, et même si, littérature jeunesse oblige, j'ai déploré pas mal de facilités au niveau des rebondissements et du suspense (les jeunes échappent souvent de justesse et de façon totalement miraculeuse aux méchants ou se sortent un peu trop facilement de situations plus que délicates), l'ensemble se lit avec plaisir et on retrouve notre âme d'enfant devant toutes ces péripéties.
De même, le dénouement de toute l'affaire m'a semblé digne d'un Tintin ou d'un Club des 5 (oui, c'est ma grande référence en matière d'enquêtes enfantines) dans sa naïveté et sa rapidité, mais encore une fois, il faut penser qu'on est dans un livre jeunesse, et qu'à ce titre-là, c'était juste parfait. Sans compter que la clé du mystère permet d'évoquer un sujet grave, et toujours d'actualité à notre époque, même s'il n'est que sous-entendu ici.
Quant à la toute fin du roman, elle m'a un peu étonnée, sachant qu'il doit y avoir une suite. C'est une des raisons pour lesquelles je la lirai avec plaisir si l'occasion se présente.
Conclusion : Un très bon roman jeunesse, qui vous prend et vous emporte dès les premières pages pour ne plus vous lâcher. Une ambiance gothique, des disparitions inquiétantes, des fantômes, un manoir rempli de passages secrets, des vilains méchants pas beaux, de l'action, des rebondissements et de jeunes héros hyper attachants et très très malins... J'ai beaucoup apprécié ce premier tome et vous le recommande vivement si ces ingrédients vous font envie !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Le--salon-de--Madame
  19 décembre 2017
Merci aux éditions Thot et à la masse critique pour cet ouvrage. Je l'ai choisi pour plusieurs raisons : 1) la couverture attractive, qui présage une part de mystère 2) le fait que ça se passe après la seconde guerre mondiale 3) que ça se passe dans un pensionnat (j'adore cette thématique) et 4) le résumé qui laisse supposer que des secrets bien gardés risquent d'être révélés... Bref, tous ces éléments réunis en un seul bouquin ? Je veux !
Même si j'ai tendance à me poser beaucoup de questions lors de mes lectures, à chercher le pourquoi du comment, pour celle-ci je me suis laissée guider par mon âme d'adolescente sans trop me poser de questions et ça m'a convaincue.
Ce qui frappe d'abord, c'est l'ambiance qui règne, c'est lugubre, il y a une atmosphère pesante, c'est parfait ! Certains personnages donnent encore plus de poids à cette impression et l'on se doute bien que des choses louches se trament... mais jusqu'à quel point ?
A travers cette histoire, on suit 5 nouvelles pensionnaires qui vont vite se lier d'amitié et découvrir des secrets bien gardés. Ces personnalités sont complémentaires et on peut vite s'attacher à l'une ou l'autre en fonction de leur personnalité. J'ai également apprécié la présence et l'implication de personnages secondaires.
L'histoire en elle-même est vraiment sympa à découvrir, plus on avance et plus on se pose des questions quant à la suite des événements, on suppose et... on se trompe^^. Il vrai qu'il y a pas mal d'éléments auxquels je ne m'attendais pas. Je crois que c'est pour ça que j'ai apprécié cette lecture : même si elle pourrait avoir un air de déjà vu par son contexte, elle nous surprends par les chemins qu'elle emprunte. le seul point « négatif » que je pourrais soulever c'est quelques petits raccourcis qui facilitent un peu le déroulement de l'histoire.
Pour la suite, j'espère que le côté paranormal pourra être mis plus en avoir que dans ce tome.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MagEv
  05 décembre 2017
Un roman issu d'une pièce de théâtre destinée à la jeunesse que j'ai pris plaisir à découvrir ! Il mêle amitié, premiers émois amoureux, solidarité, enquête dans une atmosphère teintée de fantastique. Un joli mélange de genre où l'ennui n'a pas pointé le bout de son nez et le suspense et les rebondissements étaient bien au rendez-vous.
Cinq jeunes orphelines vont se lier d'amitié au manoir de Greenvalley en Angleterre où elles vont vivre, étudier et essayer de comprendre le mystère qui entoure les activités de Miss Brenkensmile et de Mr Cornerpop, les gérants de ce pensionnat, avec l'aide d'Oscar un jeune employé.
Des jeunes adolescentes bien différentes au niveau de leur caractère et de leur physique et qui proviennent même de pays différents mais qui ont en commun la disparition de leur famille pendant le 2nde guerre mondiale.
De mauvais souvenirs pleins la tête mais une envie d'aller de l'avant et puis, elles ont dû courageuse à revendre ces jeunes filles pour mettre à jour l'odieux trafic des intendants du manoir. Il en résultera une promesse, celle de toujours venir en aide aux enfants en danger. Cette histoire et ce pacte sont les prémices de ce qu'elles deviendront une fois adultes. Enfin il semblerait !
Du coup, un premier tome qui donne envie de connaitre la suite, ce que réserve l'avenir à Oscar et à ces jeunes orphelines de guerre qui deviendront « le clan des sentinelles ».
Merci aux éditions Thot pour cette jolie découverte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
cocomilady
  29 janvier 2018
Un roman pas mal, mais qui manque d'intensité.
L'histoire se déroule après la seconde guerre mondiale, en Angleterre. Des jeunes orphelines de guerre sont accueillies dans un manoir aussi beau qu'inquiétant, tant à cause de ses directeurs, que par les créatures qui s'y promènent la nuit. Suite à la disparition de l'une d'entre elles, un groupe de jeunes filles va décider de jouer les sentinelles la nuit pour percer à jour le mystère...
L'intrigue est bien menée au début. On découvre ces jeunes orphelines, ce manoir grandiose, et ces spectres qui rôdent la nuit, dont la terrifiante Jude. le mystère s'installe encore un peu plus quand l'une des pensionnaires disparaît.
Tout est réuni donc, notamment cette atmosphère pesante et inquiétante, pour que l'on passe un bon moment et que l'on tremble en cherchant nous aussi à avoir le fin mot de l'histoire !
Cependant, bien que l'intrigue ait été prometteuse, il m'a manqué quelque chose pour m'y plonger totalement.
J'ai trouvé que les personnages manquaient de profondeur, que l'émotion n'arrivait pas à percer, que les fantômes et Jude n'étaient pas assez présents, et que le dénouement était finalement assez convenu.
Cependant, comme c'est le premier tome, il est possible qu'il serve surtout de présentation des personnages et introduise le rôle qu'ils joueront dans les prochains tomes.
A suivre donc !

Lien : http://cocomilady2.revolublo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
achontang
  17 avril 2020
Entrer dans cet univers triste et délabré d'après guerre m'a beaucoup enthousiasmée ainsi que dans celui de ce groupe de filles orphelines profondément et diversement marquées mais terriblement courageuses et combatives. J'ai d'emblée plongé dans cette histoire d'une écriture fluide et non surfaite pour une lecture agréable. Ici se mêlent énigme et vie quotidienne d'une communauté de "jeunes filles cassées" sur fond de cruauté, d'amitié, de joie aussi parfois, de solidarité et de compassion pour cette pauvre Jude. Elle m'a personnellement touchée, elle l'abandonnée, la maltraitée, la terrifiante qui ne demande qu'à être aimée. Je lirai la suite des aventures de ces 5 adolescentes avec plaisir. Excellent livre que je recommande chaleureusement!
Lien : https://ac.hontang@orange.fr
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
cocomiladycocomilady   24 octobre 2018
"La dispute tourna court lorsque chacune réalisa que miss Brokensmile se tenait, raide comme un monolithe, à l’entrée du dortoir. Cornerpop était juste derrière elle et dirigeait déjà un regard circulaire en direction des lits. La réaction de la directrice ne se fit pas attendre :
— L’une d’entre vous aurait-elle la courtoisie de me dire ce qu’il se passe, ici ?
À présent, un silence pesant régnait tout à fait dans le dortoir. En un éclair, chaque fille s’était placée au pied de son lit, comme de bons petits soldats alignés au garde-à-vous pour l’inspection générale. Miss Brokensmile avançait lentement dans l’allée centrale. Tel un adjudant d’infanterie, elle ouvrait chaque armoire pour en vérifier le contenu. De son côté, Cornerpop jetait un œil aux matelas pour en contrôler la bonne préparation. Lorsque la directrice arriva au niveau de Kristen, le sang d’Abigail ne fit qu’un tour quand elle aperçut les affaires de Kristen éparpillées sur son lit. Elle tenait encore la photo de ses parents à la main quand miss Brokensmile lui adressa la parole sur un ton à glacer le sang de la plus téméraire :
— Mademoiselle Meyer, vous n’avez toujours pas rangé vos affaires. Qu’est-ce que cela signifie et qu’avez-vous dans la main ? Montrez-moi cela !
D’un geste sec, la terrible femme s’empara de la photographie. Cornerpop se plaça devant Kristen sans la quitter du regard. Miss Brokensmile poursuivit :
— Le règlement est clair. Vous en avez pris connaissance comme chacune, ici. Les documents personnels doivent être remis à la direction qui les conservera. Il n’y a pas de régime de faveur, mademoiselle.
— Mais madame, c’est la seule photo qui me reste de mes parents…, osa Kristen.
— Silence. Évitez-nous de vous confisquer cette photographie de façon définitive.
C’est à partir de ce moment qu’Abigail et ses nouvelles amies commencèrent à haïr profondément cette femme. Quel était ce règlement qui défendait de garder avec elles des souvenirs chers à leur cœur ? « Celui d’un monstre sans âme », pensa Abigail en regardant tristement les yeux de Kristen se remplir à nouveau de larmes incontrôlables. Elles avaient toutes vécu trop d’injustices durant cette guerre interminable. Injustice d’être séparées de ceux qu’elles aimaient, injustice pour les innocents qui avaient fini leur existence dans les camps de la mort, injustice pour des peuples, des races, des cultures, montrés du doigt comme les coupables d’un crime contre l’humanité. L’injustice avait été jusqu’à présent leur lot et elles ne pouvaient la côtoyer davantage. Elle apparaissait ici sous les traits de miss Brokensmile. Elle en montrait tous les tristes aspects et chacune éprouvait encore cette colère qui les avait tant submergées face à l’impuissance et la partialité.
— Nous dînons dans une heure, lança sèchement la directrice. Puis, revenant vers Kristen, elle ajouta :
— Quant à vous, mademoiselle Meyer, vous serez privée de dîner tant que vos affaires ne seront pas correctement rangées.
Son inspection terminée, la directrice demanda à Cornerpop de faire une vérification détaillée du dortoir lorsque Kristen aurait quitté les lieux. Un frisson parcourut le dos d’Abigail à l’idée que les grosses mains boudinées du surveillant allaient tripoter leurs affaires personnelles. Puis la méchante femme se tourna une dernière fois avant de sortir du dortoir :
— Darla et Heather ! Veuillez me suivre, je vous prie. Quelques explications s’imposent sur ce qu’il vient de se passer.
Toutes les filles se regardèrent, abasourdies. Pourquoi Heather et Darla devaient-elles se justifier alors que les sœurs Nothingale étaient tout aussi concernées qu’elles par la dispute qui avait eu lieu tantôt ? Encore une injustice que ne pouvaient supporter les caractères frondeurs d’Heather et Darla. Ces dernières suivirent la directrice en jetant un regard plein de rancune aux sœurs Nothingale qui affichaient de petites mines hypocrites. Puis, sans un mot, le reste de la chambrée quitta la pièce en adressant à Kristen quelques sourires discrets, entre gêne et compassion."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : pensionnatVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Autres livres de Gianmarco Toto (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1226 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre